Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Yon lòt avètisman. Louvri je nou. Loraj ap gwonde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7620
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Yon lòt avètisman. Louvri je nou. Loraj ap gwonde.   Sam 31 Déc 2016 - 13:56



Lettre ouverte aux nantis
Publié le 2016-12-27 | Le Nouvelliste


Ceci s’adresse évidemment à l'infime minorité de riches qui font fortune dans notre pays, détenteurs ou non de la nationalité haïtienne ; la plupart du reste étant munie d’une double ou triple nationalité.

Même si vous êtes partiellement amnésiques et n’avez aucune affection particulière pour la grande majorité du peuple haïtien, il serait quand même opportun que vous sachiez dans quel pays vos parents et vous-mêmes avez prospéré et continue de le faire alors que l’immense majorité vit dans la misère, la pauvreté et la précarité.

Environ trois millions de personnes vivent en deçà du seuil de la pauvreté, c’est-à-dire avec moins d’un dollar US par jour.
C’est grâce aux transferts de fonds de la diaspora haïtienne qui cette année a atteint le chiffre record de trois milliards de dollars que ces personnes arrivent à survivre et à assumer leur reproduction, c’est-à-dire à se nourrir, se vêtir, envoyer leurs enfants à l’école et à payer leur loyer.
C’est vous, propriétaires de magasins, de supermarchés, de banques qui en profitent largement.
Vous savez, Haïti ce n’est pas seulement la mer, le soleil et l’argent facile, mais surtout sa population. Malgré son potentiel de richesses – et de cela vous savez quelque chose – notre pays a la population la plus pauvre de l’hémisphère occidental et les inégalités économiques et sociales les plus criantes.

Le peuple haïtien s’est battu avec opiniatreté pour se débarrasser d’un régime de dictature et le 7 février 1986, il a voulu construire une Démocratie capable de lui apporter de meilleures conditions de vie. La construction démocratique et le développement économique au bénéfice de tous sont indissociables du mouvement qui a accouché d’une nouvelle Constitution en 1987.

A l’analyse, il s’avère que la minorité que vous constituez n’a jamais accepté cette nouvelle donne politique, sociale et économique.
On a beaucoup dit et répété ces derniers temps que les trente dernières années ont été un monumental échec. Je pense cependant qu’il faut quand même relativiser ce jugement.

Il est vrai que sur le plan économique, Haïti n’a pas fait de progrès – et c’est le moins qu’on puisse dire – mais ayant acquis droit de cité et de revendiquer pour ses droits sociaux et politiques, les larges masses populaires ne sont pas prêtes à abdiquer et à se soumettre à la loi d’une minorité jouisseuse non intégrée à la nation et méprisante de sa population.

L’obstination à vouloir lui imposer ses dirigeants au mépris des règles démocratiques, un citoyen une voix, et un « modèle économique » qui n’arrive même pas à produire de la croissance, voire du développement durable susceptible d’améliorer les conditions de vie des citoyens des zones rurales et urbaines, ne peut qu’augmenter la fracture sociale en Haïti de façon dangereuse.

Jamais depuis l’époque de 1946 on n’a entendu autant de réactions, de prises de position sur les « luttes de classe », sur les préjugés épidermiques et sur le rôle néfaste de la fraction levantine syro-libanaise.

Avec plus d’intensité que lors des événements de 1946, la question sociale haïtienne est étroitement mêlée à la conjoncture politique électorale. On aurait pu le prévoir.

Politiquement, une grande partie de la population haïtienne a accès aux informations ; elle s’est affranchie et réclame ses droits à décider de son propre sort et à choisir librement sa voie de développement.

Votre obstination à ne pas vouloir le comprendre, en finançant à coup de millions ce que le peuple appelle un « coup d’Etat électoral » fait peser sur Haïti, notre pays, un risque énorme. Ce risque, vous semblez vouloir le prendre, de manière têtue malgré les appels au bon sens et à la raison de plus d’un.

Personnellement, depuis plus de cinq ans, je l’ai répété sous toutes les formes : la stabilité souhaitable est étroitement liée au respect de la volonté populaire d’une part, et à une lutte progressive et continue contre les inégalités sociales et économiques d’autre part.

Tournant le dos à cette possibilité du « vivre ensemble » sur nos 27.750 kilomètres carrés, les nantis d’Haïti ont pris le risque de se laisser entraîner dans une voie dangereuse par un petit groupe d’extrémistes seulement inspirés par la cupidité, le gain facile et sans doute leur mépris profond pour le peuple d’Haïti.

- See more at: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/166780/Lettre#sthash.w4kddPhm.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15009
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Yon lòt avètisman. Louvri je nou. Loraj ap gwonde.   Dim 1 Jan 2017 - 7:28

PRES AYISYEN an telman REYAKSYONE ,mwen ETONE ke NOUVELLISTE pibliye LET sa a ki vle raple KLAS NANTI an ,a la REZON.

Yo refize pale (radyo yo) ou ekri de yon bagay ,sa fe bagay sa yo pa EKZISTE.

Pou mwenmenm ,KLAS NANTI an ta pral fe menm BAGAY ke KONPAYEL DOMINIKEN yo te fe an 1996 pou yo te BLOKE PENA GOMEZ.
Mwen konprann ke yo ta pral depanse LAJAN yo ,deye JID CELESTIN ou byen JANCHAL MOYIZ pou BLOKE MARIZ NASIS.
Se sa BOUJWAZI DOMINIKEN an te fe an 1996 pou te BLOKE PENA GOMEZ ,YO TE METE LAJAN yo deye LEOPOLD FERNANDEZ ki te genyen yon dezyem TOU an 1996.
Relasyon PATI SELESTEN ak JANCHAL lan ,se menm RELASYON ke PLD FERNANDEZ lan te genyen ak PRD PENA GOMEZ lan.

Se te "freres ennemis"

Tout bagay POSIB ,men BOUJWAZI AYISYEN an ki pa gen SAJES BOUJWAZI DOMINIKEN kapab byen ANGAJE yo lan yon PARI ke yo pakab genyen.
CLAUDE ROUMAIN ki soti lan BOUJWAZI TRADISYONEL AYISYEN an ,voye yon AVESTISMAN bayo.
GRANGranpapa CLAUDE ROUMAIN ki te TANCREDE AUGUSTE se te NEG ki te pi RICH ann AYITI lan KOMANSMAN 20yem SYEK lan kom GRAN DON ,GILDIVYE ak KOMES.
Te gen yon EPOK ,TANCREDE AUGUSTE te gen 9 pitit li ki te ap ETIDYE an FRANS ,de LEKOLSEGONDE a INIVESITE

Pito yo eseye tande CLAUDE ROUMAIN!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yon lòt avètisman. Louvri je nou. Loraj ap gwonde.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après Lavalas le parti 'Louvri Baryè' de Renaud Bernadin dans la tourmente
» Ayisien! Louvri Je n.
» Louvri je klè kont tantativ mete lame bouboum sou pye anko
» Chali louvri yon bwat Pandora ak yon nich Gèp.
» PA PRAN NAN PYÈJ MARC-HENRY KI LOUVRI POS SOU POS POU SANTRE DEBA YO SOU ARISTID

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: