Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 13:27

Mais dans quel monde vit-on ?


Supporteurs de TI-SIMONE/ MICHEL MARTELLY:


Un modèle est quelque chose qui doit servir de référence. Si vos enfants sont grossiers et indisciplinés devant des étrangers, cela nuira à votre réputation en tant que père ou mère et prouvera que vous n'accomplissez pas votre rôle.

Si vous devez lever la voix quand vous apprenez que des enfants se sont faits violer par un pédophile. Si vous ne pouvez pas vous taire quand vous apprenez qu’une dictature a décidé de mettre en place un programme d’extermination de dizaines d’individus. De ce fait, il est logiquement concevable de dénoncer l'autre et de le remettre sur le droit chemin ou de l'isoler si c'est nécessaire pour qu'il ne contamine pas son entourage.

Un patron bancaire qui se plaît à dire des saletés et à montrer son cul au vu et au su de tout le monde, doit-il servir de modèle aux collaborateurs et subalternes, et être en plus absous de sa trivialité ?

En quel sens peut-on continuer à parler de principes, du savoir-être et d'éthique aux enfants, à la jeunesse et à autrui, lorsque vous n'êtes pas en mesure d'établir la différence entre Jésus et Barabas, entre église et bordel, entre école et prison, entre policier et bandit, entre Chef d'État et chef de gangs, entre Barack Obama et Snoop Dogg, entre intellectuel et quidam, entre papa et boyfriend, et entre honnêtes gens et TI-SIMONE ?

Comment voulez-vous ramener vos enfants, vos élèves et vos étudiants vers de vraies valeurs, loin du spiritisme, du comportement déviant, de la musique obscène et de la drogue et respecter certaines règles sociales, si dans la satisfaction de bas instincts vous ne pouvez pas les respecter vous-mêmes?

Quelle honte pour ce pays des soit-disant prêcheurs de bonnes manières et de valeurs ! Ce n'est pas parce que Haiti est une nation de mauvaise gouvernance ou une jungle remplie de mafieux, qu'elle devient un torchon sur lequel on peut s'essuyer les pieds par l'instauration d'un État de "strip-tease."

Partir à l'aventure pour récupérer le pouvoir perdu en 1946, tout le monde, y compris des anciens membres du FRAPH d'Emmanuel Constant, certains cadres tortionnaires de FAD'H, une majorité écrasante des Élites, des Drug-dealers, des Chefs de Gangs Lavalas s'embarque dans le bateau du "Populisme de la Droite." Il est clair comme de l'eau de roche, l'acceptation de la candidature à la Présidence de TI-SIMONE, le monsieur qui adore se montrer nu en public, est la preuve de la faillite du système politique et de la soumission des élites haïtiennes à la sous-culture des Ghettos américains.

L'élite qui est la fleur d'une société entend dépasser le niveau du sol. Il faut donc saluer les élites et la presse américaines, en toute justice et honnêteté, et leur reconnaître ce qu’elles ont de si morale et de sublime pour faire toujours obstacle à la candidature de toutes brebis galeuses aux plus hauts postes de responsabilité politique.

TI-SIMONE peut bien changer d’habits, mais il ne peut pas changer ses habitudes. Mise à part cette question des nouveaux habits couvrant de vieux péchés, il n'y a pas de différence qualitative entre le rappeur américain Snoop Dogg et TI-SIMONE. Ils sont les deux faces de la même médaille. Sauf le peuple américain a une si haute idée de la fonction présidentielle et tient compte de la distinction existant entre le bon grain et l'ivraie, d'un revers de la main, qu’il balayerait cette prétention d'un quelconque immoral.

Comprendre l'instinct de votre démarche tortueuse revient à décrire un prétendu donneur d'exemple capable de vomir l'inacceptable à la face des témoins, pour ensuite s’agenouiller et picorer son propre vomi, tout en voulant faire croire à l'opinion, que le vomi de l'inacceptable, qu’il vient d’avaler, n’était jamais sorti de son ventre. Tenez-vous bien: "Nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre," Luc 16:13. On ne saurait trouver une parole plus claire.
Si c'était le fils d'un pauvre, d'une marchande de fortune, d'un cireur de chaussures, d'une servante ou d'un va-nu-pieds qui, dans le passé, avait l'habitude de vendre le corps au public pour avoir le superficiel, vous seriez les premiers à appeler la société à se soulever contre lui. Oh hypocrites! Quelle moralité de deux poids deux mesures!

S'il faut compter sur TI-SIMONE, le chanteur le plus immoral avec ses cris, ses danses et spectacles obscènes, pour débarrasser Haiti de « sa misère » il va falloir attendre longtemps, tant que "VOUS" sans grande idéologie et à l’envergure limitée se bouscule au portillon du pouvoir. La boucle serait alors bouclée avec le rétablissement de l’hégémonie de l'exclusionnisme traditionnel sur Haiti. Un débat qui en dit long sur l’état de la moralité politique dans le pays.

Heureux ceux qui n'ont jamais cru en vos évangiles et discours de l'opium!

Gardez-vous de l'opportuniste, de l'émotivité et de passions débridées. La sagesse et la grandeur ne sont pas de slogans creux, mais des idées et des actes réfléchis et pondérés. Il est temps que l’honnêteté et l’Éthique redeviennent des valeurs centrales de la vie politique haïtienne.



GERRY JABON
dordricht@yahoo.fr
Orlando, le 11 décembre 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 13:49

Sasaye! Men sa'm tap di w la!!
Ekip Manigat aaa ap kontinye fe "Old school politics"!

Denigreman ke ekip Manigat ap kontinye mache di a, pep la, kominote internasyonal la e tout media yo konnyen!
Tell them something new!
Sispand ak "Tea Party tacktick sa yo mon fre Sossis!
Moralité pa bay travay ni meté manje sou tab!

Si ekip Manigat vle vreman gennyen kous prezidansyel saa, se fe networking e chache sipo kandida perdan yo, Ceant, Alexis, Celestin, Voltaire, Neptune, bizisman, akademya, artist etc.. e mande mesye sa yo pou yo bay e montre sipo yo piblikman e fe kanpagn ansanb, kot a kot ak Manigat.

Si nap kontinyen atake Martelly sou personalite'l e moralite'l, nap bay pep sa degoutans paske yap santi ke se yo memm ke Manigat ap attake!.

Yo pa blye ni padoné Leslie Manigat pou zafe vomisman chien sa ke li te di pep la
!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 14:00

revelation a écrit:
Sasaye! Men sa'm tap di w la!!
Ekip Manigat aaa ap kontinye fe "Old school politics"!

Denigreman ke ekip Manigat ap kontinye mache di a, pep la, kominote internasyonal la e tout media yo konnyen!
Tell them something new!
Sispand ak "Tea Party tacktick sa yo mon fre Sossis!
Moralité pa bay travay ni meté manje sou tab!

Si ekip Manigat vle vreman gennyen kous prezidansyel saa, se fe networking e chache sipo kandida perdan yo, Ceant, Alexis, Celestin, Voltaire, Neptune, bizisman, akademya, artist etc.. e mande mesye sa yo pou yo bay e montre sipo yo piblikman e fe kanpagn ansanb, kot a kot ak Manigat.

Si nap kontinyen atake Martelly sou personalite'l e moralite'l, nap bay pep sa degoutans paske yap santi ke se yo memm ke Manigat ap attake!.

Yo pa blye ni padoné Leslie Manigat pou zafe vomisman chien sa ke li te di pep la
!

REVELATION MADAN MANIGAT DIT RDNP LAP FE YON KANPAY D'IDEES, SIMPMAN SA PA ANPECHE YON PATRIOTE HAITIEN
POUL INFORME PIBLIK LA DE ESKELETTES YON KANDIDA GEN LAN PLAKA LI...SE PA ZAFE OLD SCHOOL POLITICS

SE YON ZAFE LO YON MOUN AL JETTE YON BILTIN LI FE LI WITH "INFORMED CONSENT"

ALOS POU KISA JOUNALIS ETRANGER SA-A PIBLIE ATIK SA :

http://www.lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=2762
envoyer
HAÏTI : QUI EST LE CANDIDAT MICHEL MARTELLY ?
13 janvier 2011

Jeb Sprague

[Ndlr.] Le texte qui suit est une traduction modifiée de la version anglaise parue dans l’édition de la semaine dernière (Haiti Liberte V.4. No. 22. Michel Martelly, Stealth Duvalierist. P.9). Il est présenté sous un autre titre.

Dans la presse couvrant la crise électorale en cours en Haïti, le candidat à la présidence Michel « Sweet Micky » Martelly, que le candidat du Parti dirigeant Unité Jude Célestin a dépassé avec moins de 1% des votes avec qualification pour le deuxième tour le 16 janvier, a été dépeint comme une victime de fraude électorale et comme le chef d’un soulèvement populiste contre le Conseil électoral provisoire (CEP) corrompu d'Haïti.

Certains ont mis en question son aptitude à devenir président en montrant du doigt ses bouffonneries vulgaires en tant que musicien konpa au cours des deux dernières décennies, lorsqu'il faisait des remarques avilissantes à l'endroit des femmes et périodiquement, baissait ses pantalons pour exhiber ses fesses.

Cependant, le vrai problème avec Martelly n’est pas sa morale lubrique, mais son histoire odieuse en politique et une étroite affiliation avec les «forces des ténèbres» réactionnaires, comme on les appelle en Haïti, qui ont étouffé chaque véritable tentative que les Haïtiens ont faite au cours des 20 dernières années, pour élire un gouvernement démocratique. Loin d’être un champion de la démocratie, Martelly a été une majorette au service de sanglants coups d’Etat et de régimes militaires auxquels il a peut-être même participé.

Après avoir été diplômé de l’école secondaire et une tentative infructueuse pour étudier la médecine, Martelly a été brièvement enrôlé à l’Académie militaire d’Haïti avant d’abandonner. Il a émigré aux États- Unis avec une femme américaine, où il s’est inscrit à Red Rocks Collège, une institution communautaire à Lakewood, Colorado et a travaillé dans une épicerie locale. En 1986, après seulement un semestre, il a divorcé et est retourné en Haïti.


Affinités Duvaliéristes

Sous la dictature de Baby Doc Duvalier, Martelly a dirigé une boîte de nuit appelée Le Garage, fréquentée par des militaires et des membres de la petite minorité dirigeante. Lors d’une récente conférence de presse, Martelly a parlé avec nostalgie de l’ère Duvaliériste, quand François «Papa Doc» Duvalier et plus tard son fils Jean-Claude «Baby Doc» imposaient leur despotisme par les fusils et les machettes brandi par des Tontons Macoutes, une sorte de Gestapo haïtienne.

Dans un article paru en 2002, le Washington Post a expliqué comment le chanteur konpa fut pendant longtemps « le favori des voyous qui ont travaillé au nom de la dictature de la famille des Duvalier tant haïe, avant son effondrement en 1986 » Mais les médias traditionnels n’ont pas encore souligné ces affiliations passées du chanteur.

Les affinités duvaliéristes ne devraient pas être prises à la légère. Des groupes des droits de l’homme comme La Ligue des anciens prisonniers politiques et des familles de disparus ont compilé une liste partielle de plusieurs milliers de victimes du régime Duvalier, qui a été publié dans Haïti Progrès en 1987, mais des estimations totales des personnes tuées pendant les 29 ans de cette longue dictature appuyée par les Etats-Unis, sont de l'ordre de 30.000 à 50.000 personnes.

Après la chute de Baby Doc en Février 1986, un mouvement démocratique de masse, longtemps réprimé par les Duvalier, éclata et devint connu sous le nom de Lavalas, ou torrent. Martelly est rapidement devenu un adversaire acharné de Lavalas, en lançant des attaques acerbes contre le mouvement populaire dans ses chansons jouées sur les antennes de radio haïtienne.

Martelly a commencé à jouer du clavier comme un «fill-in gigger» à Pétionville et à Kenscoff, banlieue est de Port-au-Prince. L'un de ses emplois régulier était à El Rancho, un casino appartenant à Joe Namphy, le frère du général Henri Namphy, qui a été président d'une junte militaire pendant une courte période après le départ de Jean-Claude Duvalier.


La montée d'Aristide et le coup de 1991

Après son élection spectaculaire avec 67% des votes aux élections du 16 décembre 1990, Jean-Bertrand Aristide, ancien prêtre de paroisse et leader du mouvement Lavalas, a été inauguré le 7 février 1991 en tant que président démocratiquement élu d’Haïti, mais pour être ensuite renversé par un coup d’Etat militaire, la première fois, le 30 septembre 1991, après seulement sept mois de son terme de cinq ans. Le Miami Herald observait en 1996 que Martelly « a été étroitement associé à des sympathisants du coup d’Etat militaire de 1991 qui a renversé l’ancien président Jean-Bertrand Aristide »

La junte militaire au pouvoir en Haïti entre 1991 et 1994 a été sanglante et brutale. Selon Human Rights Watch, quelque 5.000 personnes ont été assassinées par des soldats de la junte et des groupes paramilitaires, et des milliers d'autres torturées et violées. Des centaines de milliers ont été poussés à la clandestinité et à l’exil. Martelly est devenu le bouffon du coup d’État, applaudissant la junte alors qu’elle était au pouvoir.

Il était un copain du redoutable lieutenant-colonel Michel François, qui, comme chef de la police, a été la principale personne à la tête des bourreaux du coup d’État. Par exemple, selon un rapport de la Commission d’enquête sur le Coup d’Etat du 30 septembre en Haïti dirigée par l’ancien procureur général américain, Ramsey Clark, François conduisait une Jeep rouge en tête de plusieurs bus pleins des soldats qui se dirigeaient vers de grandes foules manifestant contre le coup d’Etat sur le Champ de Mars, devant le Palais national dans la nuit du 30 septembre 1991. (En Janvier 1991, neuf mois plus tôt, un autre coup d’État par Roger Lafontant avait été avorté à la suite de manifestations de masse similaires.)

La foule applaudit les soldats, croyant qu’ils étaient venus pour mettre une fin au coup d’Etat. Au contraire, au signal de François, on ouvrit les fenêtres des bus, alors la police et les soldats ont fauché des centaines de manifestants avec des tirs de mitrailleuses.

Martelly affirme qu'il a eu son surnom de «Sweet Micky» (c'est aussi le nom de son groupe) lors d'une performance dans une boîte de nuit en 1988, mais c’est un sobriquet également partagé par le colonel Michel François. Le cinéaste et écrivain américain Kevin Piña se rappelle un concert à l’Hôtel El Rancho à Pétionville en Juillet 1993 où le colonel « Michel François, ... qui était aussi appelé ‘Sweet Micky'après le coup d'Etat de 1991 parce que les gens prétendaient qu'il avait un large sourire sur son visage quand il tuait les partisans de Lavalas…saisit la main de Martelly en annonçant à la foule: "Voilà le vrai Sweet Micky ". Et Piña d'ajouter: «C’est la première fois que j'ai entendu Martelly appelé comme tel ».

On avait annoncé un concert que Martelly avait organisé à la demande de Michel François et d'autres dirigeants de la junte militaire à titre de manifestation contre Dante Caputo, le représentant spécial des Nations Unies en Haïti qui tentait de déployer des observateurs des Nations Unies des droits humains dans le pays.

Au même moment, l’armée haïtienne et les escadrons de la mort de l'infâme FRAPH étaient en train de massacrer des membres de la résistance contre le coup d'Etat.

Martelly a joué un concert gratuit avec l'idée de s’opposer au retour du président déchu d’Haïti et à toute présence américaine sur l’île troublée. Le charismatique Martelly a refusé de céder à la critique de ses affiliations avec des politiciens et des fonctionnaires corrompus.

Comme il a déjà eu à déclarer à un journaliste «je n’ai pas à me défendre .... C’est mon droit. C’est mon pays. Je peux me battre pour ce que je crois » (Miami New Times, May 29, 1997). Martelly, connu à l’époque pour ses nombreuses amitiés parmi les militaires, s'expliquait ainsi au Miami New Times: « Je n’ai pas accepté [la demande de jouer] parce que j’étais l'ami de Michel François, je n’ai pas accepté parce que c’était l’Armée. J'y suis allé parce que je ne voulais pas voir Aristide revenir ».

Plus choquant encore, le Père Jean-Marie Vincent (qui a été tué par un escadron de la mort putschiste le 28 août 1994) avait accusé Martelly d’accompagner la police haïtienne durant des raids de nuit meurtriers dans le but de traquer de présumés dirigeants de la résistance Lavalas. « Nous avons des informations que Michel Martelly se déplaçait avec des escadrons de la mort de la police quand ils sortent la nuit pour prendre en chasse et tuer des dirigeants Lavalas», eut à déclarer Vincent au cinéaste Pina dans une interview filmée.

Après le retour d'Aristide en Haïti en Octobre 1994, Martelly a passé le plus clair de son temps à vivre «dans un condo à Miami Beach», où il « présentait régulièrement un concert à la Promenade sur Ocean Drive, où son groupe Sweet Micky jouait le compas, une musique rythmique de danse haïtienne », selon le Miami New Times. En 2000, Aristide a été élu à une majorité écrasante pour un second mandat.

Mais l’administration Bush, arrivée également au pouvoir à cette époque, a lancé une campagne de déstabilisation, visant à renverser Aristide, ce qui est raconté en détail dans le livre de Peter Hallward, publié en 2007, Damming the Flood. Martelly n'a pas demandé mieux que de devenir un participant à ce coup d’Etat en gestation.

En 2002, l’étau se resserrait autour d’Aristide. D’anciens soldats avaient tenté un coup d’Etat le 17 décembre 2001, et l’embargo sur l’aide américaine faisait ses ravages. Néanmoins, le gouvernement d’Aristide avait lancé plusieurs programmes d’investissement social, y compris des coopératives alimentaires, la construction d’un nombre sans précédent d’écoles, des subventions pour manuels scolaires, et autres mesures, promouvant l’alphabétisation.

Dans sa chanson de carnaval en 2002, Martelly a évoqué «des émeutes récentes dans un entrepôt du quai, déclenchées à la suite d’une rumeur que des fonctionnaires du parti d’Aristide volaient de la nourriture d’un programme alimentaire pour les pauvres», a écrit le Washington Post. Bien que la corruption sous Aristide fût pâle comparée à celle sous la junte militaire de 1991 que Martelly avait appuyée, sa chanson carnavalesque toucha une corde sensible.

En 2003, Martelly dépensait en moyenne $150.000 $ à $200 000 pour ses chars durant le carnaval annuel à Port-au-Prince, selon le Miami Herald. Pendant le carnaval où traditionnellement on se moque du gouvernement, Martelly a lancé des critiques extrêmement acerbes et vulgaires à l'endroit d'Aristide. Lors, « Kolangèt manman ou Aristide » a été l’un des refrains de Sweet Micky, peut-être la pire insulte qu'on peut faire en créole, ce qui signifi e littéralement «le colon a baisé ta mère. »


Le putsch de 2004 et ses conséquences

En février 2004, Aristide était chassé du pouvoir une fois de plus. Une équipe des « Seals » (ndlr. une force spéciale de la marine américaine) a enlevé le président chez lui - ce qu'Aristide a appelé «un enlèvement moderne » - et l’a envoyé en exil en Afrique, où il demeure à ce jour. Durant l'échafaudage de ce coup d'Etat, des soi-disant «rebelles», composés d’anciens soldats de l’armée haïtienne et d'anciens paramilitaires de l'escadron de la mort FRAPH, conduisaient des raids en Haïti dans le Plateau Central et dans le Nord, exécutant de façon sauvage des dizaines de partisans d’Aristide, des représentants du gouvernement et certains membres de leurs familles.

Wyclef Jean, un ami de Martelly, a décrit les «rebelles» comme des combattants de la liberté qui «se battaient pour leurs droits.»

Après le coup d'Etat, des soldats américains, français, et canadiens ont occupé Haïti et ont mis en place un régime de facto illégal. Comme les protestations contre le coup d’Etat de Février augmentaient, Martelly tint un concert à Port-au-Prince en avril 2004 afin de contrecarrer les appels en faveur du retour d’Aristide. Le concert était intitulé: «Gardez-le dehors!»

En Septembre 2004, la tempête tropicale Jeanne inondait les Gonaïves, une ville du nord-ouest, tuant quelque 3.000 personnes. Gérard Latortue, le premier ministre de facto installé par les États-Unis, fut largement critiqué à cause de sa réponse tardive et inefficace à la catastrophe.

L'une de ses rares initiatives fut d’organiser une collecte de fonds avec les gens d’affaires haïtiens et américains réunis à la Chambre de commerce haïtiano-américaine. Martelly, qui ne s'était servi de sa musique que pour saper Aristide, fut la vedette du gala de Latortue, ainsi que l'a rapporté le Miami Herald.

En 2006, alors que des militants Lavalas étaient dans la clandestinité, emprisonnés ou assassinés, le régime Latortue tint une élection qui porta l'ex-président René Préval au pouvoir. La base de Lavalas avait soutenu Préval, pensant qu’il allait faciliter le retour d'Aristide, libérer tous les prisonniers politiques du coup d’Etat, et renverser le cours néolibéral de la dictature de Latortue. Mais Préval a trahi ces attentes, créant, au contraire, un gouvernement dominé par des partisans du coup d’Etat et travaillant en étroite collaboration avec l’occupation militaire étrangère qui a été par la suite transférée à l’ONU.

De larges couches de pauvres ne tardèrent pas à le vilipender pour avoir failli à permettre le retour d’Aristide ou à redémarrer plusieurs des programmes populaires d’investissement social qu'Aristide avait lancés. En 2009, le CEP de Préval interdit au parti d’Aristide, la Famille Lavalas (FL), de participer aux élections sénatoriales partielles et, plus tard, aux élections présidentielles et parlementaires. La piteuse réponse de Préval après le tremblement de terre catastrophique de Janvier 2010 a accéléré son déclin.


Les Sélections de 2010 et la montée de Martelly

Finalement, le CEP fixait des élections générales pour le 28 novembre 2010. L’Associated Press rapporte le 10 décembre que la «popularité politique [de Martelly] a décollé dans les semaines avant le vote et semble avoir fait un bond depuis qu’il est apparu qu’il avait été disqualifié de la course de justesse.»

Cette hausse est due à la campagne de haute technologie de Martelly, d'une puissance supérieure à celle de ses 18 rivaux, qu'il a surclassés en lançant des dizaines de milliers de messages-textes téléphonique, demandant aux gens de voter pour lui. Martelly a embauché une fi rme de relations publiques espagnole hitech pour gérer sa campagne et le mettre en vedette.

« La firrme Sola, basée à Madrid, qui a joué un rôle essentiel en plaçant Felipe Calderón du Mexique dans le fauteuil présidentiel en 2006, a dirigé la campagne de Martelly durant les sept dernières semaines, ce qui en dit long pour comprendre comment le musicien, connu pour ses singeries, est devenu un candidat sérieux à la présidence d’Haïti », a rapporté le Toronto Star, le 6 décembre.

Communément, on admet que Calderón a volé les élections de 2006 au candidat de gauche López Obrador, une sale victoire qui a plu à Washington. L’entreprise Ostos & Sola a également contribué à la campagne de Lech Walesa, le pion de l’establishment américain en Pologne. Damian Merlo, directeur exécutif d'Ostos & Sola et dirigeant de la campagne de Martelly, a travaillé sur la campagne présidentielle de John McCain, l'ultra-réactionnaire républicain américain, avant de rejoindre l’entreprise.

Toutes ces associations soulèvent des questions sur quelle «main cachée» peut-être derrière la campagne de Martelly. « Aujourd'hui la question qui n'a pas de prix est la suivante: qui est l’homme d’affaires de Miami qui est allé vers Antonia Sola pour retaper la campagne de Michel Martelly» a écrit le Toronto Star. «Sola sourit à la question, avec son charme espagnol. Il ne veut pas trop en dire. «Un ami, un homme d’affaires, nous a présenté Michel aux États-Unis», a-t-il seulement dit.

La clé de la formule de Sola pour Martelly a été de le présenter comme un «outsider», même s’il avait été le grand initié au sein de la bourgeoisie putschiste qui a renversé Aristide par deux fois. Le 28 novembre, comme il était devenu évident que les élections d’Haïti étaient chargées de fraudes avec en plus négation des droits civiques, Martelly a rejoint 11 autres candidats pour demander leur annulation.

Mais plus tard, ce jour-là, selon ce qu'a rapporté Al Jazeera, Edmond Mulet, qui dirige la Mission des Nations Unies pour stabiliser Haïti (MINUSTAH), a appelé personnellement Martelly pour lui dire qu’il était en tête. Sweet Micky, sans même souffler un mot aux autres candidats du groupe formé de façon impromptue, est retourné dans la course électorale.

Le lendemain, Martelly a nié avoir jamais signé la lettre commune, lue en sa présence lors de la conférence de presse conjointe des candidats le 28 novembre appelant à l’annulation de l’élection. Il a expliqué «son changement de position en disant que sa candidature menait gagnante dans les bureaux de vote où il n’y avait pas eu de fraudes,» a rapporté le Daily Herald de Chicago.

«Il a vu toutes les fraudes qui ont eu lieu le jour du scrutin,» a déclaré à IPS un chauffeur de taxi moto, Weed Charlot, en parlant de Martelly. «Mais maintenant, il voit qu’il a des votes et le pouvoir, alors maintenant il va accepter les élections. » Le même jour où il a parlé à Martelly, Mulet a appelé la candidate Mirlande Manigat pour lui dire qu’elle aussi était en tête du vote. Elle aussi a abandonné le groupe des candidats revendiquant l'annulation.

Puis, le 7 décembre, le CEP a annoncé que Manigat était en tête avec Célestin du parti Unité en deuxième place, donc en position pour le second tour. Martelly, qui, apparemment, est arrivé troisième avec un peu plus de 21%, soit environ 6.800 moins de voix que Célestin, a repris la voie des protestations.

La colère populaire était déjà forte contre Préval et le CEP pour avoir exclu Fanmi Lavalas (23% seulement des 4,7 millions électeurs haïtiens se sont présentés, selon le CEP). Le mess des élections a été la goutte d'eau qui a renversé le vase. En outre, il y avait la rage contre la MINUSTAH pour avoir tenté d’étouffer que ses troupes à Mirebalais ont accidentellement introduit le choléra en Haïti, où la maladie est maintenant devenue une pandémie.

Avec Wyclef Jean à ses côtés prédisant une «guerre civile», Martelly a canalisé la profonde frustration populaire pour attaquer le gouvernement pour lui avoir « volé » une victoire que, prétend-il, devrait être sienne.

Le résultat a été une vague de chaos liée aux élections.

«Il est clair que la plupart des actes de violence en Haïti autour de l’élection ont été menées par des partisans Martelly," a dit Ricot Dupuy de Radio Soleil d’Haïti, basée à Brooklyn. «Des milliers de ses partisans ont paralysé la capitale et d’autres villes durant des manifestations qui comprenaient des attaques sur des bâtiments publics », a rapporté Reuters.

Certaines personnes sont mortes au cours de fusillades et escarmouches entre partisans de Martelly et ceux de Célestin. À la fin de Novembre, le journaliste haïtien Wadner Pierre a vu un groupe de partisans de Martelly au centre de vote Batiment 2004 à Port-au-Prince lancer des pierres tout en chantant: «Si vous ne nous laissez pas voter, nous allons brûler ce bâtiment.»

Les partisans de Martelly sont responsables de la destruction des bâtiments gouvernementaux dans la capitale et dans la ville méridionale des Cayes. Ils ont aussi agressé des adversaires, tandis que les partisans de Célestin ont été accusés d’avoir tué au moins un membre du secteur de Martelly au Champ de Mars.

L'ancien colonel Himmler Rebu a déclaré sur les ondes de Signal FM en Haïti qu’il avait été témoin de la tactique des troupes de Martelly dans la rue. «C’est rien de simple, » a-t-il dit, un euphémisme créole impliquant qu’il y a des forces cachées en action.

En bref, il y a deux mouvements en Haïti aujourd’hui, que certains rapports de presse sont en train de simplifier de façon trompeuse pour en faire un seul. Il y a les masses Lavalas mobilisées contre des élections frauduleuses et d'exclusion de Préval, contre l’occupation de l’ONU, et aussi pour le retour d’Aristide.

Ensuite, il y a la mobilisation de Martelly, utilisant sa célébrité et celle de Wyclef ainsi que les techniques scientifiques d'Ostos & Sola, pour coopter la frustration populaire contre Préval dans un effort de se hisser au pouvoir. Pour jeter la confusion parmi les gens, il assimile Préval à Aristide, prétendant qu’ils sont les gouvernements « jumeaux » responsables des «politiques d'échec » de ces deux dernières décennies.

En réalité, le triste état d'Haïti aujourd’hui peut être attribué principalement aux coups d’Etat de 1991 et 2004, que Martelly a appuyés. En outre, le pouvoir soutenant Préval - la bourgeoisie putschiste d'Haïti - est également proche de Martelly.

Nous assistons [donc] à une féroce rivalité entre deux factions qui se partagent les deux mêmes sponsors: la classe d’affaires d’Haïti anti-Lavalas et les élites transnationales soutenues par les États-Unis, leur appareil d’État le plus puissant.

Comme Martelly l'a expliqué à Georgianne Nienaber du Huffi ngton Post, il est tout à fait d'accord avec l'ordonnance de Washington pour Haïti, soutenant « tout ce qui aidera les exportations ... tout ce qui aidera le secteur privé. « Deuxièmement, Martelly n'appuie pas l'appel du peuple à mettre fin à l’occupation de l’ONU en Haïti: «Je tiens à dire à la communauté internationale, au corps diplomatique et aux organismes non gouvernementaux que nous avons besoin d'eux, » a-t-il dit dans la même interview.

En fin de compte, le candidat Martelly n’est pas un « dark horse » (outsider) [ndlr. un inconnu (politique)], comme le Globe & Mail du Canada le suggère, sorti de nulle part pour se mettre à la tête des «jeunes et des démunis d'Haïti.» Pendant sa campagne, Martelly s'était plu à dire qu’en Haïti, « il s'agit davantage de l’homme que du plan » Si cela est vrai, les Haïtiens devraient avoir de sérieux doutes sur un homme qui a soutenu deux régimes issus de coups d’Etat et qui a utilisé des escadrons de la mort pour réduire au silence la majorité pauvre et étrangler la démocratie qui commençait à naître en Haïti.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 14:19

Cet article est nul et non avenu…On s'en fout de la morale publique de Martelly.. et on s'en bat les C…de ses amitiés..
Ce qui compte, C'est son plan de reconstruction..le reste…on s'en fout….Haiti n'a pas besoin de ses petites attaques basses.. laissez cela pour les pays développés.. Votre pays est dans un trou… et la seule chose qui vous intéresse, c'est de discuter de la personnalité des candidats…

Discuter du plan de Martely ou de Manigat..ce n'est pas trop vous demander…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 14:21

Cet article est nul et non avenu…On s'en fout de la morale publique de Martelly.. et on s'en bat les C…de ses amitiés..
Ce qui compte, C'est son plan de reconstruction..le reste…on s'en fout….Haiti n'a pas besoin de ses petites attaques basses.. laissez cela pour les pays développés.. Votre pays est dans un trou… et la seule chose qui vous intéresse, c'est de discuter de la personnalité des candidats…

Discuter du plan, des compétences, du positionnement politique de Martely ou de Manigat..ce n'est pas trop vous demander…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 14:39

Citation :
Sossis di: REVELATION MADAN MANIGAT DIT RDNP LAP FE YON KANPAY D'IDEES, SIMPMAN SA PA ANPECHE YON PATRIOTE HAITIEN POUL INFORME PIBLIK LA DE ESKELETTES YON KANDIDA GEN LAN PLAKA LI...SE PA ZAFE OLD SCHOOL POLITICS

SE YON ZAFE LO YON MOUN AL JETTE YON BILTIN LI FE LI WITH "INFORMED CONSENT"
ALOS POU KISA JOUNALIS ETRANGER SA-A PIBLIE ATIK SA :
Citation :
KHL a dit: Cet article est nul et non avenu…On s'en fout de la morale publique de Martelly.. et on s'en bat les C…de ses amitiés..
Ce qui compte, C'est son plan de reconstruction..le reste…on s'en fout….Haiti n'a pas besoin de ses petites attaques basses.. laissez cela pour les pays développés.. Votre pays est dans un trou… et la seule chose qui vous intéresse, c'est de discuter de la personnalité des candidats…
Discuter du plan de Martely ou de Manigat..ce n'est pas trop vous demander
Sossis, quote KHL la montre klerman ke anpil moun serye komanse fatigue avek attak personel sa yo, ale vwa pou pep la ki pap jamb jwen okazyon pou li sa w di la!

Manigat deja devan nan kousa!
Men atake personelman yon lot kandida pap fe Manigat pran vitess.
Rele yon lot kandida "TiSimone" sou pretex pou infome pep la se tromperie".
E pi, pa pran roulib sou article Jeb Sprague la! Se bizniss pa'l ke lap regle!

Montre kandida Manigat kom yon patriach sage e experimante pito,... olye de voye roch sou lot kandida.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 14:42

Doub,

Il faut cesser cette approche terre à terre....

Je vous en prie....

Nous savons que vous pouvez mieux que cela....
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 14:47

K.H.L a écrit:
Cet article est nul et non avenu…On s'en fout de la morale publique de Martelly.. et on s'en bat les C…de ses amitiés..
Ce qui compte, C'est son plan de reconstruction..le reste…on s'en fout….Haiti n'a pas besoin de ses petites attaques basses.. laissez cela pour les pays développés.. Votre pays est dans un trou… et la seule chose qui vous intéresse, c'est de discuter de la personnalité des candidats…

Discuter du plan de Martely ou de Manigat..ce n'est pas trop vous demander…



-KHL...IL N'A PAS DE PLAN MARTELLY..NIET..DONC C'EST VOTRE COMMENTAIRE QUI EST NUL ET NON AVENU..SI VOUS N'AVEZ RIEN A DIRE FERMEZ LA DONC..MONSIEUR LE MEGALOMANE, DONT LE NOMBRIL EST LE CENTRE DU MONDE, VOUS FAITES PITIE.... SINCEREMENT.

- D'AUTRE PART, VOUS VOUS ETES VOUS MEME DISQUALIFIE D'OPINER SUR LA QUESTION HAITIENNE COMME UN POURIANISTE DEFAITISTE, VIVANT EN EUROPE ET PEU D'ATTACHMENT A RETOURNER AIDER HAITI D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE. SI VOUS VOULEZ FAIRE DE LA MASTURBATION INTELLECTUELLE, COMME VOUS EN AVEZ L'HABITUDE FAITES LE DONC SUR UN AUTRE POSTE.


PEUT-ETRE ETES VOUS AUSSI UN CRACK HEAD? QUI SAIT? CAR IL FAUT ETRE DE CET ACABIT POUR DONNER PLUS D'IMPORTANCE A UN BOUT DE PAPIER QU'AUX COMPETENCES MANAGERIALES, TECHNIQUES ET MORALES DE CELUI QUI DEVRA IMPLEMENTER CE PLAN SI PLAN IL Y AVAIT.

A BON ENTENDEUR SALUT

DOUB-LA

SE FEY LAN BWA NOU YE
LAPLI TONBE NOU PA MOUYE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 14:53

Sanble pral gen anpil pasyon sou fowum ayiti nan jou kap vini yo....

Mwen lanse yon apèl o kalm....

Myrlande ap pase, peyi a ap rete... Antann pou nou antann nou....

A 70 zan, pa gen anyen yon moun ka fè pou peyi li anko....
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9603
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 15:07

Fok mwen ta patisipe nan yon froum ayisyen pou mwen ran mwen kont lè ayisyen ap defann enterè caste yo nanpren anyen ou ka di yo pou fè yo wè la verite.se bon dye ki fè anpil moun sou forum lan se ak pseudonym yo servi men si w ta jwen bizawel anpil neg ou ta ka konprann reyaktyon yo pi byen wi.

men pep ameriken rekonet ke Ronlad reagan ki te presidan apre ke li te genyen 70 zan se yon nan meyè presidan amriken; yon agronome ayisyen di depi yon moun pase 70 zan ki sa li ka fè pou peyil. John mac cain genyen plis pase 70 zan li still ap lite nan Sena ameriken, lotrejou la Senatè Virginia ki sot mouri ya mwen bliye non l te genyen pase 80 lane.Ted kennedy mouri apre 70 zan.Mezanmi pale franseuuu pa lespri vre.Paske lè wap li sotiz ki ap soti nan plim serten zentelektyel ayisyen wap mande bon ki jan yo fè panse konsa.eske se fanatism ki fè yo aveg konsa paske yo asiste kanpay elektoral nan lot peyi kote press la chache tout zo nan kalalou pou yo montre piblik la ki moun ke tel kandida ye.,jodya genyen yon seri fanatik sweet micky ak lel bout di dwat reyaktyonè ki pa vle moun pale de zak Sweet Micky.Yo pito ke tout moun ta kase fey kouvri tout move zaktyon li konn fè pou rey bayonet reparet ankò.Yap prye pou ayisyen bwè soup rekonsilyatyon ke yo vle vann lan paske yo se benifysyè rejim diktatoryal la. se pa regade yo ak moun ke yo te manje yo;fok nou ta konn nom de famiy moun sa yo byen pou konprann sa yo ap defann lan.


Dernière édition par Le gros roseau le Sam 5 Fév 2011 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 15:11

Le gros roseau a écrit:
Fok mwen ta patisipe nan yon froum ayisyen pou mwen ran mwen kont lè ayisyen ap defann enterè caste yo nanpren anyen ou ka di yo pou fè yo wè la verite.se bon dye ki fè anpil moun sou forum lan se ak pseudonym yo servi men si w ta jwen bizawel anpil neg ou ta ka konprann reyaktyon yo pi byen wi.

men pep ameriken rekonet ke Ronlad reagan ki te presidan apre ke li tengenyen 70 zan se yon nan meyè presidan emriken yon agronome ayisyen di ke depi yon moun pase 70 zan ki sa li ka fè pou peyil. John mac cain genyen plis pase 70 zan li still ap lite nan Sena ameriken lotrejou la Senatè Virginia ki sot mouri ya mwen bliye non l te genyen pase 80 lane.Ted kennedy mouri apre 70 zan.Mezanmi pale franseuuu pa lespri vre.Paske lè wap li sotis kio ap sotu nanplim serten zentelektyel ayisyen wap mande bon ki jan yo fè panse konsa.eske se fantism ki fè yo aveg konsa paske yo asiste knapay nan lot peyi kote press la chache tout zo nan kalalou pou yo montre piblik la ki moun ke tel kanida ye.,jodya genyen yon seri fanatik sweet micky a lel bout di dwat reyaktyonè ki pa vle moun pale de zak Sweet Micky.Yo pito ke tout moun ta kase fey kouvri tout move zaktyon li konn fè pou rey bayonet reparet ankò.Yap pruye pou aysyensyen bwe soup rekonsilyatyon ke yo vle vann lan paske yo se benifysyè rejim diktatoryal la.fok nou ta konn nom de famiy moun sa yo byen pou konprann sa yo ap defann lan.

Ale chache yon kote ou chita, mon frè...

Laj pou yon moun mouri an Ayiti se 42 zan....

Ou pa konnen reyalite peyi nou, se sakfè wap pran vie ekzanp sa yo....

An Ayiti, se 2 ak 3 moun ki gen 70 zan kap viv toujou....

Yo pa ka fè anyen pou peyi a....
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 15:15

Le gros roseau a écrit:
Fok mwen ta patisipe nan yon froum ayisyen pou mwen ran mwen kont lè ayisyen ap defann enterè caste yo nanpren anyen ou ka di yo pou fè yo wè la verite.se bon dye ki fè anpil moun sou forum lan se ak pseudonym yo servi men si w ta jwen bizawel anpil neg ou ta ka konprann reyaktyon yo pi byen wi.

men pep ameriken rekonet ke Ronlad reagan ki te presidan apre ke li tengenyen 70 zan se yon nan meyè presidan amriken yon agronome ayisyen di depi yon moun pase 70 zan ki sa li ka fè pou peyil. John mac cain genyen plis pase 70 zan li still ap lite nan Sena ameriken, lotrejou la Senatè Virginia ki sot mouri ya mwen bliye non l te genyen pase 80 lane.Ted kennedy mouri apre 70 zan.Mezanmi pale franseuuu pa lespri vre.Paske lè wap li sotiz ki ap soti nan plim serten zentelektyel ayisyen wap mande bon ki jan yo fè panse konsa.eske se fanatism ki fè yo aveg konsa paske yo asiste kanpay elektoral nan lot peyi kote press la chache tout zo nan kalalou pou yo montre piblik la ki moun ke tel kandida ye.,jodya genyen yon seri fanatik sweet micky ak lel bout di dwat reyaktyonè ki pa vle moun pale de zak Sweet Micky.Yo pito ke tout moun ta kase fey kouvri tout move zaktyon li konn fè pou rey bayonet reparet ankò.Yap prye pou aysyensyen bwe soup rekonsilyatyon ke yo vle vann lan paske yo se benifysyè rejim diktatoryal la.fok nou ta konn nom de famiy moun sa yo byen pou konprann sa yo ap defann lan.


Roseau wap suiv sa tou, pa etonne'w signature yo ta fini en CEDRAS, BIAMBY, FRANCOIS ETC ET CONSORS...KI TE JWEN BOUS POU AL ETIDIE AN EROP OUBIEN MIAMI GRAS A MON ONCLE...YO TOU RETE LA...CHAK HAITIEN GEN YON GRENN ZANNO KAY OFEV...

WOU PA TANDE YO FIZIYE TI BOY MICHEL FRANSWA A HONDURAS AYER RO SWA, DROLE DE COINCIDENCE, YO KOUMANSE AP FERMEN PLAKA ESKELETTES YO?

CHALMASS!!! ALA KOTE GEN PAWOL


DROLE DE COINCIDENCE (POUKISA YO VLE METE BABOUKET POU NOU):
Haïti-Armée-Assassinat
Le fils de l’ex-colonel putschiste Michel François tué au Honduras
Agé de 23 ans, Jean-Michel François a été mortellement blessé dans la ville de San Pedro Sula par des inconnus armés qui circulaient à bord de deux véhicules

http://radiokiskeya.com/spip.php?article7487&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter


Dernière édition par Doub-Sossis le Sam 5 Fév 2011 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9603
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 15:18

Ou manti laj moyenn yon peyi pa genyen anyen pou wè ak perfomans individyel .leslie Manigat ak Gerard Gourgue ka genyen plis lisidite ke wou. Si w pa fanatik fok ou ta di la verite ant Myrlande manigat ki ap pale ak Sweet micky ki moun ki sanble genyen plis lespri e ki fè plis sans .Sweet Micky pa ka di 2 mo san li pa foure pyel nan bouch li.Wi madan mnaigat ka mouri pandan li presidan tankou Sweet micky tou. ou konn a ki laj wap mouri?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9603
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 15:26

doub

Yon moun pa dwe rejwi lè inosan ap peye pou koupab men tou se pawol filozof la wi:Qui frappe par le P perira par le P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 15:58

Le gros roseau a écrit:
Ou manti laj moyenn yon peyi pa genyen anyen pou wè ak perfomans individyel .leslie Manigat ak Gerard Gourgue ka genyen plis lisidite ke wou. Si w pa fanatik fok ou ta di la verite ant Myrlande manigat ki ap pale ak Sweet micky ki moun ki sanble genyen plis lespri e ki fè plis sans .Sweet Micky pa ka di 2 mo san li pa foure pyel nan bouch li.Wi madan mnaigat ka mouri pandan li presidan tankou Sweet micky tou. ou konn a ki laj wap mouri?

Si mwen te rete an Ayiti, a 80 %, mwen ta dwe mouri ant 38 ak 42 zan...

Komm mwen Ozetazini, a 70%, mwen gen chans rive 70 zan....
Revenir en haut Aller en bas
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 17:04

DOUBS

calmez vous, calmez vous….calmez vous… ne soyez pas timide, prenez un sedatif….. vous vous emportez pour deux fois rien. Tout d'abord, je parlais pas de votre article et de vous. J'ai un principe, jamais d'attaques personnelles. Vous dites que je suis mégalomane… Ben, je reviens d'Hollywood et de las Vegas en roulant en Mustang décapotable jusqu'à San Francisco et en traversant le désert du Nevada avec une belle femme qui me l'a bien pompé …Vous avez peut être raison… Mais Doubs, j'ai tue personne… okay..

Vous ajoutez que je me masturbais intellectuellement…là Doubs, un sédatif ne fera pas l'affaire, c'est un anxiolytique qu'il vous faudra…Comme si c'était pas suffisant, vous dites que je suis crack head comme Martely Franchement, ni le sédatif ni l'anxiolytique ne sera suffisant; appeler votre médecin et faites vous piquer..

Soyons serieux, j'ai dit que l'article est nul et non avenu… je signe et je persiste. Cet article est un brulot d'imbécillités. Je vais vous expliquer pourquoi en faisant un peu logique avec vous. Si effectivement à l'époque, on admet que Martely a effectivement pactiser avec les régimes dictatoriaux et putchistes…et qu'il était un chanteur cocaïné et crack head, comment peut-on accorder de la substance et de la crédibilité à ses partis pris?

Eh bien si certains accordent de l'importance aux actes d'un crack head il y a 20 ans… Cela prouve leur degré de logique.. Moi, je m'en moque, et je crois que tous les haïtiens censés, les paysans affamés des montagnes silencieuses, les jeunes de 20 ans des grandes villes, n'ont strictement rien à branler d'un passé qui n'en finit plus. Je n'aime pas ces méthodes malhonnêtes tendant à discréditer l'adversaire pour gagner des petits points.. Et je le dis… Tant pis si cela ne plait plait pas.

Laissez l'élection se dérouler dans la paix avec des confrontations d'idées au lieu de pourrir l'ambiance avec les vielles méthodes ''sall-up'' de la CIA.

Alors je vais vous dire Doubs, je m'en branle de Martely.. Si vous m'aviez lu, vous aurez observé que je ne prends jamais parti pour tel ou tel candidat. Cela ne m'intéresse pas… vous savez pourquoi?…je n'ai pas lu le programme des candidats.. Et je ne juge pas sur l'apparence ou sur la morale catholique.. Je juge un individu sur son comportement et sur ses mérites.. Pour l'instant, les trois candidats se sont bien comportés… y compris Jude.. le prince de cette élection qui s'est retire avec dignité.. Voila ce que je vous demande A vous autres.. Un peu de dignité..

Que le meilleur gagne..

Je terminerais en disant ceci que si se disqualifier, c'est dire la vérité.. Eh bien.. laisse moi être disqualifié..cela ne m'empêche pas de dormir le soir car contrairement aux véritables masturbateurs qui font des pronostics, je scolarise des enfants haïtiens tous les mois avec mon propre fric..et cela me qualifie pour fermer le clapet aux donneurs de leçons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9603
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 17:45

Colo

Sa w di ya se la verite statistikman men map repetel ankò sa pa vle di ke tout moun an ayiti ki genyen 49 lane pi lisid ke tout moun ki genyen 70 zan.esxtrapolation l lan pa base sou oken evidans.Konpare pwogram gouvenman 2 kandida, gade yo nan press konferans pou wè ki les ki genyen pliz metriz,e ki eksprime yo pi byen.wi bagay sa yo pa toujou yon endis de kapabilite yon moun poul dirije yon peyi byen men tou fok nou genyen kritè ki pou pemet nou chwasi youn nan yo.mwen rete persyade endis ki pi fyab de komportman yon moun se pase li.pase Micky pa enspire konfyans.genyen yon lot bagay ou pa konsidere tou se diferans ki genyen ant biolojikal laj yon moun ak chronolijikal laj li.Yon moun ka genyen 50 lane epi janl li viv abise tet li nan drug nan tafya laj li ka 70 zan tankiske yon moun 70 zan ki an bonn sante ki pa abise drug ak alkool ka genyen 50 lane.


Dernière édition par Le gros roseau le Sam 5 Fév 2011 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 17:58

Le gros roseau a écrit:
Colo

Sa w di ya se la verite statistikman men map repetel ankò sa pa vle di ke tout moun an ayiti ki genyen 49 lane pi lisid ke tout moun ki genyen 70 zan.esxtrapolation l lan pa base sou oken evidans.Konpare pwogram gouvenman 2 kandida, gade yo nan press konferans pou wè ki les ki genyen pliz metriz,e ki eksprime yo pi byen.wi bagay sa yo pa toujou yon endis de kapabilite yon moun poul dirije yon peyi byen men tou fok nou genyen kritè ki pou pemet nou chwasi youn nan yo.mwen rete persyade endis ki pi fyab de komportman yon moun se pase li.pase Micky pa enspire konfyans.

Ou ka di'm kibo mwen ka li pwogwam moun Manigat yo???


Mwen refize achete kaka poul pou bè paske tout le 2 jaun...
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 18:06

K.H.L a écrit:
DOUBS

calmez vous, calmez vous….calmez vous… ne soyez pas timide, prenez un sedatif….. vous vous emportez pour deux fois rien. Tout d'abord, je parlais pas de votre article et de vous. J'ai un principe, jamais d'attaques personnelles. Vous dites que je suis mégalomane… Ben, je reviens d'Hollywood et de las Vegas en roulant en Mustang décapotable jusqu'à San Francisco et en traversant le désert du Nevada avec une belle femme qui me l'a bien pompé …Vous avez peut être raison… Mais Doubs, j'ai tue personne… okay..


R- sans commentaires, le lecteur se fera sa propre opinion du chauffeur de la Mustang...

Vous ajoutez que je me masturbais intellectuellement…là Doubs, un sédatif ne fera pas l'affaire, c'est un anxiolytique qu'il vous faudra…Comme si c'était pas suffisant, vous dites que je suis crack head comme Martely Franchement, ni le sédatif ni l'anxiolytique ne sera suffisant; appeler votre médecin et faites vous piquer..

R- Frérot, je n'ai jamais eu à faire usage de benzodiazépines, ni d'antidépresseurs, ni de neuroleptiques dans ma vie. D’ailleurs, je travaille dans l'évaluation de la mise en marche des pharma pour un e grande multinationale, vous êtes mal tombe pour essayer d'impressionner par l'utilisation de mots grandiloquents (l'un des symptômes que j'ai diagnostiqué chez vous).

Soyons sérieux, j'ai dit que l'article est nul et non avenu… je signe et je persiste. Cet article est un brulot d'imbécillités. Je vais vous expliquer pourquoi en faisant un peu logique avec vous. Si effectivement à l'époque, on admet que Martely a effectivement pactiser avec les régimes dictatoriaux et putschistes…et qu'il était un chanteur cocaïné et crack head, comment peut-on accorder de la substance et de la crédibilité à ses partis pris?

R- Je ne suis pas la suite de vos idées, 2 affirmations suivies d'une question qui est une vérité de la palisse? La crédibilité de Skeet Micky est justement liée a son usage du crack, si a part l'usage de quelque mots grandiloquents de médecine, vous sachiez tant soit peu de l'action pharmacocinétique dégénérative et permanente du crack sur les neurones du cerveau humain, vous ne vous poseriez même pas ces questions. C'est une certitude scientifique, donc une vérité de la palisse.

Eh bien si certains accordent de l'importance aux actes d'un crack head il y a 20 ans… Cela prouve leur degré de logique.. Moi, je m'en moque, et je crois que tous les haïtiens censés, les paysans affamés des montagnes silencieuses, les jeunes de 20 ans des grandes villes, n'ont strictement rien à branler d'un passé qui n'en finit plus. Je n'aime pas ces méthodes malhonnêtes tendant à discréditer l'adversaire pour gagner des petits points.. Et je le dis… Tant pis si cela ne plait plait pas.


R- Il importe peu qu'il est utilise le crack il y a 1 10 ou 20 ans, c'est une certitude scientifique que son cerveau a été endommagé d’une façon irréversible et permanente , et qu'il n'a plus toutes ses facultés.


Laissez l'élection se dérouler dans la paix avec des confrontations d'idées au lieu de pourrir l'ambiance avec les vielles méthodes ''sall-up'' de la CIA.

R- Appelez-les comme vous voulez, moi je vis dans le Main-stream, dans la Real-politics, et j'utilise les mêmes méthodes que mes adversaires et copains de la CIA ou d'autres agences de renseignement. Si vous voulez faire de l'idéalisme naïf en "pantalette rose " grand bien vous fasse.

Alors je vais vous dire Doubs, je m'en branle de Martely.. Si vous m'aviez lu, vous aurez observé que je ne prends jamais parti pour tel ou tel candidat. Cela ne m'intéresse pas… vous savez pourquoi?…je n'ai pas lu le programme des candidats.. Et je ne juge pas sur l'apparence ou sur la morale catholique.. Je juge un individu sur son comportement et sur ses mérites.. Pour l'instant, les trois candidats se sont bien comportés… y compris Jude.. le prince de cette élection qui s'est retire avec dignité.. Voila ce que je vous demande A vous autres.. Un peu de dignité..

R- Encore la petite branlette, en passant, je vous connais mieux que vous le pensez vous ayant psychanalyse à force de lire vos monologues, ou vos interventions d'une ligne et votre inconsistance de fréquentation (vos longues absences en disent long). Vous n'avez pas lu le programme des candidats, pourquoi alors voulez vous que j'en parles? Vraiment antitetique, et symptôme maladif de discontinuité de la personnalité du moi et du non-moi.

Que le meilleur gagne..

Je terminerais en disant ceci que si se disqualifier, c'est dire la vérité.. Eh bien.. laisse moi être disqualifié..cela ne m'empêche pas de dormir le soir car contrairement aux véritables masturbateurs qui font des pronostics, je scolarise des enfants haïtiens tous les mois avec mon propre fric..et cela me qualifie pour fermer le clapet aux donneurs de leçons.

R- Bon, très bien au moins vous faites un geste contrairement aux autres hableurs et grandes gueules sur ce site, continuez à faire l’aumône, j’en fais aussi au plus haut niveau exécutif a travers 3 ONGs bien connues actives en Haïti depuis plus de 25 ans, mais ce n’est pas suffisant. On ne développe pas un pays de manière durable avec l’aumône des ONG.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 18:18

colocolo a écrit:
Le gros roseau a écrit:
Colo

Sa w di ya se la verite statistikman men map repetel ankò sa pa vle di ke tout moun an ayiti ki genyen 49 lane pi lisid ke tout moun ki genyen 70 zan.esxtrapolation l lan pa base sou oken evidans.Konpare pwogram gouvenman 2 kandida, gade yo nan press konferans pou wè ki les ki genyen pliz metriz,e ki eksprime yo pi byen.wi bagay sa yo pa toujou yon endis de kapabilite yon moun poul dirije yon peyi byen men tou fok nou genyen kritè ki pou pemet nou chwasi youn nan yo.mwen rete persyade endis ki pi fyab de komportman yon moun se pase li.pase Micky pa enspire konfyans.

Ou ka di'm kibo mwen ka li pwogwam moun Manigat yo???


Mwen refize achete kaka poul pou bè paske tout le 2 jaun...

COLO KOTE W TE YE DEPI AOUT 2010, MENM JOU LI SOTI YA MWEN TE POSTEL AVAN MEME KANPAY LA KOMANSE..WOU WE NOU PA SERIEUX, EPI NAP MANDE MOUN VIN FE DEBAT D'IDEES..SE PA SA KI INTERESSE NOU SE FE ZIN..AK LA KAKAKOK

NOU MENM HAITIENS....


SE PA PAR HASARD NOU PRAN DES RENE PREVAL KOM PRESIDENT...

BON TEM POSTEL ANKO MEN MWEN KONEN SA PAP BAY ARIEN AK DES INDIVIDI PARESSE KI PA KON LI


https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=0Bxpcp4aL6ky6OGE2NGE3M2ItYzA5Yy00ZTFjLWE1MDQtODZkOWZiOGJhZGRk&hl=en
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jafrikayiti
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2236
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Bon neg guinen

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 18:25

Mesyedam, se noumenm sou fowom nan k ap bay tèt nou manti.

1) depi ki lè aksyon yon moun fè pa dwe suiv li? Espesyalman yon kandida pou prezidan?
2) pou ki nou swadizan nan dezyèm tou, epi se ato n ap mande kote pwogram kandida? Si te gen pwogram, pou di se kounye a, pou nou ta ap konnen sa!?
3) nou fè komsi nou pa remake se pa eleksyon k ap fèt la a. Gade ki jan, blan an fè sa li mete bouch nan koze a, tout moun ki te branche sou nesesite pou Preval oltègèt 7 fevriye, kouri rantre nan lojik dezyèm tou blan an dekrete enkontounab la - epi yo vag sou 7 fevriye.

Mwenmenm mwen kwè nou chire toutotan nou anbreye nan espas reyaksyon sa a.

Si yo fè maskarad dezyèm tou 20 mas vre, se gagot sou gagot nou pral obsève nan peyi nou epi blan an fenk kare griyen dan sou Ayisyen. Celestin defann tèt li ase byen. Malerezman se tèt li li defann, li pa defann Ayiti. Si li t ap defann Ayiti, li pa ta rete bèbè tout tan sa a, li t ap pale klè depi byen bonè. Manke moun ki gen kran nan peyi sa a!

Jaf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 19:31

Doub-Sossis a écrit:


COLO KOTE W TE YE DEPI AOUT 2010, MENM JOU LI SOTI YA MWEN TE POSTEL AVAN MEME KANPAY LA KOMANSE..WOU WE NOU PA SERIEUX, EPI NAP MANDE MOUN VIN FE DEBAT D'IDEES..SE PA SA KI INTERESSE NOU SE FE ZIN..AK LA KAKAKOK

NOU MENM HAITIENS....


SE PA PAR HASARD NOU PRAN DES RENE PREVAL KOM PRESIDENT...

BON TEM POSTEL ANKO MEN MWEN KONEN SA PAP BAY ARIEN AK DES INDIVIDI PARESSE KI PA KON LI


https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=0Bxpcp4aL6ky6OGE2NGE3M2ItYzA5Yy00ZTFjLWE1MDQtODZkOWZiOGJhZGRk&hl=en

Doub,

Mèsi pou referans sa a...

Mwen pral li pi map tounen...

Eske patizan Micky yo kap fè menm jan pou nou souple?
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 19:46

colocolo a écrit:
Doub-Sossis a écrit:


COLO KOTE W TE YE DEPI AOUT 2010, MENM JOU LI SOTI YA MWEN TE POSTEL AVAN MEME KANPAY LA KOMANSE..WOU WE NOU PA SERIEUX, EPI NAP MANDE MOUN VIN FE DEBAT D'IDEES..SE PA SA KI INTERESSE NOU SE FE ZIN..AK LA KAKAKOK

NOU MENM HAITIENS....


SE PA PAR HASARD NOU PRAN DES RENE PREVAL KOM PRESIDENT...

BON TEM POSTEL ANKO MEN MWEN KONEN SA PAP BAY ARIEN AK DES INDIVIDI PARESSE KI PA KON LI


https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=0Bxpcp4aL6ky6OGE2NGE3M2ItYzA5Yy00ZTFjLWE1MDQtODZkOWZiOGJhZGRk&hl=en

Doub,




Mèsi pou referans sa a...

Mwen pral li pi map tounen...

Eske patizan Micky yo kap fè menm jan pou nou souple?

]b]COLO, BILIE SA MWEN PA DIW SA YO GENYEN AN LI KINBE SO YON GREN PAGE. PA GEN MOUN NAN KAY LA..YO GEN LAJAN POU ACHTE "ELECTION IMAGE MAKERS-MARKETERS" TANKOU SOLA, MEN YO PA GEN MOUN VRE KAP PENSE, ALE WE POU YO TA PRAN KEK INTELLECTUELS NAN EKIP YO POU EKRI YON PLAN KI GEN FIGI NAN NEN LI...SE POUVWA POU POUVWA KI INTERESSE YO YO PWAL NAN MACHE YO GEN LAJAN PWESS (POUD?) NAN MEN YO YO PWAL ACHETE SAYO BEZWEN AN SE SIMPLE WI..HAITI SE YON BOUZEN..SE ANIK METE LAJAN DEYOR..TI-MARIE KOUCHE LA.


SI YO TA FE SA (REVELATION) MWEN TAP BALI $100.00 CASH.[/b]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandzo di
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2244
Localisation : VIhja
Opinion politique : centre
Loisirs : full contact
Date d'inscription : 22/10/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le crapaud sans pattes

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 20:17

R- sans commentaires, le lecteur se fera sa propre opinion du chauffeur de la Mustang...

En effet, vous ne pouvez pas faire de commentaires... Je veux bien que le lecteur fasse sa propre opinion… c’est à dessein que j’ai mis de l’eau dans votre moulin. Ne soyez pas ingrat. Dites merci K.H.L.. Je suis un bon client...

R- Frérot, je n'ai jamais eu à faire usage de benzodiazépines, ni d'antidépresseurs, ni de neuroleptiques dans ma vie. D’ailleurs, je travaille dans l'évaluation de la mise en marche des pharma pour un e grande multinationale, vous êtes mal tombe pour essayer d'impressionner par l'utilisation de mots grandiloquents (l'un des symptômes que j'ai diagnostiqué chez vous).

Frérot c’est déjà mieux que mégalo.. Mais alors Doubs, vous me reprochez d’utiliser le terme anxiolytique… alors que vous venez d’utiliser au mois deux mots grandiloquents si j’en crois à votre définition de la grandiloquence (benzodiazépines, neuroleptiques). Vous voyez la paille dans mon œil. Mais quid de la poutre dans le votre. Grandiloquence est un leitmotiv chez les haïtiens.. Les anglais sont vraiment différents sur cette question..J’ai constaté que les haïtiens parlent souvent de grandiloquents (cela doit être une tare coloniale ou l'effet pervers de la creolite).. Ils confondent souvent des mots scientifiques et des mots grandiloquents par nature emphatique. Je vous ferais observer en passant que le mot anxiolytique est un mot scientifique qui n’a rien de grandiloquent.. Sauf peut être pour certains esprits. Vous dites que vous travaillez pour une multinationale… Félicitations.… L’industrie pharmaceutique est très puissante sur le plan international. Elle cohabite avec le secteur juridique comme le secteur des technologies de l’information. J’espere vous rencontrer un jour dans une de ses conférences internationales en Europe ou en Amérique.

R- Je ne suis pas la suite de vos idées, 2 affirmations suivies d'une question qui est une vérité de la palisse? La crédibilité de Skeet Micky est justement liée a son usage du crack, si a part l'usage de quelque mots grandiloquents de médecine, vous sachiez tant soit peu de l'action pharmacocinétique dégénérative et permanente du crack sur les neurones du cerveau humain, vous ne vous poseriez même pas ces questions. C'est une certitude scientifique, donc une vérité de la palisse.

Doubs, J’ai un ami de la Martinique qui a pris du Crack.. Je connais les dégâts. J’ai vécu A Londres des gens se détruire avec du crack, A saint Martin, plaque tournante du Crack, j’ai vu des amis d’enfance se détruire avec cette saloperie. Vérité de la palisse pour vous… Simple vérité pour moi.

R- Il importe peu qu'il est utilise le crack il y a 1 10 ou 20 ans, c'est une certitude scientifique que son cerveau a été endommagé d’une façon irréversible et permanente , et qu'il n'a plus toutes ses facultés.

Qui a dit le contraire? Mais que savez vous vraiment sur le fait qu’il a pris du crack.. Qui vous dit que ce n’était pas de l’héroïne ou de la marijuana. Beaucoup d’haitiens ont tendance à juger sans savoir. Pour un homme aussi intelligent que vous, je suis surpris que vous ne preniez jamais de précautions oratoires lorsqu’il s’agit d’incriminer sans preuves des personnes. Drogue ne signifie pas Crack mon ami.

R- Appelez-les comme vous voulez, moi je vis dans le Main-stream, dans la Real-politics, et j'utilise les mêmes méthodes que mes adversaires et copains de la CIA ou d'autres agences de renseignement. Si vous voulez faire de l'idéalisme naïf en "pantalette rose " grand bien vous fasse.

Vous avez le droit d’utiliser les mêmes méthodes. Vous dites que vous vivez dans la mainstream.. Je ne pense pas que vous vouliez dire main stream… car la CIA ne pratique pas la culture du mainstream mais plutôt celle du secret et de l’élitisme. Rassurez vous, je ne suis pas naïf mais je ne suis pas non plus un enculé qui croit que la fin justifie les moyens.. Sauf dans certains cas.

R- Encore la petite branlette, en passant, je vous connais mieux que vous le pensez vous ayant psychanalyse à force de lire vos monologues, ou vos interventions d'une ligne et votre inconsistance de fréquentation (vos longues absences en disent long). Vous n'avez pas lu le programme des candidats, pourquoi alors voulez vous que j'en parles? Vraiment antitetique, et symptôme maladif de discontinuité de la personnalité du moi et du non-moi.

Je vous remercie de lire mes monologues. Mais vous n’etes qu’un lecteur parmi d’autres. Je savais que j’avais des admirateurs, des ennemis, des pieds nickelés qui me lisaient.. Franchement, j’ignorais que des psychanalystes me faisaient l’honneur de me lire et d’observer mes moments d’absences sur le site. Vous avez raison, je ne participe pas toujours… C’est vrai je fréquente ce site avant vous, et c’est vrai ma participation est faible… Mais il y a une raison.. C’est que quand je n’ai rien à dire, je la boucle comme vous l’avez suggéré…


R- Bon, très bien au moins vous faites un geste contrairement aux autres hableurs et grandes gueules sur ce site, continuez à faire l’aumône, j’en fais aussi au plus haut niveau exécutif a travers 3 ONGs bien connues actives en Haïti depuis plus de 25 ans, mais ce n’est pas suffisant. On ne développe pas un pays de manière durable avec l’aumône des ONG.

Juste une petite chose, je scolarise régulièrement les enfants avec mes propres deniers.. Je parraine 3 enfants...Je suis fondamntalement Anti-ONG.. Mais que des haitiens utilisent any mean necessary pour apporter une aide.. je n’y vois pas d'inconvenients..

Je signe et persiste, il n'est pas utile de jeter Sweet micky mouse en pâture..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2426
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   Sam 5 Fév 2011 - 22:16

Ok nous faisons la Paix Carl, je continuerai a lire vos monologues, car au fond vous etes un BON GARS qui ne comprend pas tout a fait a quoi il a affaire et quels sont les risques de l'inaction et du laisser venir, allors qu'une attaque souterraine et pervasive est deja en cours pour hynoptiser le peuple a la "Sweet Micky".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?
» Bienvenue dans le bordel de Mhïmhï o/ [R-18]
» Test - Dans quel clan de LGDC serais-tu et quel serait ton nom ?
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Qui suis-je? Où vais-je? Dans quel état j'erre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: