Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers un accord de libre échange Sino-Canadien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vers un accord de libre échange Sino-Canadien   Ven 10 Fév 2012 - 15:05

Le Canada et la Chine semblaient mettre la table en vue de pourparlers sur le libre-échange, jeudi, avec la signature d'une kyrielle d'ententes économiques et d'accords commerciaux.

Mais alors que le premier ministre chinois Wen Jiabao laissait entendre être prêt à emprunter cette voie, le ministre canadien du Commerce international, Ed Fast, demeurait prudent.

L'idée d'un accord de libre-échange a été évoquée dans un communiqué de presse canado-chinois pour annoncer la réalisation d'une étude conjointe sur les liens économiques entre les deux pays, à compléter d'ici le mois de mai.

Le premier ministre Stephen Harper a indiqué que cette étude ouvre la voie à la possibilité de faire évoluer la relation commerciale entre les deux pays à un niveau supérieur.

À Ottawa, le chef libéral intérimaire Bob Rae n'a pas paru impressionné par la nouvelle, laissant entendre qu'il fallait bien que le Canada rattrape le temps perdu dans ses relations avec la Chine.

«Ce que je trouve ironique, c'est que ça fait 600 ans que Marco Polo a découvert la Chine et le premier ministre pense qu'il s'agit d'une chose incroyable, ce qu'il fait. Ce qu'il fait aurait dû être fait il y a longtemps», a-t-il déploré. «Il a ignoré la Chine pendant longtemps, et là, il va à toute vitesse.»

Au Nouveau Parti démocratique, on se demande particulièrement si les droits de la personne seront abordés de façon sérieuse au cours du voyage de Stephen Harper.

«Peu après sa première élection, le premier ministre a dit qu'il mettrait les droits de la personne à l'avant-plan dans nos relations avec la Chine. Mais maintenant, il met le commerce au-dessus de tout», a lancé la députée Hélène Laverdière.

Le Secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Deepak Obhrai, lui a assuré que le Canada «continuera d'avoir des discussions constructives» à cet égard.

Prenant la parole devant des gens d'affaires de Pékin, le premier ministre Stephen Harper a aussi fait valoir que la diversification des relations commerciales allait permettre de stimuler considérablement la croissance canadienne et la création d'emplois.

D'ailleurs, à Pékin, une promesse a aussi été faite d'ouvrir le marché chinois à l'uranium canadien, les deux pays ont accepté de reprendre leur dialogue sur les droits humains et sur la nécessité de faire de l'éducation supérieure leur priorité.

Le communiqué conjoint émis jeudi est survenu après que M. Harper eut rencontré le président chinois Hu Jintao et le vice-premier ministre Li Keqiang.

Les relations entre les dirigeants chinois et M. Harper sont de toutes évidences plus courtoises que lors de sa dernière visite en 2009, lorsque M. Wen lui avait reproché de ne pas être venu au pays plus rapidement.

«Vous valorisez beaucoup les relations entre le Canada et la Chine, et vous êtes très dévoué à faire la promotion de la coopération entre nos deux pays», a dit M. Hu à M. Harper. «J'apprécie vos efforts.»

Dans une déclaration mise en ligne sur le site du ministère chinois des Affaires étrangères, le premier ministre est allé encore plus loin, affirmant que la faisabilité d'un accord de libre-échange entre les deux pays devait être sur la table. Mais lorsqu'il a été questionné directement sur le sujet, le ministre canadien Ed Fast a expliqué qu'Ottawa devait avancer prudemment dans ce dossier.

«Il ne faut pas aller trop vite, a-t-il dit. L'objectif final est d'approfondir nos relations commerciales avec l'un de nos marchés prioritaires.»

Le gouvernement Harper a fait des traités de libre-échange une priorité depuis son arrivée au pouvoir, lançant et concluant des négociations avec plusieurs pays au cours des six dernières années.

Mais ces ententes peuvent aussi se transformer en désastre politique. Le gouvernement de Brian Mulroney l'avait appris à ses dépens dans les années 1980, alors qu'il a dû se porter à la défense de l'entente de libre-échange canado-américain en pleine campagne électorale.

Une fois l'accord signé, il a refaçonné l'économie canadienne et a essentiellement redéfini la politique commerciale d'Ottawa des 20 dernières années.

Deux pandas pour le Canada

Le gouvernement chinois a par ailleurs accepté de prêter deux pandas au Canada. Le duo sera expédié aux zoos de Toronto et de Calgary pour une période de 10 ans, dans le cadre d'une étude conjointe sur la conservation. Une annonce formelle devrait être effectuée samedi lorsque le premier ministre Harper visitera la ville de Chongqing.

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/canada/201202/09/01-4494340-vers-un-libre-echange-canada-chine.php
Revenir en haut Aller en bas
 
Vers un accord de libre échange Sino-Canadien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers un accord de libre échange Sino-Canadien
» 18 ans... Mais sa change quoi? [Libre]
» La route vers la mer [Libre]
» Retro: Accord de Paris signe en 1994 entre Haiti et les bailleurs de fonds
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: