Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ki kote eleksyon saa pral rive?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Ven 9 Oct 2015 - 5:31


Le MUDHAH prône une transition révolutionnaire :

Dans une note, le Comité Directoire du Parti de la Diaspora Haïtienne pour Haïti (MUDHAH) durci sa position suite au rumeur de sélections le 25 octobre prochain

« Considérant que le CEP est à la fois juge et partie et au-dessus de la constitution, des lois et des institutions du pays et n'a pas pris sa part de responsabilité dans la mascarade du 9 août 2015

[...] que le Conseil électoral, la Primature, la Présidence, l'International et d'autres secteurs de la vie économique du pays souhaitent plutôt une sélection qu’une élection [...] pour toutes ces raisons et tant d'autres [...]

le MUDHAH refuse de s'associer à toutes tentatives voulant réduire Haïti en miette et faire l'affaire des “ madrés ” du pays au détriment de la majorité silencieuse. »

En conséquence, le MUDHAH prône « une Transition Révolutionnaire en ce mois d'octobre pour l'organisation des élections crédibles, honnêtes, inclusives et démocratiques le 27 décembre 2015 et le 17 janvier 2016 »...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Ven 9 Oct 2015 - 8:13

SASAYE;

Pwoblem lan se lan DETAY yo tankou AMERIKEN yo di l.
MUDDAH sa a se yon GWOUP DE DWAT si w ka rele yo konsa.

Depi w tande NEG ap pale de GOUVENMAN TRANZISYON al sere VESEL yo tankou yo di.
Se ap menm MOUN yo ,sa ki gen AKSE ak RADYO yo.

Gen anpil NEG ki poze KANDIDATI yo ,ki pa gen BAZ ,se pou EVANTYALITE sa yo.
Gen youn ki menm di ke pou gen yon yon GOUVENMAN TRANZISYON pou 3 ZAN ak madan MANIGAT.
Pou peyi an ta pedi yon lot 3 ZAN anko;paske pa janm gen anyen ki reyalize sou GOUVENMAN PROVIZWA ann AYITI;se SETEN!

Bagay ki pi IJAN se yon KONSEY ELEKTORAL ke yo ka fe KONFYANS .
Gen la PE lan DOMINIKANI apre KONSEY ELEKTORAL san REPWOCH.
Se OGANIZASYON ki pi respekte lan RD.An mwayen 70%POPILASYON DOMINIKANI an lan tout SONDAJ gen KONFYANS lan KONSEY ELEKTORAL DOMINIKEN an.

Pa nou yo ,lan denye lanne yo ,se yon bann ENKONPETAN ,tankou sa DEPATMAN DETA ak e-mail HILARY yo te di.
Yo te di ke se yon bann OGANIZASYON BIDON ki konn nonmen MANM KEP .E-mail yo te di ke MANM sa yo se yon bann ENKONPETAN,KORONPI ,ki fasilman MANIPILAB.

Kanta GOUVENMAN TRANZISYON sa a ;se pou pa gen sa pyes;n a remake ke FANMI LAVALAS pridan sou koze sa a.
Byen pou yo.
Yon gouvenman pwovizwa ak yon MANIGAT?
ADYE!!!!
Yon gouvenman pwovizwa ta posib wi ;AK YON LOT PRES ,pa ak PRES GNBis sa a ki kontinye domine TEREN an!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jafrikayiti
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2236
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Bon neg guinen

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Ven 9 Oct 2015 - 8:59

Pa bliye. se ekspre blan yo te fè yo lage lajan nan men yon pakèt moun fou pou yo enskri kòm "plezidan", anba banyè ti-pati yo mete kanpe toudenkou. Onjektif la se kreye konfizyon sou sous ak responsablite reyèl nan gagòt la.

Reyalite a, Ayiti pa gen anpil pati politik potansyèl, alevwa veritab pati politik. Blan an vle kraze Fanmi Lavalas paske li po ko jwenn mwayen kontwole FL.

Nan moman an, pozisyonman entèlijan an, se pou Ayisyen kore FL, kore lòt pati politik ki gen potansyèl reprezante enstitisyon solid nan lavni peyi a. _ al;ekile pa gen ni dwat, ni goch nan peyi sa a. Blan an achte moun tout tandans ak lajan sal li. Lenmi reyèl la se KOLON an. Kit li parèt ak figi Clinton, kit li parèt ak figi Sean Penn, kolon se kolon e fòk nou neutralize li. Moun sa yo pa janm aksepte limit yo. Se yon maladi sa ye pou yo. Se noumenm ki pou fòse yo òltègèt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Ven 9 Oct 2015 - 9:31

Se sa menm JAF.
Zafe tout PATI POLITIK ak KANDIDA a la PREZIDANS sa yo ;se te yon sel BI ,se pou te konbat FL.
Se te ekzakteman pou kreye KONFIZYON.
Yo te menm envite NEG kreye PATI POLITIK ak zafe 10 MILYON GOUD ki te pwomet.

OZETAZINI ,tout MOUN gen dwa kreye PATI POLITIK.Gen difikilte pou w antre sou BALOT lan ,lan nivo nasyonal.

Se senp si yo te vle limite kantite PATI POLITIK yo ann AYITI si se sa yo te vle fe.
Lan tout DEPATMAN yo si yon pati ta vle lan BALOT an ,se pou yo ta gen yon MINIMOM SIYATI ou byen NIMEWO KAT DIDANTITE .
Ou fe sa e ou elimine tout NEG ki vle rantre lan kous lan ou byen kandida a la prezidans pou 10 MILYON GOUD.
Pouki sa tou se depi lan PREMYE tou yo pou yo fonde PATI POLITIK yo.
Pouki sa se pa t lan dezyem tou.

ALOS ;si te gen 200 pati politik se pou LETA ta bayo yo chak 10 MILYON GOUD?
Men tou tout sa m di la a se pou LA GALRI ,paske tankou w di SOUSOU yo ak PATWON yo te vle sa k te rive an rive ;yo te vle kreye KONFIZYON an.

De tanzantan ,gade sou SIT KEP an ,n a jwenn ke gen NEG ki lan dezyem tou ak 1200 VWA.
MIL 2 SAN.
Si TWOPIK ou byen SEPTAN oganize yon BAL ki gen 1200 MOUN ;yo t ap konsidere BAL sa a yon FYASKO!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Sam 10 Oct 2015 - 23:53

Election marchandage.

D'apres les mechantes langues, tous les partis en face sont nuls. Ils doivent se reconnaitre dans la surprise. Chawly peut-etre? Est-il un Syrien?

John Kerry est alle dire a Sweet Mickey de faire attention. Si l'histoire de fiston est vraie, toute la famille est sous enquete. Pression!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Dim 11 Oct 2015 - 5:29

Byen di MOREAU.

Moun ann AYITI yo gen "brain freeze" yo konprann yo ka predi POLITIK AMERIKEN.
Gen yon ATIK ki paret sou NEW YORK TIMES ki di ke vis-prezidan BIDEN pa t dako oryantasyon DWATIS POLITIK ETRANJE HILLARY CLINTON lan .
Se ann AYITI ak ONDIRAS ke ETAZINI te fe 2 DENYE KOUDETA L yo ou byen 3 denye KOUDETA yo si ,w vle.
KOUDETA 2004 lan pa BUSH,KOUDETA 2009 lan ONDIRAS ke HILLARY te kosyone ak KOUDETA ELEKTORAL ki te mete SWIT MIKI sou pouvwa a ,an 2011.
Lan e-mail HILLARY yo ou ka we se te yon KOUDETA ELEKTORAL ,menm si yo pa rele l konsa.

Bon ,mwen konnen ke AYISYEN pa swiv sa k ap pase lan ONDIRAS ,yon bagay ke yo te de swiv .
Se preske IDANTIK ak sa k ap pase ann AYITI an.
Gen yon ti gwoup FANMI ki kontwole EKONOMI an e le yo pa renmen yon PREZIDAN ,yo mete ak LAME pou yo jete PREZIDAN an ,menm jan yo te fe l pou ZELAYA an 2009 ak kosyonman HILLARY.

Yo di tout MOUN sezi sa AMERIKEN yo ,ap fe lan ONDIRAS.Se pa vini FANMI sa yo ki pou sove yo.

Yo mete pitit PREZIDAN ,anba KOD pou dwog ,KAVALYE POLKA OLIVIER MARTELLY an ;kounye an se FANMI ROLANDO ROSENTHAL lan ,ETAZINI ap mete anba kod.

Fanmi sa a se EKIVALAN FANMI BOULOS lan ann AYITI.Se FANMI ki pi RICH lan ONDIRAS lan.Se EKIVALAN FANMI BOULOS nou gen ann AYITI an.
Se tankou PAT TOMAT ,fanmi sa a lan TOUT SOS.POLITIK,EKONOMIK ,KOUDETAYIS kom yomenm sel.
ETAZINI mete yo an AKIZASYON pou tout kalite KRIM.TOUT FANMI an.
Yo di ke tout MOUN lan ONDIRAS sezi ;menm NEW YORK TIMES ki sanse konnen tout bagay di li sezi.
Alos SWIT MIKI ap voye TIRE sou MANIFESTAN e ap fe lot bagay pou l VOLO ELEKSYON ,veye ZO w!



U.S. Indicts Members of Powerful Honduran Family


By AZAM AHMEDOCT. 7, 2015

Adding to the tempest of anti-corruption cases making their way through Honduras, the United States authorities indicted members of one of the nation’s most elite families Wednesday, charging a former vice president and his son with laundering drug money.

The indictment of Jaime Rolando Rosenthal, a vice president of Honduras in the 1980s and one of its wealthiest men, came as a shock in a country where wealth and political power breed impunity. Also charged was his son, Yani Rosenthal, a former cabinet minister, and his nephew Yankel Rosenthal, a soccer club manager and former minister of investment who was arrested Tuesday evening in Miami. A fourth man, Andrés Acosta García, was also charged.

The Rosenthal family is among the richest in Honduras, with a business enterprise that sprawls across the news media, financial services, telecommunications and real estate interests. The family is accused of laundering money for some of the largest Central American drug syndicates through accounts in the United States, according to the Treasury Department, which also announced sanctions against the three family members.

Some analysts suggested that in charging the Rosenthals, the United States intended to warn the narrow cadre of powerful families who control much of Honduras. The nation is among the most violent in the world and poorest in Latin America. It serves as the transit point for drugs that are smuggled from South America through Mexico to the United States.

“This is a shot across all the elite’s bows in Honduras,” said Steven Dudley, co-director of the research group InSight Crime, who has interviewed Mr. Rosenthal and researched the family.

The move comes in the midst of widespread corruption scandals plaguing the Honduran government, including allegations of a $200 million scheme to defraud the social security system that have drawn tens of thousands of protesters into the streets. The plot involved awarding health care contracts to phantom companies.

Further fueling the outrage was an admission by President Juan Orlando Hernández that some of the siphoned money was used to finance his 2013 campaign for office. Amid the uproar, many Hondurans began calling for the president’s ouster.

Calls for an independent external group to help root out corruption also began to grow, drawing inspiration from Guatemala, which has played host to an effective United Nations-backed agency whose work has led to the arrests of dozens of high-ranking officials and recently forced Guatemala’s president  to resign.

But instead of creating something akin to the commission working in Guatemala, which has investigative authority, the Organization of American States announced an initiative to assist Honduras that many fear will not be able to go as far.

“The internationals will supervise and advise the attorney general in Honduras, but that could mean just about anything and doesn’t give them the solid legal ground to take on politically charged cases,” said Eric L. Olson, associate director of the Latin American Program at the Wilson Center in Washington.




Benjamin Weiser contributed reporting.

A version of this article appears in print on October 8, 2015, on page A4 of the New York edition with the headline: U.S. Indicts Members of Powerful Honduran Family. Order Reprints| Today's Paper|Subscribe  
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Dim 11 Oct 2015 - 5:52




Le Honduras manifeste contre la corruption

Le Monde.fr avec AFP et AP | 20.06.2015 à 09h15



Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Classer
age: http://s2.lemde.fr/image/2015/06/20/534x0/4658396_6_c118_environ-30-000-manifestants-defilent-le-19_9c3b375191f868b4cf6f8d7715bc0157.jpg
Environ 30 000 manifestants défilent le 19 juin à Tegucigalpa pour demander la démission du président hondurien Juan Orlando Hernandez accusé de corruption. Ils scandent « dehors J.O.H! » -- les initiales du chef de l'Etat.
Des milliers de manifestants ont défilé vendredi 19 juin à Tegucigalpa pour la quatrième semaine consécutive pour demander la démission du président hondurien Juan Orlando Hernandez accusé de corruption.

Environ 30 000 personnes se sont rendues en direction des bureau du procureur du Honduras, selon des militants, en scandant « dehors J.O.H! » -- les initiales du chef de l'Etat.
« Nous sommes ici parce que nous sommes indignés », a déclaré à Rafael Alegria, député du parti Libertad y Refundacion (Libre - opposition). La veille, la vice-présidente du Congrès, membre du parti national au pouvoir, a été accusée de fraude et falsification de documents dans l’affaire de détournement de fonds au détriment de la Sécurité sociale.

Détournement de fonds de la Sécurité sociale

Depuis quatre semaines, le président affronte une vindicte populaire alimentée par la révélation de ces détournements de fonds, notamment au bénéfice de son parti.

Il a dû admettre que son Parti national (PN, droite) avait reçu 136 000 dollars de cet organisme ayant servi à financer sa campagne présidentielle en 2013. Ses adversaires affirment qu'il a même reçu 90 millions de dollars de la Sécurité sociale.

Le président écarte cependant toute éventualité de démission, s'affirmant étrangers à ces faits. « Je n'ai rien à voir avec ça (les détournements au sein de la Sécurité sociale) », a assuré le président Hernandez, dont le mandat s'achève en 2018.

Manifestations au Guatemala

Au Guatemala voisin, les dirigeants sont aussi visés par des accusation de corruption. Début mi, la vice-présidente Roxana Baldetti, éclaboussée par une affaire de fraudes aux droits de douanes, a dû démissionner. Le président de la banque centrale et celui de la sécurité sociale (IGSS) du Guatemala ont par ailleurs été arrêtés, soupçonnés de fraude. Depuis, le pays connait une série de manifestations pacifiques inédites exigeant la démission du président Otto Pérez, soupçonné d'être lui aussi impliqué dans un vaste scandale de fraude et corruption.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/06/20/le-honduras-manifeste-contre-la-corruption_4658397_3222.html#imrE5mbU6TlyWePr.99


Wi MOUN lan ONDIRAS yo di yo gen ASE.Yo te di yo ke ZELAYA pa t bon ,li t ap vin mete DIKTATI ,paske li te vle fe kek ti REFOM.

LAME ak gwo FANMI yo mete ANSANM pou ba li KOUDETA .PREZIDAN ke PRES lan ak GRAN FANMI yo kontribye pou yo mete se yon bann ADMINISTRASYON CHAT MIMIMYAW ki ap seche KES LETA.
A ki peyi ke nou we ke ONDIRAS sanble?(lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Dim 11 Oct 2015 - 9:34

Yon ti paragraph sou ATIK LE MONDE yo ;
Pasaj sa a apwopriye paske yo di ke KANDIDA PHTK yo ,prensipalman KANDIDA a la PREZIDANS li an ,ap fe KANPAY ak LAJAN LETA.
San lot KOMANTE:

Détournement de fonds de la Sécurité sociale

Depuis quatre semaines, le président affronte une vindicte populaire alimentée par la révélation de ces détournements de fonds, notamment au bénéfice de son parti.

Il a dû admettre que son Parti national (PN, droite) avait reçu 136 000 dollars de cet organisme ayant servi à financer sa campagne présidentielle en 2013. Ses adversaires affirment qu'il a même reçu 90 millions de dollars de la Sécurité sociale.

Le président écarte cependant toute éventualité de démission, s'affirmant étrangers à ces faits. « Je n'ai rien à voir avec ça (les détournements au sein de la Sécurité sociale) », a assuré le président Hernandez, dont le mandat s'achève en 2018.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Dim 11 Oct 2015 - 23:20

Rectification. On pourrait aussi l'accuser de terrorisme d'Etat. You never know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Lun 12 Oct 2015 - 17:36

Te gen yon ELEKSYON lan GINEN peyi AFRIKEN an.
A ki lot peyi sa sanble.(lol)?

Omwens GINEN kite MOUN vote a diferans de AYITI!


Guinée : l’opposition dénonce une « fraude massive » et réclame l’annulation du scrutin

Le Monde.fr avec AFP|  Le 12.10.2015 à 19h15  •  Mis à jour le 12.10.2015 à 20h10  

image: http://s2.lemde.fr/image/2015/10/12/768x0/4788044_7_18b2_des-guineens-attendent-pour-voter-le-11_ca273aa599e7ed93bf58c75ddc86e515.jpg
Des guinéens attendent pour voter, le 11 octobre, à Conakry. i
Les sept adversaires au président sortant Alpha Condé ont réclamé lundi 12 octobre l’annulation du premier tour de l’élection présidentielle en Guinée qui s’est tenu la veille, sans attendre les résultats, assimilant les nombreuses difficultés d’organisation à « une fraude massive ».

Le scrutin s’est globalement déroulé dans le calme, mais sous tension. La campagne d’Alpha Condé le donne réélu dès le premier tour, un objectif que ses concurrents jugent irréalisable sans fraude caractérisée. Et ce, cinq ans après une victoire à l’arraché au second tour sur le chef de l’opposition Cellou Dalein Diallo.

Lire aussi : En Guinée, le pire n’a pas eu lieu

Bien qu’aucune statistique de participation nationale ne soit disponible, les Guinéens ont voté massivement dimanche 11 octobre, malgré des difficultés en tout genre : retards, manque de matériel, électeurs sans carte ou au contraire munis de carte mais ne figurant pas sur le registre de leur bureau, listes sans ordre ni alphabétique ni numérique. Les premiers résultats n’étaient pas attendus avant mardi.

« Une mascarade » électorale selon l’opposition

« Ca a été une mascarade, une fraude massive qui a été organisée toute la journée et qui continue aujourd’hui à nouveau dans les commissions administratives de centralisation de vote », a déclaré M. Diallo au cours d’une conférence de presse conjointe avec les six autres concurrents d’Alpha Condé.

« La Céni [Commission électorale nationale indépendante] ne peut pas décider qu’on peut voter sans enveloppe, ou sans émargement », comme elle l’a fait en cours de route, en raison de la carence d’enveloppes, a-t-il indiqué à titre d’exemple. Et de préciser : « Nous ne pouvons pas, vraiment, accepter ce scrutin-là. Nous demandons son annulation et nous ne reconnaîtrons pas les résultats qui vont être issus de ces urnes ».

Lire aussi : Les Guinéens ont voté en masse, sous haute sécurité

Le leader de l’opposition a également promis de mobiliser ses partisans dans la rue. « Nous avons le droit de manifester, on le fera », a-t-il assuré. On n’a pas de recours, la justice est inféodée, la justice, la Céni, les institutions ne sont pas des institutions indépendantes, malheureusement ».

Les observateurs de l’UE plus nuancés

Les six autres candidats se sont joints à cet appel, sans toutefois se prononcer sur le mot d’ordre de manifestation, à l’exception de la seule femme, Marie Madeleine Dioubaté, qui a demandé à ses militants de « garder le calme, de ne pas descendre dans les rues ».

Lire aussi : Où en est l’épidémie d’Ebola ?

« Nul ne souhaite que ce pays brûle, nul ne souhaite que les citoyens s’affrontent, cailloux contre cailloux, bâtons contre bâtons, mais toutes les conditions ont été créées, en amont comme en aval, pour qu’on en arrive à ça », a dénoncé l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté. « Vous ne pouvez pas organiser les conditions d’un désordre dans votre pays juste pour gagner les élections », a renchéri un autre ancien premier ministre, Sidya Touré, arrivé en troisième position en 2010, qui a fustigé un « processus totalement vicié ».

Le chef de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE), Frank Engel, a en revanche dressé dimanche un tableau favorable, considérant que le « vote se passe bien » malgré des retards en série. « Ce que nous avons vu, observé, et ce qui nous a été signalé, pour moi n’entache pas la régularité du vote », a-t-il estimé, égratignant toutefois au passage le degré de préparation de la Céni. La Mission d’observation de l’UE doit présenter ses premières conclusions sur le scrutin mardi 13 octobre lors d’une conférence de presse.



En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/10/12/guinee-l-opposition-denonce-une-fraude-massive-et-reclame-l-annulation-de-la-presidentielle_4788045_3212.html#whuPmVguuKMy0F7L.99
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Lun 12 Oct 2015 - 22:23

Je n'ai pas l'impression qu'on laisse les gens voter en Guinee. Du moins, ce n'est pas ce que j'ai compris.

J'ai parle de terrorisme d'Etat dans le cas de Martelly parce que j'entends de temps en temps que ses hommes sont a l'origine d'incidents violents et d'accidents. C'est aussi ses bandes qu'on accuse d'avoir perturbe les bureaux de scrutin.

Neg guinen dormi lan kafou... Haitian non-sense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Lun 12 Oct 2015 - 22:26

Je vous rappelle qu'on est en elections au Canada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Mar 13 Oct 2015 - 6:44

Non ;
Yo di ke te gen IREGILARITE lan ELEKSYON GINEN yo ,men MOUN yo te soti pou yo vote an MAS.
Depi 2006 ann AYITI se yon KONSTAN pou anpeche MOUN VOTE.An 2006 ,lan pa mete anpil BIRO VOT lan SITE SOLEY kote yo sispek PREVAL te gen FOS ,se te le yo te konprann PREVAL te LAVALAS toujou.
Tankou w ka we lan ELEKSYON DIMANCH lan ;kote yo louvri BIRO VOT yo an RETA ,yo te pwolonje VOT lan pa 2 ZE D tan.

Gen anpil peyi ann AFRIK ,VOTE vin ROUTIN ;lan peyi tankou GHANA.Menm lan yon peyi tankou NIJERYA ,yon peyi de preske 200 MILYON MOUN,te gen yon ELEKSYON ANE sa a ke yon prezidan an FONKSYON pedi yon eleksyon e se pa t menm yon radmare.
Opozisyon te genyen ak 50%+,prezidan sotan an pedi ak 40%+

Gen anpil peyi ann AFRIK ki pa gen retrograd ki ap dirije nou yo ki ap dirije toujou.

Lan GINEN ;yo ka volo ELEKSYON lot jan ,men yo ankouraje MOUN VOTE.
Sa pa fet ann AYITI ,depi KEK TAN.
Si nou pa veye zo nou ,N AP GEN DE MWENZANMWEN peyi pou nou konpare ak nou ann AFRIK.
N ap vreman deye KAMYONET lan sou tout la LIY:


Présidentielle en Guinée : les électeurs ont voté dans un climat apaisé
12 octobre 2015 à 09h13  — Mis à jour le 12 octobre 2015 à 09h15  



Par Diawo Barry - à Conakry

À Conakry et dans le reste du pays, les Guinéens se sont déplacés en masse dimanche pour choisir leur futur président. Un scrutin placé (pour le moment) sous le signe de la concorde, même si le défi de la transparence reste à relever pour des résultats attendus d'ici à cinq jours. Reportage.
 
Considéré comme à risque, le scrutin présidentiel guinéen du dimanche 11 octobre 2015 a déjoué les pronostics et s’est déroulé dans un climat apaisé sur tout le territoire national, notamment dans la capitale Conakry qui a pourtant connu deux jours de violences électorales avant le vote. Et si l’objectif de la transparence sur l’ensemble du processus reste encore à réaliser, celui de la participation semble avoir été atteint haut la main.

Aucune déclaration officielle sur le taux de participation des six millions des Guinéens appelés aux urnes n’avaient été faite dimanche soir, mais de l’avis de tous les observateurs, l’affluence des électeurs n’a pas faiblit devant les bureaux de vote, dont certains, ouverts tardivement, n’ont fermé qu’à 20h au lieu de 18h GMT, sur autorisation de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Selon cette institution, les résultats provisoires ne seront connus qu’après cinq jours. En attendant, les Guinéens restent suspendus à FM Guinée 2015, une synergie de radios privées qui annonce les résultats partiels au compte goûte et par bureau de vote, grâce à des journalistes déployés à travers le pays.


À lire aussi :
Élection présidentielle en Guinée : le pari (risqué) de Cellou Dalein Diallo
Des griefs contre la Ceni

La discipline et la mobilisation des électeurs contrastaient avec les difficultés techniques rencontrées sur le terrain. Hormis les retards dans l’ouverture de certains bureaux de vote, le problème majeur a été la lenteur occasionnée par l’inscription anarchique des électeurs dans les registres d’émargement. Avec des petits portraits et de nombreuses pages à feuilleter, le vote d’un électeur pouvait banalement prendre dix minutes. Sans compter les risques de voir certains renvoyés au motif que leur nom n’a pas été retrouvé, au terme d’une recherche laborieuse. Dans certains bureaux de vote, les membres ont préféré opter pour l’appel nominatif suivant l’ordre d’inscription des électeurs dans le registre d’émargement. Ce qui, non plus, n’était pas sans conséquences : le premier arrivé est rarement le premier servi et certains appelés sont absents.


Les difficultés techniques n’entachent pas la régularité du scrutin, a déclaré le chef de la Mission d’observation électorale de l’UE

Le bureau de vote 6, situé dans l’enceinte du Centre de perfectionnement aux techniques automobile et mécanique (Cepertam), quartier Concasseur (Ratoma), semble avoir trouvé la meilleure solution. L’assesseur dictait le nom de l’électeur qui était recherché non par une seule personne mais par l’ensemble des membres du bureau, aidés des délégués des partis politiques qui s’étaient repartis la dizaine de pages du registre d’émargement. « On a démarré le vote presque à 9h parce que le matériel était indisponible, explique Daouda Mohamed Souaré, le président du bureau. On était obligés de travailler en équipe », se justifie-t-il.

Les difficultés techniques susmentionnées, bien qu’elles contredisent l’assurance affichée par la Ceni par rapport à sa préparation effective, n’entachent pas la régularité du scrutin, a déclaré dimanche à la mi-journée Frédéric Engel, le chef de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne, MOE-UE.


À lire aussi :
Présidentielle guinéenne : un coup KO pour Alpha Condé ?
Fait divers

Dans la catégorie insolite, il faut noter que les membres du bureau de vote 6 au Cepertam auront débordé de créativité. Une carcasse de bus leur a servi de bureau et a pallié le probleme du manque d’espace. Et le vote « roulait » cinq sur cinq, à la satisfaction du président du bureau, Daouda Mohamed Souaré. « Le hasard nous a conduit à cette solution et on s’est adapté. On a tourné en rond le matin, toutes les salles étaient fermées. Finalement, nous nous sommes dit que le bus était mieux et nous y avons emmnagé. Nous sommes même en avance par rapport à ceux qui sont mieux abrités », témoignait-il dans l’après-midi. Effectivement, à 16h50, 350 électeurs sur 495 inscrits avaient réussi à y voter. Au même moment, de longues files étaient visibles devant des bureaux de vote voisins.
Diawo Barry  




Epitou yo di ak ED CHINWA yo ,ALPHA CONDE fe anpil REYALIZASYON ,youn ladan yo se yon gwo PAPA BARAJ IDROELEKTRIK:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Mar 13 Oct 2015 - 8:09


Si nou pa veye zo nou ,N AP GEN DE MWENZANMWEN peyi pou nou konpare ak nou ann AFRIK.
N ap vreman deye KAMYONET lan sou tout la LIY:


Jowèl, frè m,
Tout peyi afriken yo pran devan nou.
Gade ata Somali:

https://m.youtube.com/watch?v=SoGiCHfGBzg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Mar 13 Oct 2015 - 9:24

Pa gen BOUCH non SASAYE.

Lan AMERIK lan ,te gen 3 peyi ki te lan pwen nou ;se te NICARAGUA,BOLIVI ak ONDIRAS.
Peyi sa yo malgre pwoblem ap pase kite nou ak tout VITES.

Menm ONDIRAS ,malgre ke AMERIKEN yo te fe yon KOUDETA an 2009 ki te mete peyi an TET ANBA ,lan sans y ap pran men yo.

CHINWA yo ap konstwi yon CHEMEN DE FE ,ki 375 MIL LONGE ki ap travese tout ONDIRAS.Malgre ke MOUN lan ONDIRAS yo kanpe pou yo rele "BARE VOLO" ,men tou y ap degaje yo ;yo we ke AVNI an pa avek ETAZINI ak KONPAYEL li yo.

Pou LAFRIK menm se pa pale ak de EKONOMI ak 7 ou 8 % KWASANS.
Pa gen anyen nou ka fe.Se tankou yon ti KLIB NEG SOT

Lan e-mail ke HILLARY te voye yo ,ki deklasifye ,manmzel di ke KONSEY ELEKTORAL 2010 se yon KONSEY ELEKTORAL ki gen MOUN ki pa konn anyen lan anyen ,ki fasilman manipilab ,e ki te nonmen pa OGANIZASYON SOSYETE SIVIL BIDON.
Mezanmiwo ,men lan ki sa nou pran.
Sanble KEP sa a nou genyen an ,sanble li pi MAL.

Si nou pa veye ZO nou tankou w di nou kapab se sel peyi mwen avanse ki ap rete ,petet ak AFGANISTAN ki lan la GE tout tan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Mar 13 Oct 2015 - 10:25

Les pays africains avancent depuis un bon moment. Voyons ce qui vient de se passer au Burkina Faso alors que chez nous, on vient kidnapper le president en fonction, on l'exile pour sept ans tout simplement parce que le blanc ne l'aime pas. Et quand il reussit a regagner son pays, on continue a le persecuter rien que pour dissuader ses partisans et les egailler le moment venu. La consigne a ete de faire languir la population jusqu'a la rendre desabusee. Et quand finalement, la mascarade est commencee, les instances multiplient les coups bas, les allees et venues, les visites officielles, les rencontres improvisees pour trouver la maniere la moins apparente pour bafouer la population qui, semble-t-il, n'a pas abandonne la partie.

Moi, je ne marche plus dans le bluff haitien: ce pays n'existe que sur papier depuis Jean-Claude Duvalier si ce c'est pas plus tot. Tout ce qu'on est en train de laisser aux generations futures, c'est un enclos.

Depi nan Ginen, neg rayi neg. Ceci n'est point un cliche comme JOEL pense.

Dans vingt ans, on sera en train de discuter du meme probleme. Je n'ose plus nous comparer aux autres; nous avons battu tous les records de politique de sous-traitance. La politique en Haiti ne sert pas les gens.

Qu'on arrete une fois pour toute de traiter Haiti de colonie francaise alors qu'on mise sur John Kerry, qu'on se remet aux Americains tout en se voulant anti-imperialistes.

Oh! Que je suis de bonne humeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15106
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Mar 13 Oct 2015 - 13:39

Qu'on arrete une fois pour toute de traiter Haiti de colonie francaise alors qu'on mise sur John Kerry, qu'on se remet aux Americains tout en se voulant anti-imperialistes.



Mwen pa konn si se ak mwen w ap pale.Si se sa,mwen pa ta renmen KERRY ranje anyen;byen ke se pa tout TAN moun ka predi politik AMERIKEN jan gen NEG ki konprann li an.

Neg ki te fe KOUDETA an 1991 yo pa t gen lan TET yo ke MOUN ki te fe yo fe KOUDETA a ,se yomenm ki t ap vin chase yo ,byen ke se pa yon bon egzanp.

Sa nou mande se pou AMERIKEN yo "BAS LES PATTES" yo pa mande yo pou yo vin ranje anyen.
Si AMERIKEN yo ekate TET yo ;n ap ka regle zafe nou pou kont nou.FOS KOUDETAYIS yo se lan AMERIKEN yo li yen.

Si AMERIKEN yo wete KO yo ,menm jan yo te fe l an DOMINIKANI an 1996; tout GNBis ,koudetayis,poutchis ,PRES SOUSOU an ;yo tout t ap vole GAGE!
Nou pa bezwen AMERIKEN pou nou ranje peyi nou;AYISYEN kapab fe l yomenm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7688
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Mar 13 Oct 2015 - 16:30


Meriken pa lan ranje anyen pou pèsonn.
Gade Irak, gade Afganistan, mezanmi gade sa yo fè Libi Kadafi an.
Yo te sòti pou yo kraze Siry nèt, men genyen yon alyans ka p dejwe plan yo.
Gwo dezòd militan Isi, ak Boko se reyaksyon sou zak meriken lan zòn operasyon sayo.
Alò, poukisa se Ayiti yo ta vinn ranje.

Mwen deja di nou lè yon etranje vinn griyen dan ba nou, pa konprann se zanmi nou yo ye poutèt sa. Mete granmoun sou nou.
Petèt sa kapab mache sou plan romantik avék fanm, men pa kite evangelis, antreprenè, politisyen ak manm Ngo vinn chame nou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   Mar 13 Oct 2015 - 18:02

JOEL,

Nous devrions être capables de résoudre, de régler nos propres problèmes mais comment s'affranchir du joug américain?

Sasaye, en effet, personne n'est fiable dans ce pays maffieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ki kote eleksyon saa pral rive?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ki kote eleksyon saa pral rive?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ki kote eleksyon saa pral rive?
» Kominike: konsign e moun nou dwe chwazi nan eleksyon ki pral vini an...
» ESKE KEP PRAL BAY REZILTA POUSANTAJ AK VOT PREMYE TOU AVAN DEZYÈM TOU ELEKSYON
» Eleksyon pral koute 66 milyon dola meriken
» Maxine Waters kont eleksyon yo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: