Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pwodiksyon chabon pa lakòz deforestasyon ann Ayiti.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7603
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Pwodiksyon chabon pa lakòz deforestasyon ann Ayiti.   Mar 9 Mai 2017 - 18:38

Depi m piti map tande teyori ke se peyizan ki responsab deforestasyon lan kouoe bwa pou fè chabon.
Mwen te toujou tande ke se 2% tè lan peyi an ki gen vejetasyon.

Men kounyea, yo demanti pawòl sayo. Si se vre, sitiyasyon an pa si mal.

Kilè ayisyen ap sèvi ak rechèch syantifik pou analize pwoblèm pou yo jwenn
Solisyon syantifik?
..............



Un chercheur expose trois mythes répandus sur la déforestation en Haïti
Au fil des décennies, un ensemble de mythes sur la déforestation en Haïti se sont répandus et installés comme acquis dans presque toutes les sphères de la population.
Sur son site Web, l’anthropologue et sociologue interdisciplinaire Andrew Tarter en a listé trois parmi les plus répandus et a entrepris de les déconstruire l’un après l’autre.
Publié le 2017-05-08 | Le Nouvelliste

1 / 1

   
National -
La soi-disant « 2% » de couverture forestière d’Haïti est le premier mythe auquel s’est attaqué le chercheur.
C'est peut-être le plus insidieux de tous les mythes concernant la déforestation en Haïti, et qui, selon lui, a engendré d’autres mythes sur le charbon et les énergies alternatives.

Une grande partie d'Haïti est sèche et ne favorise pas la croissance de grandes forêts denses, note l’anthropologue qui citait un observateur forestier qui avait déjà fait la remarque en 1945.

Andrew Tarter remet également en cause la plupart des histoires sur les vastes ressources en bois d’antan d'Haïti qui, selon lui, étaient probablement très exagérées. Il est encore évident, poursuit-il, que beaucoup de montagnes dans plusieurs régions du pays n'ont jamais été couvertes de forte végétation mixte.

Quelque 30% d'Haïti est actuellement couverte d'arbres et / ou de forêts, et environ 3/4 d'Haïti est couvert d'arbustes et / ou de végétation dense », avance le scientifique, invoquant des chiffres relevant du plan forestier du gouvernement Haïti en de 1975.

En considérant la topographie et le climat d'Haïti, estime l’USAID en 1979, «les forêts devraient occuper 55% de la terre». En revanche, un rapport de la Banque mondiale de 1982, citant un rapport de 1980 du DARNDR (Département de l'Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural, aujourd’hui Ministère de l'Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR), estimait à 35% la couverture forestière d’Haïti. «

Si la couverture forestière d'Haïti est seulement de 2% - comme cela a été signalé depuis au moins les années 1970 - et que la production de charbon de bois entraîne la déforestation, comment se fait-il que les Haïtiens aient continué à répondre à leurs besoins énergétiques domestiques grâce à la production de charbon de bois ? », s’interroge Andrew Tarter pour casser le mythe #2 selon lequel la production de charbon de bois conduit à la déforestation en Haïti.

Actuellement employé en tant qu'associé de recherche en Haïti par l'Institut des sciences alimentaires et agricoles de l'Université de Floride (UF / IFAS), le professeur Tarter insiste sur le fait que la production de charbon de bois n'a jamais été, ni par le passé ni maintenant, le principal moteur de la déforestation en Haïti. «

Les références historiques concernant la production active de charbon en Haïti sont pratiquement absentes dans la littérature jusqu'à la fin des années 1920 ou au début des années 1930 », souligne Andrew Tarter qui désigne la production agricole comme étant le facteur numéro un de la coupe des arbres en Haïti. «

La production agricole reste le facteur numéro un de la coupe des arbres en Haïti, se manifestant fréquemment par le défrichage des jachères arboricoles sur les terres agricoles.

Le charbon en Haïti est fabriqué à partir de cette jachère arboricole ou produit à partir de rotations d'arbres sur des parcelles de bois sur des terres agricoles improductives ou formellement productives », explique Tarter.

Et enfin, le mythe #3 que renverse Tarter est celui qui tend à faire croire que la solution à la déforestation en Haïti implique la promotion d'énergies ou de technologies alternatives. « Ce n'est pas seulement un mythe, mais aussi une théorie qui a été testée plusieurs fois dans l'histoire du développement d'Haïti. La promotion d'énergies ou de technologies alternatives est une approche erronée pour prévenir la déforestation fondée sur le mythe selon lequel la production de charbon entraîne la déforestation en Haïti.

De plus, en dépit d'un plaidoyer continu, les Haïtiens n'ont pas adopté d'alternatives au charbon de bois à grande échelle », précise le sociologue interdisciplinaire. Contrairement à ces alternatives, fait remarquer ce dernier, les Haïtiens ont adopté les téléphones cellulaires et les motos sans l’aide d’aucune campagne d'éducation ni de plaidoyer pour les convaincre de leur valeur. Au détriment des cuisinières solaires et des briquettes faites à partir de déchets agricoles. « Si les énergies alternatives ou les technologies sont un bon moyen pour ralentir la production et la consommation de charbon de bois, pourquoi les Haïtiens […] sont-ils réticents à les adopter à grande échelle? », s’interroge encore une fois Andrew Tarter tout en faisant remarquer qu’actuellement, les Haïtiens, en milieux ruraux et urbains, ont rapidement adopté l'utilisation de panneaux solaires, non pour remplacer le charbon, mais pour charger leurs téléphones cellulaires. «

Une première étape pour comprendre la dynamique unique de la production et de la consommation de charbon en Haïti est de mettre à jour notre connaissance de la quantité de charbon utilisé chaque année en Haïti et d'où provient ce charbon de bois », recommande en dernier lieu le chercheur. Source : http://andrewtarter.com

- See more at: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/170811/Un#sthash.W5Xmh4RW.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9603
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Pwodiksyon chabon pa lakòz deforestasyon ann Ayiti.   Mar 9 Mai 2017 - 20:47

Alors si l'érosion et la déforestation sont des phénomènes naturels qu'aucune politique energetique peut freiner alors Haiti est un pays sans avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7603
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Pwodiksyon chabon pa lakòz deforestasyon ann Ayiti.   Jeu 11 Mai 2017 - 15:46

Kilès ki di erozyon ak deforestasyon se fenomèn natirèl ke politk paka frennen?

Nou konnen ke avèk netwayaj ak dezanklavman egou avèk rivyè. Fenomèn sayo kapab kontwole
Bwadchènn ou te konnen an tounen yon danje pou tout Pòtoprens ak nenpòt ti lapli.

Pou mwen, sa m kenbe lan atik lan se ke yo te rann peyizan responsab deforestasyon ak ewozyon paske yo pwodui chabon. Se youn lan kòz yo, men se pa sèl reson. Nou konnen tou ke avèk mantalite ayisyen, yo pap konsidere tout rezon yo. Boulanjri ak drayklining ak kuizinn lavil konsome majorite chabon lan peyi an.
Kifè, pandan yon sièk, rezon ak done yo se te manti, baze sou eksklizyon.

Lide a se si yon gouvènman serye ta etabli politik pou koupe bwa metodikman. Setadi seksyon pa seksyon, pou pèmèt pyebwa repouse e renouvle resous saa.
Sa anpeche deforestasyon avèk ewozyon.
Sa fèt lan Kanada kote yo sèvi ak bwa pou konstriksyon epi yo ekspòte milyon tòn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pwodiksyon chabon pa lakòz deforestasyon ann Ayiti.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pwodiksyon chabon pa lakòz deforestasyon ann Ayiti.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti getting ready for CSME. Ayiti ap pare pou Mache Karikòm lan
» Yon bon piblisite pou fè moun sèvi avèk pwoduy lokal ann Ayiti.
» Haiti - the capital of the diaspora? Selebrasyon Ayiti lan Trinidad
» 30 pwojè sou pye lan Komisyon Enterimè pou Bati Ayiti.
» AYITI : Lit de Klass e Ideoloji Divizé Nou Sou Zafé Det Indepandans lan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Blogue :: Esprit Critique-
Sauter vers: