Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Professeur Leslie Manigat répond au calomniateur Tico Depradel

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Professeur Leslie Manigat répond au calomniateur Tico Depradel Empty
MessageSujet: Professeur Leslie Manigat répond au calomniateur Tico Depradel   Professeur Leslie Manigat répond au calomniateur Tico Depradel EmptyDim 17 Avr 2011 - 14:32

Professeur Leslie Manigat répond

Pourquoi le dénommé Tico Despradel contre lequel je n'avais aucune animosité personnelle tout en le connaissant fort peu, choisit-il Martelly dominicanophile dans un contexte de haine traditionnelle contre les haïtiens que nous devons refuser au nom de l'amitié à promouvoir entre les deux peuples trop contenus dans la gaine de deux ennemis héréditaires.

D'abord les dessous d'une calomnie anti-haitienne de Despradel contre L'historien -politologue professionnel haitien Leslie F. Manigat à l'occasion de l'ingérence du dit Tico Despradel dans la campagne électorale haitienne en prenant à partie l'universitaire haitien nullement impliqué dans les débats des comices haïtiens. Cette brusque agression personnelle s'est définie comme vicieuse et calomniatrice car le professeur haitien était en cours, depuis le choix du nouvel ambassadeur dominicain pour Haiti l'intellectuel Ruben Silié, d'en profiter pour promouvoir une meilleure qualité et le serrement des relations entre nos deux peuples.

Dans un mot de bienvenue, J'ai profité de l'occasion pour souligner publiquement la nécessité de rendre amicales enfin des relations à problèmes depuis Ulisse Heureaux. C'est le moment de rendre positive, disais-je, l'approche des rapports haïtiano-dominicains, en citant et en sumannoggérant des incitatives d'intérêt bilatéral dans le domaine démographique, migratoire, frontalier, des investissements mixtes particulièrement des zones franches dans un esprit d'opportunités égales.

Mais il y a mieux. J'ai pris, aves des amis dominicains de grand calibre, historiens, professionnels et intellectuels, une série d'engagements, d'entretiens et de pourparlers haïtiano-dominicains dont le plus remarqué fut ma grande conférence, à l'Académie d'Histoire Dominicaine, sur les impératifs d'une amitié haïtiano-dominicaine nouvelle. Je peux pouvoir dire que ce fut un grand moment, vu l'affluence, quantitative et qualitative, et l'émotion partagée que quelque chose bougeait dans la bonne direction. Au même moment, les étudiants de mon cours spécialisé sur l'Histoire des relations internationales d'Haiti de Toussaint Louverture à nos jours (série de trois semestres académiques enfilés) furent mis à contribution, moitié choisis parmi les étudiants finissant en relations internationales de l'Université Quisqueya, moitié parmi les fonctionnaires du Ministère Haitien des Affaires Etrangères qui suivaient mon cours à la Chancellerie. Assisté de ma fille Sabine Manigat, historienne bien introduite dans le landernau intellectuel dominicain, Je conduisis tout le groupe à travers des conférences, visites, manifestations universitaires Sur une bonne partie du territoire dominicain, à Santo Domingo, à Santiago, à l'université Madre et Magistrat, dans la province de Barahona pour des rencontres avec nos concitoyens travailleurs des bateys du pays voisin. C'était l'amitié haïtiano-dominicaine en action.

Aussi, quand Tico Despradel fait de la propagande touristico-politicienne opportuniste à bon marché, on est pas obligé de le suivre dans sa mauvaise action de courtier à la recherche intéressée de dividendes. Au contraire, il est recommande de le fuir comme la peste, car la cause de l'amitié haïtiano-dominicaine doit être tenue propre des deux parties de la frontière et non dévergondée à la manière d'un coup bas despradelien anti-Manigat. Malgré tant d'obstacles et de problèmes difficiles à résoudre, j'ai choisi le camp de l'amitié haïtiano-dominicaine tout en étant lucide sur les difficultés du terrain et je ne serai pas Bolivar disant désabusé "J'ai labouré la mer". J'espère que non.



Leslie F. Manigat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Professeur Leslie Manigat répond au calomniateur Tico Depradel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Leslie Manigat répond au calomniateur Tico Depradel
» Leslie Manigat rejette l’appel à l’unité du président Préval
» Leslie Manigat avait-il raison?
» Lesly Manigat se retire de la vie politique active
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: