Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7614
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés   Sam 16 Avr 2011 - 23:12



Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés
Par Max Dorismond
mx20005@yahoo.ca


Tout commença par un jeu puéril de chansons grivoises : Président Kompa, I don't care.etc.

Les jeunes embarquèrent et Martelly prit goût à la fanfaronnade.
C'était délirant.
Mais, ce soudain engouement de la jeunesse déboussolée et sans repère n'a pas échappée aux prédateurs naturels d'Haïti qui veillaient au grain.

Ce sont toujours les mêmes : les « assassins financiers », la mafia commerciale haïtienne, les escrocs de tout acabit et ceux de l'international y compris.

Les milliards de la reconstruction aidant, l'armée d'Haïti n'est plus là pour vendre le pouvoir aux plus offrants, ces sangsues vont détourner le vent du changement à leur avantage en s'appuyant sur l'enthousiasme du petit peuple pour les artistes de tout poil qui semblent travailler pour leur bien-être psychique et parfois matériel.

Leur plan A débuta avec Wyclef Jean, l'autre chanteur plus populaire avec une auréole internationale, en train d'ouvrir, marketing oblige, les portes de la Bourse de New-York, face aux caméras de CNN, un matin d'automne 2010.

Devant le refus du CEP d'accepter ce dernier, les étoiles se sont alignées en faveur de Sweet Micky, le président du Kompa, bénéficiaire aujourd'hui de l'avantage des urnes à titre de premier mandataire de la nation au nom de Joseph Michel Martelly.

Il a donné à réfléchir à tous les «péteurs de bretelles» qui ne jurent que par leur grade universitaire, vraie ou fausse, réelle ou supposée, en papier ou en courant d'air.
Selon son plan de match, il a su décortiquer les rêves des laissés pour compte et a saisi la balle au bond.

Par sa stratégie dans les deux débats, il avait mis tout le monde dans sa poche arrière, d'où l'espoir des déclassés qui viennent de prouver que l'expression à la mode, « l'analphabète n'est pas bête », `'le laissé pour compte n'est pas con'' est loin d'être un slogan démagogique et qu'on doit compter avec eux.

Sans ambages et sans complication, trouvons les mots pour le dire dans sa plus simple expression pour attirer le regard de tout un chacun sur l'enjeu qui semble transcender les rêves des mieux nantis.

Depuis le début de la joute électorale, dans un texte « Et si un rasta se lancerait à l'assaut de la présidence d'Haïti.docx », j'avais tenté d'attirer l'attention des habituels bénéficiaires du pouvoir et des faveurs de César sur cette possibilité que la masse des exclus risque de prendre leur revanche en plaçant à la tête du pays un sosie à l'image de leur haine contre la «classe des pseudos élus», si cette dernière ne s'occupe de leur détresse.

Mais, malheureusement, il était trop tard, le virus était déjà dans le fruit.
Le mal enduré depuis des lustres par ces laissés pour compte réclamaient réparation.
Le petit peuple s'est réveillé et a choisi celui qui semble souffrir des mêmes maux que lui.

Ainsi, pendant le second tour de la campagne, j'ai passé mon temps à éplucher presque tous les articles du net sur le débat qui enflammait l'écran de nos ordis.

Plus virulents les uns des autres, la majorité de ces textes frisaient l'infantilisme.
Tête baissée, certains frères sont tombés dans le même piège qui a conduit à tant de haine au pays.
L'Haïtien est allergique à l'adversité.

La division ancestrale qui demeure l'apanage du colonisé a fait le reste.
Sauf, étaient absents, les revolvers et les machettes.

Sans chercher à comprendre pourquoi le méprisé d'hier, profitant de la démocratie naissante, décide de placer quelqu'un à son image au timon du pouvoir, ils tirent à boulet rouge dans le tas avec les mêmes clichés, les mêmes niaiseries de jadis, à visière levée, sans fard et sans maquillage.

Comme au Far West, ces «pseudos élus» dégainent et font feu sur tous ceux qui ne pensent pas comme eux, comme s'ils possédaient l'éternel monopole de choisir à leur guise le dirigeant du pays.

Hors jeu, les yeux obscurcis par des oeillères, ils n'ont pas remarqué le récif sur lequel ils ont échoué depuis belle lurette. Cris, pleurnichements, crises, les résultats sont là et d'autres sosies en réserve de la république, piaffent encore à la porte du Palais en attendant la prochaine joute.

Que doit faire la classe des « lettrés patentés »?
C'est la grosse question!
Par un heureux hasard, dans la communauté, vivote encore certains sages pour les ramener sur terre et les sortir de leur mégalomanie déroutante.

Arrive le temps maintenant pour tout un chacun de supporter le nouveau président,
de mettre sa compétence, si compétence il y a, à sa disposition pour l'aider à passer à travers la gestion de la nation.

Il y va de l'intérêt de tous.

Ne nous méprenons pas.

Sans armée, tout coup d'état demeure caduque.

Donc, nous sommes condamnés à vivre longtemps encore avec le choix du peuple.
La réussite de Martelly sera la nôtre.
Son échec aussi.


Max Dorismond – 10 Avril 2011.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
revelation
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3084
Localisation : Washington, DC
Opinion politique : Senior Financial Analyst
Loisirs : walking, jogging, basket, tennis
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'analyste

MessageSujet: Re: Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés   Dim 17 Avr 2011 - 15:41

Citation :
Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés
Wi, te gen yon declassman sosyal ki te fet pandan 25 an ki sot passe la. Anpil fanmi klass mwayenn te tombe nan la mize, men yo pa kite moun we sa sou vizaj yo.
Apre depart JC Duvalier saa, anpil employe Leta, timakout te vinn pedi job yo, yo pedi ticheck zombi ke yo te konn touche.
Devis e to d'echanj goud pa rapo a dolla te tombe tretre ba yo te oblije chanje pitit yo lekol nan peyi blan de universite prive a community college. Se konsey sa yo ke'm te bayo pou yo chanje mod de vie yo san pou otan "declassé" vie sosyal yo.
. Nou te kap di ke granneg te vinn tounnen malere.
Declassman sosyal saa pat vizib pou tout moun te we, men nou te santi'l.
Eske avek Martelly kom prezidan declassé sa yo pra'l reprand grad yo nan mitan klass mwayenn nan?

E malere ki ta'l vote "Tet Kale" nimero 8, yo pap jwen anyen?
Pep la proprieter "tent" e nou ta souwete ke avek nouvo prezidan sa, yo vinn proprieter kay! gen travay e memm gen ticheck zombi tou (assistans sosyal, si nou vle rele'l konsa).
Batay la serre e peson pa vle vinn malere ni rete malere, e se tout moun ki aspire pou pran grad sosyal.
Avek zafe $11 Millard dolla rekonstriksyon saa ap gen asse pou tout moun jwen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel Martelly: Une lueur d'espoir pour les déclassés
» HAITI ELECTIONS 2011: Michel Martelly, de la Chanson à l’Election
» « La mission sera accomplie et le mandat respecté », affirme Michel Martelly
» Michel Martelly peut-il etre le Lula haitien?
» Michel Martelly harmonise ses relations avec les protestants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: