Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARC que se passe t-il au QUEBEC?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: MARC que se passe t-il au QUEBEC?    Mer 27 Jan 2016 - 8:51

C'EST POUR LE MOINS INTRIGUANT.Des societies post-industrielles comme le CANADA et les ETATS UNIS dependent de l'immigration du fait du faible taux de natalite et du vieillissement de la natalite.

Aux ETATS UNIS la plainte des AMERICAINS c'est que les ETATS UNIS sont en train de devenir un pays BILINGUE ANGLAIS-ESPAGNOL;mais les ETATS UNIS sont un pays de plus de 300 MILLIONS.

Quel sera l'avenir du QUEBEC ,cette petite ile de langue francaise dans cet ocean de langue anglaise?

http://ledevoir.com/politique/quebec/461296/etude-le-francais-non-merci



Étude
Le français, non merci

200 000 Néo-Québécois ne savent pas parler français

27 janvier 2016  | Robert Dutrisac - Correspondant parlementaire à Québec | Québec

Recruter une forte proportion d’immigrants qui connaissent le français ne suffit pas, il faut choisir parmi les immigrants qui ne connaissent pas le français ceux qui sont les plus aptes à adopter la langue commune, estime l’auteur.

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir
Recruter une forte proportion d’immigrants qui connaissent le français ne suffit pas, il faut choisir parmi les immigrants qui ne connaissent pas le français ceux qui sont les plus aptes à adopter la langue commune, estime l’auteur.

Plus de 200 000 Néo-Québécois, soit 20 % de la population immigrée au Québec, ne parlent pas français. La plupart de ces immigrants, soit 160 000, parlent anglais. En dépit de la sélection prioritaire de candidats connaissant le français — 60 % du total —, l’immigration continue de contribuer au déclin du français, surtout dans la région de Montréal.
 
C’est ce que signale un portrait des efforts du Québec en matière de francisation et d’intégration intitulé Le Québec rate sa cible. Commandité par la CSN, le Mouvement national des Québécois, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et le Mouvement Québec français, le document exhaustif de 130 pages, rédigé par le chercheur Jean Ferretti de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC), s’appuie sur des données du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et de Statistique Canada ainsi que sur diverses études de chercheurs comme Marc Termotte, Paul Béland, Michel Pagé, Brahim Boudarbat, Gilles Grenier, Patrick Sabourin et Guillaume Marois.
 
« On dirait que par négligence, le gouvernement du Québec refuse de voir l’impact de l’immigration sur le français à Montréal », a affirmé Jean Ferretti au Devoir.
 
« La politique migratoire menée depuis 1991 ne permet pas d’atteindre l’objectif du [ministère] de pérenniser le français. Les efforts de sélection ont permis de hausser la part d’immigrants connaissant le français, mais ne sont pas suffisants pour endiguer le déclin du français », écrit Jean Ferretti.
 
Concurrence linguistique
 
Le Québec est dans une situation particulière par rapport à d’autres sociétés, note-t-il. « L’adoption de la langue de la majorité par les immigrants ne va pas de soi. À Montréal, la possibilité de vivre dans la langue de son choix et la forte présence des anglophones du Québec créent une situation de concurrence linguistique qui limite les transferts linguistiques vers le français. »
 
Jean Ferretti cite Paul Béland, qui a démontré que les immigrants de langue maternelle latine ou originaires de la Francophonie, quelle que soit leur langue maternelle, sont enclins à adopter le français, alors que c’est l’inverse pour les immigrants de langue maternelle non latine. Depuis 1971, la proportion des immigrants de langue latine qui adoptent le français a augmenté à 87 %, tandis que le transfert vers le français des immigrants de langue non latine est resté le même en 30 ans, à 15 %.
 
Ainsi 88 % des Latino-Américains et 90 % des Arabes installés au Québec connaissent le français, alors que plus de 40 % des Chinois et des Sud-Asiatiques ne connaissent pas le français. Dans le cas des Philippins, 58 % d’entre eux ne parlent pas français.
 
Pour préserver le caractère français du Québec, il importe non seulement de recruter une forte proportion d’immigrants qui connaissent le français, mais il faut choisir parmi les immigrants qui ne connaissent pas le français ceux qui sont les plus aptes à adopter la langue commune, estime l’auteur.
 
Si le gouvernement du Québec poursuit la même politique en matière d’immigration qu’à l’heure actuelle, le poids démographique des francophones continuera de diminuer. Reprenant les projections des démographes Guillaume Marois et Marc Termotte, les francophones ne représenteraient plus que 75 % de la population du Québec dans 40 ans, contre 82 % en 2006. Si le seuil d’immigration de 50 000 à l’heure actuelle était porté à 65 000 — Philippe Couillard a déjà indiqué son intention d’augmenter le nombre d’immigrants reçus au Québec —, le poids des francophones s’élèverait à 73 %.

De son côté, Marc Termotte évalue qu’avec un seuil de 60 000 immigrants par an, la proportion de francophones sur l’île de Montréal passerait de 52,4 % [donnée de 2011] à 42,3 % en 2056. Ces projections, qui montrent un accroissement de la présence des allophones (de 23 % à 34 %) ne tiennent pas compte des transferts linguistiques au terme de la deuxième génération d’immigrants.
 
Langue de travail
 
Jean Ferretti poursuit son portrait en se penchant sur la langue de travail, la francisation des immigrants et le bilinguisme institutionnel du gouvernement du Québec. Après des progrès considérables à la suite de l’application de la loi 101 à compter de la fin des années 70, la part des travailleurs dans la région de Montréal qui parlent principalement le français au travail n’a cessé de diminuer depuis 1989, passant de 85 % à 80 %. Sur l’île de Montréal, ce sont 66 % des travailleurs qui utilisent le français au travail la majorité du temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: MARC que se passe t-il au QUEBEC?    Jeu 28 Jan 2016 - 18:00

JOEL, sur trente millions le Quebec en compte huit. Il ne s'agit pas d'une simple minorite ou d'un petit groupe parlant une langue donnee mais eparpille.

Les Canadiens francais restent les vrais colonisateurs defricheurs de ce pays.

Vous n'allez pas applaudir au recul de la langue au Quebec. Si vous empechez a un peuple de parler sa langue, c'est detruire sa culture. C'est pratiquement un genocide.

Je pense que les Haitiano-Americains oublient parfois qu'ils ne sont pas et qu'ils ne seront jamais le prototype de l'angliche. lol.

Le Canada est officiellement bilingue. Et cette loi est appliquee de facon rigoureuse.

Le francais ne disparaitra pas de si tot.

Cela fait un moment qu'on parle au Quebec de ce que dit l'article. Cela montre qu'il y a du travail a faire et que les Quebecois sont capables de se defendre et de se proteger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: MARC que se passe t-il au QUEBEC?    Jeu 28 Jan 2016 - 18:08

Le ventre des femmes est une arme redoutable contre la domination. Pendant que vous lisez cet article, on annonce que le taux de fertilite est en hausse appreciable au Quebec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7722
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: MARC que se passe t-il au QUEBEC?    Jeu 28 Jan 2016 - 19:38

Oh! La douce et sensuelle Kebekwaz!
Pas étonnant qu'elle est encore appétissante.
Bèl souvni. Haha!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15158
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: MARC que se passe t-il au QUEBEC?    Jeu 28 Jan 2016 - 20:16

BIEN POUR LE QUEBEC ,paske bagay "FERTILITE" sa a se yon KRIZ lan preske tout MONN ENDISTRIYEL lan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antitétanix
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 897
Localisation : Haïti
Opinion politique : le camp d'Haïti
Loisirs : Lecture, sports et méditation
Date d'inscription : 01/01/2015

MessageSujet: Re: MARC que se passe t-il au QUEBEC?    Jeu 28 Jan 2016 - 20:45

En passant, Dominique Anglade est nommee Ministre de l'Economie, de la Science et de l'Innovation par le Premier Ministre Philippe Couillard du Quebec. Quelle prise!

Madame Anglade avait perdu ses parents haitiens dans le goudougoudou.

Je pense que Madame Anglade s'occupait d'une association (KANPE) qui oeuvre pour Haiti.

Qui sait, peut-etre PM un jour... Tout le monde s'attend a ce qu'elle fasse un excellent ministre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARC que se passe t-il au QUEBEC?    

Revenir en haut Aller en bas
 
MARC que se passe t-il au QUEBEC?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: