Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8062
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li   Mer 8 Avr 2015 - 22:35

Video Shows Officer Michael Slager Shooting Unarmed Black Man In The Back In South Carolina



A white South Carolina police officer was arrested and charged with murder Tuesday after video showed him fatally shooting a fleeing, unarmed black man in the back.

North Charleston Police Officer Michael T. Slager, 33, can be seen shooting 50-year-old Walter Scott after a confrontation on Saturday, according to The Post and Courier. Slager chases Scott and shoots at him eight times in the video recorded by a passerby and obtained by The New York Times.

Scott died there, though it wasn't clear if he died immediately.

The graphic video raises questions about Slager's original assertion that he used his gun because he felt endangered.

WARNING: GRAPHIC VIDEO

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8062
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li   Jeu 9 Avr 2015 - 20:28

Mezanmi, nou paka di zafè polis meriken ki ap touye nèg nwa pa regade nou non.
Sa k rive neg saa kapab rive nenpòt nég, ayisyen tou.

Mwen ta p vwayaje soti Nouyòk pou ale Filadelfi. Toudenkou yon machin lapolis meye sirèn li, meye yon limyè byen klere lan retwovizè an e oblije m rete.
Misye foure tèt li lan machin nan. Li gade mwen te gen tout fanmi m: manman m, madanm mwen, ti pitit gason m ak ti bebe ti fi m.
Mwen ta p konduy yon Pejo tou nèf. Li mande m papye machin nan, lale lan kwouzè l pandan 30 minit epi li vin di m mwen te mèt ale.

Mwen konvenki ke lan wout saa ki te fè nwa, pa t gen pèsonn sou wout lan, si m te poukont mwen, mwen pa t ap soti vivan.

Mwen deja rakonte sa k te rive doktè Divène yon gwo chirijyen antiyè paske li tap konduy yon Mesedès tou nèf.
Kifè, nou pa kapab di se pa pwoblèm nou.

Kounyea, toutmoun gen yon kamera lan telefòn selilè yo.
Pa bliye sèvi avè l lè nou wè lapolis ap fè abi. Plis abi sayo pibliye, mwens sa ap rive epi gouvènman pral oblije fè yon pwofil kandida pou pòs polisye.

Si se pa t pou temwen sayo, ankil krim ta p kache anba fèy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports.
Date d'inscription : 01/01/2015

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Aucun

MessageSujet: Re: Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li   Jeu 9 Avr 2015 - 23:00

On ne peut vivre en paix nulle part avec cette race-là. Les Afro-Américains, eux, s'étaient endormis avec l'élection de Barack Obama. Eh bien, la réalité les rattrape. J'accuse les policiers noirs qui continuent à faire montre d'un mutisme total face à ces événements.

Je suis persuadé que la plupart des Haïtiens ayant pris racine ou s'étant fait une situation aux États-Unis se sentaient exempts de ces terribles événements-là jusqu'à l'incident d'Abner Louima. Mais le monde oublie vite dès que le lendemain il sort quelque part sa carte de crédit...

Connaissant les salauds moralistes haïtiano-américains, ils se disent que cet homme avait déjà un dossier ou qu'il était un "dead beat dad".

Même au Canada, je ne conseille à personne, à moins que vous ne soyez une femme, d'être insouciant de la possibilité que cette chasse aux nègres se prolonge. La tête du blanc, même quand il a l'air décent, est comme une allumette; il suffit de la frotter pour qu'elle flambe et qu'il vous flingue ou vous lynche.

Ce qui m'enrage encore dans cette nouvelle, c'est d'avoir regardé un nègre même, dit expert en matière de ces cas-là, suggérer aux téléspectateurs de garder une certaine réserve car personne ne sait ce qui a précédé le film comme tel, pour reprendre ses mots. Incroyable!

Vers la fin des années 80 ou au début des années 90, des policiers d'Ottawa avaient provoqué un homme de race noire tout simplement parce que ce dernier conduisait une Mercedes. Mal leur en avait pris car il croyait que le type allait taire l'affaire. J'en connais bien des nègres qui se seraient contentés de la belle excuse habituelle. Mais cela vait fait grand bruit. Ce type était le mari de la présidente (une femme noire) du Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme, un des plus puissants organismes nationaux et fédéraux de cette période-là.

C'est dire que le profilage racial ou la chasse aux nègres ne datent pas d'aujourd'hui et que cela se passe bel et bien au Canada aussi. Le premier cas qui reste gravé dans ma mémoire, c'est celui du jeune Griffiths, un adolescent noir, abattu d'une balle en plein front par un policier à Montréal. Le jeune fuyait mais avait décidé de se retourner les mains en l'air mais le fils de chien avait déjà décidé que sa vie ne valait rien.

Cette série d'assassinats chez l'Oncle Sam, c'est du déjà vu au Canada. Tout de suite après la mort du jeune Griffiths, on enregistrait au même rythme la mort par balles d'individus de race noire aux mains de policiers . A un moment donné, un certain Rémy qui, lui-même, avait toujours eu maille à partir avec la police au Québec avait déclaré que, dorénavant, un policier blanc allait payer chaque fois qu'on tuait un Nègre. Ce qui lui avait coûté seulement sa résidence; cet individu avait des longues relations (police, pègre), semble-t-il. J'imagine que la meilleure solution pour tous les partis était son retour en Haïti. J'avais appris que cet expert en arts martiaux qui n'avait rien d'un innocent dirigeait une agence de sécurité en Haïti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15631
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li   Jeu 9 Avr 2015 - 23:43

Mwen pa fe KOMANTE sou ISTWA sa a ,paske li domine "news cycle" an.

Tankou ROZO ka temwaye ,bagay sa a se de sa selman y ap pale "du nord au sud ,de l'est a l'ouest".

Yo akize POLISYE an de "meurtre" ;"meurtre au premier degree"

Jodi an 9 AVRIL 2015 ,se 150 yem ANIVESE fen GE SESESYON ki te pran fen ann AVRIL le 9 AVRIL 1865.

E si noumenm AYISYEN konprann nou pa konsene pa sa;e mwen ap pale de AYISYEN ann AYIT.

TANN!
Mwen ka pale de sa yon LET LE.
Pou m fini ,GE SESEYON an ki te koute preske 1 MILYON MO ;se lan CHARLESTON ,kote ENSIDAN an rive,ke li te komanse.
150 AN se pa si LONTAN ke sa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8062
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li   Ven 10 Avr 2015 - 2:48


Jowèl,
Se ann Chinn mwen wè nouvèl la ak videyo krim nan. Kidonk se sou tout planèt lan nouvèl saa gaye. Se yon kondanasyon inivèsèl sak ap pase Ozeta.

Wi jandam se sovaj lan tout peyi, men sa rive souvan lan peyi saa.

Alò se pou nou remèsye Apple ak toutbkonpayi ki mete telefòn selilè lan men
yon majorite moun sou tè a, paske sa pèmèt temwaye de krim konsa.

Si se pa t sa, pèsonn pa ta p konnen sak rive.
Yon moun pa kapab imajinen konbyen ensidan konsa ki rive san pèsonn pa janm tande pale de sa. Deja gen yon nèg ki te fè plent kont menm jandam saa. Men otorite lapolis pa okipe l. Si l te kapab montre yon videyo zak saa, nèg li fenk touye a ta vivan toujou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jandam rasis meriken touye yon nèg ki manke yon limyè lan machin li
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La gè averti pa touye kokobe men li fè pye kout pran devan
» Observatyon de yon iyoran sou kansè sen ki ap touye fanm
» Lapolis nan peyi Prezil touye 11 mil moun nan 6 zan
» Yo touye youn nan pitit gason Kadhafi, Kadhafi manke mouri
» Men pokann Mateli ak meriken tap pare pou nou an

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: