Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16320
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE Empty
MessageSujet: LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE   LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE EmptySam 7 Mar 2015 - 10:06

ROZO;

Se pou n kontinye RIBRIK -LU POUR VOUS-ou te inisye.
Youn lan pi gwo ESPESYALIS sou ki jan PELENTET LANG FRANSE te vin koke lan kou peyi DAYITI se te Pwofese ALYSA GOLDSTEIN SEPINWALL.
Li ekri sou sa.
Sa a se yon PATI yon ATIK ke yon MATINIKE ekri sou sa ALYSA GOLDSTEIN SEPIWALL te di sou koze sa a:

Henri Grégoire et le Créole

À l’analyse, l’exégèse de l’œuvre de l’Abbé Grégoire, se révèle une longue suite de superlatifs, de sorte que la tendance générale est visiblement à l’apologie. Henri Grégoire est présenté invariablement comme le «Défenseur de tous les parias de la Terre», définition qu’il s’accordait d’ailleurs lui-même. Sans vouloir contredire la portée humaniste de son engagement, force est de constater, confrontée à la culture et à la langue créoles, les conclusions de l’Abbé Grégoire ne cessent de pêcher.

On signalera, dans un élan d’honnêteté, ses multiples interventions à la Constituante et à la Convention, en faveur des libertés: émancipation des Juifs, abolition de la traite et de l'esclavage des Noirs, suppression de la peine de mort, suffrage universel sans restriction, liberté d'expression, liberté des cultes et esquisse des relations internationales.

Ceci posé, intéressons-nous quelque peu à sa relation au créole.

Dans «Grégoire et Haïti: un héritage compliqué», Alyssa Goldstein Sepinwall, professeure d’histoire à l’Université de Californie, aux Etats-Unis, présente une vue controversée de l’héritage séculaire de l’Abbé Grégoire. Ainsi débute-t-elle: «Engagé plus qu’aucun de ses contemporains dans la cause de l’indépendance haïtienne, et pourtant convaincu que ce peuple avait besoin de son aide morale pour en avoir tous les fruits, Grégoire occupe une position tout à fait particulière dans l’histoire de la colonisation».

Partisan de la «Régénération», idée très répandue durant toute la période révolutionnaire - on parlait alors de la régénération pour signifier amélioration, libération de la corruption et surtout renouvellement social - Grégoire en proposait une vue nuancée, guidée par les seuls canons du Christianisme. Dès son essai de 1788, «La régénération physique, morale et politique des Juifs», il définissait ses orientations.

Cette «Régénération» sera le maître mot des relations que Grégoire entretiendra avec les dirigeants de la nation haïtienne. C’est, en tout cas, ce que l’on conçoit en examinant sa longue correspondance, tout autant avec les personnalités de l’élite noir du Nord que de celles mulâtres du Sud.

Grégoire rencontre Julien Raimond, mulâtre haïtien, à Paris en octobre 1789, en compagnie d’Ogé, de du Souchet de Saint-Réal, d’Honoré de Saint-Albert et de Fleury. Ce sont les députés que la Société des Citoyens de Couleur7 proposaient à la représentation à l’Assemblée nationale. A la séance de la Société des Amis des Noirs8, le 11 décembre suivant, Grégoire donnait lecture de son Mémoire en faveur des gens de couleur, manifestant ainsi une maîtrise certaine de la question coloniale à Saint-Domingue et particulièrement à propos du fameux préjugé de couleur.

Sa correspondance avec Toussaint Louverture est également notoire. Toussaint sollicitait souvent les idées de Grégoire, notamment en matière d’organisation religieuse.

L’Abbé ne cessera jamais d’entretenir avec Haïti ces relations, que d’aucuns ont jugé, avec raison certainement, trop imprégné de paternalisme, voire d’une dynamique d’ingérence à peine voilée.

Mais, ce sont ces relations avec Christophe qui nous éclairent véritablement sur ses opinions liées au créole. En 1819, l’ancien évêque de Blois publie ses Observations sur la constitution du Nord d’Haïti et sur les opinions qu’on s’est formée en France de ce gouvernement. Il y dénonce directement, la monarchie de Christophe: «Cette forme de gouvernement est d’autant plus choquante qu’elle contraste avec les principes actuellement disséminés dans les deux hémisphères et qui tous les jours, ce développant avec plus d’énergie, changeront progressivement la face du monde politique». Le vaudou n’est pas non plus épargné, tandis que sa pratique est très répandue dans l’île et qu’il est très décrié par les chroniqueurs européens.

Sur la question créole, Grégoire sera plus prolifique. Alyssa Goldstein Sepinwall nous guide: «Même si Grégoire avait des doutes sur certains aspects de la civilisation européenne, il pensait qu’elle était le seul espoir de salut pour les peuples non occidentaux. Il n’était pas prêt à voir dans leurs propres coutumes autre chose que de la sauvagerie. Le seul rôle des Haïtiens était d’écouter et de suivre ses avis, du moins c’est ce qu’impliquait toute son attitude».

Alors, à proprement parler, que pensait Grégoire de la culture et de la langue créole? «Son désir de voir les Haïtiens imiter les Français s’appliquait aussi à la langue», débute Alyssa Goldstein Sepinwall. «Il souhaitait qu’il n’utilisent que le français. S’appuyant sur le précédent de l’entreprise menée par la Révolution française contre les patois, il conseillait au général Inginac9, militaire de l’armée de Christophe, d’éliminer purement et simplement le créole, qui n’était finalement à ses yeux qu’un jargon et non une vraie langue». Grégoire commettait là un péché par omission, s’étant laissé certainement corrompre par «ce que la civilisation a de vicieux et de hideux», pour reprendre des mots qu’il avait employé lui-même. Sepinwall conclut de manière laconique, contre le «défenseur des parias»: «Haïti était précisément en train de s’éloigner du domaine français et de consolider son autonomie nationale. Grégoire négligeait le rôle du créole en tant que langue de la résistance et il conseillait aux Haïtiens de parler seulement le langage des esclavagistes, des anciens colonisateurs».

Rappelons, sur le ton de la pertinence, cette phrase de Grégoire, tirée de son Rapport sur la nécessité et les moyens d’anéantir les patois et d’universaliser l’usage de la langue française, lu le 4 juin 1794 devant le Comité de l’instruction publique française: «Ainsi disparaîtront peu à peu les jargons locaux, les patois de six millions de Français qui ne parlent pas la langue nationale. Car, je ne puis trop le répéter, il est plus important qu’on ne pense en politique d’extirper cette diversité d’idiomes grossiers qui prolongent l’enfance de la raison et la vieillesse des préjugés10».

Ces extraits, nous l’espérons, soulignant le Tracé d’une aliénation, mettront en évidence des influences et des dynamiques, dont nous sommes, peu ou prou, aujourd’hui encore des cautions. Sans nul doute que ces influences, ces dynamiques ont engagées nos destinées créoles dans des trajectoires dominées, trajectoires dont nous devons envisager au mieux les enjeux et les perspectives, afin de nous bien situer dans nos engagements culturels, identitaires et politiques.

Il est cependant triste de remarquer que, malgré toute, ces influences et ces dynamiques guident, de manière inconsciente peut-être, nos choix individuels ou collectifs.




SIPREMASI LANG FRANSE an se pa t yon bagay OTOMATIK ann AYITI apre ENDEPANDANS.

Gen JENERAL GERIN ;tou pwisan minis ENTERYE PETION an ,ki te vle KREYOL EGALEGO ak FRANSE.
Ou gen BARON DE VASTEY tou lan WOYOM KRISTOF lan ki te gen MEPRI pou NEG ki pa t konprann FRANSE men pou yon jan ou pou yon LOT te vle itilize FRANSE.

Lan LIV li yo PWOFESE SEPINWALL pale anpil sou KESYON sa a men se ann ANGLE.
Manmzel rann HENRI GREGOIRE responsab pou PELENTET LANG FRANSE sa a .

http://www.potomitan.info/cesaire/metamorphose.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE Empty
MessageSujet: Re: LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE   LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE EmptySam 7 Mar 2015 - 10:46

Car, je ne puis trop le répéter, il est plus important qu’on ne pense en politique d’extirper cette diversité d’idiomes grossiers qui prolongent l’enfance de la raison et la vieillesse des préjugés10»."

sa se pawol yon bon franseuu jodya an ayiti e nan lot koloni yo moun serye rekonet se tolerans inperyalism kiltirel saa ki pwolonje tankou l di "l'enfance de la raison et la vieillesse des prejugés. moun ki te pale laten ou byen italyen an frans yo te konsidere franseeu kom ou di deja joel tankou  sal rele yon idiom gwosye sak fè jodya franseuu se yon lang respekte. se paske kadinal Richelieu te kreye Akademi franseuu ya. pou  kisa nou menm tou nou pa apresye moun ki ap ba lang nou valè o lye nap kritike yo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16320
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE Empty
MessageSujet: Re: LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE   LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE EmptySam 7 Mar 2015 - 11:27

Tankou m fe remake l deja.Pi gwo RI lan PETYONVIL se "RUE GREGOIRE".Se RI ki pase devan LEGLIZ SENPYE an.
Soti BO MACHE an ,rive TETDLO.

ALYSSA SEPINWALL ki se youn lan pi gwo ESPESYALIS sou ABBE GREGOIRE ;ki pibliye tout sa GREGWA ekri depi l ti KATKAT ;mete yon ANFAZ ke PELENTET LANG FRANSE an ke GREGWA kontribye a mete lan KOU PEYIDAYITI an.
SEPINWALL di ke yon MOUN ki te kontribye ak GREGWA lan Zev ZAGOLORAY sa a ,se te yon NEG yo te rele INGINAC.
SEPINWALL repwodwi korespondans ant GREGWA ak INGINAC.

SEPINWALL di ke INGINAC se te tankou MIZISYEN PALE (PALAIS-mwen gen pwoblem ak aksan) se te PAT TOMAT ;li te lan tout SOUS.
Misye te sevi sou DESSALINES,li te sevi KRISTOF e li te sevi PETYON ak BWAYE .

Tankou m di l ,malgre sa zafe FRANSE an pa t yon "done deal" se apre FIC yo debake e komanse edike ELIT yo ,ke nou vin mouri lan FIM lan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE Empty
MessageSujet: Re: LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE   LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LU POUR VOUS-HENRI GREGOIRE ET LE CREOLE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark',pour vous servir...
» Une demande, une question, un problème : Cette section est faite pour vous !
» Ambre Elendil pour vous servir !
» Édition n°1: Pour vous qui m'aviez tant manqué
» Pour vous cher habs fans :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Blogue :: Libre de penser-
Sauter vers: