Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ile D'Haiti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T-Kout
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Ile D'Haiti    Sam 15 Aoû 2015 - 23:30

Nou tout konenn ke Haiti gen 10 depatman. Men, malerezman anpil nan nou bliye , ti Il nou genyen deyor Haiti, apre'm te fe kek rechech mwen realize nou gen 7 il ki fe pati peyi nou :

-Ile de la Tortue
-Ile de la Gonave
-Grande Cayemite
-Petite Cayimite
-Grande Caye
-Il Navasse (yon il ke Etazini pran nan men nou)
-Ile A Vache


Eske gen nan nou , ki gwen kek enfomasyton sou il sa yo ?

oubyen kek bel foto il sa yo ?

eske gen moun ki fet nan il sa yo ?


Dernière édition par T-Kout le Mar 18 Aoû 2015 - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
negmorne
Junior


Masculin
Nombre de messages : 12
Localisation : montreal canada
Loisirs : haiti
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Sam 15 Aoû 2015 - 23:39

Mtal ayiti nan fin mwa jwen. Mte gen chans pran yon bato al vizite lagonav.
Lagonav se yon bel zile ak bel lanmè. Gen anpil moum nan zile a.
Malerezman. Mwen remake ke zile a manke envestisman anviromantal. Plaj yo ranpli ak fatra. E se yon grèn kilomèt rout ki pave.
Moun lokal yo tap dim konsa ke pa gen anpil sous dlo nan tout zile a. Sak fè gen anpil zòn ki sek. E lapli pa tonbe fasil.
Si selman leta tap bay zile sa yon valè e pave rout yo. Sa tap fèl yon zile trè atiran pou touris.
Se yon bagay ki fèm la pèn anpil lèm wè gouvènman peyi a ap ranse konsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-Kout
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Dim 16 Aoû 2015 - 0:09

negmorne, mesi pou repons la. Eske ou pran foto lot bo, eske'w ka mete yo la?

ou pa gen chans visite lot il yo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8682
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Dim 16 Aoû 2015 - 7:44

Bonjou konpatriot

Si wou genyen foto la gonav , mete yo pou nou sou sit la .Mèsi anpil
Bon dimanch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7621
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Dim 16 Aoû 2015 - 12:52

T-kout ak Nèg Mònn, mèsi pou kontribisyon an.
Mwen pa jwenn foto Lagonav, men mwen jwen dokimantè saa sou Wikipedia.
"............................................

La Gonâve


Localisation Mer des Caraïbes
Coordonnées 18° 50′ 43″ N 73° 02′ 53″ O / 18.8452129, -73.0480957
Superficie 689,62 km2
Point culminant 781 m
Administration
Département Ouest
Démographie
Population 79 188 hab. (

L'île de la Gonâve (anciennement appelée île de la Gonaïve), est une île de la Caraïbe incorporée à la république d'Haïti. Elle se situe dans le golfe de la Gonâve.

La Gonâve est une île située entre deux bras de mer qui se rejoignent dans la baie de Port-au-Prince, à l'est de l'île : le « canal de Saint-Marc » sur sa côte septentrionale, et le « Canal de la Gonâve » (ou «  canal du Sud ») sur sa côte méridionale.

D'une superficie de 689,62 km²[1], elle s'étend sur une longueur de 60 km pour 15 km de largeur.

Son relief est montagneux avec[2] :

d'une part, une chaîne principale, sud-orientale, culminant au morne la Pierre à 778 m d'altitude, le point le haut de l'île ;
d'autre part, une série de plateaux superposés au Nord-Ouest, culminant à 370 m ;
entre les deux, une plaine baptisée « Deux Baleines » accidentée de collines.
La chaîne principale, orientée parallèlement dans l'axe principale de l'île, c'est-à-dire direction Est-Sud-Est et Ouest-Nord-Ouest. Celle-ci est dissymétrique avec un large flanc Nord formé de plateaux emboîtés sillonnés par des ravines, tandis que le flanc Sud plonge rapidement vers la mer. Le point culminant de l'île se trouve dans la partie sud-est de l'île[2].

Les côtes de l'île, d'une longueur de 170 km sont formées pour moitié par une mangrove s'établissant sur une côte plate formée d'alluvions délimitant parfois des lagunes. L'autre moitié est constituée soit de plages sableuses fin et de galets (65 km), soit de côtes rocheuses avec des falaises (35 km)[2].

Démographie Modifier

La Gonâve est peuplée de 79 188 habitants[1](recensement par estimation de 2009), dont la moitié est localisé dans la seule « ville de l'Anse-à-Galets », principale agglomération de l'île avec 39 783 habitants (le territoire communal de cette dernière comptant 56 890 habitants selon le même recensement, soit plus de 70 % de la population insulaire).

Population totale : 79 188 habitants
Nombre d'hommes : 40 075 hommes
Nombre de femmes : 39 113 femmes
Nombre de ménages : N.A.
Population de 18 ans et plus : 42 173 habitants
Population totale en 1982 : N.A.
Densité : 114,83 habitants / km²
Nombre moyen de personnes par ménage : N.A.
% de la population ayant 18 ans et plus : 53,26 %
Évolution de la population : N.A.
Organisation administrative Modifier

La Gonâve constitue un arrondissement du département de l'Ouest, et est composé de deux communes :

Anse-à-Galets
Pointe-à-Raquette.
Histoire Modifier

L'île de la Gonâve a été le dernier refuge des amérindiens taïnos en Haïti. C'est à la suite du massacre de la reine Anacaona par les conquistadors que les rescapés de sa cour viennent se réfugier sur l'île et la baptisent Gonavo.

Au cours de la deuxième moitié du xixe siècle, l'île commence à attirer des pêcheurs, puis peu de temps après, l'agriculture commence à apparaître.

À l’époque de l’occupation d'Haïti par les États-Unis, La Gonâve était divisée en sociétés Congo travaillant et vivant ensemble. C'est un officier américain, Faustin Wirkus qui fut choisi comme roi de l'île par la population dans les années 1920. Il a raconté son histoire dans un ouvrage très contesté : « Le roi blanc de la Gonâve ».

En 1976, un cyclone ravage le sud d’Haïti et de nombreux survivants viennent s'installer sur l'île comme agriculteurs.

Le 8 septembre 1997, l'embarcation « Fierté Gonavienne » effectuant la traversée entre Anse-à-Galets et les environs de Cabaret coule, avec à son bord plus de 500 passagers. L'accident est considéré comme le plus grand désastre maritime d'Haïti depuis celui du « Neptune » en 1993 qui avait fait 276 morts et 800 disparus[3].

En 2004, les gonâviens descendent dans la rue pour demander leur sécession de la république d'Haïti. Le mouvement a été étouffé dans l'œuf par les membres du gouvernement du président Jean-Bertrand Aristide.

Le séisme du 12 janvier 2010 qui a ravagé Port-au-Prince a provoqué l'afflux de plus de 40 000 personnes venues de la capitale[4].

Économie Modifier

L'île souffre d'un retard de développement par rapport au reste du pays, notamment du fait que La Gonâve manque d'infrastructure dans tous les domaines.

Ainsi, cette grande île ne possède qu'un port rudimentaire dénommé Zetwa situé au nord-ouest, tandis que celui de Anse-à-Galets est également mal équipé.
L'état de délabrement des routes est criant, puisque celles-ci sont le plus souvent en terre battue et en mauvais état. Cela se répercute sur le coût du transport, aggravant ainsi les effets de la cherté de la vie, même pour les produits locaux. Les prix des produits de première nécessité accusent une différence significative par rapport à ceux pratiqués dans la capitale haïtienne. « Par exemple pour un sac de riz en provenance de Port-au-Prince », comme le souligne Constant Joseph, maire principal d'Anse-à-Galets, selon qui « le prix d'achat ici par rapport à la capitale est supérieur de 100 gourdes, au moins ».
De plus, l'île fait face à une importante pénurie d'eau, puisque dans les régions reculées, il n'existe que les sources qui, à la saison sèche (de décembre à mai), viennent parfois à se tarir. Le service public d'eau potable (SNEP) est absent de La Gonâve depuis plus de 10 ans. Les habitants des bourgs d'Anse-à-Galets et de Pointe-à-Raquette ont seuls le privilège de pouvoir s'approvisionner en eau grâce à des fontaines publiques[5].
Les équipements et les services sont également soit embryonnaires, soit inexistants : pour 120 000 habitants, l'île ne dispose que d'un seul médecin en santé publique, et trois centres de santé non équipés (l’un à Pointe-à-Raquette, l’autre uniquement à vocation hospitalière est implanté à Anse-à-Galets, tandis le dernier à Palma ne dispose d'aucunes structures). Il n'y pas d'université, aucune usine d’électricité, et encore moins d'infrastructures de télécommunication[6].
Les besoins en matière de justice et de sécurité sont également importants : l'île de la Gonâve ne compte que 15 policiers ; la commune de Pointe-à-Raquette par exemple dispose d'un seul policier pour ses 45 000 habitants. De plus, il n'existe que quatre juges pour toute l'île. Des juges qui travaillent dans des conditions difficiles, sans véhicules ni radio de communication[5].

Pourtant La Gonâve ne manque pas d'atout pour amorcer son développement : outre un gisement de pétrole découvert il y a quelques années dans les sédiments marins entre 6000 à 7000 mètres de profondeur dans le Canal de la Gonâve et spécifiquement dans la baie de Rochelois[7], l'île dispose d'un potentiel touristique important.
La Gônave Economic Development Group, une organisation fondée en 1997 et siégeant en Floride, se propose d'investir plusieurs milliards de dollars US sur plusieurs années, capable de générer entre 250 000 et 1 500 000 emplois au niveau hôtelier, agricole, éducatif ou sportif. Parmi les secteurs envisagés : la construction de supermarchés, d'un aéroport international, d'un complexe portuaire industriel et commercial, d'une aire de recherche et de stockage de produits pétroliers, des facilités bancaires, des offres de services de locations de bâtiments à caractère industriel, des compagnies d’électricité en support à l’Électricité d'Haïti (EDH) qui les supervisera, des usines de recyclage du plastique en vue de fabriquer des fibres textiles, un centre de météorologie et Pré-désastre, etc… Sans oublier des jardins botaniques, un zoo et de multiples attractions culturelles. Cependant, la lourdeur et la complexité du dossier semble avoir constitué un frein pour la prise de décision des pouvoirs publics[6].

Sports Modifier

Le club du Roulado FC de Gonave était considéré au début des années 2000 l'orgueil des gonaviens. Il a remporte le championnat national de 1re division en 2 occasions : à l'ouverture 2002 et à la fermeture 2003. Parmi les joueurs ayant évolué au club figurent James Marcelin, Jean-Robert Menelas et Johny Descollines[8].

Personnalités originaires de La Gonave Modifier

Joachim Alcine, boxeur.
Camille Leblanc, ancien Ministre de Justice d'Haiti.
Jean-Robert Menelas, footballeur.
Wilson Saintelmy, chercheur-universitaire en droit (UQAM), expert-conseils et formateur en gouvernance, homme d'affaires.
Wesner Estangel, Consul a L'Ambassade d'Haiti en France
Notes et références Modifier

↑ a et b [PDF] (fr) Population totale, par sexe et population de 18 ans et plus estimées en 2009, au niveau des différentes unités géographiques (page 62) sur le site de l'Institut haïtien de statistique et d'informatique (IHSI)
↑ a, b et c Robart 1987, p. 83.
↑ « Un bateau de 500 passagers fait naufrage à Haïti. » article de Libération du 9 septembre 1997
↑ Haïti: Des milliers de personnes réfugiées sur visiondumonde.fr
↑ a et b Haïti : La Gonâve, l'île de tous les défis
↑ a et b Île de La Gonave : Ouvrir les chantiers de la modernisation d’Haïti
↑ Haïti : sous les gravats, le pétrole…
↑ « Championnat National », sur RSSSF (consulté le 12 décembre 2011)
Idson Saint-Fleur, auteur d'un mémoire de licence sur l'ile de la Gonâve, journaliste et sociologue

Liens Externes Modifier

Guy Robart, « Étude écologique de l'île de la Gonâve (Haïti-Antilles) », Documents de cartographie écologique, Université Joseph Fourier - Grenoble,‎ 1987, p. 82-112 (lire en ligne)
Portail d'Haïti Portail d'Haïti
Portail du monde insulaire Portail du monde insulaire
Portail de la Caraïbe Portail de la Caraïbe

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Gonâve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
negmorne
Junior


Masculin
Nombre de messages : 12
Localisation : montreal canada
Loisirs : haiti
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Dim 16 Aoû 2015 - 14:10















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
negmorne
Junior


Masculin
Nombre de messages : 12
Localisation : montreal canada
Loisirs : haiti
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Dim 16 Aoû 2015 - 14:18

Sasaye a écrit:

".C'est un officier américain, Faustin Wirkus qui fut choisi comme roi de l'île par la population dans les années 1920. Il a raconté son histoire dans un ouvrage très contesté : « Le roi blanc de la Gonâve ».

map e mandem si sa se vre tout bon. mpa kwè moun lagonav tap inosan nan pwen sa. Pouk yo ta nome yon blan tankou rwa zile a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15014
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Dim 16 Aoû 2015 - 15:20

Sa a se lot gwo ZILE an LATOTI.

Byen ke ou pa ka fin two fye mesyedam sa yo ak mesaj MOUN POV SE BYENNERE an ,NEG sa a fe anpil DOKIMANTE sou diferan ZON lan peyi an.

Pran sa ,pou sa sa vo;an byen e an mal:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antidote
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 889
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Lun 17 Aoû 2015 - 19:30

... a écrit:
En 2004, les gonâviens descendent dans la rue pour demander leur sécession de la république d'Haïti. Le mouvement a été étouffé dans l'œuf par les membres du gouvernement du président Jean-Bertrand Aristide.

Des fois, la frustration peut nous mener à des réflexions irréalistes. Comme il m'est déjà arrivé de demander ce que les autres départements attendent pour s'affranchir de la République de Port-au-Prince. Le territoire de la République d'Haïti est indivisible.

Pour ce qui est de la Navase, je me rappelle avoir survolé cette île qui ressemblait de haut à un amas de guano (kaka zwazo). J'ai quelques souvenirs d'anciens condisciples originaires de l'Anse d'Hainault, de Dame-Marie et de Tiburon qui nous racontaient que pendant l'été les Haïtiens qui s'aventuraient sur la Navase y trouvaient des appareils électroménagers et d'autres équipements laissés sur place par des vacanciers étrangers sans compter les amas de poubelle. Donc, si les Américains ont fini par se déclarer maîtres de cette île, cela doit être du fait qu'il n'y avaient trouvé âme haïtienne qui vive en premier lieu.

Est-ce qu'il n'y aurait pas finalement une entente entre Haïti et les États-Unis à propos de l'occupation de cette île?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15014
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Lun 17 Aoû 2015 - 20:29

AMERIKEN yo rekonet ke LA NAVAZ an DISPIT.

Sa a se sou PAJ CIA a ;sou HAITI- CIA WORLDFACT BOOK:

[url=https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/docs/notesanddefs.html?fieldkey=2070&term=Disputes - international]Disputes - international:[/url]
since 2004, peacekeepers from the UN Stabilization Mission in Haiti have assisted in maintaining civil order in Haiti; the mission currently includes 6,685 military, 2,607 police, and 443 civilian personnel; despite efforts to control illegal migration, Haitians cross into the Dominican Republic and sail to neighboring countries; Haiti claims US-administered Navassa Island
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7621
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Lun 17 Aoû 2015 - 22:04


Moro,
Istorikman se akòz de Gwano ke meriken volè Lanavaz lan men Ayiti.
Pandan epòk saa Gwano te yon komodite ki te pwofitab.
Men kounyea mwen sipoze yo pap lage zil lan tounen bay Ayiti pou yo sove lafas.
Otreman kisa yap kenbe laa?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7621
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Lun 17 Aoû 2015 - 22:12


Men yon dokimantè sou Lanavaz ki yon istwa konplè.
Se yon okazyon pou nou aprann kèk istwa sou Ayiti ke nou pa t konnen.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Navassa_Island
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antidote
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 889
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Lun 17 Aoû 2015 - 23:36

Oui. C'est une question importante.

La Navase fait partie du territoire haïtien. Le territoire d'un pays s'étend jusqu'à la mer.

Je ne doutais pas que les Américains menaient des activités sur l'île mais cela devient intéressant si elle est utilisée comme un centre d'observation. A bien noter: l'éco-système entourant l'île permet aux populations de la grande côte de survivre. Donc...

A Jérémie, on peut apercevoir la silhouette de la Gonâve au lever du soleil.

L'Ile de la Tortue est un endroit historique. Dans de vieilles lectures, je tombais souvent sur l'Ile de la Tortue, patrimoine des pirates universels... Ah! ah! ah!

Je me souviens d'une bande-carnaval des Cayemittes qui avait pris la ville de Jérémie par surprise. Je n'avais jamais vu autant d'instruments à vent et à percussion: bambous, vuvulezas en tole, graj, etc. Je me demande si cela s'était produit avant. Je n'avais jamais entendu ces chants-là.

L'Ile-à-Vaches qui était, semble-t-il, un sanctuaire de vestiges historiques est pillée.

Les Gônaviens doivent être des gens créatifs, comme toute population insulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-Kout
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Mar 18 Aoû 2015 - 1:54

Sasaye a écrit:
T-kout ak Nèg Mònn, mèsi pou kontribisyon an.
Mwen pa jwenn foto Lagonav, men mwen jwen dokimantè saa sou Wikipedia.
"............................................

La Gonâve


Localisation Mer des Caraïbes
Coordonnées 18° 50′ 43″ N 73° 02′ 53″ O / 18.8452129, -73.0480957
Superficie 689,62 km2
Point culminant 781 m
Administration
Département Ouest
Démographie
Population 79 188 hab. (

L'île de la Gonâve (anciennement appelée île de la Gonaïve), est une île de la Caraïbe incorporée à la république d'Haïti. Elle se situe dans le golfe de la Gonâve.

La Gonâve est une île située entre deux bras de mer qui se rejoignent dans la baie de Port-au-Prince, à l'est de l'île : le « canal de Saint-Marc » sur sa côte septentrionale, et le « Canal de la Gonâve » (ou «  canal du Sud ») sur sa côte méridionale.

D'une superficie de 689,62 km²[1], elle s'étend sur une longueur de 60 km pour 15 km de largeur.

Son relief est montagneux avec[2] :

d'une part, une chaîne principale, sud-orientale, culminant au morne la Pierre à 778 m d'altitude, le point le haut de l'île ;
d'autre part, une série de plateaux superposés au Nord-Ouest, culminant à 370 m ;
entre les deux, une plaine baptisée « Deux Baleines » accidentée de collines.
La chaîne principale, orientée parallèlement dans l'axe principale de l'île, c'est-à-dire direction Est-Sud-Est et Ouest-Nord-Ouest. Celle-ci est dissymétrique avec un large flanc Nord formé de plateaux emboîtés sillonnés par des ravines, tandis que le flanc Sud plonge rapidement vers la mer. Le point culminant de l'île se trouve dans la partie sud-est de l'île[2].

Les côtes de l'île, d'une longueur de 170 km sont formées pour moitié par une mangrove s'établissant sur une côte plate formée d'alluvions délimitant parfois des lagunes. L'autre moitié est constituée soit de plages sableuses fin et de galets (65 km), soit de côtes rocheuses avec des falaises (35 km)[2].

Démographie Modifier

La Gonâve est peuplée de 79 188 habitants[1](recensement par estimation de 2009), dont la moitié est localisé dans la seule « ville de l'Anse-à-Galets », principale agglomération de l'île avec 39 783 habitants (le territoire communal de cette dernière comptant 56 890 habitants selon le même recensement, soit plus de 70 % de la population insulaire).

Population totale : 79 188 habitants
Nombre d'hommes : 40 075 hommes
Nombre de femmes : 39 113 femmes
Nombre de ménages : N.A.
Population de 18 ans et plus : 42 173 habitants
Population totale en 1982 : N.A.
Densité : 114,83 habitants / km²
Nombre moyen de personnes par ménage : N.A.
% de la population ayant 18 ans et plus : 53,26 %
Évolution de la population : N.A.
Organisation administrative Modifier

La Gonâve constitue un arrondissement du département de l'Ouest, et est composé de deux communes :

Anse-à-Galets
Pointe-à-Raquette.
Histoire Modifier

L'île de la Gonâve a été le dernier refuge des amérindiens taïnos en Haïti. C'est à la suite du massacre de la reine Anacaona par les conquistadors que les rescapés de sa cour viennent se réfugier sur l'île et la baptisent Gonavo.

Au cours de la deuxième moitié du xixe siècle, l'île commence à attirer des pêcheurs, puis peu de temps après, l'agriculture commence à apparaître.

À l’époque de l’occupation d'Haïti par les États-Unis, La Gonâve était divisée en sociétés Congo travaillant et vivant ensemble. C'est un officier américain, Faustin Wirkus qui fut choisi comme roi de l'île par la population dans les années 1920. Il a raconté son histoire dans un ouvrage très contesté : « Le roi blanc de la Gonâve ».

En 1976, un cyclone ravage le sud d’Haïti et de nombreux survivants viennent s'installer sur l'île comme agriculteurs.

Le 8 septembre 1997, l'embarcation « Fierté Gonavienne » effectuant la traversée entre Anse-à-Galets et les environs de Cabaret coule, avec à son bord plus de 500 passagers. L'accident est considéré comme le plus grand désastre maritime d'Haïti depuis celui du « Neptune » en 1993 qui avait fait 276 morts et 800 disparus[3].

En 2004, les gonâviens descendent dans la rue pour demander leur sécession de la république d'Haïti. Le mouvement a été étouffé dans l'œuf par les membres du gouvernement du président Jean-Bertrand Aristide.

Le séisme du 12 janvier 2010 qui a ravagé Port-au-Prince a provoqué l'afflux de plus de 40 000 personnes venues de la capitale[4].

Économie Modifier

L'île souffre d'un retard de développement par rapport au reste du pays, notamment du fait que La Gonâve manque d'infrastructure dans tous les domaines.

Ainsi, cette grande île ne possède qu'un port rudimentaire dénommé Zetwa situé au nord-ouest, tandis que celui de Anse-à-Galets est également mal équipé.
L'état de délabrement des routes est criant, puisque celles-ci sont le plus souvent en terre battue et en mauvais état. Cela se répercute sur le coût du transport, aggravant ainsi les effets de la cherté de la vie, même pour les produits locaux. Les prix des produits de première nécessité accusent une différence significative par rapport à ceux pratiqués dans la capitale haïtienne. « Par exemple pour un sac de riz en provenance de Port-au-Prince », comme le souligne Constant Joseph, maire principal d'Anse-à-Galets, selon qui « le prix d'achat ici par rapport à la capitale est supérieur de 100 gourdes, au moins ».
De plus, l'île fait face à une importante pénurie d'eau, puisque dans les régions reculées, il n'existe que les sources qui, à la saison sèche (de décembre à mai), viennent parfois à se tarir. Le service public d'eau potable (SNEP) est absent de La Gonâve depuis plus de 10 ans. Les habitants des bourgs d'Anse-à-Galets et de Pointe-à-Raquette ont seuls le privilège de pouvoir s'approvisionner en eau grâce à des fontaines publiques[5].
Les équipements et les services sont également soit embryonnaires, soit inexistants : pour 120 000 habitants, l'île ne dispose que d'un seul médecin en santé publique, et trois centres de santé non équipés (l’un à Pointe-à-Raquette, l’autre uniquement à vocation hospitalière est implanté à Anse-à-Galets, tandis le dernier à Palma ne dispose d'aucunes structures). Il n'y pas d'université, aucune usine d’électricité, et encore moins d'infrastructures de télécommunication[6].
Les besoins en matière de justice et de sécurité sont également importants : l'île de la Gonâve ne compte que 15 policiers ; la commune de Pointe-à-Raquette par exemple dispose d'un seul policier pour ses 45 000 habitants. De plus, il n'existe que quatre juges pour toute l'île. Des juges qui travaillent dans des conditions difficiles, sans véhicules ni radio de communication[5].

Pourtant La Gonâve ne manque pas d'atout pour amorcer son développement : outre un gisement de pétrole découvert il y a quelques années dans les sédiments marins entre 6000 à 7000 mètres de profondeur dans le Canal de la Gonâve et spécifiquement dans la baie de Rochelois[7], l'île dispose d'un potentiel touristique important.
La Gônave Economic Development Group, une organisation fondée en 1997 et siégeant en Floride, se propose d'investir plusieurs milliards de dollars US sur plusieurs années, capable de générer entre 250 000 et 1 500 000 emplois au niveau hôtelier, agricole, éducatif ou sportif. Parmi les secteurs envisagés : la construction de supermarchés, d'un aéroport international, d'un complexe portuaire industriel et commercial, d'une aire de recherche et de stockage de produits pétroliers, des facilités bancaires, des offres de services de locations de bâtiments à caractère industriel, des compagnies d’électricité en support à l’Électricité d'Haïti (EDH) qui les supervisera, des usines de recyclage du plastique en vue de fabriquer des fibres textiles, un centre de météorologie et Pré-désastre, etc… Sans oublier des jardins botaniques, un zoo et de multiples attractions culturelles. Cependant, la lourdeur et la complexité du dossier semble avoir constitué un frein pour la prise de décision des pouvoirs publics[6].

Sports Modifier

Le club du Roulado FC de Gonave était considéré au début des années 2000 l'orgueil des gonaviens. Il a remporte le championnat national de 1re division en 2 occasions : à l'ouverture 2002 et à la fermeture 2003. Parmi les joueurs ayant évolué au club figurent James Marcelin, Jean-Robert Menelas et Johny Descollines[8].

Personnalités originaires de La Gonave Modifier

Joachim Alcine, boxeur.
Camille Leblanc, ancien Ministre de Justice d'Haiti.
Jean-Robert Menelas, footballeur.
Wilson Saintelmy, chercheur-universitaire en droit (UQAM), expert-conseils et formateur en gouvernance, homme d'affaires.
Wesner Estangel, Consul a L'Ambassade d'Haiti en France
Notes et références Modifier

↑ a et b [PDF] (fr) Population totale, par sexe et population de 18 ans et plus estimées en 2009, au niveau des différentes unités géographiques (page 62) sur le site de l'Institut haïtien de statistique et d'informatique (IHSI)
↑ a, b et c Robart 1987, p. 83.
↑ « Un bateau de 500 passagers fait naufrage à Haïti. » article de Libération du 9 septembre 1997
↑ Haïti: Des milliers de personnes réfugiées sur visiondumonde.fr
↑ a et b Haïti : La Gonâve, l'île de tous les défis
↑ a et b Île de La Gonave : Ouvrir les chantiers de la modernisation d’Haïti
↑ Haïti : sous les gravats, le pétrole…
↑ « Championnat National », sur RSSSF (consulté le 12 décembre 2011)
Idson Saint-Fleur, auteur d'un mémoire de licence sur l'ile de la Gonâve, journaliste et sociologue

Liens Externes Modifier

Guy Robart, « Étude écologique de l'île de la Gonâve (Haïti-Antilles) », Documents de cartographie écologique, Université Joseph Fourier - Grenoble,‎ 1987, p. 82-112 (lire en ligne)
Portail d'Haïti Portail d'Haïti
Portail du monde insulaire Portail du monde insulaire
Portail de la Caraïbe Portail de la Caraïbe

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Gonâve


Sasaye, mesi anpil m'apresye sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-Kout
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Mar 18 Aoû 2015 - 1:55

negmorne, mesi pou foto yo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-Kout
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Mar 18 Aoû 2015 - 1:59

Joel mesi, mwen konen blan sa ki rele "Fre Joel". Mouin gentan swiv chak epizod li.
Li tre enteresan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-Kout
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Mar 18 Aoû 2015 - 2:05

mesi Moreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T-Kout
Star
Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    Mar 22 Mar 2016 - 23:27



Ile Cayemite L 'est De Jeremie



Presqu'ile des Baraderes, Tiburon, Nippes




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ile D'Haiti    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ile D'Haiti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?
» Haiti - the capital of the diaspora? Selebrasyon Ayiti lan Trinidad
» Mirlande Manigat présente les 3 raisons de la popularité de Titid en Haiti
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: