Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 E SI YON FANM TANKOU ERTHA TROUILLOT TE PREZIDAN PEYI DAYITI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

MessageSujet: E SI YON FANM TANKOU ERTHA TROUILLOT TE PREZIDAN PEYI DAYITI   Jeu 21 Jan 2016 - 21:09

Et si les femmes dirigeaient Haïti…
21/01/2016 20:36:00  

 Ertha Trouillot


« Nous avons osé être libres, osons l’être par nous-mêmes et pour nous-mêmes » avait dit l’Empereur Jean-Jacques Dessalines.  Aujourd’hui encore ces mots résonnent comme une fausse alerte dans la tête et dans la conscience de bons nombres d’Haïtiens. Comment espérer que les choses changent si nous ne donnons pas le ton sur ces choses qui doivent changer ?  Encore et encore on se plaint, et à l’instar de Jean-Baptiste le prophète, on prêche dans le désert. Un désert si aride que même le soleil ne visite plus.  En lisant l’histoire d’Haïti, il n’est pas difficile de voir que les élections en Haïti ont toujours été une source de discorde, de division, de compromis, de désordre, de vols, de marchandage, et d’ingérence.  La réalité est que nous les Haïtiens de par notre mauvaise foi ne sommes plus en mesure de dialoguer entre nous ; nous ne sommes plus en mesure de faire preuve de bon sens, nous ne sommes plus en mesure de vivre ensemble,  et nous ne sommes plus en mesure de prendre des décisions pour le bénéfice du plus grand nombre. 
On ne peut pas passer par quatre chemins pour dire que les choses vont mal dans notre pays.  On voudrait bien être optimiste mais nous n’avons jamais osé être libres par nous-mêmes et pour nous-mêmes ; par conséquent nous sommes victimes de notre propre passivité.     
Les évènements politiques de ces trente dernières années sont révoltants dans la mesure où comme peuple on pourrait faire mieux, on doit faire mieux, on est obligé de faire mieux ! Le changement d’ont on a besoin doit être non seulement un changement dans nos pensées, dans nos actes, et dans nos attitudes mais aussi un changement dans nos objectifs, dans nos visions, et dans nos prises de positions. Il n’y a pas de formule magique pour diriger un pays et Haïti ne devrait pas être l’exception à la règle.  La crise actuelle dite crise politique n’est que le résultat des luttes incessantes sans issues entre une classe politique immature et sexiste. Les faits prouvent que tant que la classe politique ne fait pas preuve de maturité et que les femmes ne sont pas complément intégré dans la vie politique on n’ira nulle part. Parler de maturité politique implique une intégration totale et homogène de tous les Haïtiens : jeunes, vieux, riches, pauvres, noirs, mulâtres, la Diaspora, et surtout les femmes. 
Encore une fois les femmes n’ont pas assisté au tirage électoral haïtien lors des dernières élections de 2015. On aura tout dit de bien ou de mal sur les élections mais nul ne peut ignorer que dans toute l’histoire d’Haïti une seule personne a été en mesure de réaliser des élections plus au moins acceptables et cette personne-là n’est autre qu’une femme, la seule et l’unique Mme Ertha Pascal Trouillot dont nous les femmes sont très fières. Eh oui c’est un fait et bien que les résultats n’ont jamais été publiés,  on est certain que les élections de Décembre 1990 furent les seules élections plus au moins acceptables et pourquoi ?  A part du fait que tout le monde savait qu’il y avait qu’un seul candidat qui pouvait gagner ces joutes mais une femme était au pouvoir.  Ce n’est pas la propagande d’une idéologie féministe mais l’idée c’est de dire NON à tout ce que nous comme peuple a vécu pendant ces soixante-dix dernières années pendant que nos hommes ont dirigés le pays.  Ces hommes-là des politiciens les uns plus méchants que les autres, les plus inconscients que les autres, les plus bavards que les autres, les plus rusés que les autres, les plus égoïstes que les autres, et les plus machistes que les autres.  La mauvaise foi et les égos mal placés de ces hommes-là ne rendent pas service au pays.  Les élections du 9 Aout et du 25 Octobre 2015 nous prouvent à nouveaux comment nos hommes, nos politiciens, et nos dirigeants manquent de visions.  Ils ne pensent qu’à eux-mêmes et leurs petits intérêts d’hommes mesquins.  La présence des femmes au sein du Conseil Electoral Provisoire semblait être une bonne chose mais avant que des doutes sérieuses de corruptions viennent planer sur ces femmes-là.  La police et la justice doivent faire leur travail pour s’assurer que ces dames ne sont pas victimes de la méchante de nos politiciens certains mal aimés et mal formés qui ne veulent pas donner une chance aux femmes pour servir pleinement et activement dans la vie politique.     
Avoir des femmes au pouvoir en Haïti pourrait être cette bouffée d’air fraiche que notre pays a tant attendu. C’est le moment de rassembler tous nos compatriotes haïtiens, hommes, femmes, et la Diaspora sous l’égide de notre devise l’union fait la force pour consolider notre indépendance vieille de deux cent douze ans.  Si l’on veut changer les choses pourquoi ne pas donner une chance aux femmes, pourquoi ne pas donner la parole aux femmes, et on veut parler des femmes capables, éduquées, et prêtent à diriger. 
Ce n’est plus un secret que pendant deux cent douze ans les hommes ont essayé et ils ont piteusement échoué. Aujourd’hui la lutte pour une Haïti meilleur n’est plus celle des hommes mais aussi celle des femmes, ces femmes et  mères qui ne peuvent plus pleurer leurs enfants tombés sous les armes assassines ; ces femmes et épouses qui ne veulent plus pleurer la mort de leurs maris lâchement tués par des hors la loi ; ces femmes qui ont marres d’être marginalisées de la vie politique, violées, maltraitées, exploitées, et tuées. 
On veut croire que nos hommes politiciens ne sont pas tous des incompétents, on veut croire que nos hommes ne sont pas tous des ignorants, mais on croit que nos hommes et spécialement certains de nos dirigeants sont de mauvaise foi, de très mauvaise foi.  A ce point ce n’est plus une affaire de Têt Kalé, de Lavalas, de Pitit Dessalines, de Renmen Ayiti, de Konviksyon pour ne citer que ceux-là, mais c’est vraiment une affaire d’Haïti où si les hommes haïtiens aident dans une intégration complète des femmes dans la vie politiques les choses changeront. 
Peut-être que ce n’est pas pour aujourd’hui ou demain mais tôt ou tard le changement du pays passera par les femmes et avec les femmes. Les femmes haïtiennes qui veulent participer pleinement dans la vie politique haïtienne ont le droit de rêver d’un pays où elles seront le moteur du changement tant espéré et comme a dit Ellen Johnson Sirleaf,  première femme élue à la tête d’un État africain, le Liberia « Si vos rêves ne vous font pas peur, c’est qu’ils ne sont pas assez grands. » 
Soeurette Michel, Esq. 
LLM in Intercultural Human Rights 
MS in Criminal Justice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
E SI YON FANM TANKOU ERTHA TROUILLOT TE PREZIDAN PEYI DAYITI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» E SI YON FANM TANKOU ERTHA TROUILLOT TE PREZIDAN PEYI DAYITI
» KISA ELÈKSYON YON FANM TANKOU MANIGA TA REPREZANTE POU PEYI DAYITI
» RETRO: REVELASYON EX PREZIDANT ERTHA TROUILLOT SOU PASASYON POUVWA AK ARISTIDE
» ESKE YON TÈT MATO, YON VILGÈ 2 PIK TANKOU MARTELLY KAP PREZIDAN PEYI DAYITI
» Koudeta janvye 91, Ertha Pascal Trouillot live l premye fwa, li fistije Aristid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: