Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8733
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation   Mar 5 Juil 2011 - 23:59


L’accusatrice de DSK poursuit le NY Post

La femme de chambre qui a accusé Dominique Strauss-Kahn de l’avoir agressée sexuellement a intenté une poursuite pour diffamation contre le New York Post et quatre de ses journalistes, qui l’ont dépeinte comme une prostituée dans des articles publiés du 2 au 4 juillet.

Citant des sources anonymes proches des enquêteurs de la défense, les journalistes du Post avaient laissé entendre que la plaignante avait l’habitude de monnayer des services sexuels auprès de certains clients du Sofitel de New York. Le tabloïd avait également mis les accusations de la femme de chambre sur le compte du refus de DSK de la payer pour la fellation qu’elle lui avait faite.

Je cite un extrait de la plainte déposée devant un tribunal du Bronx :

«Toutes ces déclarations sont fausses, ont exposé la plaignante à l’humiliation, au mépris et au ridicule partout dans le monde en la dépeignant comme une prostituée ou une femme qui vend son corps pour de l’argent, et constituent de la diffamation et du libelle.»

La plainte ne précise pas le montant des dommages réclamés par la plaignante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kami
animatrice
animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation   Mer 6 Juil 2011 - 5:47

Des internautes a la defense(?) de Diallo

Figurez-vous que Nafissatou Diallo n'a pas jugé utile de préciser de son propre chef qu'elle avait des amis criminels, dont certains en prison pour trafic de drogue, ni de détailler sa participation à des activités illégales.

Cela ne fait pas mentir - en l'état - l'essentiel de ses accusations, cela montre que Nafissatou Diallo n'était pas une sainte. Mais elle n'a pas besoin de l'être.

Le problème est qu'il fallait que Nafissatou Diallo soit une sainte pour les besoins du récit médiatique.

Les medias sont aussi paresseux que les scénaristes de clips destinés à la television : dans leurs histoires les filles sont des nonnes ou des putes - parfois ce sont des nonnes qui deviennent des putes.

A l'instar d'une Britney Spears, qui après avoir passé deux ans en socquette blanches à clamer qu'elle préserverait son hymen jusqu'au mariage, s'est mis au cuir et aux poses ultra-sexuées, Nafissatou Diallo est passée du statut de sainte à celui de traînée.
Puisqu'elle ment parfois, elle ment toujours, puisqu'elle n'est pas immaculée elle est souillée.
Pire : puisqu'elle n'est pas immaculée souillons-la.



Car, comme le remarque perfidement ce tweet des chroniqueurs medias de Libération, sans doute mérite-t-elle quelque part ce qu'elle a subi.

Ce qu'on ne dit jamais explicitement c'est que pour qu'une femme violée puisse être reconnue comme victime, il faut qu'elle soit une dévote qui baisse les yeux devant les hommes et portent des gilets ras-le-cou. On ne viole pas une pute pas plus qu'on ne viole sa femme

Tant que Nafissatou Diallo était une grande croyante, qui après avoir foulé pieds nus le sol aride et ingrat de son pays natal, était courageusement venue faire le ménage des grands de ce monde, tout allait bien. Tant qu'elle pleurait tous les jours et trouvait dans la foi la force de transcender la tristesse de son destin, on l'aimait bien.

Même le boulot d'investigation de 7 journalistes du New-York Times n'avait pas réussi à faire changer d'un iota ce récit. Peut-être n'il y a-t-il pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Je ne sais pas plus que vous si Nafissatou Diallo a été réellement violée par DSK.

Mais qu'une femme de chambre noire, immigrée, violée aux Etats-Unis par l'un des hommes les plus influents du monde estime non nécessaire de préciser les méfaits qu'elle commet ou a pu commettre

Que les amis de DSK fassent de même est compréhensible.

Que les avocats aient tout intérêt à faire perdurer le portrait qu'on brosse de leur cliente est légitime - leur objectif n'est pas la vérité mais la victoire.

Bref laissons la justice faire son boulot et arrêtons de spéculer dans le vent.


Si elle a effectivement été violé (je ne me prononce dans un sens ni dans l'autre), le problème c'est que le procureur n'ira pas au procès avec un témoin que la défense se fera un plaisir de démonter, c'est la défaite assuré.

Donc oui c'est tristement vrai on peut violer les femmes de mauvaise vie car elles ne font pas des témoins crédible et dans le viol le témoignage de la victime est essentiel.

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deza
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3886
Localisation : U.S.A
Loisirs : READING FOOOTBALL SOCCER TENNIS M
Date d'inscription : 29/07/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le nouveau citoyen haitien

MessageSujet: Re: La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation   Mer 6 Juil 2011 - 7:49

Procureur et avocats de DSK se rencontreraient aujourd'hui


LE PROCUREUR ET LES AVOCATS DE DSK SE RENCONTRERAIENT AUJOURD'HUI

WASHINGTON (Reuters) - Les services du procureur de New York doivent rencontrer ce mercredi les avocats de Dominique Strauss-Kahn pour débattre d'un éventuel abandon des charges qui pèsent sur lui, annoncent des médias américains.

La crédibilité de la femme de chambre du Sofitel de New York qui accuse l'ancien directeur général du Fonds monétaire international de tentative de viol a été affaiblie par ses mensonges et le procureur pourrait ne pas attendre la prochaine audience, fixée au 18 juillet.

Le New York Times, ainsi que les chaînes de télévision CNN et NBC, évoquent une rencontre entre les services du procureur, voire le procureur Cyrus Vance Jr lui-même, et les avocats de Dominique Strauss-Kahn ce mercredi pour trouver une issue au dossier mais aucune décision imminente ne serait attendue.

L'abandon des charges ou un arrangement entre la plaignante et Dominique Strauss-Kahn, qui reconnaîtrait certains faits mais pas la tentative de viol, figurent parmi les possibilités.

Mais les avocats de l'ancien ministre français des Finances ont depuis le début de l'affaire, le 14 mai, toujours dit que la relation entre leur client et la femme de chambre guinéenne était consentie et que Dominique Strauss-Kahn refusait de reconnaître le moindre comportement délictueux.

Le New York Post présentait mardi comme une "certitude" l'abandon des charges qui pèsent contre l'ancien favori des sondages pour la présidentielle de 2012.

Le procureur a reconnu vendredi dernier que la crédibilité de la femme de chambre du Sofitel était affaiblie par ses mensonges, notamment pour obtenir le statut de réfugié politique aux Etats-Unis.

PLAINTE À PARIS

Un tribunal de Manhattan avait déjà pris acte vendredi dernier des doutes sur la femme de ménage et accepté de libérer Dominique Strauss-Kahn sur parole.

Le procureur de New York avait alors annoncé que l'enquête se poursuivait dans la mesure où il est avéré qu'un rapport sexuel a eu lieu entre les deux protagonistes.

Le tout est de savoir s'il a été consenti, comme l'affirme la défense de ce dernier, ou accompagné de violences, comme l'avance l'avocat de la plaignante guinéenne.

Le New York Times affirme à son tour mercredi que, contrairement à ce qu'avait avancé le procureur vendredi dernier, la jeune femme n'a pas nettoyé une autre chambre après sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn.

Le relevé des cartes électroniques du Sofitel montrerait en effet qu'elle avait déjà nettoyé cette chambre dans la matinée du 14 mai avant d'entrer peu après midi, heure de New York, dans celle de l'ancien ministre français de l'Economie.

Elle se serait seulement réfugiée pendant quelques minutes dans cette chambre après l'agression supposée.

Même si les poursuites sont abandonnées contre Dominique Strauss-Kahn, le Parti socialiste a déjà fait son deuil de la candidature de l'ancien favori des sondages à la primaire interne en vue de la présidentielle de 2012.

A Paris, Tristane Banon, une Française de 32 ans qui se dit victime d'une tentative de viol de la part de Dominique Strauss-Kahn en 2003, a déposé plainte, selon son avocat David Koubbi, qui a parlé de faits "d'une particulière violence et d'une particulière gravité".

Ce courrier est arrivé mercredi au parquet de Paris, qui l'étudie, a-t-on appris de source judiciaire.

Une tentative de viol est passible de la cour d'assises et le maximum de la peine est de 15 ans de réclusion criminelle. La peine peut être supérieure en cas de circonstances aggravantes.

Dominique Strauss-Kahn a contre-attaqué en chargeant ses avocats de porter plainte pour dénonciation calomnieuse, a déclaré l'un de ses défenseurs.

Eric Beech et Yves Clarisse pour le service français, édité par Gilles Trequesser
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kami
animatrice
animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation   Mer 6 Juil 2011 - 16:57

Si c'est un cas de prostitution, une fois que les parties seront justifiees la justice fera son cours pour punir tout cela qui sont impliques dans cette affaire (prostituee, john, pimp).

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deza
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3886
Localisation : U.S.A
Loisirs : READING FOOOTBALL SOCCER TENNIS M
Date d'inscription : 29/07/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le nouveau citoyen haitien

MessageSujet: Re: La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation   Jeu 7 Juil 2011 - 10:04

On ne viole pas une pute pas plus qu'on ne viole sa femme( poste de Kami pour un internaute)



Cela devrait faire le sujet d'un bon débat sur forumhaiti mais les passions sont en période de recrudescence partisane .Peut-être quand toute l'affaire sera classée on pourra se parler ...


Dernière édition par deza le Jeu 7 Juil 2011 - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximo
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation   Jeu 7 Juil 2011 - 10:15

deza a écrit:
On ne viole pas une pute pas plus qu'on ne viole sa femme



Cela devrait faire le sujet d'un bon débat sur forumhaiti mais les passions sont en période de recrudescence partisane .Peut-être quand toute l'affaire sera classée on pourra se parler ...

Pourquoi coucher avec sa femme si elle n'en a pas envi, qu’est-ce qu'on va en tirer? Puisque l'amour c'est procurer du plaisir tout en recevant, en forçant sa femme on devient une bête ou l’on se donne du plaisir sans en donner. Moi je choisi de vivre parmi les humains, car mon plus grand plaisir c’est de donner du plaisir.

Pou une prostituée qui vend son corps c’est autre chose, mais on ne peut rien acheter si elle ne met rien en vente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation   

Revenir en haut Aller en bas
 
La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» salle de soin des femmes / chambre n° 2 : de Bénéstar
» • Sofitel, sans femme de chambre (quoique ?) • HOT
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Tête-à-tête forcé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: