Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mar 28 Déc 2010 - 11:40


Haïti : vers une solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne
" si l'on voit où les mauvaises têtes, incluant la Minustah, ont mené ce pays, il serait temps d'essayer les bonnes"

LEMONDE.FR | 27.12.10 | 09h34 • Mis à jour le 28.12.10 | 09h27

"Si l'on voit où les bonnes têtes ont mené la France, a écrit le comte de Mirabeau, il ne serait pas mauvais d'essayer les mauvaises." Dans le cas d'Haïti, il sied d'inverser cette citation et se dire de préférence, si l'on voit où les mauvaises têtes, incluant la Minustah, ont mené ce pays, il serait temps d'essayer les bonnes. Pari fort risqué cependant que de croire qu'après une course bicentenaire vers le quai du désastre et de la tragédie, il serait encore possible de recruter une bonne tête parmi l'élite politique et créole haïtienne. Une tête bien faite et unificatrice, capable de forger un vivre ensemble, de fédérer les énergies, les talents et l'intelligence collective autour d'un nouveau contrat social.
Pour trouver une solution constitutionnelle à la présente crise, il faut une figure politique d'envergure, susceptible d'instituer une opposition d'alternance et de gouvernement face à la constellation formée par le parti Unité. Autrement dit, la solution à la crise haïtienne suppose comme préalable un leadership fédérateur d'une opposition fragmentée et, de surcroit, terrifiée par l'idée d'affronter un adversaire coriace supposément impopulaire mais, de toute évidence, mieux organisé et craint. Qui a raflé 60 % des élus du premier tour à la chambre des députés sans susciter, paradoxe haïtien, trop de contestation. Par-delà ce paradoxe, comment expliquer le désarroi de l'opposition quant Madame Mirlande Manigat dispose d'une avance quasi-irrécupérable sur l'ennemi commun qu'est le Parti Inité ?

De l'impératif d'un leadership fédérateur de l'opposition comme préalable à une solution constitutionnelle de la crise haïtienne

"Tout le monde veut gouverner, personne ne veut être citoyen. Où est donc la cité" comme lieu du bien commun et du vivre ensemble, s'interrogea le Montagnard Louis Antoine de Saint-Just ? Tel est donc le paradoxe comportemental, fondateur de la suite ininterrompue de crises politiques haïtiennes. Telle est également l'une des causes du destin tragique imposé au peuple haïtien depuis 206 ans de gouvernance créole et depuis 6 ans de tutelle onusienne. Il y a donc lieu de se poser la question suivante : si tous les membres de l'opposition veulent se faire élire président à un hypothétique second tour de scrutin, où est donc la cité haïtienne, c'est à dire "le bien commun" et le "vivre ensemble" ? Pourtant, ceux-ci devaient l'emporter sur les divisions et ambitions présidentielles des membres de l'opposition. Ne sommes-nous pas sommés par les circonstances exceptionnelles qui sont celles d'Haïti de faire preuve de civisme, d'abnégation, de patriotisme, de désintéressement, de pragmatisme et de maturité politique ? Où est l'avatar haïtien de Nelson Mandela ou de Charles De Gaule ou encore de Thomas Jefferson ? L'opposition compte-t-elle dans ses rangs des descendants de Dessalines et de Toussaint Louverture ? Sommes-nous dignes de l'héritage de ces Titans de l'épopée de l'indépendance ? On peut en douter.

Autrement, on aurait consenti les sacrifices requis pour ériger le vivre ensemble et le bien commun en principes directeurs des actions à envisager. Une issue constitutionnelle à la crise est encore possible, pour peu que l'opposition s'y investisse. N'est-ce pas vrai que le mot crise juxtapose en chinois deux caractères, qui signifient respectivement "menaces'' et "opportunités''. La présente crise n'offre-t-elle pas une opportunité abyssale d'instituer une opposition d'alternance et de gouvernement ; et ceci, en lieu et place des groupuscules insignifiants qui polluent l'écosystème politique haïtien ? Il manque l'essentiel : une figure politique d'envergure et fédératrice.

Une opposition unifiée autour d'un leadership fédérateur ferait fondre tout avantage virtuel ou réel du parti présidentiel au second tour

L'émergence d'un leadership fédérateur de l'opposition face au parti Inité dans le cadre d'un second tour sous la codirection opérationnelle de la communauté internationale, éliminerait tout avantage virtuel ou réel dont disposerait Inité sur le terrain. Cela aurait permis à l'opposition unifiée de gagner les législatives et d'ainsi prévenir une cohabitation obligée avec son adversaire. C'est ici que le dicton chinois selon lequel "lorsque les hommes travaillent ensemble, les montagnes se changent en or", s'avère plus que pertinent. Voilà une occasion en or pour l'opposition haïtienne d'expérimenter cette citation d'Henry Ford : "se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite."

La présente crise n'offre-t-elle pas l'occasion à l'opposition haïtienne de travailler ensemble contre l'ennemi commun qu'est l'Inité? Cela est d'autant plus indiqué que son poids électoral représente plus de 75 % du vote exprimé au premier tour. Que l'opposition paraphrase Ronald Reagan et se dise: "si ce n'est pas nous, c'est qui ? Et si ce n'est pas maintenant, c'est quand ?" Si ce n'est pas maintenant, ce sera trop tard pour une opposition myope et divisée. À trois au second tour, ils triplent les chances de Jude Célestin de l'emporter ; A 18, ils la décuplent. Pourtant, une opposition fédérée et unifiée aurait certainement congédié le prévalisme, une doctrine anarcho-populiste aux rendements négatifs. Du coup, une telle opposition se transformerait en une institution prééminente, capable de canaliser et d'optimiser les inputs de la communauté internationale et d'en dégager la meilleure synergie possible.

En tant que doyenne de l'opposition et meneuse au premier tour, Mirlande Manigat peut-elle s'avérer la figure fédératrice de l'opposition face à Inité au Second tour ?

La solution préconisée ci-dessus est porteuse d'un nouveau paradigme en matière de gestion de crises et de conflits en Haïti. Un paradigme axé sur le dialogue intra-haïtien, sur la quête du compromis, du consensus, de la réconciliation, du bien commun et d'un meilleur vivre ensemble. Ce serait là l'étincelle d'une dynamique vertueuse et transformationnelle. À l'instinct politique et au pragmatisme du président Préval, l'opposition doit opposer le civisme et un pragmatisme politique plus redoutable. Là encore, Saint-Just s'avère inspirant lorsqu'il dit, parlant de son temps, que "la tragédie est la politique." Selon lui, "le peuple n'a qu'un ennemi dangereux, c'est son gouvernement." En Haïti, c'est aussi l'opposition, le CEP et peut-être la Minustah. C'est ici que se pose dans toute son acuité la problématique d'un Mandela haïtien. Sans incarner le leadership requis, Mme Manigat, gagnante du premier tour, demeure une alternative en tant que doyenne de l'opposition. Pour peu que cette dernière s'affranchisse de sa myopie historique et privilégie le primat du bien commun et non de l'esprit partisan, elle peut transformer la présente crise en un pont d'or vers un meilleur avenir collectif en Haïti. A suivre.



Wilson Saintelmy est aussi fondateur de la revue Gouvernance, Université d'Ottawa, doctorant en droit.

Wilson Saintelmy, expert en gouvernance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mar 28 Déc 2010 - 12:00

Citation :
Wilson Saintelmy est aussi fondateur de la revue Gouvernance, Université d'Ottawa, doctorant en droit.

Wilson Saintelmy, expert en gouvernance

Le professeur a-t-il déjà dirigé ou conseillé un premier ministre du canada ou un gouvernement quelconque?
Il est bien un expert en gouvernance. Pourrait-il nous parler d'une expérience personnelle en gouvernance d'un état ? Merci d'avance.

Comme on dit : ''ceux qui savent, font; ceux qui ne savent pas , enseignent''. Fin de citation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mar 28 Déc 2010 - 12:37

Je sais que Monsieur Santelmy avait postulé pour être député libéral dans mon compté il avait fini deuxième
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mar 28 Déc 2010 - 12:43

Marc,

nul n'a besoin d'etre grand clerc pour se rendre a l'evidence que la solution de la crise passe par un consensus politique haitien dont Madame Manigat sera le fer de lance contre le statut-quo Prevalien.

Seuls les jusqu'au boutistes tenants de nos traditions bicentennaire de maronnage politique suicidaire peuvent soutenir un autre cours des evenements pour la continuation du malheur haitien.

En attendant voici la carte de visite de l'auteur, qui fut candidat dans le temps au PLC.

http://www.courrierlaval.com/Actualites/Politique/2008-09-27/article-1128284/Wilson-Saintelmy:-un-enfant-du-Canada/1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mar 28 Déc 2010 - 16:18

Marc

Dans les grandes lignes Saintelmy nous dit trois choses. La première, c'est qu'il y a en Haiti, ce qu'on pourrait appeler le syndrome du fauteuil Présidentiel. C'est ec qu'il exprime A travers la formule '' Tout le monde veut gouverner''' jusqu'ici je suis d'accord.

Le second point, c'est la nécessité de bipolariser la vie politique haïtienne afin de créer une opposition empêchant la prolifération de partis politiques. A ce propos, il nous dit ''De l'impératif d'un leadership fédérateur de l'opposition comme préalable à une solution constitutionnelle de la crise haïtienne''

Le troisième point, il suggère implicitement l'idée que Manigat incarne cette opposition… voyez par vous même.. ""En tant que doyenne de l'opposition et meneuse au premier tour, Mirlande Manigat peut-elle s'avérer la figure fédératrice de l'opposition face à Inité au Second tour ?''

L'analyse me semble correcte.. Mais un point qui me donne des douleurs en bas du dos.. C'est le second.

Ce monsieur voudrait qu'il y ait un parti d'opposition préalable A la rédaction d'une nouvelle constitution. C'est impossible.. Ce sont les constitutions qui créent les régimes politiques.. C'est A la constitution d'organiser le bipartisme…

Par quel moyen…. Le mode de scrutin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mar 28 Déc 2010 - 17:20

K.H.L a écrit:
Marc


L'analyse me semble correcte.. Mais un point qui me donne des douleurs en bas du dos.. C'est le second.

Ce monsieur voudrait qu'il y ait un parti d'opposition préalable A la rédaction d'une nouvelle constitution. C'est impossible.. Ce sont les constitutions qui créent les régimes politiques.. C'est A la constitution d'organiser le bipartisme…

Par quel moyen…. Le mode de scrutin...


karl,

je pense que vous vous fourvoyez, l'auteur ne parle pas d'un parti unique mais "d'une federation unitaire" contre le statut-quo. Il ne s'agit pas non plus comme vous le suggerez d'un imperatif de "la redaction d'une nouvelle constitution" mais simplement des imperatifs de la conjoncture de crise actuelle et celle la precedant.

C'est contrairement a ce que vous pensez une option viable si les politiciens Haitiens peuvent faire preuve de cette denree rare: le pragmatisme politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 0:30

T-NEG a écrit:
Je sais que Monsieur Santelmy avait postulé pour être député libéral dans mon compté il avait fini deuxième

Raymond Laurent s'est présenté à deux reprises comme candidat pour le parti démocrate canada . Est-il un expert en ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 0:35

Doub-Sossis a écrit:
Marc,

nul n'a besoin d'etre grand clerc pour se rendre a l'evidence que la solution de la crise passe par un consensus politique haitien dont Madame Manigat sera le fer de lance contre le statut-quo Prevalien.

Seuls les jusqu'au boutistes tenants de nos traditions bicentennaire de maronnage politique suicidaire peuvent soutenir un autre cours des evenements pour la continuation du malheur haitien.

En attendant voici la carte de visite de l'auteur, qui fut candidat dans le temps au PLC.

http://www.courrierlaval.com/Actualites/Politique/2008-09-27/article-1128284/Wilson-Saintelmy:-un-enfant-du-Canada/1

Ce monsieur chantait la chanson Wilclef Jean dans un premier temps et voilà maintenant qu'il nous chante Mirlande Manigat ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5130
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 9:07

LA PREMIERE SOLUTION CONSTITUTIONELLE ET CONSENTUELLE A LA CRISE C'EST UNE ENQUETTE UNDEPENDANTE , INDENTIFICATION DES RESPONSABLE DE LA CRISE , ARRETEZ ET JUGEZ LES COUPABLES !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 9:29

Combien coutera le second tour après la validation de cette selection par les epxerts de l'OEA?Les redacteurs de la loi electorale avaient-ils pensé au cout de ce second tour au pays ou les gens meurent de cholera faute d'avoir accès à l'eau potable?Doub parle de "pragmatisme politique";nous devons avouer nos zentelektyels komokyel(lol) ne comprennent pas très bien la réalité du pays;comment peuvent-ils pratiquer le pragmatisme politique?

C'est impossible pour des copieurs d'etre authentiques et pragmatiques.Haiti sortira des tenèbres de l'ignorance quand nos guides seront de vrais haitiens qui n'imitent pas comme des macaques les strucutures politiques,sociales et economiques des autres pays developpés.Ils negligent les besoins essentiels de ce peuple aux abois pour faire le "me vois-tu"en gaspillant les recettes de l'etat à payer des fonctionnaires inutiles.Et malgré les resultats catastrophiques de cette myopie ils veulent maintenir la meme Constitution qui exige des elections dispendieuses chaque deux ans.Ils ne sont jamais responsables de leur cretinisme ;ce sont toujours les americains qui sont responsables de l'etat lamentable de leur pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 10:26

Marc mwen ta souhaite wou li liv sa-a.

Quel est le probleme si l'auteur a ajuste ses points de vue par rapport a la nouvelle dialectique?



Dernière édition par Doub-Sossis le Mer 29 Déc 2010 - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 10:47

Merci , doub
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5130
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 11:05

Le gros roseau a écrit:
Combien coutera le second tour après la validation de cette selection par les epxerts de l'OEA?Les redacteurs de la loi electorale avaient-ils pensé au cout de ce second tour au pays ou les gens meurent de cholera faute d'avoir accès à l'eau potable?Doub parle de "pragmatisme politique";nous devons avouer nos zentelektyels komokyel(lol) ne comprennent pas très bien la réalité du pays;comment peuvent-ils pratiquer le pragmatisme politique?

C'est impossible pour des copieurs d'etre authentiques et pragmatiques.Haiti sortira des tenèbres de l'ignorance quand nos guides seront de vrais haitiens qui n'imitent pas comme des macaques les strucutures politiques,sociales et economiques des autres pays developpés.Ils negligent les besoins essentiels de ce peuple aux abois pour faire le "me vois-tu"en gaspillant les recettes de l'etat à payer des fonctionnaires inutiles.Et malgré les resultats catastrophiques de cette myopie ils veulent maintenir la meme Constitution qui exige des elections dispendieuses chaque deux ans.Ils ne sont jamais responsables de leur cretinisme ;ce sont toujours les americains qui sont responsables de l'etat lamentable de leur pays.

Mon parfois je ne te comprends pas....C'est vrai cette constitution est depassee mais malgre tout elle fixe certaine limite , la duree des mandats , les limites des pouvoirs mais on ne les respecte pas ...Elle ne prevoit pas l exil , elle prevoit des punitions mais on prefere exiler les coupables...Sa ki pi red neg yo pakab chanje ..paske menm yon eleksyon yo paka fe san pa fe li an fave yo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 11:16

En tout cas , le premier tour a couté moins cher que le premier tour de 2006 organisé par le CEP du gouvernement Boniface / Latortue . Soit 70% moins cher. On peut toujours applaudir avec deux mains l'actuel CEP pour avoir bien géré son budget.

A rappeler que les élections de 2006 avaient couté à l'état haitien plus de 120millions de dollars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 11:34

Reflechi avant nou pale
kombien kandida a la pwezidans ki t ginyen et senate
c pa blag blan tap by lajan li mal.
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Mer 29 Déc 2010 - 12:09

c'est normal que cette selection coute moins chère que celle organisée en 2006 ou il fallait tout faire .Au contraire celle-ci devrait etre moins couteuse s'il n'y avait pas eu le tremblement de terre du 12 janvier écoulé.La question primordiale est pourquoi faut-il organiser des elections chaque deux ans en haiti quand on connait bien qu'elles sont toujours des occasions de discorde, de division et d'instabilite au pays?pourquoi ne pas amender ou abolir cette Constitution qui exige un gouvernement aussi dispendieux pour un petit pays aussi pauvre ?Est-il normnal qu'on gaspille les ressources du pays à elire chaque deux ans un groupe de Senateurs inutiles au pays ou les gens meurent de cholera a cause de la salete des eaux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Jeu 30 Déc 2010 - 11:59

Solution constitutionnelle

Préval a le choix de rester au pouvoir jusqu'à la date de l'anniversaire de son investiture à la présidence selon la constitution. Il est dit que le mandat du président est de 5 ans. Je crois qu'on pourrait aller encore plus loin sur le mandat actuel de Préval. A mon avis, il pourrait quitter le pouvoir le 7 février 2012 si on veut respecter la lettre de la constitution de 1987.
La constitution stipule que le président entre en focntion le 7 février et son mandat est d'une durée de 5 ans. Or le président a été assermenté le 14 mai 2006. A cet effet, La constitution ne parle pas de mai mais de février . Ainsi donc le président pourrait rester légalement jusqu'en fevrier 2012 pour la passation du pouvoir: date de l'anniversaire constitutionnellement du début de son mandat de présidentiel .

Bonne année mes chers concitoyens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Jeu 30 Déc 2010 - 12:02

Le débat est ouvert . Qui dit mieux . Philosophons . Débattons.
Map tann tout moun pou gwo deba sa mwen souleve la . la date de l'anniversaire de la prestation du Président devrait être respectée par les douze ou par les 2 . Miky et Mirlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Jeu 30 Déc 2010 - 17:37

Pouki sa li pa a vi si se poul rete jis an mai?manda preval fini le 7 Fevrier fok li rache manyok li.Jodya se Preval ki pi gwo pwoblem peyi ya paske se li ki pa enspire konfyans.pi bonè li rache manyok pi bon li ye pou moun ki anba tant yo ak moun ki ap mouri ak kolera.Preval pa enspire ni kominote internatyonal la konfyans ni ayisyen ki ta vle envesti lajan yo nan peyi ya.Fok li ale le 7 Fevrier pou yon lot gwoup moun pran gouvènans peyi ya.Kameleyon an dwe ale ;li twò kreten;la marine pa metye l li pa ka kaptenn bato.mwen te fout pale nou.jodya nou wè resilta se mande selman li konn mande li pa ka antreprann oken refom poul ba ayisyen diyite e respè.Nou pa beswen yon politichyen mandyan a la tet peyi ya.Nou beswen yon administratè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Sam 1 Jan 2011 - 17:30

Le texte de Wilson Saintilmé n’apporte rien au débat en réalité. Cette idée d’une opposition fédérée face X ou Y représentant le Statut quo n’est pas nouvelle. Elle est agitée à chaque compétition électorale du moins tous les cinq ans. Cette idée de fédération soulève dès départ beaucoup d’interrogations :

Une opposition fédérée pourquoi faire ?

La fédérer sur la base de quoi, autour de quel agenda, de quel projet politique ?

Mirlande Manigat ne s’identifie-t-elle pas trop, elle aussi, au statu quo pour prétendre le bouleverser ?

N’est-ce pas le statut quo, le système dans son mode de fonctionnement qui conditionne l’existence de ces formations (fonctionnant sur le modèle des entreprises privés) qui devraient normalement disparaître ?

Certes, il serait peut-être bon de profiter de cette nouvelle dynamique crée par le séisme du 12 Janvier et les élections du 28 Novembre pour fédérer cette opposition multiforme, mais il faudrait avant tout établir la confiance entre ses diverses composantes car la manière dont les alliances se font et se défont dans ce pays indique que cette opposition est traversée par profond malaise qui doit-être un jour ou l’autre dissipé. Deuxièmement, Lui trouver un fondement idéologique dont elle semble dépourvu dans quasiment tous les domaines. Si non on risque d’avoir l’émergence d’un mouvement politique calqué sur le modèle Lavalas qui, parce-que porté par une mosaïque de sensibilités, ne pouvant pas s’entendre sur un programme, un projet politique, une fois au pouvoir, se désagrège. À mon sens on ne peut pas, dans l’état actuel des choses, prendre ce risque. Donc, le seul compromis à faire, et qui soit constitutionnellement acceptable, c’est entre les trois candidats de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Sam 1 Jan 2011 - 19:22

A mon humble avis ce n'est pas tant une ideologie qui doive cimenter l'opposition au statu quo mais de preference une reconnaissance par toutes les forces vives de la nation du danger qui nous menace et la necessité d'elaborer un plan pour construire un nouveau pays.Il faut qu'a la fin nous mettions tous la main a la patte pour reconstruire le pays.Comme l'avait tant souhaité Feu Otto louis jacques au debut des années 70 :Il faut une trève pour sauver le pays.Nous devons respecter le mandat des elus qui eux aussi douivent respecter les droits des citoyens et les lois du pays.ce plan de reocnstruction elaboré avec la participation de tous les secteurs du pays doit etre notre boussole pour les prochain 50 ans.Que voulons-nous ?comment comptons-nous y parvenir par nos propres moyens .C'est inadmissible cette pleurnicherie de nos dirigeants.

J'ai lu avec degout les declarations de Mr.bellerive qui condamne la lenteur des decaissements des fonds promis sans pouvoir rien entreprendre pour diminuer le cout du gouvernement et instaurer une politique fiacale austère pour que les recettes et l'aide internationale servent à soulager la souffrance de nos sinistrés.Cette mascarade etait previsible pour tous ceux qui comprennent la situation desastreuse du pays après le tremblement de terre du 12 Janvier écoulé.Etait-il vraiment indispensable qu'on organise ce fiasco en haiti au moment ou plus d'un million d'haitiens vivent sous des tentes?Et au moment ou une epidemie de cholera menace de decimer les plus vulnerables?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Sam 1 Jan 2011 - 21:30

Goya a écrit:
Donc, le seul compromis à faire, et qui soit constitutionnellement acceptable, c’est entre les trois candidats de tête.

Du non sens!

Il n'y a aucun article de la constitution pour supporter cette opinion!

Un compromis sous-entend que tous les candidats à la course doivent exprimer leurs opinions!

Il y eut des fraudes programmées...

Préval et ses voyous doivent etre jugés....

Nous devrons cesser d'etre malhonnetes envers nous memes....

Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Dim 2 Jan 2011 - 0:13

Colocolo,

Je pensais que nous parlions de sortie crise, de la meilleure façon de s’en sortir, d’un compromis qui permettrait de respecter le scénario établi par la constitution, à savoir que les deux candidats ayant totalisé le plus grand nombre de voix participent à un second tour. Le problème posé par les élections du 28 Novembre est un problème politique qui doit-être résolu avec des instruments politiques.

Ceci étant dit, rien dans la constitution n’empêche aux opérateurs politiques (les trois) de recourir à la négociation et au compromis, que, dans le cadre d’une négociation, l’un des deux candidats revendiquant la deuxième place accepte de désister par patriotisme, ou sur la base d’une promesse d’intégration dans le prochain gouvernement de la formation du candidat désisté.

Il s’agit là d’un scénario à peu près semblable à celui du décès de l’un des deux candidats retenus pour le seconde tour.

Pour ce qui est de l'arrestation de René Préval, je refuse de sombrer, en tant qu'haitien, dans cet anti-prévalisme primaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8935
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: La citation de l'année    Dim 2 Jan 2011 - 0:17

Citation :
Pour ce qui est de l'arrestation de René Préval, je refuse de sombrer, en tant qu'haitien, dans cet anti-prévalisme primaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex jacques
Star plus
Star plus
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1065
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   Dim 2 Jan 2011 - 2:18

Citation :
A mon avis, il pourrait quitter le pouvoir le 7 février 2012 si on veut respecter la lettre de la constitution de 1987. Marc

Marc, tu sais j'ai une certaine admiration (emotionnelle) pour Preval aussi, mais suggerer que Preval reste jusqu'en Fev 2012 est une insulte.

Preval est un incomptent point final! A quelque jour de l'anniversaire du tremblement de terre, les 1.5 millions de deplaces vivent toujours sous les tentes, les rues ne sont pas deblayees, et pas de signe de reconstruction.

Marc c'est pour la premiere fois que je passe les vacances de Noel en dehors d'Haiti. Ca ne va pas avec Preval, il est incapable le pauvre. Preval n'a ni l'education ni la volonte d'etre president de ce pays qui mise sur la plus haute competence et devouement de ses fils et filles.

Je suis contre un gouvernement provisoire, mais le cadeau que Preval puisse donner a ce pays est de demissionner le 6 Fevrier 2011 et laisser aux haitiens de decider du futur d'Haiti. Nous ne pouvons pas accepter un fait accompli quand rien ne va pas.

Preval savait tres bien qu'organiser de mauvaises elections allaient encore enterrer le pays, tout le monde lui donnait des conseils gratuits qu'il a tout simplement bourde. Je crois que l'heure est arrivee a ce que nous essayons d'autres formules, car Preval est un desastre pire que le tremblement de terre sdu 12 Janvier 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Solution constitutionnelle, consensuelle et haïtienne
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» plan pour mettre fin à l’ exclusion de la Diaspora haïtienne et de l’arrière-pay
» Reforme constitutionnelle en Rep. Dominicaine et impact sur les haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: