Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 US urges Aristide to delay return

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 14:59

STORY HIGHLIGHTS

* Exiled former president has declared intent to return
* Runoff election is set for Sunday
* State Department spokesman says his return could destabilize process

Washington (CNN) -- The United States warned Monday that the return of exiled former Haitian President Jean-Bertrand Aristide could disrupt Sunday's election.

"Mr. Aristide has chosen to remain outside of Haiti for seven years," State Department spokesman Mark Toner said. "To return this week can only be seen as a conscious choice to impact Haiti's elections. ... Return prior to the election may potentially be destabilizing to the political process."

Aristide's attorney said Saturday that he would return to the island nation within a week.

"He is headed back to Haiti," said Ira Kurzban, Aristide's longtime attorney. "We don't know when yet, but it will be before the elections."

Aristide, Haiti's first democratically elected president, received a new Haitian passport in February.

Toner said that the Haitian constitution gives Aristide the right to return and that the decision to allow that is up to the Haitian government.

"We would urge former President Aristide to delay his return until after the electoral process has concluded to permit the Haitian people to cast their ballots in a peaceful atmosphere," Toner said at a briefing at the State Department unrelated to Haiti, on U.S. aid to refugees fleeing unrest in Libya.

And Toner asked South Africa, where Aristide and his family have lived since he left Haiti voluntarily in 2004, to also make the case against his return.

"We encourage the South African government as a committed partner to Haiti's stability to urge former president Aristide to delay his return until after the elections," Toner said.

http://edition.cnn.com/2011/POLITICS/03/14/us.aristide/
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8250
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 16:16

Kifout salopri saa.
Se pou meriken okipe zafè pa yo.
Se rantre foure djol lan zafè peyi m.
Dayè rezon yo bay lan se kkrat dèyè bwèt.
Si Aristid ta vle deranje eleksyon an li ta kapab fè l san li pa rantre ann Ayiti.

Gen ase moun ki ta swiv mo dòd li pou yo vote oubyen bòykote elksyon yo.

Ale gouvènmen meriken an ak tout Obama lavoum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 16:20

Sassaye

ou di tou sa mwen ta di.bagay saa komanse enerve m.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 16:23

LOL LOL
Ale gouvènmen meriken an ak tout Obama lavoum.
Se pou meriken okipe zafè pa yo.
Se rantre foure djol lan zafè peyi m

PA GINYEN 20 MIL SOLDA FWA SA !!!
LE SA LI TE BON

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 16:34

ROSEAU EKRI Sassaye

ou di tou sa mwen ta di.bagay saa komanse enerve m.


LAN KI SA WAP FOURE BOUCH PA WOU KOM ETRANJE!!!
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 16:55

Sasaye a écrit:
Kifout salopri saa.
Se pou meriken okipe zafè pa yo.
Se rantre foure djol lan zafè peyi m.
Dayè rezon yo bay lan se kkrat dèyè bwèt.
Si Aristid ta vle deranje eleksyon an li ta kapab fè l san li pa rantre ann Ayiti.

Gen ase moun ki ta swiv mo dòd li pou yo vote oubyen bòykote elksyon yo.

Ale gouvènmen meriken an ak tout Obama lavoum.

Mwen KONPWANN! Men mwen pat tande moun kite di ameriken ale yo lavoum le yo te mete plan pou metoye peyi pa entemedye USAID, kote yo kreye travay nan dekonm yo!

Mwen pa tande moun ki di ameriken ale yo lavoum le yap rantre men nan posh pou soutini bidje peyi a apreske 70%

Mwen pa tande moun ki di ale ameriken alvoum le yo kanpe djanm pendan Preval te nan mawon,

Aysien renmen lajan vet men yo ap renmen moun rantre nan zafe yo. Menm aysien nan peyi a yo di byenvini ak lajan vet diaspora men diaspora pa vinn rantre nan biznis moun ki andedan peyi a!

Se Aristide kite mande ameriken vinn ede li rantre, kite aksepte 20 pitit ameriken vinn mennen li tounen. Anavna li rantre lite aksepte 21 kout kanon devan Pentagonn!

Li pat kwe nan zafe aysyanite lite pwan youn fanm pepe, lite kick and cried 2 ran dlo 2 ran larim pou yo te bay pitit li paspo meriken, lite pwan sekirite ameriken alo si ansyen zanmi li ta kidnape kote sa regade dan jonn nou yo? Se zafe li menm ak ameriken! Don't interfere in the affairs of pwason ki lage nan bouyon!

Nou ka betize jan nou vle si USA ta di ke msie pap pase - li pap rantre ke apre eleksyon yo SE VA FINI kom nan FINITO!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 17:23

Yes ,yo ta remen mwen vinn envesti lajanm an ayiti men yo kont doub natyonalite,mwen pa genyen dwa pale men blan yo genyen dwa pale depi se Aristide yap fè abi.Bon ki zafè fanm pèpè sa Mildred truillot se pitit fi yon ayisyen e li pat janm marye deja ni fè pitit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 17:31

Le gros roseau a écrit:
Yes ,yo ta remen mwen vinn envesti lajanm an ayiti men yo kont doub natyonalite,mwen pa genyen dwa pale men blan yo genyen dwa pale depi se Aristide yap fè abi.Bon ki zafè fanm pèpè sa Mildred truillot se pitit fi yon ayisyen e li pat janm marye deja ni fè pitit.

Pa fe sa ou konnen byen ke Mildred Trouillot se sitwayen ameriken li ye... Ou konnen byen ke Arisitide genyen dwa mande nasyonalite ameriken pou pitit paske madanm se sitwayen ameriken, men kom prezidan youn peyi li te genyen chwa kite yo kom aysien pito men li pat fe sa.... Ayiti poko rekonet doub nasyonalite kidonk lise amerikenn. Aristide pa ka deplase li kapab ak tout pitit li yo! Alo kote patryotism nan kan nou konnen ke kapitalism se peche mortel depi kile li tounen wout pou syel?

Pa genyen moun kap few demand pou w envesti an Ayiti, si ou tap fel moun pa tap bezwen mande w fe sa. Selman mwen te vle pwente ipokrizi ki lakay ou! Pendan wpa jete veni sou moun ki envesti, pendan wap reklame edikasyon, swen sante ak lot sevi spou pep la ou menm wap mete kane bank ou ak papye sou investisman w nan fant janm ou! Le ou finn byen manje, bwe, le ou satisfe jan w se gran blan nwa nan Florid ou monte osu Internet swa nan Nouvelist ak ForumHaiti vinn kleronnen gran patriotism w! Se sa selman li ye!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 17:48

ki donk lè pwochen gouvènman an rekonet doub natyonalite li pap yon fanm pèpè ankò?Ala yon lojik papa.Mandela se yon fanm pèpè li pran?Sakorsy se yon fanm pèpè li pran?Mwen konnen depi nou vle touye chen nou nou di li anraje.men mwen ta renmen si se wou ki te nan plas Aristide la epi yo diw ou pa ka retounen an ayiti koulyè ya pandan ke wap soufri ak mal o zye ki jan w ta santi w.se bagay saa ki fè eta de dwa pa ka etabli an ayiti depi se pa lakay nou la kwa vini se pa regade nou si li ale lakay yon vwazen.

Mwen di w deja mwen ak ou nou pa genyen menm laj chans ou ka pran ak lajan w mwen pa ka pran li.Men tou lotrjou la yo volè lajan yon paket malere nan Floirida nan yon pyramid.mwen te ka pran nan mera nan kooperativ yo tou sim pat pridan.ayisyen pi renmen volè ke travay.mwen genyen twop ekzanp ayisyen ki finn vann kay yo pou yo al ouri bizniss an ayiti epi lè genyen deblozay yo pèdi lajan yo epi yo tounen nan brooklyn al lwe yon apatman nan yon basement.mwen pa di mwen pap pèdi lajan non men se pa an ayiti nan kondityon saa.


Dernière édition par Le gros roseau le Lun 14 Mar 2011 - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 17:50

Al gade nan tout diktone Kreyol aysien an kisa PEpe vle di "etranje" - Blan vle di "etranje! Sal ye se ap etranje li ye! Genle fok ou pwan Kreyol 101 wi! Pepe pa vle di fnam lib, bouzen kote wpa mande si li fe pitit anvan, si lite marye anvan? Wap melanje diri ak pwa pou w ka fe dyole monsher!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyLun 14 Mar 2011 - 17:58

Mwen konn byen sa pèpè vle di se devanm mo sa te komanse anploye an ayiti,mwen mande w eske se yon fanm pèpè ke Sakorsy pran eske se yon fanm pepe ke mandela pran?Mildred se pitit yon ayisyen ak yon ayisyenn menm si li fet nan new york ki jan li fè yon fanm pèpè .Ou te ka fè yon pitit o Zeta Zuni tou mwen konn wè fanm ki ap viv an ayiti e ki vinn akouche nan new York ; mo pèpè ya pa vle di etranje sleman li vle di dexyem men tou , se sak fè mwen di w ki jan li fè dexyem men yan paske mwen pat tande li se yon divorsé.a mwen ke w se neg ki vle ke tout fanm pratike abstinence anvan yo marye. mwen wou ou genyen dwa arose konbyen jaden ou vle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMar 15 Mar 2011 - 1:19

Gen yon nèg k'ap veye byen e ki bay eksplikasyon a. E nou ka konprand ke lè m'tande jan yo frenk kare ap trete'n tankou ti-moun yo, mwen te te di ke se vle yo pa vle Aristide tounen lan peyi a menm wi.

An efè, nèg la di ''ke Ameriken pa vle Aristide vini anvan eleksyon yo paske nenpót gouvènman ki monte ka deside revoke paspor Aristide''.

Se plis skandal, plis deblozay yo bezwen k'pete. Y'ap ekzaspere pèp la pou l'ka pran la ri e pi pou yo ka lage responsabilite a sou JBA ankor. M'pa konn sa madanm la va remèt, men ki ès ki ka kontrole crack head Martelly si li ta genyen eleksyon yo.

Aristide supoze retounen anvan le 20 mars. Dans le cas contraire e li pa retounen apre eleksyon yo, nou va konprand sou do ki ès, kandida ki pase a genyen a la fen. Nou va konprand a ki kondisyon. Nou va konprand ki garanti li bay desidè k'ap bay lód yo.

Men, gen moun ki pa gen nen lan figu yo pou, se a 4 pat y'ap mache lan vi yo. Sa k'anpeche yo konprand ke denye Aristide dwa'l, se denye prop tèt yo kom Ayisyen? Men nèg sa yo pa gen konsyans? Decayed, rotten souls!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMar 15 Mar 2011 - 1:59

Alò, se ak jan de konpòtman "se pa nou, se yo" sa yo ke ti nèg vle ke mwen montre ke mwen pa "trayi" orijin mwen an? Non mesye! Jan bagay lan ye an, se pou nou di l konsa.

Men kisa ke Roseau te ekri pou ansyen madanm yon moun ke l rayi: "Joel mwen pa beswen konnen pitit pitit ki moun li ye men sou figil ou wè se yon patat lap sove .yon vye sansie ki vle touye tig la net." (E si se yon lòt moun ta di ke pou eta batwèl figi lyon Tabarre lan, fòk se yon patat ke Mildred ap sove, mwen gen tan wè valè nèg tankou Roseau, Joel, Jafrik, T-Neg, Sasaye... ki t ap gen tan tonbe malkadi dan sere)

http://www.forumhaiti.com/t10522-un-jean-en-moins-en-exil-l-autre-jean-ce-rat-en-haiti-vendredi-matin

Men, kou se madanm sanginè ke l ap defann nan, pinga moun menm di ke l se etranje pandan ke Ayiti pa rekonèt doub nasyonalite e manmzèl genyen yon paspò Ameriken.

Men ak kijan de moun ke nou anfè, men yo di ke se peyi ke y ap defann.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMar 15 Mar 2011 - 10:52

Wi mwen te ekri sa.men Mildred pa dezyem men.li se yon avoka ki tap travay lè li te rankontre ak Aristide Washington.li pa genyen dwet long.epi kalite yon moun se pa physik li selman.genyen kalite moral ,spirityel tou.Aristide pat multi milyonè nan dwet long lè Mildred te rankontre ak li ;ki donk ou pa ka di se yon patat li tap sove.Mildred pa bouche je l ak yon gwo linet nwa pou moun pa wè figil byen.(lol)

genyen anpil ameriken blan ki pa renmen Presidan Obama;yo di li pa fet o Zeta Zuni ,li se muslim ,li se sosyalis etc. men eske genyen ameriken ki ta aksepte ke yon lot peyi di Obama li pa ka retounen o Zeta Zuni sil ta al visite yon lot peyi ak madnam li ak pitit li apre li kite mezon blanch lan?martine genyen rezon di nou se yon bann "decayed souls."nou pa konprann lè nap ede vyole dwa Aristide se dwa pa nou ke nap pyetinen kom nou se hair tien nou pa ka konprann sa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMar 15 Mar 2011 - 21:45

Citation :
Wi mwen te ekri sa.men Mildred pa dezyem men

Sa vle di ke se Aristide ki te debouche kola manmzèl (lol)?

Citation :
li se yon avoka ki tap travay lè li te rankontre ak Aristide Washington.li pa genyen dwet long... Aristide pat multi milyonè nan dwet long lè Mildred te rankontre ak li ;ki donk ou pa ka di se yon patat li tap sove.

Pale sa ke w konnen. Lè yo te ba l Aristide, misye te gen tan milyonè ak 60 milyoin dola Teleco an. Epi al chache konnen nan ki firm ke li t ap travay, w ap wè ke se youn nan firm ke Aristide te konn peye lajan ki depase sa ke mache an te mande.

Citation :
epi kalite yon moun se pa physik li selman.genyen kalite moral ,spirityel tou

Wi se madanm Aristide, si se te madanm Duvalier se lè saa pou se yon patat ke l t ap sove.

Citation :
genyen anpil ameriken blan ki pa renmen Presidan Obama;yo di li pa fet o Zeta Zuni ,li se muslim ,li se sosyalis etc. men eske genyen ameriken ki ta aksepte ke yon lot peyi di Obama li pa ka retounen o Zeta Zuni sil ta al visite yon lot peyi ak madnam li ak pitit li apre li kite mezon blanch lan?martine genyen rezon di nou se yon bann "decayed souls."nou pa konprann lè nap ede vyole dwa Aristide se dwa pa nou ke nap pyetinen kom nou se hair tien nou pa ka konprann sa.

Eske w ka montre m yon kote ke mwen di pou Aristide pa tounen nan peyi an? Si w pa kapab, konnen ke w se yon granmoun ki lanndyèz anpil.

Sa mwen pa konprann se ke se pa Aristide ki te premye kaporal, men se nan ka pa l lan ke tout militan 2004 yo te gen tounnen imanis, jiris, ak konstitisyonalis (lol). Nou tout te bat bravo lè se lòt moun ki t ap pran ekzil. Men kou piman an tonbe nan zye pa nou tou, nou tout tonbe chante O Zanana! ( lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMar 15 Mar 2011 - 21:56

Bon se pa sa se wou ki te parenn dexyem nos pitit tig se tig la?Mwen pat janm tande fanm saa pran non duvalier non.ou deja di tout moun ou se yon "charbonier de l'enfer".ah ah ah ah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMar 15 Mar 2011 - 22:04

Le gros roseau a écrit:
Bon se pa sa se wou ki te parenn dexyem nos pitit tig se tig la?Mwen pat janm tande fanm saa pran non duvalier non.ou deja di tout moun ou se yon "charbonier de l'enfer".ah ah ah ah

Paske l pat pote non l pa vle di ke l pa t madan m li.

Tan pou m ap sere kras pou "laras" (lol), pito Roseau rele m chabonye lanfè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMar 15 Mar 2011 - 22:55

"Manipulative narcissists often project their inner thoughts and motives onto others.It's not part of their politics,it's part of their PATHOLOGY""

sa se yon sitatyon joel mete sou yon lot sijè ki mande pou charbonye lanfè yo reflechi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deza
Super Star
Super Star
deza

Masculin
Nombre de messages : 3886
Localisation : U.S.A
Loisirs : READING FOOOTBALL SOCCER TENNIS M
Date d'inscription : 29/07/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le nouveau citoyen haitien

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMer 16 Mar 2011 - 6:37



Aristide est un assassin du tipepisme anarchque et criminel .Maintenat qu'il en a assez de son sejour au fond de la matrice de la race ( mwin menm sim rinmin yon fanm toutbon se pinss ak pikwa ki pou ta retie'm anba vantt li .) il faut qu'il retourne au pays qu'il a trahi dans les plus brefs delais pour repondre de ses crimes. Nos attendons votre retour ,Monsieur le prince des chimeres assassins .Vini vitt .Vini vitt .Map tann ou .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMer 16 Mar 2011 - 11:38

Regardez moi donc cet assassin du ti lolitisme grand mangeur qui ose critiquer le bon Dr Aristide, le defenseur des opprimés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMer 16 Mar 2011 - 14:06

Tantot critique acerbe de l'ancien president, a l'approche de son eventuel retour, le renegat cameleon s'est metamorphose en apologiste encenseur du bon Docteur Aristide, defenseur des opprimes. LGR ou se prezidan Radio Tet Pa Dwat la vre!


Dernière édition par dilibon le Mer 16 Mar 2011 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMer 16 Mar 2011 - 15:42

je critique son administration et son gouvernement qui n'ont pas eu le courage de confronter ces mercenaires qui ont desatabilisé le pays.Oui j'ai dit si on n'a peur de la chaleur de la cuisine on ne peut pas etre chef.mais je suis humain, j'ai un coeur je ne permettrai pas pas qu'on lui enlève le droit de vivre chez lui quand ceux qui ont commis des crimes contre l'humanité jouissent de tous leurs droits.Je ne suis pas un haineux, un jaloux ,ni un adulateur aveugle.

oui j'ai ecrit si Aristide est reconnu coupable par un tribunal haitien pour vol des deniers publics il doit etre condamné aux travaux forces a perpetuité,mais on doit lui accorder le droit de se defendre.je ne m'erige pas en juge sans commission pour l'empecher de retourner chez lui.Ce sont vos pareils que Victor Hugot critiquait dans son roman :Les Miserables."Vous etes si aveuglés par la haine vous lui persecutez sans apporter les preuves de vos accusations.je demande qu'il soit jugé conformement aux lois de son pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyMer 16 Mar 2011 - 15:57

Condamné à Miami, le trafiquant Beaudoin « Jacques » Kétant accuse l’ex-chef de l’Etat d’avoir été le « parrain » de la cocaïne sud-américaine dans le pays. Les Etats-Unis utilisent le dossier des stupéfiants comme un moyen de pression. L’inculpation reste une menace pour l’ancien président.

« Il m’a trahi, comme Judas a trahi Jésus. » C’était le 25 février, quatre jours avant la fuite du président haïtien Jean-Bertrand Aristide. Peu avant d’être condamné à 27 ans de prison et 30 millions de dollars d’amende par un tribunal fédéral à Miami, Beaudoin « Jacques » Kétant accusait M. Aristide d’être le « parrain » du trafic de drogue en Haïti.

Propriétaire d’une maison évaluée à 8 millions de dollars à Vivi Michel, sur les hauteurs surplombant Port-au-Prince, exhibant des toiles de Picasso et de Monet, M. Kétant a reconnu avoir distribué plus de 40 tonnes de cocaïne colombienne aux Etats-Unis depuis une douzaine d’années. « Le patron, c’était Aristide. Je l’ai payé durant des années. Il fallait le payer, sinon on mourait », a-t-il déclaré devant le tribunal. Partenaire des principaux cartels colombiens de Medellin, de Cali et du Norte del Valle, Beaudoin « Jacques » Kétant avait débuté dans le trafic avec le colonel Michel François, l’un des « cerveaux » du coup d’Etat qui avait renversé Jean-Bertrand Aristide en septembre 1991. Cet ancien chef de la police est réfugié au Honduras, un pays qui n’a pas de traité d’extradition avec les Etats-Unis.

M. Kétant avait noué d’étroites relations avec le président Aristide depuis leur rencontre, en 1998, par l’intermédiaire d’un autre trafiquant. Il le qualifiait de « compadre » (compère), une expression amicale commune en Amérique latine. Beaudoin Kétant affirme qu’il lui versait environ 500 000 dollars par mois pour l’usage exclusif de la Nationale 9, où la police interrompait le trafic pour permettre l’atterrissage des avionnettes chargées de cocaïne. M. Kétant cotisait aussi environ 500 000 dollars par an à la Famille Lavalas, le parti présidentiel, et envoyait régulièrement des sommes importantes à la Fondation Aristide pour la démocratie, selon son témoignage recueilli en prison par l’intermédiaire de son avocat, Ruben Oliva.

AUTORITÉS CORROMPUES

En février 2003, un jeune frère de Beaudoin Kétant, Hector, est tué à son domicile lors d’une descente de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI). « Aristide avait besoin d’argent pour financer le carnaval. D’habitude, il prenait 30 %, mais, cette fois, il voulait 80 % sur une grosse cargaison, plus de 700 kg. La négociation a mal tourné et Rudy Thérassan a tiré sur Hector et l’un de ses gardes du corps, Hermann Charles », selon un témoin. Aujourd’hui réfugié à Miami où il travaille pour la DEA (le service antidrogue américain), le chef de la BRI, Rudy Thérassan, était au cœur du dispositif mis en place pour « taxer » le trafic de drogue.

En mai, Beaudoin « Jacques » Kétant et ses gardes du corps provoquent un scandale à l’Union School, le très chic collège bilingue de Port-au-Prince, où l’un de ses fils côtoie les enfants des diplomates américains. Outrée, l’ambassade des Etats-Unis proteste directement auprès du président Aristide, qui s’efforce alors d’obtenir la reprise de l’aide internationale, gelée depuis la crise post-électorale de 2000. Le 17 juin, M. Kétant est convoqué au palais présidentiel où il est, selon ses termes, « kidnappé » et livré à cinq agents de la DEA, l’Agence américaine de lutte contre le trafic de drogue. Menotté, il tente de s’enfuir sur le tarmac de l’aéroport de Port-au-Prince avant d’être emmené à Miami. « Peu après avoir livré Kétant, Aristide a obtenu la reprise des financements de la Banque interaméricaine de développement », note un diplomate.

Depuis des années, les rapports officiels américains notent qu’Haïti « est une plateforme importante de transbordement de la cocaïne sud-américaine vers les Etats-Unis » et décrivent la corruption des autorités, qui permettent aux trafiquants d’opérer sans encombre. La presse américaine a publié de nombreux articles sur ce sujet. Il y a deux ans, le Wall Street Journal citait Mario Andrésol, ancien directeur de la police judiciaire haïtienne, qui s’était exilé : « Les trafiquants travaillent avec Aristide... Des personnes que j’ai arrêtées pour trafic de drogue ont été promues au sein de la police. »

« Il est difficile d’imaginer qu’Aristide ne participait pas à cette activité criminelle extrêmement lucrative », a déclaré récemment à une chaîne de télévision l’ancien général Barry McCaffrey, responsable de la lutte antidrogue du président Bill Clinton. Outre M. Kétant, une cinquantaine d’autres trafiquants haïtiens sont sous les verrous aux Etats-Unis. L’un d’eux, Eliobert Jasmé, surnommé « Ed1 », du nom de son entreprise de construction, a jusqu’à présent refusé de parler et a choisi le même avocat que l’ancien président panaméen Manuel Noriega, Me Frank Rubino. Mais d’autres se sont mis à table. Carlos Ovalle, un trafiquant colombien qui a longtemps résidé en Haïti, a ainsi accepté de coopérer avec les autorités américaines.

RÉUNION D’URGENCE

La récente arrestation à Toronto d’Oriel Jean, ancien chef de la sécurité présidentielle, est encore plus menaçante pour M. Aristide. Envoyé aux Etats-Unis, Oriel Jean a été inculpé pour trafic de cocaïne par le tribunal fédéral de Miami. Selon un informateur de la DEA, un ancien trafiquant de drogue haïtien, Oriel Jean prélevait 50 000 dollars sur chaque cargaison de cocaïne qui arrivait par avion en Haïti.

« Les Américains savaient parfaitement ce qui se passait. Je leur ai personnellement transmis des informations qui n’ont pas eu de suite. Ils connaissaient l’importance du narcotrafic dans l’économie haïtienne. Mon impression est qu’ils préféraient fermer les yeux pour ne pas devoir prendre en charge Haïti », confie un général à la retraite de la République dominicaine voisine. Dès la fin des années 1990, plusieurs de ses informateurs dans la zone frontalière lui avaient indiqué que les trafiquants versaient un « péage » à la Fondation Aristide.

Pour Washington, la principale menace venant des grandes Antilles est l’immigration illégale. L’attaque de la base navale de Killick par un groupe de « chimères », les partisans armés de l’ancien président haïtien, a été l’un des éléments décisifs qui a poussé le gouvernement américain à demander, peu après la France, le départ de M. Aristide. Située à la sortie sud de Port-au-Prince, cette base des garde-côtes a pour mission principale de contrôler les boat people. L’attaque a provoqué une réunion interministérielle d’urgence à la Maison blanche, le 27 février, au cours de laquelle le plan de la Communauté des Caraïbes (Caricom), prévoyant le maintien du président Aristide au pouvoir jusqu’au terme de son mandat, en 2006, a été abandonné par Washington.

Pour les Américains, le dossier drogue arrive en deuxième position après le risque d’une arrivée massive de réfugiés, et il est souvent utilisé comme un moyen de pression, voire de chantage. Plusieurs membres de l’administration Bush sont partisans d’une inculpation rapide de Jean-Bertrand Aristide pour trafic de stupéfiants. La récente suspension de son visa américain pourrait être un premier pas. D’autres préfèrent conserver cette arme comme une épée de Damoclès. « Plus il ouvre la bouche, plus l’inculpation se rapproche », dit un fonctionnaire qui travaille sur le dossier.

A Port-au-Prince, « tout le monde savait »

Dans un discours d’une rare franchise, le 9 juillet 2003, l’ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince, Brian Dean Curran, en fin de mission, dénonce la tolérance de la société haïtienne à l’égard du trafic de drogue. « Les trafiquants sont bien connus. Ils s’approvisionnent dans vos magasins ; vous leur vendez des maisons ou leur en construisez de nouvelles ; vous prenez leurs dépôts ; vous éduquez leurs enfants », lance-t-il aux membres, pétrifiés, de la chambre de commerce américaine d’Haïti, l’élite économique du pays. « En Haïti, les trafiquants n’avaient pas besoin de se cacher. Tout le monde savait », confirme un diplomate. Tout le monde, à commencer par les Américains. Pourquoi n’ont-ils pas utilisé ce dossier contre Jean-Bertrand Aristide, comme ils l’avaient fait contre Manuel Noriega, l’ancien président du Panama qui croupit dans une prison de Miami depuis 1989 ?

La reproduction, la redistribution ou la syndication du texte ci-dessus, dans son intégralité ou en partie, nécessitent l'autorisation préalable et expresse de Le Monde.






Elu deux fois président d'Haiti, Jean Bertrand Aristide, surnommé "Titide", est né le 15 Juillet 1953 à Port-Salut, ville côtière du département du Sud. Il fit ses études primaires et secondaires respectivement chez les Salésiens de Don Bosco et au Collège Notre Dame du Cap, dirigé par les religieux de la Congrégation de Sainte Croix.

En Août 1974, il se retrouva au noviciat des Salésiens qui accueillait, à la Vega, ville de la république voisine, des jeunes aspirants à la vie religieuse salésienne. Après une année de noviciat, Jean Bertrand Aristide retourna en Haiti pour ses études de philosophie scolastique à la section de philosophie du Grand Séminaire Notre-Dame situé à Cazeau.

De 1977 à 1979, suivant ainsi le curriculum de formation et d'études de la congrégation fondée par Don Bosco, il fit son stage pratique et résida au presbytère de l'église paroissiale de Sainte Croix à la Croix des Missions. durant ces années de stage pratique, Aristide compléta ses études de psychologie à l'Université d'Etat d'Haiti et fonda un groupe de jeunes dénommé "Lili Leaders"

En automne de 1979, il s'envola pour Israël pour des études théologiques, dernière étape de sa préparation au sacerdoce. Il y séjourna trois ans et revint en Haiti au commencement de l'été de 1982 pour se faire ordonner le 3 Juillet par Mgr Willy Romélus, évêque de Jérémie.

A la suite de son ordination, il fut envoyé à la communauté des Salésiens desservant l'église paroissiale de Saint Joseph située aux coffins du marché de la Croix-des-Bossales à Port-au-Prince. Aristide se fit remarquer, pour la première fois, du gouvernement de Jean Claude Duvalier, après une homélie où il dénonçait la misère et l'exploitation dont est victime la majorité du peuple Haitien et, en des termes à peine voilés, pointait du doigt les responsables de cette situation.

De Saint Joseph, Aristide fut envoyé au Canada pour des études de théologie biblique à la suite desquelles il revint en Haiti en Janvier 1985 pour se faire assigner la responsabilité du Centre des Arts et Métiers dirigé par les Salésiens aux Cayes. Son séjour dans la métropole du Sud ne dura que quelques mois, puisque en Octobre 1985, nous le retrouvions à Port-au-Prince comme responsable des études à la, jusque là, vénérable École des Arts et Métiers (Enam). La chapelle publique, annexée à cette école lui donna un pupitre qu'il ne tarda pas à monopoliser. Ses homélies centrées autour des thèmes de justice, d'exploitation et de dignité attirèrent des foules aux oreilles de qui ses paroles résonnèrent comme des échos de leurs murmures et de leurs plaintes.

Sa verve lui créa d'ardents admirateurs, mais aussi des ennemis acharnés. Ce sont donc ces ardents admirateurs qui, en Mai 1986, à la suite d'une fausse alerte, prirent en otage les membres de la communauté de l'Enam et quelques-uns de ses supérieurs qui voulurent le protéger en lui donnant un réassignement que ses supporteurs prirent pour un exil. Le démenti du vice-provincial salésiens d'alors, qui nia alors toute tentative d'exil, ne calma pas l'esprit surchauffé des admirateurs qui multiplièrent des manifestations en sa faveur.

Dès lors, sa renommée déborda les cadres de Port-au-Prince et créa une certaine peur chez le Conseil National de Gouvernement (CNG). Il devint la cible du gouvernement et de ses alliés qui essayèrent à plusieurs reprises de l'assassiner. L'une des ces tentatives se solda par l'incendie de la chapelle publique de Saint Jean Bosco le 11 Septembre 1988. Aristide n'eut la vie sauve que grâce à l'intervention robuste de ses confrères salésiens qui, pendant des jours essayèrent de le protéger aussi bien de ses admirateurs que de ses ennemis qui continuèrent de proférer publiquement des menaces à son endroit.

Le coup d'état du 17 Septembre 1988 donna une occasion à ses supporteurs de regagner à nouveau les rues en relançant la rumeur de l'exil. Chaque manifestation ajouta une certaine étendue à sa renommée et l'immergea dans un bourbier politique avec des engagements socio-politiques contraires au charisme des Salésiens; situation qui l'éloigna de son apostolat et le poussa à désobéir les ordres de ses supérieurs. Les refus d'obtempérer conduisit à son expulsion de la Congrégation des Salésiens à la fin de l'année 1988.

Cette expulsion le délia de certaines de ses obligations religieuses et aussi, le rend libre de mener sa lutte en faveur des pauvres. La traduction de cette liberté se manifesta d'abord par une meilleure structuration de "La Fanmi Se Lavi", une organisation de charité qu'il avait créée une année auparavant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyJeu 17 Mar 2011 - 8:20

Le gros roseau a écrit:
Regardez moi donc cet assassin du ti lolitisme grand mangeur qui ose critiquer le bon Dr Aristide, le defenseur des opprimés.

"Defansè" oprime ke te konn ap peye gwo blan milyon pandan ke oprime ak manje labou. Ki moun nou konprann ke nou ka bafwe ak jan de pwopagann sa yo menm?

Ak dyòl yo, kominis pase yo nanpren
Nan pòch yo, lajan oprime yo fè kenken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16388
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return EmptyJeu 17 Mar 2011 - 8:32

Maximo a écrit:
Condamné à Miami, le trafiquant Beaudoin « Jacques » Kétant accuse l’ex-chef de l’Etat d’avoir été le « parrain » de la cocaïne sud-américaine dans le pays. Les Etats-Unis utilisent le dossier des stupéfiants comme un moyen de pression. L’inculpation reste une menace pour l’ancien président.

« Il m’a trahi, comme Judas a trahi Jésus. » C’était le 25 février, quatre jours avant la fuite du président haïtien Jean-Bertrand Aristide. Peu avant d’être condamné à 27 ans de prison et 30 millions de dollars d’amende par un tribunal fédéral à Miami, Beaudoin « Jacques » Kétant accusait M. Aristide d’être le « parrain » du trafic de drogue en Haïti.

Propriétaire d’une maison évaluée à 8 millions de dollars à Vivi Michel, sur les hauteurs surplombant Port-au-Prince, exhibant des toiles de Picasso et de Monet, M. Kétant a reconnu avoir distribué plus de 40 tonnes de cocaïne colombienne aux Etats-Unis depuis une douzaine d’années. « Le patron, c’était Aristide. Je l’ai payé durant des années. Il fallait le payer, sinon on mourait », a-t-il déclaré devant le tribunal. Partenaire des principaux cartels colombiens de Medellin, de Cali et du Norte del Valle, Beaudoin « Jacques » Kétant avait débuté dans le trafic avec le colonel Michel François, l’un des « cerveaux » du coup d’Etat qui avait renversé Jean-Bertrand Aristide en septembre 1991. Cet ancien chef de la police est réfugié au Honduras, un pays qui n’a pas de traité d’extradition avec les Etats-Unis.

M. Kétant avait noué d’étroites relations avec le président Aristide depuis leur rencontre, en 1998, par l’intermédiaire d’un autre trafiquant. Il le qualifiait de « compadre » (compère), une expression amicale commune en Amérique latine. Beaudoin Kétant affirme qu’il lui versait environ 500 000 dollars par mois pour l’usage exclusif de la Nationale 9, où la police interrompait le trafic pour permettre l’atterrissage des avionnettes chargées de cocaïne. M. Kétant cotisait aussi environ 500 000 dollars par an à la Famille Lavalas, le parti présidentiel, et envoyait régulièrement des sommes importantes à la Fondation Aristide pour la démocratie, selon son témoignage recueilli en prison par l’intermédiaire de son avocat, Ruben Oliva.

AUTORITÉS CORROMPUES

En février 2003, un jeune frère de Beaudoin Kétant, Hector, est tué à son domicile lors d’une descente de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI). « Aristide avait besoin d’argent pour financer le carnaval. D’habitude, il prenait 30 %, mais, cette fois, il voulait 80 % sur une grosse cargaison, plus de 700 kg. La négociation a mal tourné et Rudy Thérassan a tiré sur Hector et l’un de ses gardes du corps, Hermann Charles », selon un témoin. Aujourd’hui réfugié à Miami où il travaille pour la DEA (le service antidrogue américain), le chef de la BRI, Rudy Thérassan, était au cœur du dispositif mis en place pour « taxer » le trafic de drogue.

En mai, Beaudoin « Jacques » Kétant et ses gardes du corps provoquent un scandale à l’Union School, le très chic collège bilingue de Port-au-Prince, où l’un de ses fils côtoie les enfants des diplomates américains. Outrée, l’ambassade des Etats-Unis proteste directement auprès du président Aristide, qui s’efforce alors d’obtenir la reprise de l’aide internationale, gelée depuis la crise post-électorale de 2000. Le 17 juin, M. Kétant est convoqué au palais présidentiel où il est, selon ses termes, « kidnappé » et livré à cinq agents de la DEA, l’Agence américaine de lutte contre le trafic de drogue. Menotté, il tente de s’enfuir sur le tarmac de l’aéroport de Port-au-Prince avant d’être emmené à Miami. « Peu après avoir livré Kétant, Aristide a obtenu la reprise des financements de la Banque interaméricaine de développement », note un diplomate.

Depuis des années, les rapports officiels américains notent qu’Haïti « est une plateforme importante de transbordement de la cocaïne sud-américaine vers les Etats-Unis » et décrivent la corruption des autorités, qui permettent aux trafiquants d’opérer sans encombre. La presse américaine a publié de nombreux articles sur ce sujet. Il y a deux ans, le Wall Street Journal citait Mario Andrésol, ancien directeur de la police judiciaire haïtienne, qui s’était exilé : « Les trafiquants travaillent avec Aristide... Des personnes que j’ai arrêtées pour trafic de drogue ont été promues au sein de la police. »

« Il est difficile d’imaginer qu’Aristide ne participait pas à cette activité criminelle extrêmement lucrative », a déclaré récemment à une chaîne de télévision l’ancien général Barry McCaffrey, responsable de la lutte antidrogue du président Bill Clinton. Outre M. Kétant, une cinquantaine d’autres trafiquants haïtiens sont sous les verrous aux Etats-Unis. L’un d’eux, Eliobert Jasmé, surnommé « Ed1 », du nom de son entreprise de construction, a jusqu’à présent refusé de parler et a choisi le même avocat que l’ancien président panaméen Manuel Noriega, Me Frank Rubino. Mais d’autres se sont mis à table. Carlos Ovalle, un trafiquant colombien qui a longtemps résidé en Haïti, a ainsi accepté de coopérer avec les autorités américaines.

RÉUNION D’URGENCE

La récente arrestation à Toronto d’Oriel Jean, ancien chef de la sécurité présidentielle, est encore plus menaçante pour M. Aristide. Envoyé aux Etats-Unis, Oriel Jean a été inculpé pour trafic de cocaïne par le tribunal fédéral de Miami. Selon un informateur de la DEA, un ancien trafiquant de drogue haïtien, Oriel Jean prélevait 50 000 dollars sur chaque cargaison de cocaïne qui arrivait par avion en Haïti.

« Les Américains savaient parfaitement ce qui se passait. Je leur ai personnellement transmis des informations qui n’ont pas eu de suite. Ils connaissaient l’importance du narcotrafic dans l’économie haïtienne. Mon impression est qu’ils préféraient fermer les yeux pour ne pas devoir prendre en charge Haïti », confie un général à la retraite de la République dominicaine voisine. Dès la fin des années 1990, plusieurs de ses informateurs dans la zone frontalière lui avaient indiqué que les trafiquants versaient un « péage » à la Fondation Aristide.

Pour Washington, la principale menace venant des grandes Antilles est l’immigration illégale. L’attaque de la base navale de Killick par un groupe de « chimères », les partisans armés de l’ancien président haïtien, a été l’un des éléments décisifs qui a poussé le gouvernement américain à demander, peu après la France, le départ de M. Aristide. Située à la sortie sud de Port-au-Prince, cette base des garde-côtes a pour mission principale de contrôler les boat people. L’attaque a provoqué une réunion interministérielle d’urgence à la Maison blanche, le 27 février, au cours de laquelle le plan de la Communauté des Caraïbes (Caricom), prévoyant le maintien du président Aristide au pouvoir jusqu’au terme de son mandat, en 2006, a été abandonné par Washington.

Pour les Américains, le dossier drogue arrive en deuxième position après le risque d’une arrivée massive de réfugiés, et il est souvent utilisé comme un moyen de pression, voire de chantage. Plusieurs membres de l’administration Bush sont partisans d’une inculpation rapide de Jean-Bertrand Aristide pour trafic de stupéfiants. La récente suspension de son visa américain pourrait être un premier pas. D’autres préfèrent conserver cette arme comme une épée de Damoclès. « Plus il ouvre la bouche, plus l’inculpation se rapproche », dit un fonctionnaire qui travaille sur le dossier.

A Port-au-Prince, « tout le monde savait »

Dans un discours d’une rare franchise, le 9 juillet 2003, l’ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince, Brian Dean Curran, en fin de mission, dénonce la tolérance de la société haïtienne à l’égard du trafic de drogue. « Les trafiquants sont bien connus. Ils s’approvisionnent dans vos magasins ; vous leur vendez des maisons ou leur en construisez de nouvelles ; vous prenez leurs dépôts ; vous éduquez leurs enfants », lance-t-il aux membres, pétrifiés, de la chambre de commerce américaine d’Haïti, l’élite économique du pays. « En Haïti, les trafiquants n’avaient pas besoin de se cacher. Tout le monde savait », confirme un diplomate. Tout le monde, à commencer par les Américains. Pourquoi n’ont-ils pas utilisé ce dossier contre Jean-Bertrand Aristide, comme ils l’avaient fait contre Manuel Noriega, l’ancien président du Panama qui croupit dans une prison de Miami depuis 1989 ?

La reproduction, la redistribution ou la syndication du texte ci-dessus, dans son intégralité ou en partie, nécessitent l'autorisation préalable et expresse de Le Monde.






Elu deux fois président d'Haiti, Jean Bertrand Aristide, surnommé "Titide", est né le 15 Juillet 1953 à Port-Salut, ville côtière du département du Sud. Il fit ses études primaires et secondaires respectivement chez les Salésiens de Don Bosco et au Collège Notre Dame du Cap, dirigé par les religieux de la Congrégation de Sainte Croix.

En Août 1974, il se retrouva au noviciat des Salésiens qui accueillait, à la Vega, ville de la république voisine, des jeunes aspirants à la vie religieuse salésienne. Après une année de noviciat, Jean Bertrand Aristide retourna en Haiti pour ses études de philosophie scolastique à la section de philosophie du Grand Séminaire Notre-Dame situé à Cazeau.

De 1977 à 1979, suivant ainsi le curriculum de formation et d'études de la congrégation fondée par Don Bosco, il fit son stage pratique et résida au presbytère de l'église paroissiale de Sainte Croix à la Croix des Missions. durant ces années de stage pratique, Aristide compléta ses études de psychologie à l'Université d'Etat d'Haiti et fonda un groupe de jeunes dénommé "Lili Leaders"

En automne de 1979, il s'envola pour Israël pour des études théologiques, dernière étape de sa préparation au sacerdoce. Il y séjourna trois ans et revint en Haiti au commencement de l'été de 1982 pour se faire ordonner le 3 Juillet par Mgr Willy Romélus, évêque de Jérémie.

A la suite de son ordination, il fut envoyé à la communauté des Salésiens desservant l'église paroissiale de Saint Joseph située aux coffins du marché de la Croix-des-Bossales à Port-au-Prince. Aristide se fit remarquer, pour la première fois, du gouvernement de Jean Claude Duvalier, après une homélie où il dénonçait la misère et l'exploitation dont est victime la majorité du peuple Haitien et, en des termes à peine voilés, pointait du doigt les responsables de cette situation.

De Saint Joseph, Aristide fut envoyé au Canada pour des études de théologie biblique à la suite desquelles il revint en Haiti en Janvier 1985 pour se faire assigner la responsabilité du Centre des Arts et Métiers dirigé par les Salésiens aux Cayes. Son séjour dans la métropole du Sud ne dura que quelques mois, puisque en Octobre 1985, nous le retrouvions à Port-au-Prince comme responsable des études à la, jusque là, vénérable École des Arts et Métiers (Enam). La chapelle publique, annexée à cette école lui donna un pupitre qu'il ne tarda pas à monopoliser. Ses homélies centrées autour des thèmes de justice, d'exploitation et de dignité attirèrent des foules aux oreilles de qui ses paroles résonnèrent comme des échos de leurs murmures et de leurs plaintes.

Sa verve lui créa d'ardents admirateurs, mais aussi des ennemis acharnés. Ce sont donc ces ardents admirateurs qui, en Mai 1986, à la suite d'une fausse alerte, prirent en otage les membres de la communauté de l'Enam et quelques-uns de ses supérieurs qui voulurent le protéger en lui donnant un réassignement que ses supporteurs prirent pour un exil. Le démenti du vice-provincial salésiens d'alors, qui nia alors toute tentative d'exil, ne calma pas l'esprit surchauffé des admirateurs qui multiplièrent des manifestations en sa faveur.

Dès lors, sa renommée déborda les cadres de Port-au-Prince et créa une certaine peur chez le Conseil National de Gouvernement (CNG). Il devint la cible du gouvernement et de ses alliés qui essayèrent à plusieurs reprises de l'assassiner. L'une des ces tentatives se solda par l'incendie de la chapelle publique de Saint Jean Bosco le 11 Septembre 1988. Aristide n'eut la vie sauve que grâce à l'intervention robuste de ses confrères salésiens qui, pendant des jours essayèrent de le protéger aussi bien de ses admirateurs que de ses ennemis qui continuèrent de proférer publiquement des menaces à son endroit.

Le coup d'état du 17 Septembre 1988 donna une occasion à ses supporteurs de regagner à nouveau les rues en relançant la rumeur de l'exil. Chaque manifestation ajouta une certaine étendue à sa renommée et l'immergea dans un bourbier politique avec des engagements socio-politiques contraires au charisme des Salésiens; situation qui l'éloigna de son apostolat et le poussa à désobéir les ordres de ses supérieurs. Les refus d'obtempérer conduisit à son expulsion de la Congrégation des Salésiens à la fin de l'année 1988.

Cette expulsion le délia de certaines de ses obligations religieuses et aussi, le rend libre de mener sa lutte en faveur des pauvres. La traduction de cette liberté se manifesta d'abord par une meilleure structuration de "La Fanmi Se Lavi", une organisation de charité qu'il avait créée une année auparavant

MAXIMO;

Si ARISTIDE ta tounen ;pa genyen ""indictment"" ki ap fèt.Mwen defann gouvènman ameriken an pou l ta fè sa.
Tout konparezon ant NORIEGA ak ARISTIDE se pale anpil.Se pa t pou zafè dwòg ke AMERIKEN yo t al pran NORIEGA ;se te jis yon pretèks.
Se jis sa m ap di.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




US urges Aristide to delay return Empty
MessageSujet: Re: US urges Aristide to delay return   US urges Aristide to delay return Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
US urges Aristide to delay return
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» US urges Aristide to delay return
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Aristide di an daki li pa rekonèt zafè elèksyon yo ki se kontinyite koudeta 2004
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: