Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty
MessageSujet: Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat   Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat EmptyVen 26 Nov 2010 - 13:09

Publié le 26 novembre 2010 à 00h00 | Mis à jour à 09h35


Une odeur de fraude règne en Haïti

Agnès Gruda, envoyée spéciale
La Presse

(Haïti) À la sortie du bureau de Nawoon Marcellus, candidat au Sénat pour le parti INITE du président sortant René Préval, des femmes jouent les groupies en scandant «Chico,Chico!»
Leur joie exubérante tranche avec les mines patibulaires de la vingtaine d'hommes qui ont assisté à notre rencontre avec un des politiciens les plus en vue au Cap-Haïtien, deuxième ville du pays.

«Il va nous sauver, il va nous rendre riches», crie une des femmes, Yvenie, en frappant dans ses mains. Une de ses compagnes ouvre son sac à main, à l'intérieur duquel nous avons la surprise d'apercevoir une bonne cinquantaine de cartes d'identité indispensables pour aller voter le 28 novembre.

«Nous sommes une association de femmes et tous ces gens sont avec nous!» affirme fièrement la propriétaire du sac, qui ne semble pas consciente du fait que son butin n'est pas tout à fait régulier.


Nawoon Marcellus, un bel homme au sourire à faire craquer le coeur des filles, nous a reçus dans une pièce de la maison familiale qui lui sert de bureau électoral, au centre de la ville. «C'est à l'État et non aux ONG qu'appartient la responsabilité de venir en aide au peuple, notre pays souffre d'une faible structure économique et sociale», a-t-il plaidé avec éloquence.

Mais au-delà de ses beaux discours, cet ancien maire et député est aussi une sorte de roi du département du Nord. Il a ses influences partout. Comme le résume Yvenie, sur un ton admiratif: «Quand on est malade, il nous fait conduire à l'hôpital, quand quelqu'un meurt, il s'occupe des funérailles, et quand quelqu'un est en prison, il s'arrange pour le faire sortir.»

Il faut dire que Nawoon Marcellus a un lourd passé. Selon le Réseau national de défense des droits humains, il s'est fait révoquer son visa américain à cause de soupçons de trafic de drogue. Le même organisme lui reproche d'avoir été mêlé à des actes de vandalisme contre une station de radio, il y a cinq ans.

Un personnage haut en couleur, donc. Mais revenons à ce sac bourré de cartes d'identité. Au cours des derniers jours, nous avons demandé à une bonne dizaine de personnes comment on pouvait interpréter le fait que des partisans d'un candidat se baladent avec des tas de cartes d'identité entre les mains. Tous évoquent un scénario similaire, qui fonctionnerait grosso modo comme suit: certains candidats envoient des émissaires dans les quartiers populaires pour recueillir les cartes électorales, en échange de ce que l'on appelle ici des «avantages». Un peu d'argent. De la nourriture. Des promesses d'aide. Les besoins des électeurs sont sans fond.

Oui, mais pourquoi recueillir les cartes? «Pour empêcher ces gens d'aller voter, ou pour faire voter quelqu'un à leur place», résume le journaliste Cyrus Sibert, du Cap-Haïtien.

Pluie de critiques

Le trafic de cartes? «Oui, j'en ai entendu parler, il y a des rumeurs à ce sujet», reconnaît Jean François Alexis, responsable des communications à l'Office national d'identification (ONI), qui délivre les fameuses cartes, quand on lui parle de notre découverte.

«Vous avez VRAIMENT vu ça? Ah bon... Pourtant la carte, c'est la responsabilité de chaque citoyen», dit-il, stupéfait.

Jean François Alexis ne croit pas qu'il soit facile de faire voter quelqu'un avec une carte qui n'est pas la sienne. Après tout, les cartes d'identité comportent une photo. Et puis, les électeurs qui ont voté doivent tremper leur pouce dans de l'encre. Impossible de voter une deuxième fois.

Encore faut-il que le personnel des bureaux électoraux soit vigilant. Or, au cours des derniers jours, la Commission électorale provisoire, qui supervise le processus électoral, a été la cible d'une tempête de critiques.

Les reproches viennent de partout: le Sud, le Nord, le Plateau central. Dans plusieurs bureaux de scrutin, la Commission aurait modifié les listes de superviseurs, de manière à écarter les représentants des partis de l'opposition et à favoriser les gens proches du régime.

Un exemple: à Miragoâne, au sud-est de Port-au-Prince, des allégations de manipulation des listes de superviseurs ont causé un début d'émeutes, lundi matin. Des hommes ont brûlé des pneus et érigé des barricades pour protester contre la composition du personnel dans quelques bureaux de vote.

Les voix critiques ne viennent pas uniquement de l'extérieur. Dans un coup de théâtre survenu cette semaine, une des membres du Conseil électoral provisoire, Ginette Chérubin, a accusé sa propre organisation d'être à l'origine du traficotage de listes. Elle a eu la surprise de s'apercevoir que la liste définitive de superviseurs pour la région du sud-est du pays ne correspondait pas du tout à celle qu'elle avait déjà en sa possession.

«Je suis choquée», a dit Ginette Chérubin dans une déclaration à la radio. Selon elle, la nouvelle liste émane de la Commission électorale elle-même, un organisme qui s'est souvent fait accuser de marcher main dans la main avec le pouvoir.

«Nous favorisons les critères de performance, d'ancienneté et de proximité du bureau de vote», explique le porte-parole de la Commission électorale, Richardson Dumel, quand on lui demande de commenter les allégations de fraude.

Selon lui, les superviseurs sont choisis parmi ceux qui ont exercé ce rôle lors d'élections précédentes. Quant à ceux qui ont été écartés, ils avaient des «rapports disciplinaires défavorables», assure-t-il. Ce qui ne l'empêche pas d'admettre qu'il y a «de faux bulletins et de faux procès verbaux en circulation». Où? Combien? Il ne le sait pas.

Le directeur du registre national, Philippe Augustin, est plus précis: il s'attend à ce qu'il y ait «de la fraude partout», selon une déclaration faite cette semaine.

La fraude électorale est endémique en Haïti. «Chez nous, c'est surtout lors du décompte des votes que cela se passe», explique Frantz Duval, rédacteur en chef du principal quotidien de Port-au-Prince, Le Nouvelliste. D'où l'importance de contrôler le personnel électoral.

Chaque jour apporte son lot de nouvelles troublantes. Mardi, la radio Kiskeya révélait l'existence de deux listes électorales. L'une émane de l'Office d'identification nationale, l'autre du Conseil électoral provisoire. La seconde compterait 71 039 électeurs de plus que la première. D'où vient cet écart? Mystère.

Élection ou sélection?

Tous ces incidents n'empêchent pas le chef de la mission de l'ONU en Haïti, Edmond Mulet, d'assurer que tout se passe très bien. «Le climat est apaisé, tranquille, serein et sans violence dans les circonstances haïtiennes», a-t-il assuré en conférence de presse hier.

Pourtant, dans la rue, cet optimisme est inexistant. Et les soupçons de fraude font monter la tension, à la veille d'un vote où le régime du président René Préval se sent menacé. Ils alimentent aussi le scepticisme des électeurs, qui sont nombreux à résumer le processus électoral par un seul mot: magouille.

«Notre pays est entre les mains de gens immoraux», dénonce Jean Pierre Frécher, organisateur communautaire dans le quartier Carrefour Feuilles, un des plus ravagés par le séisme du 12 janvier.

«Beaucoup d'argent est gaspillé pour que Jude Célestin (le candidat appuyé par le régime) gagne les élections, et pendant ce temps, la population n'a rien», déplore-t-il.

Mêmes commentaires à la «Faculté libre», une petite place aménagée sous un arbre d'acajou, en plein camp de déplacés du Champ-de-Mars, où des hommes ont l'habitude de se rassembler pour discuter. Le jour de notre passage, le scrutin de dimanche ne leur inspirait rien de bon: «Les élections, c'est une perte de temps, de la magouille.»

À la faculté des sciences humaines de l'Université d'État d'Haïti, les étudiants sont tout aussi désabusés. «La politique traditionnelle est totalement corrompue», dénonce l'un d'entre eux.

Pour résumer les choses, Jean Pierre Frécher lance une phrase que l'on entend beaucoup ces jours-ci en Haïti: «Ce n'est pas une élection, mais une sélection!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty
MessageSujet: Re: Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat   Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat EmptyVen 26 Nov 2010 - 15:19

Et malgré ce constat les malades atteints de la presidentite persistent à participer dans cette selection pour legaliser cette mascarade .quelle honte.Jacques Brel n'a-t-il pas raison de fustigier les bourgeois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty
MessageSujet: Re: Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat   Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat EmptyVen 26 Nov 2010 - 15:54

Le gros roseau a écrit:
Et malgré ce constat les malades atteints de la presidentite persistent à participer dans cette selection pour legaliser cette mascarade .quelle honte.Jacques Brel n'a-t-il pas raison de fustigier les bourgeois.

Se sa wi lè yon entènasyonal soti pou bannou sayo vle. Ti nèg dwe batay pou defann dwa yo. Kisa w vle se pou fonksyonen nan sistèm boujwa kap vale teren patou.

Sitou nan peyi kote zot ap byen mennen, pwofite sistèm lan kom bon ti boujwa pwodwi sistèm lan ak pansyon, envestisman e latriye.

Mwen pa gen anyen pou repwoche sistem boujwa yo kom prèv reyisit. Alos se travay pou relve nivo ti demini nou yo pou vini ou aspire fiti boujwa
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty
MessageSujet: Re: Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat   Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat EmptyVen 26 Nov 2010 - 16:34

Rico

dlo w voye ya pa mouyem tande se pa lajan ki fè yon moun boujwa ,ameriken ki genyen plis lajan pa yon boujwa ,Bill Gates ak madanm li pa boujwa.boujwa se yon mantalite.boujwa se moun an ayiti ki ap mache sou fatra an ayiti men ki pa wè moun ki ap mouri anba kolera paske yo pa genyen dlo pwpop pou yo bwè epi ki ap ranverse tout gouvenman ki ap lite pou amelyore kondityon moun ki ap mouri anba kolera jodya.Eske w wè figi w nan potrè sa mwen pentire ya?(lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty
MessageSujet: Re: Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat   Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat EmptyVen 26 Nov 2010 - 20:48

Mwen dako avè w Malice se byen sa map di Julien ki nan manti. Depi w te ti moun papa ak manman nou toujou wè pi miyo pou nou.

Imaj yo toujou fè pou pitit yo se bon reyisit, pran pwomosyon. Yo espere pitit fiy ou gason yo pral leve eskanp tout fanmy lan tankou zot ki reyisi, fè yo non, gen anpil lajan ak mwayen.

Men tonas depi ki lè Ayisyen se te anti-boujwa, pandan yo bezwen gravi echelon, viv tankou boujwa, alèz tankou boujwa, demake yo saki pa kanpe sou anyen.

Malice se mantalite boujwa ki te toujou lakay tout ti nèg e ki chita byen rèd. Se depi revolisyon kibenn lan ti nèg ki vle mete yo alamod ap chare Castro ak Che. Yo te gentan gen sansiblite, renmen pep. Peyi Dayiti se yon sov ki pe, nan kouri pou lese bato.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty
MessageSujet: Re: Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat   Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat EmptyVen 26 Nov 2010 - 23:18

Rico

pou mwen genyen yon diferans ant paran ki vle pou pitit yo konsantre sou edikatyon pou yo leve eskanp fanmi yo ak yon moun ki vle pitit fè nenpot bagay pou li genyen lajan.Mwen te genyen 6 zan daj lè Estime te vinn Presidan tout moun lakay mwen se te Calixte yo te vle ki te pou presidanmen lè Estime komanse fè bon bagay e byen yo tout rekonet ke Estime se yon bon moun.jou estime vinn o Cap e byen nou tout te al gade kortej la devan katedral e bat bravo pou presidan Estime se konsa nou te fache lè magloire fè kou deta.se bagay sa yo ki rete nan tet mwen ki fè mwen pa ka jnam dakò lè zentelektyel komokyel ap di ke pep pa ka chwasi mooun ki pou dirije peyi ya.paske depim te ti moun map tande pep ki ap pale de politik nan zorey mwen.sa pa vle di yo te vle nou vinn boujwa.yo te vle nou fini lekol genyen yon bon profesyon pou nou ede fanmi ya ki pa menm ideyal ak vinn yon boujwa.kom mwen di w deja se pa tout moun ki genyen lajan ki boujwa Castro se te yon moun rich men depi l te ti moun li se te yon revolutyonè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty
MessageSujet: Re: Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat   Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus  ak fo kat Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une odeur de fraude règne en Haïti-- Kapwa veye Nahoum Marcellus ak fo kat
» COMMENT LA FRAUDE POURRAIT ETRE ACCOMPLIE?:
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» Le règne du feu [Dazh & Lou]
» Le règne du feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: