Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand Obama raconte l'histoire des religions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8742
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 7:55

Un billet intéressant de Richard Hétu de la Presse


Quand Obama compare l’islam radical aux Croisades

Barack Obama a scandalisé des conservateurs américains hier en affirmant que les problèmes auxquels fait face l’islam ne sont pas uniques à cette religion. Prenant la parole lors du «petit-déjeuner national de prière», un rendez-vous annuel, le président américain a déclaré que la «tendance coupable» de «déformer et de pervertir» la foi existe dans toutes les religions. Je cite un extrait de son discours :

«L’humanité a été aux prises avec ces questions tout au long de l’histoire humaine. Et plutôt que de monter sur nos grands chevaux et de penser que c’est une unique à une autre région, souvenons-nous que durant les Croisades et l’Inquisition, des gens ont commis des actions terribles au nom du Christ. Dans notre propre pays, l’esclavage et Jim Crow (les lois ségrégationnistes) ont souvent été justifiés au nom du Christ.»

L’ancien gouverneur républicain de Virgine, Jim Gilmore, fait partie des conservateurs scandalisés. Je cite sa déclaration :


«Les commentaires du président ce matin au petit-déjeuner de prière sont les plus offensants qu’il m’ait été donné d’entendre de la bouche d’un président dans ma vie. Il a offensé chaque chrétien croyant aux États-Unis. Cela prouve encore davantage que M. Obama ne croit pas en l’Amérique et dans les valeurs que nous partageons.»

La commentatrice Michelle Malkin a réagi à sa manière dans un «tweet» :

«L’EI coupe des têtes, brûle des otages, tue les gais, asservit les filles. Obama: blâmons les Croisades.»
Référence :
http://blogues.lapresse.ca/hetu/2015/02/06/quand-obama-compare-l%E2%80%99islam-radical-aux-croisades/


Dernière édition par Marc H le Ven 6 Fév 2015 - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 8:39

Se ekstrawodine MARC;

Mwen byen kontan ou jwenn yon ATIK an FRANSE pou w di sa OBAMA te di yo.
Se INEDI!
Se pa lan RELIJYON Selman OBAMA te rete.
Lepandye ki konn atake MOUN sou SIT lan se jis pa Fuc...g INYORANS.
NEG ki konn di ke NOU CHITA SOU DO BEF LAN N AP PALE L MAL ale li sa OBAMA di.

OBAMA ATAKE AMERIKEN POU MAL KE YO FE LAN AMERIK LATIN.Misye di ke yo pa ka blame MOUN lan AMERIK LATIN yo si yo montre yo an KOLE kont ETAZINI.

MARC;
Mwen t ap tande MESAJ OBAMA a ;mwen sezi ,mwen pa t kwe mwen te tande byen.

Bann LEPANDYE ki vle kritike MOUN si moun VLE KRITIKE POLITIK MALSEN peyi yo rele PEYI OKSIDANTAL yo ap fe ;ale tande MESAJ OBAMA a.
Si m ta di sa OBAMA di aye an ;gen NEG ki t ap atake m!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9643
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 11:56

Obama pa nan konpwomi ankor li te di sa nan State of the Union message la li pap patisdipe an elektyon ankor. ki donk Obama se yon nonm lib li ye jodya. ipokrit yo pa ka fache paske l di la verite. Tout mou n O Zeta Zuni te gade Root, tout moun sot gade 12 years a slave. Istwa kretyen an se yon istwa ki chaje ak krim. Se pa manti Obama fè. Pou mwen yon neg ki di l se kretyen se yon alyene ,yon zonbi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 12:23

ROZO;

OBAMA ap ba KRITIK li yo REZON ke OTE ki te bo KABANN li se te FRANTZ FANON.
Li pa bezwen reyeli anko ;li ap fe "IPOKRIT YO SEZI"
Men sa WASHINGTON POST di de "PRAYER BREAKFAST"
Gen de fwa mesyedam yo pa ka di sa yo vle ;mwen sonje COLIN POWELL devan SENA a te di ke FIDEL CASTRO te fe anpil pou PEP KIBEN an ,lan domenn EDIKASYON ak SANTE.

CHARLIE RANGEL menm te di "gusanos" KIBEN MIYAMI yo ke KOMINOTE NWA AMERIKEN an pa p aksepte yon ATAK sou KIBA ,kote majorite popilasyon an se NWA:



Critics pounce after Obama talks Crusades, slavery at prayer breakfast


The Washington Post
Washington Post - Washington Post

The Washington Post



Juliet Eilperin

14 hrs ago

U.S. President Barack Obama speaks during the National Prayer Breakfast in Washington, February 5, 2015.  © Kevin Lamarque U.S. President Barack Obama speaks during the National Prayer Breakfast in Washington, February 5, 2015.

President Obama has never been one to go easy on America.

As a new president, he dismissed the idea of American exceptionalism, noting that Greeks think their country is special, too. He labeled the Bush-era interrogation practices, euphemistically called “harsh” for years, as torture. America, he has suggested, has much to answer given its history in Latin America and the Middle East.

His latest challenge came Thursday at the National Prayer Breakfast. At a time of global anxiety over Islamist terrorism, Obama noted pointedly that his fellow Christians, who make up a vast majority of Americans, should perhaps not be the ones who cast the first stone.

“Humanity has been grappling with these questions throughout human history,” he told the group, speaking of the tension between the compassionate and murderous acts religion can inspire. “And lest we get on our high horse and think this is unique to some other place, remember that during the Crusades and the Inquisition, people committed terrible deeds in the name of Christ. In our home country, slavery and Jim Crow all too often was justified in the name of Christ.”

Some Republicans were outraged. “The president’s comments this morning at the prayer breakfast are the most offensive I’ve ever heard a president make in my lifetime,” said former Virginia governor Jim Gilmore (R). “He has offended every believing Christian in the United States. This goes further to the point that Mr. Obama does not believe in America or the values we all share.”

Obama’s remarks spoke to his unsparing, sometimes controversial, view of the United States — where triumphalism is often overshadowed by a harsh assessment of where Americans must try harder to live up to their own self-image. Only by admitting these shortcomings, he has argued, can we fix problems and move beyond them.

“There is a tendency in us, a sinful tendency, that can pervert and distort our faith,” he said at the breakfast.

But many critics believe that the president needs to focus more on enemies of the United States.

Russell Moore, president of the Southern Baptist Ethics and Religious Liberty Commission, called Obama’s comments about Christianity “an unfortunate attempt at a wrongheaded moral comparison.”

What we need more, he said, is a “moral framework from the administration and a clear strategy for defeating ISIS,” the acronym for the Islamic State.

Obama spoke a day after meeting with Muslim leaders, in what participants said was his first roundtable with a Muslim-only group since taking office. The Muslim leaders who argued that they feel their community has faced unfair scrutiny in the wake of terrorist attacks overseas. Although the White House released only a broad description of the meeting — which touched on issues including racial profiling — participants said it gave them a chance to express their concerns directly to the president.

Farhana Khera, executive director of the civil rights group Muslim Advocates, one of 13 participants, said the session gave Obama a chance to focus on Muslim Americans the way he has done with other constituencies, such as African American and Jewish groups.

“I started off by saying the biggest concern I hear from Muslim parents is their fear that their children will be ashamed to be Muslim” because of discrimination, Khera said. “We are asking him to use his bully pulpit to have a White House summit on hate crimes against religious minorities, much like the summit on bullying reset the conversation around LGBT youth.”

Obama emphasized the need to respect minorities in his speech Thursday, saying it was part of the obligation Americans face as members of a diverse and open society, “And if, in fact, we defend the legal right of a person to insult another’s religion, we’re equally obligated to use our free speech to condemn such insults — and stand shoulder-to-shoulder with religious communities, particularly religious minorities who are the targets of such attacks.”

For the president, the prayer breakfast represented a role he has played before: explaining to Americans why others might see things differently. Joshua DuBois, who headed the White House Office of Faith Based and Neighborhood Partnerships under Obama and has served as an informal spiritual adviser, said the president is conscious of the fact that Islam is an abstraction for much of the general public.

“The president, as a Christian, knows many American Muslims,” DuBois said. “Unfortunately, a lot of folks in our country don’t have close relationships with Muslims. The only time they’re hearing about Islam is in the context of the foreign policy crisis or what’s happening with ISIS.”

As a result, many Americans have an increasingly hostile view of Islam. A Pew Research Center survey last fall found that half of Americans think the Islamic religion is more likely than others to encourage violence, while 39 percent said it does not. The view that Islam is more apt to encourage violent acts rose 12 percentage points from the beginning of 2014 and was double the number who said so in March 2002 — less than a year after the Sept. 11 attacks.

In the past, Obama has used stark, personal terms to describe ongoing tensions between African Americans and America’s white majority. When discussing the acquittal of George Zimmerman in the February 2012 shooting of Trayvon Martin, a black teenager, he spoke of being trailed while shopping in a department store and hearing the locks on cars click as he walked down the street.

But he has also framed the most incendiary aspects of race relations — whether it’s the moment when his former pastor, Rev. Jeremiah A. Wright, thundered “God damn America” from the pulpit or the shooting of another unarmed young black man, Michael Brown — as an opportunity to test the concept of American exceptionalism.

He titled the 2008 speech he delivered in Philadelphia about Wright “A More Perfect Union,” a phrase he echoed 6½ years later when he addressed the United Nations General Assembly.

“We welcome the scrutiny of the world — because what you see in America is a country that has steadily worked to address our problems and make our union more perfect,” Obama said. “America is not the same as it was 100 years ago, 50 years ago or even a decade ago. Because we fight for our ideals and are willing to criticize ourselves when we fall short.”

But each of these admissions of fault — whether it is Obama’s acknowledgment during his 2009 Cairo speech that the United States was involved in the 1953 coup overthrowing the government of Iran Prime Minister Mohammad Mossadegh or the suggestion that America has “a moral responsibility to act” on arms control because only the United States had “used a nuclear weapon” — has drawn sharp criticism from opponents.

Obama has argued that United States is exceptional because it is strengthened from citizens’ frank assessments of how it is faring. And he has defended the exceptional role it plays in the world given its military power and political traditions, like when Obama decided to intervene in Libya on the grounds that it is not in America’s nature to stand by while a civilian population is threatened.

But he has always argued that straying from those values, as he believes happened during the George W. Bush administration, weakens the United States. “We went off-course,” he said early in his presidency of the detention and interrogation practices of his predecessor, and he pledged to end torture, close the military prison at Guantanamo Bay, Cuba, and correct what he defined as mistakes America made during the country’s “season of fear.”

Critics say that Obama is chastising the wrong people.

“The evil actions that he mentioned were clearly outside the moral parameters of Christianity itself and were met with overwhelming moral opposition from Christians,” Moore said. He added that while he understood Obama’s attempt to make sure “he is not heard as saying that all Muslims are terrorists, I think most people know that at this point.”

Michelle Boorstein and Scott Clement contributed to this report.





U.S. President Barack Obama speaks during the National Prayer Breakfast in Washington, February 5, 2015.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9643
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 12:52

Joel take a look at a text published in the Washington post that shows How Hillary Clinton is responsible for the assassination of Kolonel Quaddafi who was willing to abandon the Presidency of his country.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 898
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 14:31

Le gros roseau a écrit:
Obama pa nan konpwomi ankor li te di sa nan State of the Union message la li pap patisdipe an elektyon ankor. ki donk Obama se yon nonm lib li ye jodya. ipokrit yo pa ka fache paske l di la verite. Tout mou n O Zeta Zuni te gade Root, tout moun sot gade 12 years a slave. Istwa kretyen an se yon istwa ki chaje ak krim. Se pa manti Obama fè. Pou mwen yon neg ki di l se kretyen se yon alyene ,yon zonbi.

Ce forum est un vrai théâtre de personnages multipolaires. Cela rassure; vous avez trouvé votre vérité, camarade internaute. Le zombie qui était en vous s'est échappé. Vous avez goûté du sel. (lol)

Si je peux seulement ajouter qu'Obama ne dit rien là que personne ne savait déjà et qui n'a pas été dit et redit. Il est en train de rendre un service à l'Amérique conservatrice ignorante et envoyer au diable les critiques qui l'ont accusé d'être un musulman. L'individu en a assez. Ce n'est rien qu'un règlement de compte qui comporte néanmoins des risques quand on connaît la barbarie des Américains. Attention, chers amis, c'est bien l'homme qui a eu la peau de Ben Laden qui parle. Comme si Obama était un ange. Vous auriez pu lire aussi dans la presse francophone que les autorités américaines savent que leurs alliés saoudiens sont derrière les attentats du 11 septembre.

Citation :
Pou mwen yon neg ki di l se kretyen se yon alyene ,yon zonbi.

Vous avez tout à fait raison. Obama est un aliéné, un zombie.

Ou bien on vous fait marcher ou bien vous nous faites marcher. (lol)


Dernière édition par Moreau le Ven 6 Fév 2015 - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 15:17

MOREAU;

Je ne suis pas dans le Coeur d'OBAMA mais iy y a une grande probabilite qu'il ne croit ps dans cette affaire de CHRISTIANISME.
Quan il dit qu'il est chretien ;c'est un front.
OBAMA vient de HARVARD!
C'etait comme JOHN KENNEDY ;ces amis intimes disent qu'il ne croyait pas.
Dans un de ces discours ,il disait que nous tous nous venons de la MER ;une affirmation de plus des 90% d'anciens de HARVARD qui souscrivent a l'EVOLUTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 15:32

MOREAU;

Men yon bagay ke THOMAS JEFFERSON te di an 1781 ;mwen si ke OBAMA pa p di l konsa ;li ap di l pi diplomatikman:

Millions of innocent men, women, and children, since the introduction of Christianity, have been burnt, tortured, fined, and imprisoned; yet we have not advanced one inch toward uniformity. What has been the effect of coercion? To make one-half the world fools and the other half hypocrites. To support roguery and error all over the earth.
-- Thomas Jefferson, Notes on the State of Virginia, 1781-82


Fix reason firmly in her seat, and call to her tribunal every fact, every opinion. Question with boldness even the existence of a god; because, if there be one, he must approve the homage of reason rather than of blind-folded fear. Do not be frightened from this inquiry by any fear of its consequences.... If it end in a belief that there is no god, you will find incitements to virtue in the comfort and pleasantness you feel in its exercise and in the love of others it will procure for you.
-- Thomas Jefferson, to Peter Carr, 10 August 1787. (capitalization of the word god is retained per original)
It is an insult to our citizens to question whether they are rational beings or not, and blasphemy against religion to suppose it cannot stand the test of truth and reason.
-- Thomas Jefferson, letter to N G Dufief, April 19, 1814 (see Positive Atheism's Historical section)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 898
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 18:23

JOEL,

Dieu s'en fout de la façon qu'on choisit pour le servir.

Je rappelle toujours à mes coreligionnaires que l'intégrisme n'est pas musulman. C'est pourquoi certaines autorités ont toujours eu du fil à retordre avec moi parce que je suis un anti-conformiste. La façon dont j'ai été élevé m'empêche d'entrer aveuglément dans n'importe quel moule. Oui, je suis catholique mais je suis assez grand pour prendre mes propres décisions, pour faire mes erreurs et assumer les conséquences.

Je vais vous dispenser de mon opinion des prêtres de l'Occident en particulier mais je vous fais certainement part de ma méfiance quand un politicien parle. Je ne trouve pas cela très raisonnable quand on jubile parce c'est Obama qui a parlé. Je dirais même que c'est un signe d'aliénation chez ceux qui applaudissent trop.

Vous n'êtes pas dans la tête d'Obama donc vous ne pouvez pas conclure qu'il ne croit pas. Si je faisais confiance aux politiciens, je dirais qu'Obama est un vrai chrétien courageux pour avoir tenu ces propos. Mais à voir aller ces chefs élus pour venir gérer des guerres, il fut un temps où je me serais demandé si Dieu et Satan ne sont pas la même entité. (lol)

Nous ne sommes pas des animaux et là encore, nous ne savons pas ce qui se passe dans la tête de ces êtres. Moi, je crois en Dieu et je m'inspire de Jésus-Christ. Il n'y a pas un homme, aussi grand soit-il, qui peut me convaincre du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 19:22

Vous croyez en DIEU ;si ca vous sert "more power to you"
C'est ce qu'on appelle "la foi".
Cessez de questioner .On ne pourrait pas aimer les reponses que l'on trouverait soi-meme.

Quant a OBAMA ;comme je l'ai deja dit ,je ne suis pas dans sa tete ,mais je doute fort qu'il croit dans ces "choses"

Si vous etes en politique aux ETATS UNIS ;il faut faire semblant de croire ou vous n'auriez aucune chance.
Il y avait eu des presidents qui professaient de ne pas croire mais c'etait avant le temps des CHANNELS de CABLE.

En FRANCE ,curieusement,ce sont les politiciens d'extreme droite qui professent leur foi;presque tous les autres professent leur atheisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 20:30

Did I hear French form of terrorism.. ? ( Bush) JOEL you got to listen... you guys are too focus.. on Obama..listen to what Bush said... Rozo pa toutou betiz.. quelque fois, il a l'ame d'un zorro.. C'est ce que j'aime avec notre cow boy national. Il est notre Medina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 898
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 20:42

JOEL,

Vous êtes athée. Aucun problème. Je ne suis même pas sûr que la personne à genoux près de moi à l'église prie le même Dieu que moi.

Je viens de lire le message sur la "bien-aimée" Hillary Clinton que des Afro-Américains préféraient à Obama. Ainsi, Hillary Clinton aura passé le test ultime pour qu'une femme soit jugée capable de diriger les États-Unis: elle est prête à tuer. Mauvaise nouvelle pour Haiti!

Plutôt un autre Bush à la Maison Blanche qu'Hillary Clinton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 21:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 21:30

Too bad.; dommage..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 6 Fév 2015 - 23:37



You did not listen guys. Listen yo the whole story..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Sam 7 Fév 2015 - 6:42

KARL;

J'avais entendu la totalite de l'ADDRESSE de OBAMA qui avait dure plus de 20 MINUTES.
Ceux que voyez sur le "snippet" essayant de refuter ce qu'il avait dit sont les IMBECILES,les NINCOMPOOPS,THE HABITUAL SUPECTS.
Aux ETATS UNIS ,on les appelle "the OBAMA HATERS"
Ces IMBECILES ne savent rien de l'histoire des MUSULMANS qui avaient civilise l'EUROPE et ont apporte de la LUMIERE a la NOIRCEUR du MOYEN AGE EUROPEEN.
Sans les MUSULMANS ce que nous appelons l'age des LUMIERES en EUROPE n'aurait pas ete possible.
Nous en HAITI ;nous avons tendance a adopter certaines ignorances qui viennent de la FRANCE;les FRANCAIS y remedient ,nous ne le faisons pas.

Voici un article sur le NOUVEL OBSERVATEUR ou une professeure conseille aux FRANCAIS de savoir ce qu'est vraiment l'ISLAM:


"Le monde musulman n'est pas étranger à l'histoire de France"

Nathalie Funes
Par Nathalie Funes
Voir tous ses articles

Publié le 29-01-2015 à 07h20

A+A-I

Quelle solution pour lutter contre la ghettoïsation des quartiers difficiles ? Pour Tarek Oubrou, grand imam de Bordeaux, il faut réintroduire en cours d'Histoire l'apport du monde musulman à l'Occident.


Représentation d'Averroes (DR - Wikipédia)  Représentation d'Averroes (DR - Wikipédia)  

 


À lire aussi
"Apartheid" : "Une génération est sacrifiée. Il faut s'occuper des plus jeunes"
"Valls a parfaitement compris ce qui se passe dans notre société"
Valls défend "une politique du peuplement" contre la "ghettoïsation"


Quelle solution pour lutter contre la ghettoïsation des quartiers difficiles ? Pour Tarek Oubrou, grand imam de Bordeaux, il faut réintroduire en cours d'Histoire l'apport du monde musulman à l'Occident, "tache aveugle dans les programmes d'enseignement scolaire". Témoignage.

"L'école primaire est un élément déterminant dans l'intégration. Il faut que l'enfant de confession musulmane se reconnaisse dans l'Histoire de France.

Or, aujourd'hui, l'apport des huit siècles du monde arabo-musulman à l'Occident est une tache aveugle dans les programmes d'enseignement scolaire. On passe directement de l'antiquité gréco-romaine au siècle des lumières, comme si Avicenne et Averroès n'avaient jamais existé.

On exclue la contribution fondamentale de l'Islam à la philosophie, à l'optique, à la médecine, aux mathématiques… On oublie que le monde musulman n'est pas étranger à l'histoire de France et qu'il ne se limite pas à la colonisation et à la guerre d'Algérie.

Il suffirait par exemple d'expliquer qui était Al-Kashi, quand les élèves apprennent le théorème du même nom en géométrie, de restituer le rôle fondamental d'Averroès parmi les théoriciens de la laïcité ou encore de rappeler que les arabo-musulmans  ont introduit l'expérimentation dans l'observation de la nature.

Les jeunes musulmans seraient fiers de voir leur apport à l'histoire de France enfin reconnu et pourraient s'approprier l'identité française plus facilement."

Les non musulmans commenceraient à modifier leur perception de l'Islam. Cela permettrait de changer  en profondeur l'imaginaire collectif."

Propos recueillis par  Nathalie Funès
 



Sur le web : Mohamed, prof et imam dans un pays où "la francité perd du terrain"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9643
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Sam 7 Fév 2015 - 8:45

Meme "L'express" propose un changemenet de la laicité en France. L'editorial propose le droit de chacun de pratiquer sa religion sans aucune prejudice et sans aucun controle de l'etat.Le Pape a dit :Qu'on ne doit pas se moquer de la foi des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Sam 7 Fév 2015 - 9:03

Si on additionne tous les CHRETIENS dans le MONDE ils sont environ 2,4 MILLIARDS.
Ce sont tous les CATHOLIQUES ,tous les PROTESTANTS ,sans oublier les ORTHODOXES de l'EUROPE de l'EST.

C'est environ 1/3 de la population mondiale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 13 Fév 2015 - 15:40

Je n'ai rien contre les religions..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 13 Fév 2015 - 19:30

Vous vivez en FRANCE,KARL?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 13 Fév 2015 - 19:54

Joel a écrit:
Vous vivez en FRANCE,KARL?

eh alors hit me try again.. I decide( OLO) when anddd whom. nobody decide beneath my soul;;;;  I DO;;;lol.. rOSEOAU IS A PIECE o mind but he is an eighte 8.; but I LOVE HIM..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 13 Fév 2015 - 20:02

LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15212
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 13 Fév 2015 - 20:15

KARL ;

I am a peaceful man.I don't hit!

I asked you if you were living in FRANCE ,just because you said that you didn't have anything against religion.
I read an article in the NEW YORK TIMES.The article said that 27% of the FRENCH POPULATION was ATHEIST ,the highest percentage in the so called western countries.

That was the reason I asked you if you were living in FRANCE!
I don't go around attacking people computers.
You know what I mean?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 13 Fév 2015 - 21:07

LOVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaka Zoulou
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : Paris
Opinion politique : Centre
Loisirs : Tennis
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    Ven 20 Fév 2015 - 12:36

Attack my computer...  let's   them  try...  I  don't  care...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand Obama raconte l'histoire des religions    

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand Obama raconte l'histoire des religions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Père Castor, raconte nous une histoire! - Neal
» L'histoire des religions et Tolkien
» Yvain ou le Chevalier au lion
» Les Trois Bossus ménestrels de Durand de Douai
» "Maman raconte moi une préhistoire !!!"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: