Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Moyiz Janchal akize Jovnèl lan koripsyon Agritrans ak blanchiman.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7614
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Moyiz Janchal akize Jovnèl lan koripsyon Agritrans ak blanchiman.   Ven 20 Jan 2017 - 14:38


Rapport UCREF : Jean-Charles Moïse dézingue le président élu

Le candidat malheureux à la présidence de la plateforme Pitit Dessalines, Jean-Charles Moïse, flambe le président élu Jovenel Moïse, accusé de « blanchiment de capitaux ».

Dans une interview accordée au journal, Jean-Charles Moïse a déclaré que Jovenel Moïse (président élu d’Haïti) est bel et bien un corrupteur qui a blanchi de l’argent dans le projet Agritans. Pour lui, le dossier va au-delà d’une simple accusation.

« La situation est vraiment compliquée.
C'est grave que les proches du PHTK fassent usage de faux documents pour créer la confusion », a pesté Jean-Charles Moïse, informant que le problème va au-delà des comptes en gourdes ou en dollars. »

Le directeur de l’UCREF est clair là-dessus, il n’y a pas d’erreur dans son rapport, a-t-il rappelé. Jean-Charles Moïse dit attendre beaucoup de la justice haïtienne, souhaitant que les suites légales soient données avant le 7 février.

Si la justice ne fait pas jaillir la lumière et trace un exemple sur ce dossier, Jovenel Moïse ne fera pas long feu au pouvoir », a-t-il menacé.

Il dit avoir demandé aux autorités, au cours de la campagne électorale, de prendre leurs responsabilités suivant le rapport de l’UCREF qui pèse sur le poulain du PHTK.

L’ex-sénateur félicite au passage le groupe des quatre sénateurs qui sollicitent l’aboutissement de l'enquête de l'UCREF sur le président élu, Jovenel Moïse, avant le 7 février, date de son investiture.

« C’est un acte symbolique et politiquement correct. Cela peut renforcer l’enquête», juge l’ancien parlementaire. Il croit que d’autres sénateurs vont rejoindre cette démarche pour empêcher l’investiture de Jovenel Moïse. «

Pour qu’il y ait quorum au niveau du Sénat, il faudra 16 sénateurs.
Je suis certain que d’autres sénateurs vont renforcer la position du groupe des quatre.»

Placé en 3e position dans la course au palais, Jean-Charles Moïse, très froid après la publication des résultats définitifs, a fait feu de tout bois.

« Jovenel Moïse n’est pas différent de Martelly. Ils sont liés dans la drogue, dans la corruption », martèle-t-il. Il continue pour dire qu’il n’est pas prêt à accepter ce « coup d’État électoral », surtout qu’il ne compte pas capituler devant un corrupteur.

« Le projet Agritrans était constitué pour blanchir de l’argent », poursuit JCM. « Après l’essai vers l’Allemagne, il n’y a pas eu d’autres exportations de bananes », dit-il comme appui.

Le leader de Pitit Dessalines explique que ce projet tombe maintenant en ruine, que Jovenel ne paye plus ses employés.

« Michel Martelly avait fait décaisser 10 millions de dollars sur le compte du Fonds du développement industriel (FDI) pour le projet de plantation de bananes de Jovenel Moïse. Ajoutez à cela 300 millions de gourdes décaissées par le ministère de l’Économie et des Finances pour le projet », avance l’ex-sénateur du Nord, comme pour discréditer le projet.

Sans langue de bois, Jean-Charles Moïse, comme à son habitude, a porté des accusations à l’encontre du président élu.

« L’Agritrans avait le projet d’électrification de Saint-Louis du Nord … rien n’est fait. Après l’inondation en 2014 dans le Nord, l’État haïtien, à travers Agritrans, a décaissé 700 millions de gourdes. Ce fonds a été dilapidé », a dénoncé JCM.

Il explique par ailleurs que le contrat pour la réhabilitation de la route de Caracol qui était sur le compte d’Agritrans n’a pas été exécuté.

Moyiz JanchalM. Moïse confie que la BID qui a financé le projet a écrit une lettre au TPTC exigeant des comptes sur la dilapidation de ce fonds. Il souhaite que des enquêtes approfondies soient ouvertes pour faire la lumière sur ces dossiers avant le 7 février.

- See more at: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/167502/Rapport#sthash.EJ58v8K8.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Moyiz Janchal akize Jovnèl lan koripsyon Agritrans ak blanchiman.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AGRITRANS-JOVENEL MOISE- yon VAST OPERASYON VOLO TE AK LOT ANAK
» Ayiti nan ban dèryè pou koripsyon, dwèt long siperyè, shat mimi, gwo makou
» Wouyyyy senatè lavalas Coffy deklare Preval ak Madan Pierre Louis nan koripsyon
» Preval an kolè,vyole pwotokole pou pale a jounalis meriken ki denonse koripsyon
» DEPITE ARNEL PA SENATE MOISE JEAN CHARLES MENMSI YO SANBLE ANPIL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: