Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya   Sam 17 Mai 2014 - 22:20

Sommet de l’Elysée: un «plan global régional» contre Boko Haram
par RFI
Photo de famille lors du sommet de l'Elysée ce 17 mai 2014 à Paris.REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les présidents nigérian, tchadien, camerounais, nigérien et béninois se sont mis d'accord ce 17 mai à Paris, avec le soutien des Occidentaux, sur un plan de « guerre » contre Boko Haram. François Hollande, a évoqué un « plan global régional à moyen et long terme » contre le groupe radical qui aurait des liens avec AQMI.
Sur le plan diplomatique, l'un des principaux objectifs de ce mini sommet était de réchauffer des relations diplomatiques entre le Nigeria et le Cameroun jusqu'ici gelées. Finalement, en conférence de presse, Goodluck Jonathan et Paul Biya sont assis côte à côte. « Nous allons travailler ensemble » contre Boko Haram, promet le président nigérian approuvé par son homologue camerounais.
→ A (re)lire : Sommet de l'Elysée: «déclarer la guerre» à Boko Haram
Dans sa volonté d'être en pointe contre les jihadistes africains, Francois Hollande propose un plan global. Aucune proposition concrète mais la volonté affichée d'améliorer la coordination en matière de renseignement entre le Nigeria et ses quatre pays frontaliers mais aussi avec leurs alliés occidentaux, France, Royaume Uni et Etats Unis. C'est pour cela qu'une plateforme centrale de pilotage des moyens sera mise en place à Ndjamena.
François Hollande promet aussi une meilleure capacité d'intervention rapide des moyens militaire français déjà basés dans la région au Tchad et au Niger: des rafales, des drones et sans doute des forces spéciales pourront être déployées en urgence en cas de besoin.
Des liens entre Boko Haram et AQMI ?
Devant ses pairs, François Hollande a affirmé que Boko Haram, une « secte terroriste », avait des « liens établis » avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et d'autres organisations terroristes en Afrique.
Pour François Hollande, Boko haram ne cherche plus seulement à déstabiliser le Nigeria mais aussi toute la région. Une insurrection très efficace, en contact, selon le président français avec d'autres groupes jihadistes.
« Ce groupe est armé avec de lourds moyens, a déclaré le chef de l’Etat français, avec des sophistications qui n’étaient pas forcément imaginables, et avec une capacité pour les utiliser. Avec une formation qui a dû être dispensée pendant toute une période où le nord du Mali était sous occupation terroriste, et avec des moyens financiers. Les armes, pour beaucoup, viennent de Libye .»
De sources diplomatiques françaises, des éléments de Boko Haram ont bien été entraînés dans les camps jihadistes du nord du Mali en 2012, des fonds issus des rançons d'otages ont également transité d’AQMI vers Boko Haram mais ces liens auraient été défaits par l'opération Serval, éloignant AQMI plus au sud de la Libye. La Libye dont les arsenaux continuent d'approvisionner Boko Haram en armes grâce au trafic transitant par le Tchad et le Niger.
D'ailleurs, pour le président nigérien Mahamoudou Issoufou, des liens existeraient aussi entre Boko Haram et les shebabs somaliens. Mais selon un cadre militaire français cela n'est pas avéré. En revanche, Ansaru, dissidence de Boko Haram présent au nord-ouest du Nigeria, est beaucoup plus connecté avec le jihad international.


L’opposition nigériane satisfaite
Mohammed Ali Ndume est sénateur de Borno dans le nord-est du Nigeria où sévit Boko Haram. Sa circonscription couvre la zone du lycée de Chibok. Il a claqué la porte du parti PDP au pouvoir pour rejoindre l’opposition, mais il se félicite du plan global de lutte contre Boko Haram paraphé hier à Paris par le président Goodluck Jonathan et les chefs d’Etat des pays voisins du Nigeria. L'implication du Cameroun est particulièrement importante, estime le sénateur


Dernière édition par Rico le Sam 17 Mai 2014 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya   Sam 17 Mai 2014 - 22:27

Sa pran kouraj ak deteminasyon, an plis kapasite politik , taktik  pou Franse pran inisyativ an plis nan yon rejyon Afrik Anglofonn kont teroris.

Antouka se pa yon ti pwisans ti komik ki rantre nan gwo lobo sa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya   Dim 18 Mai 2014 - 16:51

Sommet de l'Elysée: «déclarer la guerre» à Boko Haram
par RFI

Les chefs d'Etat de cinq pays africains ont montré leur unité face à Boko Haram, le 17 mai 2014 à l'Elysée.
REUTERS/Gonzalo Fuentes

Un mini-sommet était organisé ce samedi 17 mai à Paris pour déterminer la stratégie à adopter face au groupe islamiste Boko Haram, qui détient toujours plus de 200 lycéennes en otage au Nigeria. Pour François Hollande, le groupe est devenu une menace majeure, et le Nigeria s’est dit prêt à saisir l’ONU pour sanctionner le groupe islamiste.
La menace est grave pour toute la région, selon François Hollande. Le groupe est armé, avec des moyens lourds, sophistiqués, une capacité d’utilisation acquise dans les camps d’Aqmi au nord du Mali avant l’intervention française. Et des moyens financiers et des armes venus de Libye.
Alors que le Nigeria se dit pleinement déterminé à retrouver les jeunes filles enlevées, le président camerounais Paul Biya a déclaré que les chefs d’Etat étaient ici « pour déclarer la guerre au groupe Boko Haram ».


Nous sommes ici pour déclarer la guerre à Boko Haram. Nous vaincrons cette chose terroriste.
Paul BiyaPrésident du Cameroun 17/05/2014 - par RFI écouter

Une meilleur coordination du renseignement
François Hollande propose donc un plan global. Le but est notamment de permettre une meilleure coordination du renseignement entre les cinq pays frontaliers et leurs alliés occidentaux. Une plate-forme centrale de pilotage des moyens basée à Ndjamena, au Tchad, doit d’ailleurs être mise en place. Tout cela également pour une meilleure capacité d’intervention rapide des moyens français déjà basés dans la région, au Tchad et au Niger.
L’un des objectifs de ce sommet était aussi de rapprocher le Nigeria et le Cameroun, dont les relations étaient jusqu’ici gelées. « Nous allons travailler ensemble », a déclaré Goodluck Jonathan en conférence de presse en clôture du sommet. Des propos approuvés par son homologue camerounais Paul Biya, assis à ses côtés.
L'unité des chefs d'Etat
Pas plus de mesures concrètes à l’issue de ce mini-sommet mais pour François Hollande, qui se veut en pointe sur ces dossiers, le message à retenir est simple : c’est l’unité des chefs d’Etat de la région face à Boko Haram.


Nous avons besoin de toute la coopération internationale pour savoir comment sont financés les groupes terroristes.
François HollandePrésident français 17/05/2014 écouter

Quelques heures avant l’ouverture de cette réunion, des hommes armés membres présumés de Boko Haram ont attaqué un site industriel chinois dans le nord du Cameroun. Selon les autorités, un soldat camerounais a été tué et dix personnes ont été enlevées.
                   

Bon sakap pase la mwen te kwè espesyalus, moun swadizan opopzan la Frans di peyi sa pa kanpe sou anyen.

Poutan se yo ki devann bann lan pou raple teroris yo,pral montre yo dekiprevyen. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya   Dim 18 Mai 2014 - 19:36

L’armée française tue onze jihadistes au Mali
Jean-Louis LE TOUZET 24 janvier 2014 à 21:26


Un hélicopère Gazelle de l'armée française, de retour de Tombouctou, atterrit sur la base de Sevare au Mali. (Photo Fred Dufour. AFP)
L’opération a été menée près de Tombouctou, alors que les groupes radicaux se réorganisent.

Après les opérations d’octobre et décembre, et ce juste avant le second tour des législatives, une troisième intervention de «contre-terrorisme» au Mali a été conduite par les forces françaises dans la région de Tombouctou. Les informations données par la communication de l’opération Serval à Bamako évoquent un bilan de onze jihadistes tués et un soldat français blessé, «mais ses jours ne sont pas en danger». Pour une source militaire malienne, cet assaut s’est déroulé, dans la nuit de mercredi à jeudi, à une centaine de kilomètres au nord de la ville sainte, à près de 1 000 km de Bamako.
«Libye». Officiellement, rien n’a filtré du côté des forces maliennes qui s’étaient montrées irritées en décembre de ne pas avoir été associées aux opérations précédentes. Reste que cette source malienne a jugé que «les Français ont fait du bon boulot, parce que les jihadistes, venus notamment de Libye, se réorganisaient pour occuper le terrain et s’installer durablement».
L’opération de «contre-terrorisme» avait été annoncée, depuis Paris jeudi, par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : «On intervient pour cibler des groupes en reconstitution sur deux théâtres, à la fois aux environs de Tombouctou et dans l’Adrar des Ifoghas», situé dans la région de Kidal (extrême nord-est). Selon un témoignage au sein de la Minusma (la mission des Nations unies au Mali), l’opération Serval a mobilisé ses moyens aériens et terrestres. «Ce n’est pas la plus importante opération militaire depuis la reprise des villes» du nord du Mali ayant été occupéesdes mois en 2012 par les groupes liés à Al-Qaeda, «mais c’est une opération militaire nécessaire pour que les terroristes ne se reconstituent pas», ajoutait-on du côté de Serval à Bamako. Ces développements sur le terrain militaire, et qui interviennent un gros mois après l’opération Hydre dans la zone de Taoudeni, où 19 personnes avaient été tuées, confirment que les groupes jihadistes sont toujours actifs dans ces zones où les trafiquants continuent de prospérer.
Discussions. Cet assaut intervient deux ans jour pour jour après le massacre de soldats maliens à Aguelhoc, localité de la région de Kidal. Le 24 janvier 2012, des rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) associés à des islamistes armés, qui menaient depuis quelques semaines des attaques contre l’armée malienne dans le Nord, ont tué plusieurs dizaines de soldats. L’armée malienne a évoqué le bilan de 97 militaires morts. Malgré un accord préliminaire de paix signé en juin à Ouagadougou, le processus de discussions entre rebelles touaregs et arabes dans la région de Kidal reste au point mort. Pour le négociateur, Tiébilé Dramé, ces accords qui prévoyaient notamment le dépôt des armes des Touaregs sont «dans une impasse dramatique».
Jean-Louis LE TOUZET

ESKE LA FRANS SE TOWO A, POUKISA SE TOUJOU YO KÈLKE SWA KOTE AN AFRIK. APRE MALI YO PRAL POTE SOLIDARITE NIJERYA.

PINGA TI KOKEN OPERASYON TANKOU LAME DOMI NAN BWA MESYE LAVALAS YO, OU BYEN LAME ROZ KINAN ZOT METE AK LAME MAKOUT BOUMBOUM VINN  AP ANMÈKDE MOUN.

FWA SA SE LAME KI TE FÈ ANPIL DEZOD AN 1804 KAP RETOUNEN VINN BAYO LESON , BAYO SAYO MERITE, REEKRI LISTWA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya   Dim 18 Mai 2014 - 20:23



YON GWOUP DELIT KI NAN OPERASYON SAYO KONT TERORIS FAME;
''LÉGION ÉTRANGÈRE''. Lè ti komik ap dekriye, di sayo vle yon veritab machinn lagè ki reyini tout peyi konfondi o sèvis la Frans. Sa se epesyal pa gen yon twoup delit ak adezyon tout lot sitwayen nan mond lan. Li konpoze ak  
Aleman,Italiyen, Belj,  Franse osi,Espagnol, Swiss ak peyi balkan yo e latriye. Koman pou rive yon konbatan lejyonè.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: Re: La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya   Dim 18 Mai 2014 - 20:53

Pou enkredil yo, manyè enfome nou konnen vrè nati bagay yo.

O wi yon lang fini,yon peri mouri,  sitou yon kokenchenn peyi ak anpil istwa. anpil enterè kap mennen lot moun patisipe nan devlopman l.

Se leson sa nou vle bay zot, non pran poz Franse. Zafà manti, dekriye, san respè pou lespri lot moun, mwen pa vle bagay konsa nan anviwonman nou.

Pran an chaj, fome, edike, antrennen yon lame espesyal ak etranje nan tout seksyon l fok se yon peyi ki boure ak konpetans, kapasite, riches e latriye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya
» Ti forom fofo mande anraje kont Martelly ki pran poz houngan
» Maxine Waters kont eleksyon yo.
» LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL
» Projet de Site: Kontre-Kulture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: