Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr   Sam 27 Nov 2010 - 16:46



Monde - le 27 Novembre 2010

Haïti
Sinistre farce électorale dans les Caraïbes

Sous la pression internationale, les Haïtiens sont appelés à se rendre coûte que coûte aux urnes ce dimanche, lors d’élections générales qui risquent d’exacerber encore des tensions déjà explosives. Port-au-Prince (Haïti), envoyée spéciale.
Une avionnette tournoie au-dessus de Port-au-Prince, traînant dans son sillage une banderole : « Vote Jude Célestin ». Le candidat de l’Inite (Unité), poulain du président, René Préval, n’a pas lésiné sur les moyens pour capter le vote des Haïtiens lors des élections générales de ce dimanche. Sur les pylônes électriques chancelants, ou encore sur les façades gondolées par le tremblement de terre qui, le 12 janvier, a ébranlé la capitale, impossible d’échapper à la propagande.
Le matraquage des candidats n’en est que plus grotesque, juxtaposé à un décor où se mêlent misère, amoncellements d’ordures, maisons pulvérisées… « Je n’irai pas voter. Ça ne sert à rien, ce sont tous les mêmes », témoigne Juna, écœurée, qui vit du système D, comme nombre de ses concitoyens. En pleine épidémie de choléra qui a tué plus de 1 500 personnes en un mois et alors que 1,3 million de sinistrés sont toujours parqués dans des campements de fortune, ces élections, considérées comme les plus coûteuses de l’ère démocratique, ont tout d’une mascarade. Qu’importe, l’Organisation des États américains (OEA), la Caricom (communauté caribéenne), l’Union européenne et les grandes puissances se sont accordées, la finalisation de ce scrutin justifiant leur interventionnisme sur le sol haïtien.

Bureaucratie et fraudes
« Ne pas avoir des élections (…) pourrait mettre en péril la stabilité en Haïti, a déclaré sans rire, il y a quelques jours, Lut Fabert, la chef de la délégation européenne. On est en pleine reconstruction d’un pays où on a besoin d’un gouvernement capable de gérer la situation. Il ne peut pas y avoir d’interruption dans l’élan qui a été mis en place après le séisme. »
Depuis quatre heures, Jean piétine devant le ministère des Affaires sociales. Voilà six mois qu’il tente, vainement, d’obtenir une carte d’identité qu’il a perdue lors du séisme. Mais, dit-il, à chaque fois, on lui rétorque : « Il faut revenir. » « L’OEA est impliquée dans ce qui nous arrive aujourd’hui, explique-t-il. C’est inhumain d’attendre un droit qui devrait être automatique et pas parce qu’il y a des élections. » Comme lui, des milliers d’Haïtiens se sont pressés dans les établissements officiels en vue d’obtenir un papier d’identité. Une démarche aussitôt interprétée comme un engouement électoral par les autorités nationales et internationales.

Tous les scénarios sont désormais possibles. « Il risque d’y avoir des violences de la part du candidat du pouvoir pour intimider les électeurs », estime Edgar Leblanc, de l’Organisation du peuple en lutte (OPL, gauche), dont la formation a refusé de participer aux élections faute de conditions transparentes. Et des fraudes sont également à craindre. D’après le responsable, « le pays va connaître une mobilisation contre le régime en place qui va se traduire par un vote en faveur de Mirlande Manigat », la candidate de la démocratie chrétienne (conservateur), qui devance Jude Célestin, selon les sondages. « Mais il s’agit d’un vote sanction plus que d’un vote d’acceptation. » C’est dire si le divorce entre la population et ses dirigeants est consommé.

Cathy Ceïbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Que mange-t-on dans Star Wars ?
» Trop de laxisme dans le gouvernement, selon Mgr Kébreau
» La Gazette de Fiore n°3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: