Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Les ECOLIERS FRANÇAIS PROGRESSENT EN ANGLAIS

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16402
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Les ECOLIERS FRANÇAIS PROGRESSENT EN ANGLAIS Empty
MessageSujet: Les ECOLIERS FRANÇAIS PROGRESSENT EN ANGLAIS   Les ECOLIERS FRANÇAIS PROGRESSENT EN ANGLAIS EmptyMer 25 Juin 2014 - 9:01

Lepandyè ann AYITI yo ,tankou sila ki ap plede di sou YOUTUBE ""SENATÈ MOISE JEAN CHARLES KI AP PALE FRANSE "" yo.

Moise Jean CHARLES pale FRANSE pi byen pase petèt MWATYE POPILASYON franse an e se jis yon remak.

Yo di ke pa menm 40 a 50% ti FRANSE yo pa p ekri FRANSE san yo pa fè yon divida FOT.
Tou senpman ,yo pa pase anpil TAN ap montre TIMOUN yo eple e aprann GRAMÈ FRANSE ankò.
Se sa sèlman yo ap montre TIMOUN yo ann AYITI.

Sa k pi rèd lan ,yo ap anseye ANGLE an FRANS depi LEKÒL PRIMÈ ,e yo di ke ti FRANSE an ,gen anpil ANGOUMAN pou sa.
Alòs mesyedam ,li lè pou nou kòmanse gade lan DYAKOUT nou
90% ti FRANSE yo ap aprann ANGLE depi lekòl PRIMÈ:

Primaire : les écoliers français progressent en anglais
HOME ACTUALITE SOCIÉTÉ
Par Marie-Estelle PechMis à jour le 24/02/2014 à 18:36 Publié le 24/02/2014 à 18:20
Un cours d'initiation à la langue anglaise dans une classe de CE2.
Les évaluations du ministère de l'Éducation nationale montrent que le niveau monte depuis la généralisation des cours de langues.


PUBLICITÉ

Hipanema
Donnez du peps à vos tenues
Je craque1/5
Enfin, une étude optimiste sur le niveau des jeunes Français en langues! Le score moyen des élèves en fin d'école primaire a augmenté de manière significative en anglais. À lire ­cette analyse de la Direction des études statistiques publiée en janvier par le ministère de l'Éducation nationale, l'introduction de l'apprentissage des langues vivantes à l'école primaire - dont la généralisation a débuté en 2007- porte ses fruits.
Quelque 6000 élèves ont été testés à six ans d'intervalle en fin de CM2. Compréhension orale et écrite ont été passées au crible. La présentation des résultats permet de situer les performances des élèves sur des échelles de niveau allant de la maîtrise quasi complète des compétences (élèves du ­groupe 5) à une maîtrise moins assurée, voire très faible (élèves du groupe 0).
Pour la compréhension de l'oral en anglais - langue choisie par 90% des enfants à l'école primaire -, on constate une augmentation du score de 18 points et une proportion importante d'élèves performants en hausse. Ils parviennent cependant mieux à reconnaître à l'oral des éléments connus qu'à comprendre le sens d'un message. Les trois quarts sont ainsi capables de repérer le nombre de frères et de sœurs énuméré par une personne: «I've got two brothers Tom and Peter and a little sister.» Ils ont en revanche du mal à dégager les principales informations d'un document sonore. Moins de la moitié réussissent à retranscrire l'âge de «Kevin» qui dit avoir 11 ans et être de nationalité anglaise.
Un moment agréable

La hausse la plus importante concerne la compréhension de l'écrit, pour laquelle on voit une augmentation du score de 22 points et un plus grand nombre d'élèves très performants. Quel que soit le groupe, les élèves réussissent mieux dans la compétence «Connaître et reconnaître» que dans la compétence «Dégager les principales informations d'un texte». Cette der­nière étant plus complexe à mettre en œuvre à ce stade de l'apprentissage. S'ils sont 97% à comprendre des messages courts tels que «je n'aime pas les araignées» ou «quelle heure est-il?», ils ne sont plus que 60% à savoir sélectionner le thème évoqué par un petit texte descriptif.
Un tel progrès s'explique par le fait que l'enseignement de l'anglais est davantage pris en charge par des enseignants du premier degré, de mieux en mieux formés. L'application plus stricte des programmes ainsi que des évaluations régulières ont aussi permis de développer les savoirs des élèves.
Interrogés, ces derniers estiment dans une large majorité (80%) que le cours d'anglais est un moment agréable et ils sont plus nombreux en 2010 à oser prendre la parole en anglais, même s'ils font des erreurs. Ils sont également plus nombreux (64% en 2010, contre 51% en 2004) à ne pas être gênés lorsqu'il faut prendre la parole devant les autres élèves. Le cours d'anglais demeure un moment ludique où l'on apprend en s'amusant pour plus de 70% d'entre eux. Ils aiment chanter et, dans une moindre mesure, faire des sketches en anglais.
Le cours type commence souvent par un rituel (la date, l'heure…). La plupart des enseignants déclarent ne jamais suivre la progression d'un manuel, privilégiant une progression personnelle (80%) et accordant une plus grande importance à l'oral. Seuls 60% estimaient en 2004 avoir un temps de parole en anglais plus de la moitié du temps. Ils sont presque 70% à le déclarer en 2010. De même, les livres en anglais s'installent dans les pratiques: 63% d'entre eux les intègrent à leurs pratiques, contre 35% en 2004.
L'AUTEUR
SUR LE MÊME SUJET
RÉAGIR (5)
PARTAGER

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les ECOLIERS FRANÇAIS PROGRESSENT EN ANGLAIS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le fils de Michel François a été assasiné
» SGU en Français !
» La Langue Française et les animaux...
» Bavure de l'aviation française ?
» La culture française s'exporte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Blogue :: Le coin des mélomanes-
Sauter vers: