Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La distinguee CINEASTE DE PARIS ne lesine pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15108
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: La distinguee CINEASTE DE PARIS ne lesine pas   Mer 15 Mar 2017 - 12:05

http://elsie-news.over-blog.com/2014/08/guyler-delva-et-la-chasse-a-aristide.html


Publié par siel sur 15 Mars 2017, 14:33pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET




Guyler Delva est un journaliste haïtien qui nous fait penser aux chasseurs de têtes dans les western us.

Ces chasseurs de têtes, comme vous le savez, parcouraient le territoire des USA à la recherche de criminels en échange d'une récompense - plutôt une prime.

C'était leur boulot; ils vivaient de cette chasse à l'homme.

De même Delva veut ferrer Aristide.

Il s'est lancé sur sa piste en échange de quoi ? Pour sauver sa propre peau ?

Difficile de savoir parce que dans le marigot haïtien impossible de savoir qui est qui et qui tire les ficelles.

En tous les cas comme un limier Delva flaire toutes les pistes susceptibles de mettre Aristde an ba kod, en prison.

Un jour, il nous annonce triomphalement que le procès de Duclona va aboutir directement à l'implication d'Aristide dans le meurtre de M. Lauture.

Le lendemain, il annonce avec le même culot, que l'arrestation d'un Haïtien en Argentine va nous mener directement à l'implication d'Aristide dans le meurtre du journaliste Jean Dominique.

Dans ces deux cas notre fin limier semble avoir fait fausse route.

Le procès de Amaral Duclona à Paris, bien qu'orienté par un ancien ambassadeur de France en Haïti, la femme de la victime et le juge Courroye vers un crime politique commandité par Aristide, n'a pas évolué dans cette direction, en l'absence de témoins et de preuves. Même l'implication directe de ce Duclona, connu pour être un gangster, n'a pas été prouvée. Elle s'est établie sur des on dit et des intimes convictions, un cellulaire trouvé sur le lieu du crime. Rien de concret.

D'ailleurs, un romancier pourrait imaginer un crime passionnel : l'épouse de la victime et son amant voulant se débarrasser de l'époux, hériter de sa fortune en transformant l'affaire en crime politique.

Bon. Il existe de nombreux cas de figures qu'une enquête sérieuse aurait pu explorer.

Mais avec Aristide, le tueur en séries sous la main, à quoi bon se décarcasser ?

Pour ce qu'il est de l'Haïtien extradé de l'Argentine, dont les "révélations" devaient mener directement à l'implication d'Aristide dans le meurtre de Jean Dominique, à partir du moment où la rumeur l'a désigné comme un agent des services de renseignements US, l'enthousiasme de Delva à suivre cette piste est retombé comme un soufflé. Pff... case close.

D'ailleurs ,on n'a plus entendu parler de ce suspect number one, pas plus que de Clifford Brandt dont la police disait qu'il faisait partie d'un réseau international puissant de kidnappeurs.

Maintenant, Guyler Delva annonce qu'Aristide est interdit de quitter le pays. Ce qui est assez drôle quand on sait qu'Aristide est déjà interdit (officieusement) de quitter sa résidence.

A l'inverse de Duvalier J-Cl, Aristide ne peut pas se balader, assister à des commémorations, enterrements, répondre à une invitation des Frères de Saint-Louis de Gonzague... et même pas se déplacer pour se rendre à l'université qu'il a fondée, à deux pas de chez lui, où il n'a jamais mis les pieds depuis son retour de "bannissement" en Afrique du Sud.

Les avocats de M. Aristide ont démenti les déclarations de Delva.

Mais, peu importe, Delva a atteint son but, puisque pas seulement dans les média haïtiens aux bottes mais aussi internationaux, sa "nouvelle" a été reprise.

Mentez, mentez... c'est un style de journalisme à la Fox News dans lequel M. Delva excelle depuis un certain temps.

L'absence de crédibilité de ce journaliste- au vu de ses précédents dérapages- n'empêche pas la presse, qui fait son beurre de ce genre de nouvelles, de les reprendre sans en vérifier la véracité.

Qu'est-ce qui empêcherait Alterpresse, Radio Kiskeya, Radio Télé Caraïbes, Le Nouvelliste,Tout Haïti de passer un coup de fil à l'avocat d'Aristide pour vérification avant publication ?

Ca s'appelle de l'éthique et ça fait partie de la déontologie de la profession de vérifier les sources.

Mais bon. Le métier de journaliste en Haïti reflète le système d'éducation; il s'agit de répéter ce qui est dit, sans faire l'effort de réfléchir pour soi et de faire un minimum de travail d'enquête, à savoir dans ce cas, passer tout simplement un coup de fil.

Maintenant, que va dire Guyler Delva face à ce démenti ?

Comme d'habitude, rien.

Il va garder le silence. L'important étant qu'il ait lancé sa bombe en espérant des retombées positives pour son clan politique.

Car, le Aristide bashing n'est pas nouveau; il a existé dès son arrivée au pouvoir en 1991 en préparation psychologique du bien fondé du coup d'Etat.

Au cours des années, on a eu droit au type fou, au dealer de drogue, à l'assassin, au mec qui s'est enrichi. De combien de millions, de milliards ?

En 2004, le Aristide bashing a atteint son apogée, le mec était devenu un pilonneur de bébé dont il buvait le sang, le plus grand trafiquant de drogue à faire palir d'envie les cartels mexicains, colombiens, dominicains, honduriens et la bande des ex-militaires haïtiens épinglés par la CIA.

Pour le cinéaste haïtien, Raoul Peck, auteur d'un film isipide : Moloch Tropical, il était du genre à regarder des films de séances de tortures de ses opposants sur sa télé pendant qu'il s'adonnait à une fornication intense avec les toutes les femmes de son entourage.

Pour l'ensemble des zentellectuels boycotteurs de la commémoration des 200 ans d'indépendance d'Haïti, - ceux qu'on voit ici en grandes embrassades avec le chef des "bandi legal" - il était pire qu'Hitler. Et sous son gouvernement Haïti vivait une "orgie de violence" où les têtes coupées se ramassaient à la pelle dans les rues de Port-au-Prince, selon les dires d'un des écrivains médiatisé à mort à Paris, au cours de cette faste période 2002-2004 où toute la bande se retrouvait sur les plateaux de télé de l'hexagone et recevait des prix à tire larigo.

Enfin, il faut s'attendre à ce que le Aristide bashing, à savoir l'utilisation de rumeurs malveillantes et mensongères à son encontre, prennent de l'ampleur avec les élections qui se profilent.

Il me semble que le rêve, l'idéal pour ces gens-là, ces duvaliéristes pragmatiques (dixit Rena Préval) seraient de faire lyncher le bonhomme en place publique devant les caméras par le "peuple", à savoir un ramassis de gangsters par eux payés. Un scénario à la Kadhafi qui viendrait montrer au monde entier que que M. Aristide était bel et bien haï par l'ensemble des Haïtiens.

Parce que vous savez, diaboliser quelqu'un en Haïti, c'est hyper facile- vu que la majorité de la population par manque d'éducation, à cause de la misère se trouve disponible pour toutes les grandes messes exutoires genre carnavals ou lynchage.

Un truc que Duvalier François et ses adeptes ont exploité à mort : la mise à mort spectaculaire de la victime expiatoire.

Il reste à espérer que M. Aristide aura acquis suffisamment de sagesse, suite à ses erreurs et malheurs, pour ne pas tomber dans ces piège grossiers à lui tendu par les Tèt Kale/woz rakèt dont M. Guyler Delva est un des agents




Affaire Fillon : la faute au "Canard enchaîné"; Martelly reçoit de l'argent de Bautista, Jovenel Moïse achète 40 véhicules en une même journée, la majorité cash. C'est la faute aux aigris,...


http://elsie-news.over-blog.com/2017/03/les-tet-kale-veulent-impliquer-arisqtide-dans-la-mort-de-preval-comme-ils-l-ont-fait-avec-jean-dominique.html




Vidéo,Philip Agee - Inside the CIA (Covert Action in Haiti, Guatemala)(1995) - Le Monde du Sud// Elsie news

A l'attention des lectrices et lecteurs. M. Philipp Agee, auteur du livre "inside the CIA" ('A l'intérieur de la CIA) est un ancient agent de l'agence. Il n'est pas payé par Aristide, ni par les ...


http://elsie-news.over-blog.com/article-video-philip-agee-inside-the-cia-covert-action-in-haiti-guatemala-1995-57665654.html




Jean-Bertrand Aristide fait l'objet d'un mandat de comparution au cabinet d'instruction

Jean-Bertrand Aristide est l'objet d'un " mandat de comparution à titre de témoin " dans le cadre de l'instruction de l'affaire de blanchiment des avoirs concernant Jean Anthony Nazaire. Les avocats


http://lenouvelliste.com/article/169175/jean-bertrand-aristide-fait-lobjet-dun-mandat-de-comparution-au-cabinet-dinstruction












0

Repost 0




Vous aimerez aussi :[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15108
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: La distinguee CINEASTE DE PARIS ne lesine pas   Jeu 16 Mar 2017 - 3:29

Un autre article de la perspicace CINEASTE de PARIS:

Loi sur la diffamation, les sénateurs veulent-ils protéger l'inculpé fait-président ? Pourquoi "l'Homme banane" n'a-t-il pas porté plainte contre le directeur de la BNC, M. Pardo pour faux rapports bancaires ?

Publié par siel sur 15 Mars 2017, 20:35pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE




Jovenel Moïse avait décidé - suivant les recommandations de son conseiller l'Espagnol Antonio Solà - qu'il était nécessaire de prendre une loi contre la diffamation., afin de trouver une sortie pour ses copains et lui-même.

Etrangement, les lois existent qui autorisent toute personne qui se pense victime de diffamation de porter plainte.

Vous savez pourquoi, ils ont décidé de faire ce coup ?

Pour une raison simple.

Les personnes et journalistes qui font des investigations sur des dysfonctionnements, des cas de corruption liés aux gens du pouvoir, avec cette loi, sont interdits de fait d'entreprendre des enquêtes.

Pourquoi ? Parce qu'ils savent que la justice n'existe pas en Haïti. Et qu'ils seraient les premières victimes.

Et que ceux qui seront accusés de diffamation par les gens du pouvoir, seront condamnés, dans la mesure où les juges sont achetables.

Il s'agit de d'intimider, de faire peur et de faire taire - de poursuivre dans le chemin emprunté par les "bandi legal" woz/rakèt/woz.

Les héritiers du duvaliérisme qui depuis 2004 ont fait un "dap piyan " sur le pays, ont la volonté de revenir au temps paradisiaque de la dictature, au temps du " fèmen djòl ou, pa foure bouch ou nan bagay ki pa gade ou."

"Du temps où on se parlait par signes", selon l'expression de l'écrivain Anthony Phelps.

Le projet de la CI à travers la sélection des "bandi legal/Tèt kale/woz/rakèt/ bannann agitrans" est connu de tous ceux qui observent sans fanatisme, l'évolution de la gestion de l'Etat depuis 2004 et le plan de restauration du duvaliérisme et du renforcement de l'Etat de non-droit, qui autorise les prédations au niveau national et international.

" l'Homme banane" a t-il porté plainte contre la BNC et les autres banques; contre l'UCREF, question de défendre son honnêteté salie ?

Pas du tout.

Jovenel Moïse connaît parfaitement que son dossier est sale et il ne s'y aventurerait pas.

Donc, la seule alternative pour ces gens-là c'est sous le couvert d'une loi contre la diffamation " fèmen baboukèt pèp la, ansanb ak tout sosyete a " afin de créer les conditions nécessaires et indispensables pour permettre aux rapaces nationaux et internationaux de fonctionner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La distinguee CINEASTE DE PARIS ne lesine pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yon lot EKSELAN ATIK -DE LA CINEASTE DE PARIS
» "LA CINEASTE DE PARIS PARLANT DE LA FAMILLE LATORTUE AU SENS "MAFFIA"
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: