Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION...

Aller en bas 
AuteurMessage
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5207
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... Empty
MessageSujet: HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION...   HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... EmptySam 12 Nov 2011 - 18:52

Haïti : "Vous n’avez encore rien vu"

Yvon Pierre


"Quand une fois, la liberté a explosé dans une âme d’homme, les dieux ne peuvent plus rien contre cet homme là" - Jean-Paul Sartre, Les Mouches

"Vous n’avez encore rien vu..., je vais être un président cynique", nous menace Sweet Micky le chef suprême.

Les peuples sont plus forts que les tyrans, la réponse vous viendra d’en bas. Soyez-en assuré Mr le président ! Notre lutte connait des succès et des revers, nous continuerons à la mener tous les jours et pas seulement tous les cinq ans. Votre (s)élection par la minorité est pour nous un de ces revers, nous en convenons. Hérold Jean-François dans Le Nouvelliste du 21 octobre s’est même cru obligé de la qualifier de « résultat douteux et avilissant ». Lyonel Trouillot qui s’était lancé lui dans une virulente entreprise d’avilissement de la Gauche (août-sept.09) eut à déceler qu’après Duvalier il y avait d’un côté une volonté de continuation [du duvaliérisme] et de l’autre une volonté d’instrumentaliser le mécontentement populaire. Il a été, soit dit en passant, sous Gérard Latortue chef de cabinet de Magalie Comeau Denis. Pour renforcer la continuation ou l’instrumentalisation ? C’est selon, n’est-ce pas !

Les Gnbistes étaient arrivés avec l’appui des médias, - les mêmes à qui Sweet Micky fait aujourd’hui injonction de se taire-, à faire d’allégations et de mensonges, des vérités admises. Leur campagne inouïe, acharnée, obsessionnelle de 2003 qui a conduit au 29 février 2004 a prouvé quoi ? Que la force, la violence et la désinformation n’ont jamais résolu durablement les problèmes. Elles ne peuvent et n’ont toujours -au mieux- pu déboucher que sur des ‘‘victoires’’ apparentes ou temporaires. Que le remède est pire que le mal, que le vrai problème reste leur solution. Il fallait les entendre à l’émission Ranmase (radio Caraïbes) de ce samedi 22. Ils s’en prenaient à Sweet Micky qu’ils disent appuyer, -à une exception près-, sur la mécanique (comment changer un peu sans rien changer à l’essentiel) plutôt que sur l’essentiel (la réhabilitation et le retour en force du duvaliérisme). Ils paraissaient médusés. Ils commencent sans doute à ressentir la peur de leurs victimes, la peur de la mémoire des peuples. Ils auront beau se laver les mains aujourd’hui, la tache est indélébile. Qu’ils pataugent dans leurs contradictions, leur naïveté feinte. Kreyon pèp la pa gen gòm !

Réhabiliter le duvaliérisme, tel est le projet véritable de Sweet Micky avec pour éléments fondamentaux : retour de l’armée, amnistie pour Jean-Claude Duvalier et ses sbires sous couvert de réconciliation nationale, banalisation des crimes commis par les Duvalier père et fils et leur camarilla : despotisme, kleptocratie, autocratie répressive, tortures, massacres, vol, exil forcé, pillage, corruption, collusion...

Autour de Sweet Micky, qui voyons-nous ? La famille duvaliériste élargie, agrandie avec ses militaires démobilisés, ses tonton makout, ses sbires du Fraph, ses ex-secrétaires d’État, ses fils d’anciens ministres, ses hommes d’Église, ses hommes d’affaires, ses opportunistes de tout acabit, ses profiteurs aux moeurs mafieuses... et autres vermines du genre.

En zélé et fier disciple de papa Doc, -qui répétait à qui voulait l’entendre qu’en politique la reconnaissance est une lâcheté-, Sweet Micky n’a pas pris du temps pour faire goûter la médecine duvaliériste à un de ses souflantyou, la « révolution » continuant de manger ses propres fils. Ce dernier s’est plaint lors de son installation comme ministre d’avoir été puni : « J’étais à vos côtés à un moment où vous n’étiez pas fréquentable », a-t-il lancé à son chef... Qu’il se garde de passer sa rage -jusque là contenue- sur les employés du ministère qu’en bon soldat il a accepté de diriger !



Dernière édition par kakakok le Sam 12 Nov 2011 - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5207
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... Empty
MessageSujet: Re: HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION...   HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... EmptySam 12 Nov 2011 - 18:58

Le peuple dans tout ça ?

On ne guérit pas une maladie en s’attaquant à ses effets mais à ses causes. Le débat fondamental, il dépend de nous qu’il soit mené ou occulté. Ayons l’intelligence, -nous ne disons pas le courage-, de faire le bilan de notre lutte des 25-30 dernières années. Aujourd’hui. Pas le bilan d’Aristide, pas le bilan de Préval. Le nôtre. N’usons plus de ces faux-fuyants. Remède ultime et... douloureux, mais qu’opposer d’autre aux grands maux... Il est minuit moins cinq.

Pourquoi ne pas revenir sur notre absence de capacité à prendre en charge la société après le départ du président honni ? Chute, renversement ou départ ! Tout le mouvement populaire qui s’en est suivi a vu son énergie se diluer et a fini par être phagocyté par l’absence d’organisation. Le courage de ce peuple qui a toujours résisté sans encadrement, sans formation politique mérite une organisation qui est prête à aller jusqu’au bout. Ses rêves, ses espoirs, ses souffrances, ses sacrifices et toute son énergie rebelle ne peuvent plus continuer à être expropriés, vilipendés. Nous ne pouvons pas continuer à accepter que ceux qui militent pour Chanje Leta a, entendez le système, deviennent une « base de manoeuvre » ou un élément de pression et de négociation. Il nous faut assumer l’offensive idéologique, travailler à refonder cet État dont l’ossature, la colonne vertébrale ne peut être autre qu’une Fonction Publique professionnelle, civique ; généraliser (démocratiser) la formation politique, construire une identité politique de masse capable de rassembler la classe travailleuse (qui est au chômage) et la jeunesse frustrée, révoltée ; nous organiser, parce que le culte aveugle de la spontanéité des masses est un mirage.

Cette jeunesse frustrée par l’absence de perspectives, -jeunes en désarroi, souvent diplômés qui peuplent nos rues, qui font la file devant les ambassades-, que lui avons-nous appris de l’ère Duvalier : commerce du sang avec Luckner Cambronne, traite des coupeurs de canne avec Hubert Deronceray, vêpres de Jérémie, Casale, Fort Dimanche...etc ? Sait-elle que la diaspora qui contribue pour 2 milliards est constituée dans sa très grande majorité d’exilés sous Duvalier ? Sait-elle que cette armée dont on parle temps aujourd’hui est un produit de l’occupation de 1915 ? Une armée qui disposait de moyens de répression très puissants absorbant 40% du budget national et dont on a pu mesurer la terrible efficacité. Que sait-elle de la lutte menée contre les Duvalier tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays ? Sait-elle comment et pourquoi Jean-Claude Duvalier a quitté le pays le 7 février 86 ?

La sanglante dictature duvaliériste dont les conséquences néfastes se font encore sentir aujourd’hui n’a pas été un coup de tonnerre inattendu, chacun de nous a un rôle à jouer pour prévenir sa résurgence imminente. L’élection de Sweet Micky -(inattendue ?!)- a été préparée de mains de maîtres. Ne soyons pas dupes de la manoeuvre. Ne continuons plus à en faire une simple tape dans le dos mais saisissons l’occasion pour en faire un véritable éveil de conscience. N’y aurait-il plus personne qui a le cran de ses convictions ? Espérons que la gueule de bois démocratique passée, nos progressistes daignent se remettre en cause pour la Cause.

Martelly nous a menacé, qu’il sache que le jour où notre colère explosera elle n’en sera que plus aveugle et violente.

Yvon Pierre

Je ne partage pas toutes les conclusions unipolaires de cette page mais en bon democrate je n ai rien a cacher ... Je vous offres cette page pour un debat serieux et saLe peuple dans tout ça ?

On ne guérit pas une maladie en s’attaquant à ses effets mais à ses causes. Le débat fondamental, il dépend de nous qu’il soit mené ou occulté. Ayons l’intelligence, -nous ne disons pas le courage-, de faire le bilan de notre lutte des 25-30 dernières années. Aujourd’hui. Pas le bilan d’Aristide, pas le bilan de Préval. Le nôtre. N’usons plus de ces faux-fuyants. Remède ultime et... douloureux, mais qu’opposer d’autre aux grands maux... Il est minuit moins cinq.

Pourquoi ne pas revenir sur notre absence de capacité à prendre en charge la société après le départ du président honni ? Chute, renversement ou départ ! Tout le mouvement populaire qui s’en est suivi a vu son énergie se diluer et a fini par être phagocyté par l’absence d’organisation. Le courage de ce peuple qui a toujours résisté sans encadrement, sans formation politique mérite une organisation qui est prête à aller jusqu’au bout. Ses rêves, ses espoirs, ses souffrances, ses sacrifices et toute son énergie rebelle ne peuvent plus continuer à être expropriés, vilipendés. Nous ne pouvons pas continuer à accepter que ceux qui militent pour Chanje Leta a, entendez le système, deviennent une « base de manoeuvre » ou un élément de pression et de négociation. Il nous faut assumer l’offensive idéologique, travailler à refonder cet État dont l’ossature, la colonne vertébrale ne peut être autre qu’une Fonction Publique professionnelle, civique ; généraliser (démocratiser) la formation politique, construire une identité politique de masse capable de rassembler la classe travailleuse (qui est au chômage) et la jeunesse frustrée, révoltée ; nous organiser, parce que le culte aveugle de la spontanéité des masses est un mirage.

Cette jeunesse frustrée par l’absence de perspectives, -jeunes en désarroi, souvent diplômés qui peuplent nos rues, qui font la file devant les ambassades-, que lui avons-nous appris de l’ère Duvalier : commerce du sang avec Luckner Cambronne, traite des coupeurs de canne avec Hubert Deronceray, vêpres de Jérémie, Casale, Fort Dimanche...etc ? Sait-elle que la diaspora qui contribue pour 2 milliards est constituée dans sa très grande majorité d’exilés sous Duvalier ? Sait-elle que cette armée dont on parle temps aujourd’hui est un produit de l’occupation de 1915 ? Une armée qui disposait de moyens de répression très puissants absorbant 40% du budget national et dont on a pu mesurer la terrible efficacité. Que sait-elle de la lutte menée contre les Duvalier tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays ? Sait-elle comment et pourquoi Jean-Claude Duvalier a quitté le pays le 7 février 86 ?

La sanglante dictature duvaliériste dont les conséquences néfastes se font encore sentir aujourd’hui n’a pas été un coup de tonnerre inattendu, chacun de nous a un rôle à jouer pour prévenir sa résurgence imminente. L’élection de Sweet Micky -(inattendue ?!)- a été préparée de mains de maîtres. Ne soyons pas dupes de la manoeuvre. Ne continuons plus à en faire une simple tape dans le dos mais saisissons l’occasion pour en faire un véritable éveil de conscience. N’y aurait-il plus personne qui a le cran de ses convictions ? Espérons que la gueule de bois démocratique passée, nos progressistes daignent se remettre en cause pour la Cause.

Martelly nous a menacé, qu’il sache que le jour où notre colère explosera elle n’en sera que plus aveugle et violente.

Yvon Pierre

Source : Journal HAITI PROGRES du 2 novembre au 8 novembre 2011

URL de cet article 15088
http://www.legrandsoir.info/haiti-vous-n-avez-encore-rien-vu.html

Source : Journal HAITI PROGRES du 2 novembre au 8 novembre 2011

URL de cet article 15088
http://www.legrandsoir.info/haiti-vous-n-avez-encore-rien-vu.html

Oui je ne partage pas toutes les conclusions unipolaires de ce texte ....En bon democrate Je vous offre ce texte en debat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... Empty
MessageSujet: Re: HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION...   HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... EmptySam 12 Nov 2011 - 20:38

Fok nou tout fè mea culpa nou jodya se egoyis nou ki mete nou la.nou tout vle presidan.nou chak vle pou nou genyen yon ti chapel ke nou rele pati politik.se sak fè jodya se Sweet Mickey ke yo ba nou kom presidan ki ap remete duvalierism lan kanpe sou 2 pye militè.Lè li di lap sinik lan e nou pankor wè anyen se pa manti pita ap pi tris .Nou pankor wè anyen vre ,se yon duvalierism revi e korije li pral mete nan lenn nou.Zafè belizaire ya se troket la chaj la deyè pwochenn fwa se vol direk li pral bay lod pou bouro li yo fè ak moun ki pa vle koube devanl.se pa la revolution mangera ses propres fils li pral di .le Martellisme pa genyen pitite li sans manman li san pitit.Preval te di :"seuls les plus justes seront sauvés et bien voila ma gloire.Men mwen ta renmen ke permye viktim du martellisme se Rene Preval.Jou saa se yon boutey champagne map bwè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... Empty
MessageSujet: Re: HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION...   HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
HAITI MACOUTE ET LAVALAS PARTAGENT UN BILAN LOURD D IMPUNITE ET DE CORRUPTION...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MEN-LI: OPERASYON SALAMI NAN FANMI LAVALAS
» Joseph Lambert ap seme terè nan Jacmel
» Yvon Neptune a-t-il vendu la mêche?
» Si L' Argentine est peronniste, Haiti est Lavalas...
» Après Lavalas le parti 'Louvri Baryè' de Renaud Bernadin dans la tourmente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: