Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9384
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 11:47

Cette lettre a été publiée en 2004, année du Bicentenaire de l'Independance d'Haiti

Lettre ouverte de Lilas Desquiron à Jean-Claude Bajeux



Monsieur,

La lecture de votre lettre à M. Douste Blazy, Ministre des Affaires Etrangères français, m’a remplie d’hilarité. Comment pouvez-vous ignorer le dédain que ne peut manquer d’éprouver ce ministre devant la servilité et le manque de fierté nationale ? Rochambeau lui-même avait manifesté son respect à un adversaire digne et courageux…Je ressens de la pitié pour vous tous, " intellectuels " haïtiens, qui vous placez en position de laquais devant la France, son ambassade et ses institutions, car vous ne recevrez, avec quelques maigres deniers, que le mépris que vous méritez.

Imaginez vous que, par la seule magie des mots, vous puissiez transformer des mensonges en parole d’évangile ? Par la force brutale, vous, vos pareils et vos maîtres, avez renversé le président légitime et élu du pays. Imaginez vous que vos pauvres paroles feront croire que la légitimité est de votre côté ?

Les prisons étaient vides sous le gouvernement du Président Aristide, vous, vos pareils et vos maîtres, les avez remplies de prisonniers politiques. Sans même une parodie de jugement, le Père Jean-Juste, So Anne, Yvon Neptune, Jocelerme Privert et tant d’autres, anonymes, dont le peuple vous demandera compte, croupissent dans vos geôles ; sans oublier tous ceux, morts pour leurs idées, alors que circulent en toute impunité des tueurs recherchés internationalement, que le gouvernement en place a sacrés " combattants de la liberté ", sans que vous (et vos amis défenseurs des Droits de l’Homme) n’ouvrissiez la bouche.

Le peuple, frustré du fruit de son juste combat, face à des bandes armées d’assassins fascistes (des vraies celles là, menées par des criminels de droit commun notoires), soutenues par les forces internationales et les compradores : la lutte semble inégale ! Mais on a déjà vu pareille improbable victoire s’imposer à la face du monde.

La population entière vous a entendus baver votre haine et vos mensonges, en toute sécurité sur tous les medias pendant le mandat du " dictateur ". Une fois de plus, il ne suffit pas d’énoncer une contre-vérité pour la rendre vraie. Qui sont les journalistes emprisonnés et torturés par le " tyran "? Ne ressortez pas Jean Dominique, assassiné crapuleusement. Vous ne semblez plus vous soucier de ce malheureux cadavre, maintenant qu’il ne sert plus vos desseins. Personne n’a remarqué que le procès de ses assassins n’a jamais eu lieu.

Vous avez été complices de l’asphyxie économique du gouvernement du peuple par l’Empire et vous voudriez faire croire que ses maigres ressources venaient du trafic de la drogue ? Vous souhaitiez que le Président Aristide fut acculé à cette extrémité… Mais quand cesseront les imprécations pour faire place aux preuves ?

Vous êtes complices des hordes nationales et internationales qui assassinent en masse, une fois de plus, les exclus de ce pays que vous appelez "chimères " pour ne pas reconnaître qu’ils sont la majorité. Et vous voudriez faire croire que ce peuple est avec vous ? Mais les viols, les exécutions sommaires, les meurtres de femmes et d’enfants dans les quartiers populaires, le peuple, lui, sait qui en sont les auteurs. Et d’abord, Jean-Claude Bajeux, vous et votre " Centre Œcuménique des Droits de l’Homme " ainsi que les autres ONG du même tonneau, vous êtes étrangement silencieux sur les violations des Droits de l’Homme dont sont victimes aujourd’hui vos concitoyens et que dénonce quotidiennement Amnesty International.

Pour finir, vous envoyez votre pauvre dictée au ministre des affaires étrangères français, vous faites le délateur. Vous dénoncez la nomination, au Conseil Consultatif des Droits de l’Homme, d’un frère qui, lui, offre l’image d’un fier combattant pour la dignité de sa race. Que c’est pitoyable ! Cette triste lettre, ainsi que votre comportement honteux en 2004, année du Bicentenaire de notre Indépendance, resteront dans nos mémoires comme des actes indignes. Je tiens à faire savoir ici qu’il existe des Haïtiens, nombreux, dont la colonne vertébrale est restée verticale et qui seront toujours du côté de ceux qui luttent pour leur souveraineté.

Sans doute, en lisant cette lettre, vous précipiterez-vous chez vos maîtres, pour vous livrer à une nouvelle délation. Je vous épargne cette peine en la rendant publique.

J’ai l’honneur, monsieur, de ne pas vous saluer.

Lilas Desquiron

.


Dernière édition par Marc le Sam 13 Aoû 2011 - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deza
Super Star
Super Star
deza

Masculin
Nombre de messages : 3886
Localisation : U.S.A
Loisirs : READING FOOOTBALL SOCCER TENNIS M
Date d'inscription : 29/07/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le nouveau citoyen haitien

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 13:06


Lila Desquiron tete fofolle opotiniss ki gin foli revolisyone .Li te lan tout magouy pou li fe kob li lan la ri a le li tap travay pou televizion nationale (televizyon gouvenman an oui) d'Haiti dans les annes 81-82 de l'ere de notre Seigneur .Sepa vini ou ki pou sove ou .Elle n'est pas credible .Elle change d'allegeance un peu trop rapidement a mon gout .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 13:08

Jean-Claude Bajeux, disparition d'un homme de grande culture

A 79 ans, le professeur Jean-Claude Bajeux - qui nous a quittés ce vendredi - a eu une vie extrêmement riche, ponctuée à la fois de moments de pleine satisfaction et de malheurs irrémédiables. De nos fréquentes conversations à bâtons rompus chez lui à Péguy-ville, j'en garde des souvenirs irremplaçables, tant sa grande culture, son esprit de synthèse et sa mémoire prodigieuse étaient servis, malgré son état maladif sporadique, par une allégresse étonnante. Vif dans ses convictions, d'une grande gentillesse, toujours prêt à aider ou à partager, il était farouchement opposé à l'injustice, à l'ignorance et à l'arbitraire.

Nous nous sommes rencontrés au lendemain du 7 février 1986. Il fut le tout premier exilé politique et militant anti-duvaliériste à fouler le sol national après avoir dû le quitter en février 1964 pour aller vivre à Porto Rico. Quelques mois plus tard, j'allais réaliser avec lui un entretien-fleuve dans le cadre de mon projet de publication sur la littérature haïtienne de la diaspora. Par la suite, grâce à ses visites répétées au bureau de son oncle Lucien Montas, directeur et rédacteur en chef du journal Le Nouvelliste, notre amitié prit la dimension d'une complicité enrichissante.

Je serais avant tout tenté d'évoquer la figure resplendissante de cet intellectuel attachant, de cet homme de culture magnifique, de cet écrivain exigeant et laborieux, de ce professeur émérite. Mais hélas ! je ne crois pas avoir ni assez de données ni toute la mémoire pour embrasser les divers visages de Jean-Claude Bajeux. Mais celui qui m'est vraiment familier, celui que je connais assez bien, c'est l'écrivain. Brillant, fin lettré, maître du verbe, il était à la fois un nouvelliste d'une élégance séduisante, un poète très guindé, caractérisé par un phrasé moderne, un critique d'essence académique. Et son passage au sein de l'Eglise catholique et ses études doctorales expliquent en grande partie ses modes de pensée et d'analyse. En témoigne son ouvrage, Antilia retrouvée (1977), consacré à l'analyse de l'oeuvre de trois poètes caribéens (Claude McKay, Louis Pales Matos, Aimé Césaire) comme base de sa thèse de doctorat à l'université de Princeton.

Foisonnante par son ampleur thématique et discursive, son oeuvre écrite est certes accessible, mais pas au grand nombre des paresseux et des médiocres. Etant fasciné par la qualité presque parfaite de son écriture travaillée, je lui ai demandé à plusieurs reprises de m'expliquer les raisons, les bases d'une telle performance. Sa réponse, dictée par une humilité frappante, a toujours été la même. « C'est un don du Ciel », avançait-il avec un large sourire.

Ce grand militant des droits de l'homme, membre fondateur du Konakom, directeur du Centre oecuménique des droits de l'homme, allait devenir en 1994 ministre de la Culture. Etrangement, paradoxalement, sa culture classique occidentale n'a pas pu l'empêcher de s'intéresser à la richesse et à la promotion de la culture proprement haïtienne, proprement endogène, composée de plusieurs apports civilisationnels. En privé comme en public, il m'en parlait avec beaucoup de fougue, avec fierté. C'était même pour lui une véritable obsession. La langue créole, la littérature créole, l'héritage des premiers créolophones, l'évolution et la diversité de la culture créole l'ont poussé à publier en 1999 « Mosochwazi pawol ki ekri an kreyol ayisyen, Anthologie de la littérature créole haïtienne ». Une somme impressionnante, fruit de plusieurs années de recherches assidues. A la parution de ce travail immense, j'avais salué avec force le résultat et l'utilité. C'est avec une attention soutenue que je me suis toujours intéressé aux publications de Jean-Claude Bajeux.


Pierre-Raymond Dumas
www.lenouvelliste.com

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 13:12

Bajeux et Les conquérants

Moi, le Bajeux que je n'oublierai jamais c'est celui que j'ai rencontré, ailé, passionné, vigoureux comme un bon vin dans le poème de José-Maria de Heredia, Les conquérants, pendant un après-midi de splendeur à la bibliothèque Etoile filante de Fontamara qui était toute petite à l'époque, située à côté d'une route poussiéreuse où des enfants, des filles en majorité, maigres, sales allant peu ou pas du tout à l'école, transportaient l'eau sur la tête. Je ne me rappelle plus avec précision la date, cela doit dater de plus d'une quinzaine d'années.

Comme tout professeur qui se respecte, Jean-Claude Bajeux commence par la démarche pédagogique. Il situe le poète dans le temps: biographie, appartenance poétique et littéraire, chronologie de l'oeuvre, influences, filiation, résonance dans la modernité. Il explique la forme du poème que l'on va non pas étudier, mais vivre, partager. C'est un sonnet, deux quatrains, deux tercets écrit par José-Maria de Heredia. Poète d'origine cubaine naturalisé français en 1893, un fin ciseleur du vers, l'un des maîtres du parnasse....

Rien encore d'extraordinaire, sinon la curiosité de cette vingtaine de très jeunes que nous sommes, qui commence à se satisfaire. Mais quand il lance le premier quatrain, de sa voix grave, gutturale, profonde et belle:

«Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.»

nous sommes tout de suite pris d'une émotion intense qui mobilise tous les sens. Nous sommes muets, immobiles, les yeux rivés sur lui, rien que sur lui, tout se tait autour, tout est mort. Pas un geste, pas un mouvement, le souffle coupé. Nous sommes déjà prêts pour le grand voyage dans les riches filaments du poème avec celui qui se présente à nous comme un mage, un homme mystérieux, illuminé, tant il est en plein dans la parole mouvante. De quatrain en tercet, la voix se déploie en vagues successives, les yeux deviennent plus vifs et le corps entre comme en transe, habité tout en entier par le poème.

On pourrait crier comme Henri Michaux dans l'un de ses poèmes, plein d'hystérie « Extase, extase !! » quand Bajeux ouvre ses bras comme les ailes d'un immense oiseau qui découpe la lumière à l'horizon pour mieux scander le poème, marquer la mesure des vers. Arrivé à la fin,

« Ou penchés à l'avant des blanches caravelles,
Ils regardaient monter en un ciel ignoré
Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles»

il lève le petit doigt, encore dans l'éblouissement du poème et explique que dans le dernier tercet, le poète transgresse l'espace. Il ne fait pas descendre les étoiles du ciel, il les fait monter de l'océan.

Jamais auparavant, nous n'avions vu un homme dans la posture du professeur aussi enchanté, aussi heureux, aussi ivre dans un poème. Comme s'il partageait avec nous son plus grand étonnement, son plus beau rêve incarné dans le ferment des mots taillés, ciselés comme de petits bijoux avec une précision d'orfèvre. J'entends encore la voix de Bajeux, ou je la sens encore en moi, cette voix de plénitude, émerveillée qui met le poème en poupe.

Le défenseur des Droits de l'homme a occulté le Bajeux, amoureux de poésie, connaisseur de littérature. Rares sont ceux qui connaissent son livre de poèmes Texture, publié en 1997. Poèmes aux intonations lyriques, à la langue ample, rigoureusement travaillée.

On retrouve la même rigueur, mais autrement, dans son ambitieuse anthologie bilingue de la littérature créole publiée en 1999, titrée « Mosochwazi pawòl ki ekri an kreyol ayisyen où il rassemble des textes de tout genre : proverbes, devinettes, contes, chants patriotiques et populaires, publicité, poésie, théâtre, récits, essais, textes bibliques et liturgiques. Même si on lui reproche des faiblesses dans la traduction ― il s'est collecté avec un labeur trop rude, il lui faudrait toute une équipe — on reconnaît l'immense valeur de son anthologie qui reste la plus globale, la plus complète de la littérature haïtienne d'expression créole.


Bonel Auguste
www.lenouvelliste.com



Jean -Claude Bajeux, écrivain, poète, critique littéraire, fondateur du Centre OEcuménique des Droits Humain, ex -Ministre de la Culture, s'est éteint le vendredi 5 août 2011, en sa résidence à Brisetout, Péguy-Ville. Jean-Claude Bajeux a milité et enseigné en Haïti, aux Etats-Unis et à Porto Rico; sa pensée, sa générosité, son humanisme, son combat pour la justice, demeureront avec ceux qui le pleurent aujourd'hui.

www.lenouvelliste.com

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 13:14

Jean-Claude Bajeux : le patriarche des défenseurs des droits humains en Haïti

Jean-Claude Bajeux a rendu l'âme le vendredi 5 Août dernier en sa résidence privée à Péguy-ville. Le fondateur du Centre œcuménique des droits humains était souffrant depuis quelques mois. Homme de grande culture, le professeur Bajeux était ministre de la culture et de la communication sous le gouvernement de Jean-Bertrand Aristide en 1994.

Jean-Claude Bajeux, écrivain, poète, critique littéraire, fondateur du Centre Œcuménique des Droits Humains (CEDH), ex-Ministre de la Culture, s´est éteint le vendredi 5 août 2011, en sa résidence à Brisetout, Péguy-Ville.

Jean-Claude Bajeux a milité et enseigné en Haïti, aux Etats-Unis et à Porto Rico ; sa pensée, sa générosité, son humanisme, son combat pour la justice, demeureront avec ceux qui le pleurent aujourd’hui.

Sincères sympathies à sa veuve, Sylvie Wadestrandt Bajeux, son fils Jacques Christian Wadestrandt, ses frères Pierre et Philippe Bajeux et familles, sa belle-soeur Christina Tourdot et son fils Alexandre Morrell, son beau-frère Philippe Tourdot et famille. Aux familles Bajeux, Wadestrandt, Duquella, Montas, Tourdot, Aimé, Charmant, Mangonès, Homann, Rissler, Paryski,Van Reeth, Diedrich, Benoit, Hurbon, Lahens, Michel, Duvivier, Exumé ; aux familles Pierre, Philidor, Genestey, Lundi, Chéry, Bassy, Athis, Laurore, Chanson et tous les autres parents et amis affectés par ce deuil.

Une cérémonie d’adieu aura lieu à la mémoire de Jean-Claude Bajeux le mercredi 10 août à l’Ange Bleu (angle rue José Marti et Jean-Paul II) à 9:00 am. La famille recevra à partir de 7 :30 am.

www.lematinhaiti.com

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 13:29

Qui dit mieux?

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 14:17

kami a écrit:
Qui dit mieux?


Certainement pas Marc.

Lila Desquiron a trainé ses culottes un peu partout, surtout dans les ministères sou JCD et était la protégé du ministre de l'information de l'époque Jean-Marie Chanoine, et elle a continué à trainer ses culottes sous Aristide et était devenue même un ministre de son gouvernement. Elle n'est pas crédible, et je ne vois pas pourquoi que Marc est venu ressusciter Lila Desquiron sur Forum Haiti, avec une lettre écrite en 2004 pour servir son maitre de l'époque.

Paix à l’âme de ce grand homme qu’a été Jean-Claude Bajeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 14:22

Marc a écrit:
Cette lettre a été publiée en 2004, année du Bicentenaire de l'Independance d'Haiti

Lettre ouverte de Lilas Desquiron à Jean-Claude Bajeux



Monsieur,

La lecture de votre lettre à M. Douste Blazy, Ministre des Affaires Etrangères français, m’a remplie d’hilarité. Comment pouvez-vous ignorer le dédain que ne peut manquer d’éprouver ce ministre devant la servilité et le manque de fierté nationale ? Rochambeau lui-même avait manifesté son respect à un adversaire digne et courageux…Je ressens de la pitié pour vous tous, " intellectuels " haïtiens, qui vous placez en position de laquais devant la France, son ambassade et ses institutions, car vous ne recevrez, avec quelques maigres deniers, que le mépris que vous méritez.

Imaginez vous que, par la seule magie des mots, vous puissiez transformer des mensonges en parole d’évangile ? Par la force brutale, vous, vos pareils et vos maîtres, avez renversé le président légitime et élu du pays. Imaginez vous que vos pauvres paroles feront croire que la légitimité est de votre côté ?

Les prisons étaient vides sous le gouvernement du Président Aristide, vous, vos pareils et vos maîtres, les avez remplies de prisonniers politiques. Sans même une parodie de jugement, le Père Jean-Juste, So Anne, Yvon Neptune, Jocelerme Privert et tant d’autres, anonymes, dont le peuple vous demandera compte, croupissent dans vos geôles ; sans oublier tous ceux, morts pour leurs idées, alors que circulent en toute impunité des tueurs recherchés internationalement, que le gouvernement en place a sacrés " combattants de la liberté ", sans que vous (et vos amis défenseurs des Droits de l’Homme) n’ouvrissiez la bouche.

Le peuple, frustré du fruit de son juste combat, face à des bandes armées d’assassins fascistes (des vraies celles là, menées par des criminels de droit commun notoires), soutenues par les forces internationales et les compradores : la lutte semble inégale ! Mais on a déjà vu pareille improbable victoire s’imposer à la face du monde.

La population entière vous a entendus baver votre haine et vos mensonges, en toute sécurité sur tous les medias pendant le mandat du " dictateur ". Une fois de plus, il ne suffit pas d’énoncer une contre-vérité pour la rendre vraie. Qui sont les journalistes emprisonnés et torturés par le " tyran "? Ne ressortez pas Jean Dominique, assassiné crapuleusement. Vous ne semblez plus vous soucier de ce malheureux cadavre, maintenant qu’il ne sert plus vos desseins. Personne n’a remarqué que le procès de ses assassins n’a jamais eu lieu.

Vous avez été complices de l’asphyxie économique du gouvernement du peuple par l’Empire et vous voudriez faire croire que ses maigres ressources venaient du trafic de la drogue ? Vous souhaitiez que le Président Aristide fut acculé à cette extrémité… Mais quand cesseront les imprécations pour faire place aux preuves ?

Vous êtes complices des hordes nationales et internationales qui assassinent en masse, une fois de plus, les exclus de ce pays que vous appelez "chimères " pour ne pas reconnaître qu’ils sont la majorité. Et vous voudriez faire croire que ce peuple est avec vous ? Mais les viols, les exécutions sommaires, les meurtres de femmes et d’enfants dans les quartiers populaires, le peuple, lui, sait qui en sont les auteurs. Et d’abord, Jean-Claude Bajeux, vous et votre " Centre Œcuménique des Droits de l’Homme " ainsi que les autres ONG du même tonneau, vous êtes étrangement silencieux sur les violations des Droits de l’Homme dont sont victimes aujourd’hui vos concitoyens et que dénonce quotidiennement Amnesty International.

Pour finir, vous envoyez votre pauvre dictée au ministre des affaires étrangères français, vous faites le délateur. Vous dénoncez la nomination, au Conseil Consultatif des Droits de l’Homme, d’un frère qui, lui, offre l’image d’un fier combattant pour la dignité de sa race. Que c’est pitoyable ! Cette triste lettre, ainsi que votre comportement honteux en 2004, année du Bicentenaire de notre Indépendance, resteront dans nos mémoires comme des actes indignes. Je tiens à faire savoir ici qu’il existe des Haïtiens, nombreux, dont la colonne vertébrale est restée verticale et qui seront toujours du côté de ceux qui luttent pour leur souveraineté.

Sans doute, en lisant cette lettre, vous précipiterez-vous chez vos maîtres, pour vous livrer à une nouvelle délation. Je vous épargne cette peine en la rendant publique.

J’ai l’honneur, monsieur, de ne pas vous saluer.

Lilas Desquiron

.

LILAS DESQUIRON...
C PA TI DAME SA KI TE FANM CHANOINE LA SI MWEN TRONPE MWEN MAP ESKIZE MWEN...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 14:24

C PA LI CHANOINE TE METE LAN TELEVIZYON NASYONAL SOU JCD .
SI C PA LI MWEN TRONPE MWIN MWEN TOUT FE ESKIZE MWEN...
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16388
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 15:03

Omwens mesyedam ,vini ak yon bagay ki ta sanble orijinal.
Reyaksyon ""default"" nou ,se atake madanm lan.
Bagay ki ta pi fasil pou li ,se ta fè menm jan ak lòt yo.
Ki sa ki ta pi fasil pou li ;se ta pou l te dakò ak BAJEUX ak zòt yo.
Pozisyon LILA DESQUIRON an te mande yon moun ak kolòn vètebral.
Se BAJEUX ki te envànte ekspresyon ""OPERASYON BAGDAD"" lan;se te sèvo prensipal koudeta 2004 lan.

Men tonnè mesyedam,sispann atake moun;ke madanm lan se te fannm CHANWAN ou pa;ki sa sa genyen pou l wè ak sa ki ap diskite an?

Sa l di an 2004 lan toujou gen menm fòs lan ;sitou ke si l te emèt yon opinyon diferan an 2004 se ta p lan avantaj li.

Sa fè m sonje ALICIA ALONSO ki te ""prima ballerina"" lan BALÈ NOUYÒK lan an 1960.
Lè REVOLISYON KIBEN an,li mare pakèt li pou l tounen KIBA.
Lè yo di l,poukisa l ap fè sa;manmzèl reponn ke li se KIBEN.
Mwenmen mwen di AYIBOBO pou DESQUIRON ,yon ayisyèn lan tradisyon LOUIS JOSEPH JANVIER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 15:07

Joel a écrit:
Omwens mesyedam ,vini ak yon bagay ki ta sanble orijinal.
Reyaksyon ""default"" nou ,se atake madanm lan.
Bagay ki ta pi fasil pou li ,se ta fè menm jan ak lòt yo.
Ki sa ki ta pi fasil pou li ;se ta pou l te dakò ak BAJEUX ak zòt yo.
Pozisyon LILA DESQUIRON an te mande yon moun ak kolòn vètebral.
Se BAJEUX ki te envànte ekspresyon ""OPERASYON BAGDAD"" lan;se te sèvo prensipal koudeta 2004 lan.

Men tonnè mesyedam,sispann atake moun;ke madanm lan se te fannm CHANWAN ou pa;ki sa sa genyen pou l wè ak sa ki ap diskite an?

Sa l di an 2004 lan toujou gen menm fòs lan ;sitou ke si l te emèt yon opinyon diferan an 2004 se ta p lan avantaj li.

Sa fè m sonje ALICIA ALONSO ki te ""prima ballerina"" lan BALÈ NOUYÒK lan an 1960.
Lè REVOLISYON KIBEN an,li mare pakèt li pou l tounen KIBA.
Lè yo di l,poukisa l ap fè sa;manmzèl reponn ke li se KIBEN.
Mwenmen mwen di AYIBOBO pou DESQUIRON ,yon ayisyèn lan tradisyon LOUIS JOSEPH JANVIER.

C SA YO ITILIZE LAN YUN JUJMAN YO GADE AVAN KI KALITE MOUN OU YE POU YO WE SI YAP PWAN PAWOL OU POU BON BAGAY.
OU PA WE SAK PASE TI FANM KI TE AKIZE DSK ...
OU PAT KA LAN TOUT VYE PATOUZ AVEK SUPER MINIST DUVALIER YO EPI WAP VINI PWAN POZ OU...
Revenir en haut Aller en bas
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 16:15

Propagande de la haine toujours interese lavalasyen.

Qui dit mieux, la presse haitienne ou une femme haineuse?

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16388
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 16:31

kami a écrit:
Propagande de la haine toujours interese lavalasyen.

Qui dit mieux, la presse haitienne ou une femme haineuse?

Mwenmenm mwen di ke li t ap pi fasil pou madan DESQUIRON pou l te apiye BAJEUX;menm jan ak anpil nèg te fè.
Pozisyon l te pran sa te mande ""backone"",sitou lan epòk lan ke machann lanmò yo t ap vann ak bon mache.

KAMI ;
Eksplike m kòman an 2004 madan DESQUIRON t ap fè ""propagande hainneuse""?
Fanmi DESQUIRON an se yon fanmi endistriyèl depi dikdantan.
Sa k fè lèt li an te gen enpòtans li te genyen an 2004 lan ,paske presizeman li se yon DESQUIRON,byen ke se sou ENTENÈT lan li te gen enpòtans ;paske ann AYITI enfòmasyon an se te a sans inik.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 18:07

Joel a écrit:
kami a écrit:
Propagande de la haine toujours interese lavalasyen.

Qui dit mieux, la presse haitienne ou une femme haineuse?

Mwenmenm mwen di ke li t ap pi fasil pou madan DESQUIRON pou l te apiye BAJEUX;menm jan ak anpil nèg te fè.
Pozisyon l te pran sa te mande ""backone"",sitou lan epòk lan ke machann lanmò yo t ap vann ak bon mache.

KAMI ;
Eksplike m kòman an 2004 madan DESQUIRON t ap fè ""propagande hainneuse""?
Fanmi DESQUIRON an se yon fanmi endistriyèl depi dikdantan.
Sa k fè lèt li an te gen enpòtans li te genyen an 2004 lan ,paske presizeman li se yon DESQUIRON,byen ke se sou ENTENÈT lan li te gen enpòtans ;paske ann AYITI enfòmasyon an se te a sans inik.

Pozisyon'l te pwan pat mande ankenn bakbone, se li ki te pi fasil pou li, li tap defann plas minis li ak lajan li pwen bar. Nou toujou ap chèche bay moun ki nan menm patiraj avek nou kalite ke yo pa genyen. Pa gen ankenn kalite kay Lila Desquiron, ou mèt cheche kou chen fou ou pap jwenn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16388
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 18:48

Li t ap defann plasli.
Alòs DESQUIRON se te yon enjeni;li pa t konnen;li te ekspekte mirak?
Li pa t konnen moun ki te an chaj yo pa t lan jwèt.
M ap repete l ;moun ki t ap di sa yo t ap di an se te an 2004.
Se dwa w pou w regrèt ke BAJEUX pase ,men se pa yon bagay ki inanim.

Lan kisans li t ap defann lajan li an?
Se pa de AYITI n ap pale la a ;se yon lòt peyi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 19:24

Joel,

Ou se yon lach minm jan ak madan deskiron kap akize yon mor ki paka defann li. MWEN RONT POU WOU. OU PA YON GASON NI OU PA YON FANM, MAP KESTYONE SI OU SE YON IMIN.

_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deza
Super Star
Super Star
deza

Masculin
Nombre de messages : 3886
Localisation : U.S.A
Loisirs : READING FOOOTBALL SOCCER TENNIS M
Date d'inscription : 29/07/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le nouveau citoyen haitien

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 23:06

Un vieux proverbe indien :

Quand le cadavre du noble animal ( le cheval ) se décompose sous l’action des rayons ardents du soleil, on voit tournoyer dans les cieux les charognards qui sont toujours à la recherche d'un repas gratuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 23:30

Kami,

Wou deja konnen ki reyaksyon pou Joel ta genyen. Wou pa wè ke l ensiste ke se Bajeux ki te "envante" OPERASYON BAGDAD? Pandan ke Yvon Zap-Zap kanpe nan radyo pou l defann OPERASYON an an 2004 paske se yon "abi" ke Latortue te fè lè li te koupe plizyè milye chèk zonbi nan Teleco ak nan anpil lòt bwat Leta tankou TPTC-DDO, MAS, CAS, MICT, e latriye...
Alò, kisa ke Joel p ap di?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyMer 10 Aoû 2011 - 23:59

Citation :
La population entière vous a entendus baver votre haine et vos mensonges, en toute sécurité sur tous les medias pendant le mandat du " dictateur ". Une fois de plus, il ne suffit pas d’énoncer une contre-vérité pour la rendre vraie. Qui sont les journalistes emprisonnés et torturés par le " tyran "? Ne ressortez pas Jean Dominique, assassiné crapuleusement. Vous ne semblez plus vous soucier de ce malheureux cadavre, maintenant qu’il ne sert plus vos desseins. Personne n’a remarqué que le procès de ses assassins n’a jamais eu lieu.


_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6015
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyJeu 11 Aoû 2011 - 0:00

Citation :
Vous êtes complices des hordes nationales et internationales qui assassinent en masse, une fois de plus, les exclus de ce pays que vous appelez "chimères " pour ne pas reconnaître qu’ils sont la majorité. Et vous voudriez faire croire que ce peuple est avec vous ? Mais les viols, les exécutions sommaires, les meurtres de femmes et d’enfants dans les quartiers populaires, le peuple, lui, sait qui en sont les auteurs. Et d’abord, Jean-Claude Bajeux, vous et votre " Centre Œcuménique des Droits de l’Homme " ainsi que les autres ONG du même tonneau, vous êtes étrangement silencieux sur les violations des Droits de l’Homme dont sont victimes aujourd’hui vos concitoyens et que dénonce quotidiennement Amnesty International.


_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyJeu 11 Aoû 2011 - 1:07

Radotaj!

Kote Lilas te ye nan moman sa yo?


Citation :
La Presse

Au cours de la journee des journalistes, reporters, stations de radio sont l'objet de menaces, d'actes de violence qui obligent plusieurs representants de la Presse a se mettre a couvert, certains, dans des ambassades.

D'apres Reporters Sans Frontieres: «Le caractere systematique des agressions demontre que les manifestants avaient recu des instructions pour s'en prendre a la presse».

Thony Belizaire, photographe de l'Agence France Presse, Patrick Moussignac, Guerin Alexandre, Jean-Elie Moleus, respectivement directeur et reporters de Radio Caraibes et Guyler Delva, president de l'Association des Journalistes Haitiens, ainsi que des reporters de Telemax, ont ete pris violemment a partie par des manifestants proches de Fanmi Lavalas armes de revolvers, de machettes, de batons.

Ils ont obliges les journalistes a quitter les lieux sous la menace.

«Nous vous aurions abattu si vous etiez de Radio Caraibe» ont declare des partisans du pouvoir a Maxo Exil, de l'agence Haiti Press Network, qu'ils menacaient d'une arme

La
Roger Damas, de Radio Ibo, a ete force de remettre sa carte de presse et son cellulaire aux manifestants qui assimilaient Radio Ibo a l'opposition.

Des journalistes de Radio Vision 2000 dont Phares Duverne, Robert Philome et Yves Clausel Alexis, alors qu'ils couvraient les evenements se deroulant au Palais National, ont ete contraints de crier "Vive Aristide, Vive Lavalas" par des membres d'organisations populaires proches du pouvoir.

Selon Arins Bellevue, directeur de Radio Galaxie, leur confrere, Abel Descolines a du se mettre a couvert apres avoir recu des menaces et avoir ete informe que son nom et celui d'autres representants de la presse se trouvaient sur une liste de journalistes a abattre.

Un journaliste du RECAP, Gaston Janvier s'est trouve dans la meme situation.

Des reporters de Radio Metropole ont ete agresses et mis en joue par des partisans du pouvoir qui se trouvaient a bord de vehicules appartenant a des entreprises de l'Etat.

Les vitres de l'autobus de Radio Caraibes ont ete brisees par des manifestants pro-Lavalas.

Plusieurs stations ont recu des menaces de mort et ont cesse d'emettre ce jour-la: RadioQuisqueya, Radio Metropole, Radio Vision 2000, Radio Signal FM, et Radio Caraibes.

Cette derniere devait suspendre pendant plusieurs jours ses emissions.

Le professeur-historien, animateur de programmes de radio, Michel Soukar, a ete l'objet de menaces repetees.


Repons: Nan manmèl bèf lan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9384
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyJeu 11 Aoû 2011 - 1:09

Antouka fanm sa patt mande la Presse pou li femin dyol li.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9384
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyJeu 11 Aoû 2011 - 1:12

Pou Thunder

Citation :
Les prisons étaient vides sous le gouvernement du Président Aristide, vous, vos pareils et vos maîtres, les avez remplies de prisonniers politiques. Sans même une parodie de jugement, le Père Jean-Juste, So Anne, Yvon Neptune, Jocelerme Privert et tant d’autres, anonymes, dont le peuple vous demandera compte, croupissent dans vos geôles ; sans oublier tous ceux, morts pour leurs idées, alors que circulent en toute impunité des tueurs recherchés internationalement, que le gouvernement en place a sacrés " combattants de la liberté ", sans que vous (et vos amis défenseurs des Droits de l’Homme) n’ouvrissiez la bouche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyJeu 11 Aoû 2011 - 1:27

Marc a écrit:
Antouka fanm sa patt mande la Presse pou li femin dyol li.

Joumou pa janm donnen kalbas. Li te fè pati rejim nan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4689
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) EmptyJeu 11 Aoû 2011 - 1:30

Marc a écrit:
Pou Thunder

Citation :
Les prisons étaient vides sous le gouvernement du Président Aristide, vous, vos pareils et vos maîtres, les avez remplies de prisonniers politiques. Sans même une parodie de jugement, le Père Jean-Juste, So Anne, Yvon Neptune, Jocelerme Privert et tant d’autres, anonymes, dont le peuple vous demandera compte, croupissent dans vos geôles ; sans oublier tous ceux, morts pour leurs idées, alors que circulent en toute impunité des tueurs recherchés internationalement, que le gouvernement en place a sacrés " combattants de la liberté ", sans que vous (et vos amis défenseurs des Droits de l’Homme) n’ouvrissiez la bouche.


Prison yo te vid!!!???

Men, mòg ak lopital yo te plen ra gagann.

Si m byen konprann, tout krim ke teworis deta lavalas te konn fè yo, pa te janm genyen kòmanditè? Oubyen, tankou jan yon zonbi te konn repete, se ansyen militè ak makout ki te pran lavalas daso vre?

Marc, rete trankil tande! Sispann defann vòlò, machann dwòg, demagòg, ak asasen tande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty
MessageSujet: Re: Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)   Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Monsieur Bajeux, j'ai l'honneur de ne pas vous saluer(Lilas Desquiron)
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Requête auprés de Monsieur le frére du roi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: