Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Yon ti SOURI ak IMORIS CASTRO DESROCHES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15048
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Yon ti SOURI ak IMORIS CASTRO DESROCHES   Mer 8 Juil 2015 - 17:08





Les Je et les Enjeux du Candidat Malheureux

Publié le 18 juin 2015

Par : Castro Desroches*

Il y a ceux qui se regardent dans la glace et ne voient rien derrière la pipe. Rien…sinon qu’une épaisse bouffée de fumée rose qui flotte entre l’être et le néant. Tout Haïtien lettré, qui se respecte assez, devrait avoir dans son curriculum vitae, au moins deux titres de noblesse : poète et candidat…malheureux. Ne serait-ce que par prétention littéraire…mal placée. Autrement, il risque d’avoir le cœur gros. De développer un sérieux complexe…d’infériorité et de passer à la postérité pour un couillon ou un rastaquouère. Je parle ici en connaissance de cause…

En toute bonne foi, il convient de signaler que le titre de Président d’Haïti est devenu encore plus attirant depuis l’avènement du flamboyant…Sweet Mimi, connu également sous le sobriquet de…Michel Martelly. Après son passage à la première Magistrature de l’Etat, ce sera difficile de faire mieux dans le domaine de la politique spectacle. Que dis-je, pire ! Je m’y perds. Enfin, vous comprenez…

« A la tête de l’Etat, je ne veux effrayer personne… Durant mon mandat, le sérieux et la crédibilité seront à l’honneur. » Vaste éclat de rire ! Savourons en slow motion ces mots si délicieux. Encore Sweet Mimi ? Non, il s’agit cette fois de l’intello F…Brutus qui est tombé sur la tête sur les marches de…l’investiture. Il vient d’abandonner…volontairement une sinécure à la Primature pour se lancer allègrement dans la course électorale. Chances de succès….0.19% des voix. Je ne sais pas ce que je donnerais pour…acqué/rir une portion de cette potion magique qui rend Brutus si…euphorique.




haitialternative-elections-martelly-Fred Brutus-castro desroches-jocelyn germinal-les enfants malades de papa doc

« C’est de l’individualisme. Chaque candidat se voit président. Ils ont exposé la présidence à la banalisation. » Il s’agit cette fois de Dieuseul Desras Simon, ancien président de la Chambre, protestant avec véhémence contre la multiplication des candidatures. Individualisme ? M. Dieuseul est bien placé pour en parler. Il est lui-même candidat…malheureux aux prochaines élections présidentielles.

Comme un aimant géant, les élections attirent toutes sortes…d’éléments. Des gens qui comme Desras croient dur comme fer dans leur…raz de marée électoral. Parmi ces honorables citoyens, on compte : des criminels en cavale, un tenancier de borlette, des…intellectioules en mal de paraître, un ancien militaire qui pue encore le…kaki et qui se décide enfin à prendre un bain de foule, des pasteurs impénitents, et j’en passe.

Il y a ceux qui vont aux élections comme à un rendez-vous galant avec un être cher qu’on n’a pas vu depuis cinq ans. Il y a ceux qui participent parce qu’ils prennent l’humour très…au sérieux. Il y a ceux qui vont aux élections pour blanchir des billets verts. Il y a ceux qui essaient de tuer le temps en attendant la récolte des…bananes roses. Il y a ceux qui participent aux élections présidentielles pour faire acte de présence. Il y a les lunatiques, les illuminés qui croient candidement en leur…étoile. Il y a ceux qui se soupçonnent d’être populaires…en chatte peinte. Il y a ceux qui sont les seuls à se savoir…présidentiables. Il y a ceux qui participent pour confirmer une fois pour toutes l’étendue de leur impopularité. Il y a ceux qui participent pour faire un peu d’exercice…mental. Il y a ceux qui se…foutent carrément de la tête des gens. A commencer par leur propre tête. Il y a ceux qui s’enfouissent la tête dans le sable pour éviter de regarder la réalité dans…le Blanc des yeux. Il y a les corps…gaillards qui cherchent une maladie. Il y a ceux qui veulent trouver un remède définitif au razeurisme chronique. Ceux qui veulent se faire une nouvelle santé financière. Ceux qui cherchent une…saine distraction dans la raison du plus fou. Il y a ceux qui veulent distribuer la sainte cène à l’intérieur du…palais. Il y a ceux qui veulent pisser dans la Seine en compagnie de François Hollande. Il y a ceux qui nagent à reculons. Ceux qui font la planche à billets. Ceux qui nagent à…contre-courant. Il y a ceux qui participent aux élections pour apporter de l’eau au moulin des…humoristes. Il y a ceux qui se jettent dans la compétition comme une bouteille à la mer. Ceux qui veulent être les dauphins de Sweet Mimi. Ceux qui veulent changer Petra Nemcova en…Petra Caribe. Il y a ceux qui sont en…bandition. Ceux qui se caressent dans le sens du poil. Il y a ceux qui…dégoûtent. Il y a ceux qui refusent de…tomber aux oubliettes. Il y a ceux qui veulent donner une apparence de…normalité à leur statut de criminels endurcis. Il y a ceux qui participent une fois et qui retournent gentiment dans l’anonymat qu’ils n’auraient jamais dû laisser. Il y a ceux qui participent parce qu’ils ne peuvent pas ne pas y être. Il y a ceux qui…sans qui, les élections n’auraient pas d’essence ni de saveur. Il y a ceux qui se prennent pour de vrais…Sauveurs. Il y a ceux qui aiment sérieusement…radoter. Il y a ceux qui vont aux élections parce…que c’est plus fort…qu’eux. Il y a ceux qui croient en un…troisième tour. Il y a ceux qui, comme Charles Henri Baker et le pasteur Chavannes Jeune, persistent dans l’obtention des scores calamiteux. Il y a ceux qui…sans qui, l’humour resterait figé, à l’article de la mort.

Candidat en pyjama, je viens de recevoir par…la poste la longue liste de mes compétiteurs dans la course électorale. Est-ce qu’il me manque une feuille ? Non, la liste est là, au grand complet. Ils étaient 70 et sont passés à 58. 58 candidats prêts comme Moi à prendre possession du corps…électoral. Poser sa candidature, c’est faire le premier pas. C’est manifester sa fringale d’amour pour un corps électoral parfois…frigide. Un corps qui se fout des yeux doux et qui réclame carrément son liquide en…argent. Certains candidats en arrivent même à dépenser toute une fortune pour recevoir en échange …l’aumône d’une promesse.

58 candidats ? Il n’est pas donné à n’importe quel pays du monde d’avoir autant de gens compétents. Il n’est pas donné à n’importe quel pays d’avoir autant de citoyens aussi soucieux du bien-être…collectif. 58 compatriotes qui ne demandent pas mieux que d’être appelés…Excellence et de nous amener, malgré nous, vers les lendemains qui…chantent.

Évidemment, il y a eu le hic des éjections…prématurées pour cause de décharge. Les pleurs, le nez qui coule, le mauvais sang, les grincements de dents, les rêves brisés en mille et miettes morceaux, les menaces de…mot à peine voilées, les chantages sur le…maître chanteur, les appels à la Communauté Internationale pour venir mettre l’Ordre dans le désordre.

Au grand dam des partisans de…Sissi Impératrice, le président Sweet Mimi a affirmé avoir été indifférent à la candidature de sa propre femme. Fidèle à sa réputation de garçon…volage, il a jeté son dévolu sur un jeune entre/preneur qui répond au…doux nom de Jovenel Moïse. Un planteur de bananes originaire de…Trou du Nord. C’est avec des mots très peu ambigus qu’un jeune journaliste du Nouvelliste a présenté ce nouveau venu de…l’arène politique : « La relation d’amour qui lie Jovenel Moise avec la banane est unique…Pareille symbiose entre le règne animal et le règne végétal constitue presqu’un défi pour la nature. » Qui dit mieux ? Rien à ajouter. Sinon que…pour Sweet Mimi, la récolte sera belle.

Pourtant le Pénitencier National est là qui attend avec impatience ses prochains locataires…

Castro Desroches

castrodesroches@haitialternative.org

Jocelyn Germinal

contact@haitialternative.org

*Castro Desroches enseigne le français depuis dix ans à l’université aux États-Unis. Observateur attentif de la politicaillerie haïtienne, il a déjà publié de nombreux articles humoristiques sur la folie du Pouvoir. Il vient de lancer aux Éditions Educa Vision une « lodyans » intitulée : Les Enfants Malades de Papa Doc. Ce livre est disponible maintenant à Amazon.com.

Il prépare une autre « lodyans » à paraître cet été sous le titre de : Chronique de la Décadence du Chef Suprême.


facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail


June 18, 2015Leave a comment

Funérailles du Professeur Fritz BoucicaultCarnet de voyage (Deuxième partie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yon ti SOURI ak IMORIS CASTRO DESROCHES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yon ti SOURI ak IMORIS CASTRO DESROCHES
» Yon LODYANS IMORIS CASTRO DESROCHES sou SAUVEUR PIERRE ETIENNE
» Corruption: la valse des millions ! SE PA MWEN KI DI !
» Vive la constitution de 1987
» Ou sont passées les grosses cymbales resonnantes du Forum?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: