Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Yon lot EKSELAN ATIK -DE LA CINEASTE DE PARIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15115
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Yon lot EKSELAN ATIK -DE LA CINEASTE DE PARIS   Jeu 15 Sep 2016 - 6:19



Comment Jérémie, de cité des poètes, est devenue celle du "kaka aran" du sénateur Riché ...

Publié par siel sur 15 Septembre 2016, 10:39am

Catégories : #REFLEXIONS perso




1- Le poète René Bélance; 2-Roussan Camille et Emle Roumer

La Grand'Anse, une région, jadis berceau de bon nombre d'écrivains, intellectuels et poètes s'est convertie en une sorte de creuset de la vulgarité à travers ceux qui la rerésentent au Parlement.

Et de la violence exercée par des mercenaires ex-militaires et macoutes appartenant à Bouclier, Tèt Kale, AAA et OPL

Pas étonnnant que ce département se soit fait remarquer par le faible score de ses candidats au bac.

Les purges duvaliéristes, qui ont envoyé à l'exil la majorité des élites de ce département, ont offert un boulevard aux autres qui se sont épanouis comme les fleurs du mal, dans un terreau, la dictature, propice à leur prolifération

Andris Riché fait partie de ces personnages folkloriques que l'on retrouve dans la littérature haïitienne, chez les Lhérisson et Hibbert auxquels ils ont donné le nom de "calbindeurs" et "d'andouilles".

Les calbindeurs sont des individus qui constituent "le verrou du blocage haïtien" (G Anglade; L'Espace d'une génération)

Des sortes de petits potentats locaux qui fort de leurs appuis au Palais, dans l'armée (à l'époque) et de leur statut de propriétaire terrien - ajouté au cas de Riché qu'il serait pasteu r- abusent de leur autorité, parlent haut et fort, à tort et à travers, piaffent, invectivent...

Le public les trouvent rigolo. On s'esclaffe à leurs bons mots idiots comme au théâtre de Boulevard.

Riché serait marrant.

Et le public oublient qu'ils sont, sous leurs aspects débonnaires, grosse bedaine et tout ça, avant tout des "méchants".

Marie Vieux a fait le portrait de ces tyrans provinciaux dans son livre " Les Rapaces" - un livre qu'il faudra un de ces jours qu'une bonne âme traduise en créole.

Les militaro/maouto/duvaliéristes, les gwo ponyèt qui ont perpétré les crimes à Jérémie, sont de retour avec leurs héritiers grenn-nanbounda, tèt kale woz, bouclier et consorts, pour achever le travail interrompu en 1986.



Remarquez comment les fauteurs de trouble se ressemblent dans l'usage de la vulgarité et de la violence.Rappelez-vous, faut lire les témoignages de ceux qui ont vécu sous ce régime- comment grossièretés, humiliations et violence étaient quotidiennement utilisés pour faire peur et soumettre.

Remarquez, comment ils s'assemblent pour déstabiliser l'Etat afin de maintenir leurs petits intérêts de cheffaillons locaux, la corruption et l'exploitation de leurs ouailles ( dans le cas de Riché qui est pasteur) en terrorisant les gens ( dans le cas de Guy Philippe deriière tous les mauvais coups mais qui se présente comme un ange) en prétendant faire du social et du développement économique ( dans le cas des leaders de Bouclier).

Vous avez pu constater, en 2004, cet assemblage hétéroclite et enthousiaste - ces foudres de guerre parés pour mettre le pays à feu et à sang, comprenant aussi bien les grands patrons comme Apaid/Boulos et l'ensemble de la bande des importateurs/patrons de sweatshops, des journalistes, intellectuels et artistes soit-disant progressistes, que des Jodel Chamblain un assassin reconnu et gracié par Latortue Gérard qui l'a honoré du titre de "combattant de la liberté".

Il parait, dixit Mme Supplice Beauzile, que ces méchants, sont "vénérés ". Ce qui expliquerait pourquoi Latortue Gérard aurait fait en sorte d'annuler la sentence de Jodel Chamblain et de le nommer " combattant de la liberté;"

Ca pourrait être drôle, comique cette transformation d'un assassin en "combattant de la liberté" dans une pièce de théâtre.

Pourtant ce n'est pas marrant du tout, parce que nous ne sommes pa s au théâtre. Et que dans la vraie vie, il s'agit de personnages dangereux.

Les actions de Latortue Gérard, les grivoiseries de Martelly, les bons mots de Cantave à propos de ces "grenn", les attaques contre les institutions de l'Etat, contre les biens privés, les vols de terrains et de maisons, les kidnappings, les appels du Baron Duval du Nouvelliste à ce que la population "bien formée" quitte le pays, les discours du Baron V. Numa de Vision 2000 visant à faire apparaître Martelly comme le libre choix d'une population désirant avoir à sa tête un"bandi legal" qui serait à son image, participent d'une même politique qui vise à déstabiliser l'Etat de manière à faire barrage à la démocratie et à l'émancipation de la population.



Le "Kaka aran" du pasteur et sénateur Riché est l'une des expressions de cette politique fascisante qui tend à entraîner l'ensemble de la population vers les bas- fonds - regardez les commentaires des tèt kale, tous tournant autour du kaka/bounda/latrine - pour lui faire accepter, intégrer, digérer qu'elle n'est que de la merde.

Il ne faudrait pas croire que ces mecs comme Cantave, Zenny ou Riché qui tiennent des propos avilissants en tant qu'"honorables" - titre ridicule attribué aux sénateurs en Haïti " - sont des idiots.

Ils savent parfaitement ce qu'ils font - et ils en sont tout réjouis- et dans quel but. Ils n'en ont rien à cirer de l'image de vulgarité qu'ils renvoient - tout comme Martelly et ses partisans sur le net, tout comme Zenny, sénateur, crachant à la gueule d'un interlocuteur - ils savent que la CI aime ça : des "nègres" dingues et violents ; et que les media gnbistes vont transformer leurs conneries en propos avisés.

De sorte de faire que la population intègrre dans sa culture : "kaka aran", "zo kiki", "neg bannan nan", "bandi legal" et adhère à cette régression au stade anal.

Lhérisson et Hibbert les nommaient "calbindeurs" et "andouilles", Graham Green "les comédiens", Alin Louis Hall, "les cerveaux lents"; Erno Renoncourt "les automates" et moi "les neuroneskloroxés".

En fait, on a affaire à la même catégorie d'individus qui de tout temps représente une "minorité de blocage" (G. Anglade) s'opposant par tous les moyens allant de la bouffonerie aux assassinats, à tout changement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yon lot EKSELAN ATIK -DE LA CINEASTE DE PARIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yon lot EKSELAN ATIK -DE LA CINEASTE DE PARIS
» "LA CINEASTE DE PARIS PARLANT DE LA FAMILLE LATORTUE AU SENS "MAFFIA"
» Yon atik FASINAN sou PWOBLEM DOMINIKEN-AYISYEN an!
» ESKE ATIK SA A ASIRE PRI NOBEL POU FRANKETIENNE
» Yon ATIK ENTERESAN LAURENT DUBOIS sou DIVALYE yo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: