Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sa RED pou MATELI ak ZWAY li yo!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15010
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Sa RED pou MATELI ak ZWAY li yo!   Ven 22 Jan 2016 - 19:11

Jodi an te gen youn lan pi GWO MANIFESTASYON ke peyi an janm genyen.

MATELI te gen pou l bay yon MESAJ A LA NASYON apremidi an ;misye rantre anba pay.

Moun yo mande pou MATELI BAY DEMISYON l ,anvan 7 FEVRIYE e DEMISYON tout KONSEY ELEKTORAL lan IMEDYATMAN:




Haiti Postpones Presidential Runoff Vote


By FRANCES ROBLESJAN. 22, 2016



PORT-AU-PRINCE, Haiti — A runoff election to choose the next president of Haiti was postponed on Friday less than 48 hours before it was to take place, as protesters who expected a rigged outcome began to block roads and burn voting centers.

Haiti, the poorest country in the Western Hemisphere, has been stuck in an election-related political impasse since October, when 54 candidates ran for president in a race that opposition leaders and human rights groups said was mired in fraud.

The current president’s handpicked successor, Jovenel Moïse, a banana exporter who was virtually unknown in Haiti, officially came in first with 32.8 percent of the vote. Jude Célestin, a former state construction company official who was ousted from the 2010 race after election fraud, came in second with 25 percent.

“Today is a victory for the democratic sector in Haiti and Haitians everywhere who are struggling for true democracy, good governance and an end to corrupt practices,” Mr. Célestin said through a spokesman.

Mr. Moïse’s spokeswoman said he was in meetings and was not available for comment.

The United States and the Organization of American States said its observers showed the results of the race appeared accurate, despite the problems with the first round of voting. The president, Michel J. Martelly, insisted that opposition groups had exaggerated claims of fraud for political purposes. On Thursday night, he addressed the nation to encourage citizens to vote.

The race originally had been scheduled for late December, but was postponed to January so that an electoral commission could examine a portion of the tally sheets. The commission showed sloppy errors and troubling signs — such as voters who lacked an electoral ID number — in a vast majority of the sheets.

On Friday, protesters in the capital marched in the streets promising an increase in violence and vowing that “guns would become legal” by 6 p.m. Many demonstrators demanded the president’s resignation.

In Delmas 75, a sprawling and gritty Port-au-Prince neighborhood, one man proudly displayed bullets to the growing crowd, holding three in his mouth and two in his raised arms.

“Today the situation went beyond control,” said Simon Desras, a former senator. “They were planning to organize an election for one candidate: Jovenel running against Mr. Jovenel.”

The electoral council did not announce a date for the new election or explain what steps would be taken after Feb. 7, when the current president’s mandate ends. The political parties could not reach a compromise on who would take over after Feb. 7 in a situation the United States had described as unconstitutional and “de facto.”

“This is the time for all sectors to come with an agreement that allows the process to go forward and to have a new president elected freely and fairly,” said Reginald Boulos, president of the National Chamber of Commerce and Industry.

“The president and the Parliament have to show that Haitians can find a solution without outside intervention.”




Abraham Pierre contributed reporting.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15010
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Sa RED pou MATELI ak ZWAY li yo!   Ven 22 Jan 2016 - 19:22







Les élections de dimanche sont annulées

22 janvier 2016 18h44 | Amélie Baron - Agence France-Presse à Port-au-Prince | Actualités internationales

Une pancarte à l'effigie du candidat présidentiel Jovenel Moise

Photo: Hector Retamal Agence France-Presse
Une pancarte à l'effigie du candidat présidentiel Jovenel Moise

L’annulation de dernière minute vendredi de l’élection présidentielle controversée prévue dimanche en Haïti — pour des « raisons de sécurité » — a plongé une nouvelle fois le pays dans l’incertitude politique.

Pierre-Louis Opont, le président du conseil électoral provisoire (CEP), responsable de l’organisation des scrutins en Haïti, a justifié le report du vote, annoncé à moins de 48 heures des scrutins, par l’« ensemble d’incidents et d’actes violents sur l’ensemble des infrastructures du conseil ». Il n’a donné aucune nouvelle date.

Plus d’une douzaine de bureaux électoraux ont été incendiés ou attaqués en province dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le président du CEP a donc annoncé le report sine die des élections « pour des raisons évidentes de sécurité ».

Le second tour de l’élection présidentielle et des législatives partielles étaient prévus mais l’opposition a multiplié les manifestations pour dénoncer « un coup d’État électoral » fomenté par le président Michel Martelly.

Au premier tour du scrutin présidentiel le 25 octobre, le candidat du pouvoir, Jovenel Moïse, a recueilli 32,76 % des voix, contre 25,29 % pour Jude Célestin, qui a qualifié ces scores de « farce ridicule ».

Après l’annonce de l’annulation des élections, Jude Célestin a expliqué à l’AFP qu’il considérait cela comme « une solution sage ». « Tardive certes, car nous avons dépensé des sous que nous n’avions même pas, ce qui montre l’irresponsabilité de nos dirigeants. Mais mieux vaut tard que jamais », a-t-il indiqué.

Victoire de la démocratie

Pour le candidat de l’opposition, « c’est une victoire pour la démocratie, pas seulement pour moi, car je n’étais pas le seul à combattre cette “sélection” ».

M. Célestin, qui n’a pas fait campagne, avait indiqué dès lundi qu’il refusait de participer au scrutin de ce dimanche.

Aucune réaction ou commentaire du candidat du pouvoir n’a pu encore être recueilli. Son équipe de campagne a seulement précisé à l’AFP que Jovenel Moïse « est en réunion ».

Les milliers de manifestants, qui avaient à nouveau pris les rues vendredi midi pour contester la tenue des scrutins, se sont réjouis à l’annonce de l’annulation, mais la liesse a été de courte durée.

Devant le siège du conseil électoral, étape prévue dans son parcours, la foule a été violemment dispersée par les policiers qui ont lancé des grenades lacrymogènes. Des tirs à balles réelles ont aussi été entendus par les journalistes de l’AFP.

La panique a alors gagné la commune de Pétionville, où se situe le siège du CEP. Une personne a été blessée par balle, trois voitures ont été incendiées et plusieurs vitrines de magasins brisées dans cette banlieue aisée de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince.

Après un premier report des scrutins présidentiels et législatifs en raison des contestations de l’opposition, cette annulation des élections plonge à nouveau Haïti dans l’incertitude. Respecter la date constitutionnelle du 7 février pour la passation du pouvoir présidentiel semble impossible.

Le président du CEP a expliqué aux journalistes lors d’un point de presse attendre « la réaction de l’exécutif pour discuter du problème avec lui, car notre interlocuteur immédiat en matière électorale c’est l’exécutif ».

Un gouvernement intérimaire pourrait prendre en charge la gestion des affaires courantes après le 7 février et organiser la tenue d’élections d’ici avril, selon les informations recueillies par l’AFP auprès de diplomates.

Le président de la République Michel Martelly devait prononcer, depuis le palais national, un discours à la nation vers 21 h, mais cette allocution a été annulée sans explication.

Depuis la fin de la dictature des Duvalier en 1986, Haïti connaît une crise démocratique émaillée de coups d’État et d’élections contestées qui fragilisent le développement économique du pays, encore marqué par le terrible séisme de janvier 2010 qui a fait plus de 200 000 morts.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5817
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Sa RED pou MATELI ak ZWAY li yo!   Ven 22 Jan 2016 - 20:12

Les électeurs haïtiens ont gagné une bataille.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7620
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Sa RED pou MATELI ak ZWAY li yo!   Ven 22 Jan 2016 - 20:48


Men yon leson demokrasi pou nèg ki pa rekonèt dwa yon popilasyon pou li manifeste pou reklame dwa l.

Nèg ki ap rele manifestan sovaj ak barbar dwe aprann ke se pa lan fè sousou epi abandone klas ak orijin ke moun entèg reyisi fè respekte dwa yo.

Si eleksyon sayo pa t anile, peyi an tap lan gwo tranbleman d tè politik osi grav ke sak te pase an 2010 lan. Li tap kontinye deranje lavi nasyonal jiskaske abse an ta pete.

Kounyea, swadizan zanmi Ayiti yo mèt retounen al niche maleng yo.
Yo lòt fwa ankò, nasyon ayisyen an montre li gen fòs kouraj ak andirans.

Ke blan meriken ak lòt blan parèy yo fout kite nou trankil.
Chabonye se mèt lakay li.
Ke lelit sousou ayisyen yo ak asosye gnbis yo al reflechi sou sak manke rive yo.
Ke yo aprann viv ak rès peyi an.

Nèg tètkale yo rantre lan twou kote nou soti yo.

Bay Ayiti yon chans pou l deside kijan li pral devlope.
Kijan li pral aplike ideyoloji Janjak Desalin.
Pou ayisyen respekte tèt yo e fè tout lòt pèp respekte yo.

Nou pa bezwen ni zanmi, ni byenfektè.
Nou bezwen achtè ak vandè pou fè ekonomi nou mache.
Sak pa kontan...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sa RED pou MATELI ak ZWAY li yo!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sa RED pou MATELI ak ZWAY li yo!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mateli ap make pwen
» Mateli ap pare l pou l resevwa Oprah
» Kanaval dè flè. Mateli lan Tabou Konbo
» MATELI ,SISPANN PALE DE EDIKASYON;LI LÈ POU W AJI!
» Men kilès ki Michèl Mateli.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: