Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Lepolice yon gwoup malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Lepolice yon gwoup  malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly Empty
MessageSujet: Lepolice yon gwoup malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly   Lepolice yon gwoup  malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly EmptySam 8 Déc 2012 - 16:44

Lepolice yon gwoup  malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly File.php?avatar=11912_1354808241


Haïti / Banditisme
« Lepolice » se substituerait-il à la Police ?



Un nouveau corps armé parallèle baptisé : « Lepolice» a vu le jour depuis environ deux semaines, aux Cayes, dans le Sud du pays. Les membres de ce groupe se présentent comme des proches du pouvoir, dénonce l’ancien représentant de Michel Martelly dans le Sud, Jean Gabriel Fortuné. Vêtus en treillis militaires, ces bandits munis d’armes de différents calibres, ont proféré des menaces de mort à l’encontre du commissaire du gouvernement de ce ressort et de sa famille. Cependant, Me Jean Mary Salomon se dit déterminé à mettre l’action publique en mouvement contre ces malfrats qui, dit-ils, sèment la désolation dans la région.

« Lepolice », un gang armé

« C’est confirmé. Ce groupe existe bel et bien », a confié au Journal Me Jean Mary Salomon, joint par téléphone. Ce gang armé dénommé « LePolice », informe-t-il, fonctionne comme une armée réelle. Il a à sa tête un Général et un Etat major. Habillés en treillis militaires, les membres de ce groupe paramilitaire circulent dans les rues des Cayes en toute quiétude. Encagoulés, ils sont, pour la plupart lourdement armés. Le chef du Parquet des Cayes a, récemment, échappé belle à l’assaut de ces truands se réclamant du pouvoir en place. Ils ont investi les locaux du tribunal de première de la 3e ville du pays. N’ayant pas trouvé le chef de la poursuite judiciaire, Me Salomon - qui participait à la cérémonie d’inauguration d’un laboratoire à l’hôpital général de cette juridiction – ces hommes armés ont proféré des menaces de mort à son encontre et à sa famille. Puis, ils sont repartis en toute sérénité sous les regards passifs des agents de l’ordre déployés sur place. Malgré tout, Maître Jean Mary Salomon se dit plus que jamais déterminé à les traquer aux fins de les mettre hors d’état de nuire. Pour preuve, le pénaliste confirme avoir déjà mis la main au collet de plusieurs d’entre eux dont le « colonel douze ».

Contrairement aux rumeurs, Me Jean Mary Salomon dément avoir été contacté par un membre influent du pouvoir en vue de la légalisation de Lepolice. « Non, il n’en est pas question. Je n’ai jamais été contacté en ce sens. Il s’agit tout simplement de fausses informations. Il s’agit d’hommes armés qui terrorisent une population. Des proches du pouvoir n’auraient pas agi de la sorte. S’ils le disent, je ne suis pas au courant. En ce qui me concerne, en tant que chef de la poursuite, je suis décidé à démanteler ce puissant gang. Malgré ses nombreuses ramifications, je suis prêt à le réduire à sa plus simple expression », a-t-il promis.
Les membres de « Lepolice », de leur côté, reprochent à Me Jean Mary Salomon son ingratitude. Ils affirment l’avoir soutenu, via des manifestations, lors qu’il a été mis en disponibilité par Me Jean Renel Sanon, actuel ministre de la Justice et de la Sécurité publique. Le chef du parquet de la Métropole du Sud n’en démord pas. Il est décidé à les poursuivre. « Tous les secteurs m’ont témoigné de leur soutien. Je les remercie de tout cœur. Le fait de me supporter n’autorise personne à violer la loi, à endeuiller les familles haïtiennes. Même s’il s’agissait de ma mère, de mon père, de ma femme et de mes enfants, je les aurais poursuivis », a assumé d’un ton ferme le chef de la poursuite judiciaire.

« Lepolice » à la solde du pouvoir

Quant à lui, l’ancien délégué départemental du Sud, aujourd’hui opposant au pouvoir en place, Jean Gabriel Fortuné, condamne la présence de ce Corps. Ce groupe, dit-il, est composé entre autres de repris de justice. Ils sont à la solde de l’Administration Martelly/Lamothe. Ils sont payés pour leur travail. Ils reçoivent leur chèque des ministères de la Justice et de la Sécurité publique, de l’intérieur et des collectivités territoriales. Ils sont pourvus en uniformes, armes, munitions et autres matériels spécialisés leur permettant d’accomplir leurs tâches de chargés de mission et membres du service de renseignement mis en place par le gouvernement », a indiqué l’ancien représentant du département du Sud au Sénat de la République.

Le pouvoir nie l’existence de « Lepolice »

Par contre, le titulaire du ministère de la Justice dit n’avoir pas souhaité réagir sur ce dossier. « Je n’ai aucun commentaire à ce sujet. Pourquoi me prononcer sur quelque chose de fictif, s’interroge Me Sanon ? Je ne veux pas non plus alimenter des débats sur un Corps qui n’existe pas », a-t-il réagi sur les ondes de Magik 9.

La nouvelle de l’existence de ce Corps n’a pas été confirmée par l’actuel représentant du pouvoir dans le département du Sud. «Au cas où ce groupe armé existerait, le gouvernement ne le tolèrerait pas. Cependant, je ne peux rien dire à propos de ce Corps. Je n’ai vu aucun de ses membres. Lorsque des gens se sont rendus au parquet, je prenais part à l’inauguration d’un tribunal de paix dans la commune des Coteaux. Selon ce qu’on m’a rapporté, ils n’étaient pas armés », a fait savoir Serge Chéry contredisant ainsi son prédécesseur, Gabriel Fortuné.

Lepolice remplacerait-il la Police ?

Monsieur Fortuné juge, en revanche, inacceptable la création de tout Corps armé visant à remplacer la Police nationale d’Haïti (PNH). Il dit, en ce sens, être sur la même longueur d’onde que Me Salomon qui a juré ses grands dieux de réduire à néant « Lepolice ». La population, prévient l’ex-parlementaire, ne sera pas en reste.

Le Premier sénateur du Nord-Est, Jean Baptiste Bien-Aimé, pour sa part, accuse Guyler Cius Delva d’avoir mis sur pied cette milice. La création de ce Corps paramilitaire participe de la volonté du Président Michel Martelly d’instaurer un régime dictatorial dans le pays, dénonce le parlementaire.

Il faut dire que d’autres voix continuent de s’élever contre la constitution de « Lepolice », craignant que ce Corps ne se substitue à la PNH.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Lepolice yon gwoup  malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly Empty
MessageSujet: Re: Lepolice yon gwoup malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly   Lepolice yon gwoup  malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly EmptySam 8 Déc 2012 - 18:14

Colo ti tet kokolo si mwen ensiste pou rantre sou ti forom Fofo se pou byen pwouve nou annafè AK KOKEN. Se dwa rico pou layite, pale sou tout forom lib e demokratik. Forom Fofo se zafè ti koken ki pa ditou alèz ak lib panse.

Wi rico estomake, desi anpîl kom manb fondatè yon forom kap depafini. Lè nap gade se yon ti zwit moun kap swiv yon forom, nou di gade koman yon forom nou te pouse ap fini sou pye.

Pou mwen kelke swa forom ayisyen se pou tout moun, non pou yon ti gwoup konstipe, fanm tulututu, chapo pwenti kap voye gilbrèt.

Antouka rico envite w swiv li sou PAJ ESPESYAL LI NAN FOROM PA BO ISIT. Sitou se yon forom ki pral debat sou ti forom Fofo KOTE YO REFIZE DWA PAROL.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lepolice yon gwoup malfra militè fanatik o sèvis gouvenman Martelly
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» òkès Tropikana
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Vision de societe du senateur Lambert pour combattre le fascisme a Ayiti
» AKADEMI KREYÒL: Felisitasyon men atansyon !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Blogue :: Libre de penser-
Sauter vers: