Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Article impressionnant de Lesly Péan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7722
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Article impressionnant de Lesly Péan    Lun 31 Oct 2016 - 23:53


Après le déluge Matthew : des eaux de surface au fond de l’abîme (1 de 2)

Par: Leslie Péan

L'eau de la mer est entrée jusque dans les maisons en
certains endroits de la basse-ville de Jérémie.

Les dégâts causés par le cyclone Matthew sont connus. La désolation s’est installée dans le territoire de la Grand’Anse où l’on entend même plus le chant des oiseaux. Rares sont les gazouillis des tourterelles et des sèpantye (charpentiers) à tête rouge qui, nichant et faisant leur demeure dans les trous des bois, ont échappé au désastre. Les mauvaises nouvelles alimentent bien des rumeurs et enveniment une situation déjà apocalyptique.

Dans l’économie anémiée d’un État en faillite, le passage de l’ouragan dévastateur aggrave encore la situation et accroit les craintes de la déliquescence finale. La moindre alternative sérieuse exige des idées nouvelles permettant de passer des eaux de surface au fond de l’abîme, de l’aide humanitaire à la reconstruction, et d’aller au cœur des tourments qui assaillent la société. Car le cyclone Matthew qui est passé à Cuba avec la même intensité n’a fait aucun mort, tandis qu’il en a fait plusieurs centaines sinon un millier en Haïti.


La basse-ville de Jérémie a été lessivée par l'ouragan.
La différence vient du fait que, malgré le tremblement de terre de 2010, la roue de l'ignorance continue de tourner en Haïti. Surtout au chapitre des questions environnementales. Une méga tendance qui ne produit aucun bien pour la grande majorité de la population. De ce fait, les résultats de la politique de l'ignorance comme modèle de contrôle social sont époustouflants. Les risques pour la société haïtienne ne font qu'augmenter tant que le niveau d'éducation de la population n'est pas relevé.

L'État n’a rien fait pour imposer des dispositifs anticycloniques et des normes dans les zones à risque. Des bulletins météorologiques avaient alerté la population plusieurs jours à l’avance et le président Jocelerme Privert s’est adressé à la nation le 2 octobre en disant:

« Mes compatriotes, ne soyez pas têtus, ne dites pas "Dieu est bon" et prendra soin de vous : il faudra évacuer les zones qui représentent un danger. Nous n'avons aucun intérêt à risquer notre vie. »

Son message n’a pas été écouté par tous et nous payons cher, très cher, cette obstination de nos élites à maintenir notre peuple dans une mentalité archaïque qui refuse la modernité. Fondamentalement, la réflexion nécessaire pour prêter secours aux victimes exige un renversement de tendance dans nos comportements irrationnels, dans la manière dont notre société se pense et fonctionne, dans les fondements de nos rapports avec nous-mêmes et avec la communauté Internationale.

En effet, l’expérience de la gabegie internationale lors du tremblement de terre du 12 janvier 2010 est encore dans les esprits et on comprend aisément le refus du gouvernement haïtien de déclarer l’état d’urgence.



Vue aérienne de Corail dans la Grand'Anse le 7 octobre
2016 après le passage de l'ouragan .

Pour remédier à cela, Haïti a besoin de mettre en place en toute transparence un réceptacle (une institution) pour recevoir les conseils permettant de distribuer efficacement l’aide humanitaire mais surtout pour guider les investissements afin qu’ils soient faits au bon endroit. Pour sauver Haïti de la débâcle totale, il importe d’avoir une vraie vision pour investir dans les facteurs de croissance en commençant par l’éducation.

Les vents violents ont causé des destructions dans les secteurs suivants :

1) les habitations non conformes aux normes sécuritaires de construction ;

2) les infrastructures publiques (eau, électricité, téléphone, ports) ;

3) la végétation (arbres déracinés, branches brisées) et 4) le bétail (bœufs, cabrits, porcs, poulets) qui a été tué et transporté par les eaux. La mer et la pluie ont endommagé par des inondations et détruit les biens mobiliers des habitations. Les crues des rivières Rouyonne à Léogane, La Guinaudée à Jérémie, Ladigue à Petit-Goâve, Serpent et Despins à L’Asile, Voldrogue à Roseaux, Glace sur la route Cayes-Jérémie, etc. ont saccagé les plantations agricoles, pollué les eaux rendues impropres à la consommation et provoqué des éboulements et glissements de terrain. Enfin, le réseau routier a été gravement endommagé.

La réponse humanitaire

60.000 maisons ont été détruites en Haïti par l'ouragan.
selon la Croix-Rouge.

Le grand nombre de personnes qui ont perdu la vie est dû essentiellement au déficit d’État et à la faiblesse du système d’alerte mis en place. D’où le niveau de dévastation dans l’habitat (les maisons), l’agriculture et les infrastructures. L’aide d’urgence dont l’objectif est de faire la soudure entre le passage de Matthew les 3-4 octobre et les premières récoltes ne devrait pas dépasser six mois.

Dans la hiérarchie des besoins, la nourriture est principale. Puis viennent l’eau, l’assainissement, l’habitat d’urgence et les soins de santé essentiels. Des distributions de nourriture organisées par le gouvernement et la société civile ont commencé dans certaines localités. La solidarité interhaïtienne s’est manifestée immédiatement. Puis les Américains ont effectué une première distribution de nourriture le 9 octobre à la capitale et dans le Sud. La nourriture consiste en riz, pois et huile. Il importe d’y ajouter plus de protéines, des légumes, ainsi que des feuilles pour la vitamine C.


Vue partielle de quatre chemins à l'entrée des Cayes
le 5 octobre 2016

Le calendrier de distribution de nourriture mérite d’être établi par ville et zone affectée afin de rationaliser et de maximiser les effets. Dans le même temps, il s’agit de distribuer des semences à croissance rapide (maïs, choux, manioc, patates douces, melons, etc.) La politique de l’aide alimentaire à ceux qui ont tout perdu devrait être couplée à une politique de production alimentaire. Une semaine après le passage du cyclone Matthew, dans beaucoup d’endroits, la population attend avec impatience le début de la distribution alimentaire. Haïti a reçu l'aide alimentaire de plusieurs pays. Des dizaines d’ONG dont Food for the Poor, Action contre la Faim, Care, ont porté les premiers secours à ceux touchés par le sinistre.

Des denrées sont arrivées sur place, mais certains pointent la lenteur de la distribution. Par exemple, c’est le cas aux Cayes où selon un sinistré, « On est là depuis le dimanche 2 octobre. Jusqu’à présent on n’a vu aucune autorité de l’État. Seulement la Croix-Rouge comme institution non gouvernementale a visité, une fois, l’abri provisoire du Lycée Philippe Guerrier des Cayes ». Il importe donc d’augmenter la cadence des activités de distribution surtout dans les zones reculées.

La réponse humanitaire veut être à la hauteur des 10% de la population touchée, dont près d’un demi-million d'enfants dans les régions les plus affectées. Mais cela ne suffit pas étant donné l’ampleur des dégâts et la faiblesse des structures locales.

Le moment ne serait-il pas venu, comme l’annonce l’éditorial du journal britannique The Guardian, de mettre en œuvre un vaste programme de réparations de la communauté internationale pour Haïti ? En effet, Haïti a payé à la France pendant un siècle 90 millions de francs-or, soit un montant estimé entre 17 milliards de dollars et 21 milliards de dollars aujourd’hui. La décapitalisation d’Haïti qui s’en est suivie fait paraitre comme une goutte d’eau les 120 millions de dollars sollicités par les Nations Unies pour Haïti pour les trois prochains mois.

Les béquilles dominicaines

Béquilles est un livre à lire pour com
prendre l'univers caché des sortilèges
soutenant les relations entre les élites
des deux pays.

Dans tous les cas, sur le plan multilatéral, selon le bureau des Nations Unies pour l'aide humanitaire (OCHA en anglais), 2.1 millions de personnes sont affectées et 750.000 personnes, dont 315 000 enfants, ont besoin d'une assistance immédiate. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a constitué des réserves pour nourrir 300.000 personnes pendant un mois, dont 25 tonnes sont allouées à Jérémie pour nourrir 9.000 personnes pendant une semaine. D’autres activités sont menées par ACTED (santé), PNUD (eau, assainissement et hygiène), Catholic Relief Service (sécurité alimentaire), etc. Sur le plan bilatéral, l’aide humanitaire provient de Washington à Cuba en passant par la France, l’Union européenne, la Suisse, l’Allemagne, le Canada, le Venezuela, la Colombie, la République Dominicaine. Washington a envoyé un navire avec 400 Marines. Ces derniers assistent la Police Nationale d’Haïti (PNH) pour sécuriser les convois d’aide alimentaire contre les attaques des pilleurs. La France envoie 60 soldats et 32 tonnes (aide humanitaire, dispositifs de purification d'eau). Cuba a envoyé des médecins et du personnel sanitaire. Le Venezuela et la Colombie ont envoyé des bateaux remplis de provisions alimentaires, de matériels techniques ainsi que d’un hélicoptère pour le transport des équipements.


Hispaniola
La solidarité de la République Dominicaine avec Haïti est particulièrement appréciable dans cette conjoncture. Des supports, comme je l’ai signalé en 2014 dans l’ouvrage Béquilles — Continuité et des ruptures dans les relations entre la République Dominicaine et Haïti. Des béquilles similaires à celles utilisées jusqu’ici pour monter et descendre des escaliers aux marches inégales pouvant provoquer des chutes, comme l’atteste l’arrêt TC168-13 sur les milliers de Dominicains d’origine haïtienne.

Le président Danilo Medina a envoyé un convoi humanitaire de 500 camions et véhicules avec un matériel lourd diversifié, de la nourriture et des techniciens pour aider à la reconstruction. L’aide alimentaire constituée de 25 mille tonnes d’aliments crus est destinée aux populations de Jérémie, Grand’Anse, Roche-à-Bateaux, Ile-à-Vaches, Cayes, Port-à-Piment, etc.

Cinq unités de cuisine mobile ont été envoyées à Pedernales pour cuire les aliments. D’un autre côté, le Ministère de l’Agriculture dominicain a expédié des camions contenant 600 mille bananes, 36 mille kilos de patates, 25 mille livres de fromage, 55 mille livres de poulet et 95 mille livres de riz. D’autres produits envoyés sont des saucisses, des sardines, des biscuits, du zinc, et du bois pour la construction des maisons. Cette coopération Sud-Sud inclut également 40 équipements lourds tels que des grues et des camions et plus de 250 experts dominicains.

Enfin, l’aide dominicaine comporte aussi le carburant pour les équipements et toute la logistique en matière d’ambulances, d’hélicoptères, d’ateliers mobiles, de centrales électriques mobiles et des équipements pour fournir l'eau potable. (à suivre)

Citation du Président Jocelerme Privert cité dans « Un ouragan se rapproche de Cuba, Haïti et la Jamaïque », Le Figaro, France, 2 octobre 2016.
Edver Serisier, « Les sinistrés s’impatientent », Le National, 11 octobre 2016.
« The Guardian view on Haiti: time to repay our debts », The Guardian, 11 October 2016.
OCHA, Haïti Situation report, No. 8, October 12, 2016.
Leslie Péan, Béquilles –Continuité et ruptures dans les relations entre la République Dominicaine et Haïti, Pétionville, C3 Éditions, 2014.
Presidencia de la República Dominicana, « Toneladas de alimentos camino a Jimaní para entregar mañana a Haití », 11 de Octubre de 2016.


Par: Leslie Péan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7722
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Article impressionnant de Lesly Péan    Mar 1 Nov 2016 - 0:00

Mesye,
Annou ekzaminen gwo pwoblèm peyi dAyiti apre siklònn saa.
Kite vye ti diskisyon initil.
La nasyon an danje.

http://haiticonnexion-culture.blogspot.hk/2016/10/apres-le-deluge-matthew-des-eaux-de.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Article impressionnant de Lesly Péan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un article ecrit par Lesly Pean sur les elections.
» Lesly Pean sur les élections,Haiti perd tout ce qu'il y a de beau et merveilleux
» Lesly Manigat se retire de la vie politique active
» article sur haiti/tire de voltairenet.org
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: