Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Guy Delva souflete yon jenn aysien nan radio karaib

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8670
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Guy Delva souflete yon jenn aysien nan radio karaib   Dim 16 Juil 2017 - 14:27

Mwen tap tande viktim la sou signal FM apre midi a . Misye se president gouvernement jeunesse la . Misye dekri situation ak kontèks kouman Delva te rive bali kalot nan emission radio karaib la . Misye ke Delva pat vle li pale nan emission an .
Lèm fini tande deposition jenn sa , map mande m kouman yon neg Tankou Delva fe gen kilo poul tap kritike Aristide .Misye menn akise Aristide .
Delva se yon brut , yon sovaj , yon neg pa pale sou moun anko .Mwen espere ke jenn sa ap jwenn jistis
Mwen rekomande prison pou Guy Delva pou konpoteman mouche te genyen nan yon radio .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 14974
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Guy Delva souflete yon jenn aysien nan radio karaib   Dim 16 Juil 2017 - 17:39

MAK;

Akizasyon DELVA ap fe sou ARISTID yo ,se ZANMI TET KALE l yo ak PRES KOUDETAYIS POUTCHIS GNBis lan ki pran l o serye.

Mwenmenm ,sa ki komanse ETONE m ,se jan PRES FRANSE an ki gen tandans MENAJE TETKALE ak ALYE l yo ap kouvri MESYEDAM sa yo.
Sanble ke le PEP AYISYEN an ap deside pou l kouri deye yo ;yo pa p ka kouri pou yo ale an FRANS tankou lot yo:

LEXPRESS se yon REVI DE DWAT:

http://lexpress.fr/actualites/1/monde//haiti-un-mort-lors-de-heurts-entre-police-et-marchands_1927347.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 14974
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Guy Delva souflete yon jenn aysien nan radio karaib   Lun 17 Juil 2017 - 6:25

Yon lot "bon" ATIK de LA DAME DE PARIS:

Pour que les « larmes de la pauvreté » changent de visage ! - Par Robert Lodimus. Avec mes commentaires

Publié par Robert Lodimus sur 17 Juillet 2017, 09:01am

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER




Les textes de M.Lodimus sont en général excellent. Celui-ci ne faillit pas à la règle.

Mes larmes à moi, celles que je verse à la lecture de ce texte sont celles de voir un si grand talent ignoré. Et surtout à la pensée que le trou dans lequel s'enfonce Haïti - et que cette nouvelle imbécilité de re-fondation de l'armée soutenue et appuyée au nom du respect de la constitution - la constitution autorise -t-elle des coups d'Etat ? Question à laquelle les dingos de l'armée n'auront jamais l'audace et l'honnêteté de se poser.

" Patriotism-Virtue of the Vicious." . Le patriotisme Vertu des Vicieux a dit Oscar Wilde.

Et ce sont ces "vicieux" qui reviennent à la charge avec ce programme mortifère.

Un peuple sans mémoire est un peuple sans âme.

Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.

La mémoire des Haïtiens a été rongée comme les rats, souris et ravets, cafards bouffent les manuscrits.

Le parallèle entre le destin d'Haïti osant braver l'ordre colonial esclavagiste avec celui de Sorel personnage du roman "Le Rouge et le Noir" de Stendhal est magnifique :


Julien Sorel le crie lui-même dans l’enceinte du tribunal, devant ses juges iniques, aux yeux des nobles, des aristocrates corrompus et aux oreilles des bourreaux du système :

« Je ne demande aucune grâce! Surtout pas à vous Messieurs! Mon crime est atroce. J’ai tiré deux coups de pistolet sur la plus noble et la plus adorable des femmes, sur Madame de Réal qui a été pour moi comme une mère. J’ai mérité la mort. Mais ce n’est pas pour ce crime là que vous allez me condamner. Mon vrai crime pour vous, c’est d’être né dans une classe inférieure. Et, surtout, d’avoir voulu en sortir. En me faisant couper la tête, vous punirez ces jeunes gens qui sont nés dans la pauvreté, qui ont eu la chance ou le malheur de recevoir une bonne éducation, une insolence de se mêler à ce que l’orgueil des riches appelle la société. Nous nous sommes déjà rencontrés cent fois dans la rue. Vous et vos parents, je vous connais tous par vos noms. Mon père a travaillé pour vous, et cela, vous ne pouvez pas me le pardonner. Mais regardez-vous : pas un seul ouvrier parmi vous, pas un seul paysan, rien que des bourgeois indignés… Et il y a de quoi… Oui, j’ai voulu être l’un des vôtres, moi un fils d’ouvrier ! »


Bien que M. Lodimus achève son texte sur une note d'optimisme, le constat est accablant.

D'autant plus que les intellectuels ont été remplacés par des directeurs d'opinion dont la tâche est de remplir la tête des "pauvres" de zen, de fausses informations, d'émotions,d'analyses bancales, de beaucoup de bruit .

Beaucoup de bruit mais pas pour rien. Parce qu'à entendre attentivement les émissions de radio des stations les plus écoutées, on se rend compte que ceux qui sont au micro distillent de manière subtile, an ba chal, une haine des Haïtiens contre les Haïtiens, contre la majorité pauvre de la population.

Je prends pour exemple le cas de ce directeur des Travaux publics dans la Grand'Anse qui a payé pour faire assassiner son épouse. Quand l'information a été relayée sur Caraïbes FM, il a été dit par ce Bob C, l'homme qui dégaine une arme sur un de ses collègues, que le corps de la victime a été retrouvé à Cité Soleil, sans préciser qu'il y a été déposé..

Il aura fallu l'intervention du maire de Cité Soleil pour préciser que le cadavre de la victime a été déposé à Cité Soleil.

Il n'empêche que l'assimilation entre Cité Soleil et ce crime a été faite. Et que plus d'un n'aura pas fait attention au rectificatif du maire. D'autant plus que les journalistes en question, qui auraient dû faire un focus sur cette instrumentalisation de cette commune par les bandits eux-même afin de tromper l'opinion publique et ce que cela pouvait signifier d'une manière générale sur le regard porté dans la société haïtienne sur Cité Soleil, ne l'ont pas fait.
Ce travail de sape, de diabolisation des plus démunis, c'est tous les jours qu'il est fait par les radiomen et ceux de la presse écrite.


Un autre exemple est celui de l'assassinat du bouquiniste de Pétion-Ville et le traitement qu'il est fait de cette info par Le Nouvelliste, en comparaison avec celui d'un journal, de droite pourtant, français.

La violence insensée de cet assaut "san pran souf" permanent et continu des "directeurs d'opinion" contre la population et contre l'installation d'un Etat démocratique, - ajoutée à celle des dirigeants, un Canadien disait n'est-ce pas que les chiens chez eux étaient mieux traités que les Haïtiens par leurs dirigeants- m'aura permis de mieux comprendre pourquoi de jour en jour les Haïtiens plongent, marinent et se complaisent dans le mépris de leurs compatriotes et d'eux-mêmes.

On assiste à une sorte d'empoisonnement par petites doses quotidiennes. Les cris, les accentuations de ces radiomen sont d'une agressivité redoutable. Le but - en dehors de faire de l'audimat - étant de conditionner les auditeurs à accepter cette forme de communication comme étant "normale", c'est haïtien, c'est "natif-natal". Et à les préparer à avaler le contenu, le fond : en général un salmigondis axé sur l'émotionnel et le scandale.

Et le plus accablant dans tout ça, c'est qu'ils se positionnent pour ou contre le régime tèt kale, ces "directeurs d'opinion" ont exactement la même approche discriminante de la majorité de la population, et distillent la même pensée unique : les pauvres sont des salauds, les riches des "élus de dieu".

Nulle part ailleurs qu'en Haïti, on entend les journalistes exposer à l'antenne, sans aucun complexe, sans aucun souci de déontologie, leurs zanmitay, leurs amitiés avec les membres de la classe politique - pas économique bien entendu : pas de mon ami Boulos, Apaid, Acra-.

A les entendre on a l'impression que ces journalistes forment un club des amis des dirigeants : mon frère Don Kato, mon ami Fortuné, nèg pam Doré, Hériveaux mon ami, Youri Latortue mon frère, j'ai dit à Jovenel Moïse, etc...

Nauséabond.

Haïti a la classe politique et les media qui lui correspondent, lesquels main dans la main oeuvrent à fouiller toujours plus profondément le trou dans lequel elle se trouve.





Pour que les " larmes de la pauvreté " changent de visage!

Pour que les " larmes de la pauvreté " changent de visage!

" Après l'anéantissement des ennemis armés, il y aura encore des ennemis non armés; ceux-ci ne manqueront pas de mener une lutte à mort; nous ne devons jamais les sous-estimer. Si nous ne poso...


http://www.touthaiti.com/touthaiti-editorial/5278-pour-que-les-larmes-de-la-pauvrete-changent-de-visage


Corruption : Un cercle vicieux qu’il faut briser ! - Par Dieter Frisch


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 14974
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Guy Delva souflete yon jenn aysien nan radio karaib   Lun 17 Juil 2017 - 19:58

Bagay yo RED MAK;
Gen yon SENATE PHTKK ki di ke tout NEG ki lan PALE an ak JOVNEL BANNANN se VOLO ak KRIMINEL:

Rony Célestin demande à Jovenel Moïse de se débarasser de certains « criminels» et «assassins» qui l'entourent
Publié le 2017-07-14 | Le Nouvelliste




National - Quelque chose ne tourne pas rond entre le sénateur Rony Célestin et le président de la République Jovenel Moïse, issus pourtant du même parti politique. Le parlementaire éprouve un certain inconfort avec la plupart de ceux qui entourent le chef de l’État et lui demande de faire preuve de «prudence» en prenant ses distances vis-à-vis de ces gens. « Avec ceux qui l’entourent, il ne pourra pas donner de résultats », lâche Rony Célestin, qui veut se différencier des autres amis du chef de l’État en lui disant ce qu’il doit entendre et non ce qu’il veut entendre.

« Quand vous avez autour de vous des gens qui ne sont pas crédibles, cela crée de douteuses perceptions», selon le sénateur du Centre, très pâle au Parlement. Il dénonce la présence de certaines personnalités au passé douteux dans l’entourage du chef de l’État ou qui sont placées dans des postes de responsabilité. « On ne peut mettre dans des postes de lourdes responsabilités certaines personnes qui ont déjà dirigé l’État et sur qui pèsent des suspicions », a déclaré Rony Célestin. Il accuse ces personnes qui avaient l’habitude de «mal dépenser l’argent de l’État et de se retrouver aujourd’hui dans des commissions». « Je ne veux pas faire de personnalités mais tout le monde connaît tout le monde dans ce pays », a-t-il avancé comme excuse pour ne pas révéler les noms. Il a toutefois menacé de révéler les noms des personnes incriminées si, malgré sa sortie dans la presse, le chef de l’État s’entête à les garder autour de lui.

Rony Célestin qualifie ces gens d’«assassins». Ce sont des criminels, enchaîne-t-il. « Accaparer l’argent qui devrait servir dans des projets en faveur de la population est un crime », selon le représentant du Centre au grand corps.

Le sénateur entend utiliser tous les moyens à sa disposition pour porter Jovenel Moïse à se démarquer de ces mauvais grains. « Kòd lonbrit li mare ak nèg sa yo. M ap fè l fè bak sou yo jan l vle a», brandit le parlementaire qui pour le moment n’a aucun problème avec le projet de Jovenel Moïse consistant à électrifier le pays 24/24 d’ici environ 24 mois. « Cela va dépendre de la façon dont ils vont commercialiser le courant et des compagnies qui auront à le faire. Mais, en ce qui a trait à la Caravane, a déclaré Rony Célestin, c’est négative sur toute la ligne». « Ce sont des gens qui sont en train de faire de l’argent, il ne restera rien pour la population », a-t-il tempêté.

Rony Célestin prétend qu’il n’avait rien demandé de personnel au chef de l’État. Sinon, a-t-il confirmé, qu’il avait sollicité des actions en faveur de la population du Centre. Il entend prioriser les intérêts de la population au détriment de son amitié avec le locataire du Palais national.

Avant Rony Célestin, le sénateur du Nord’Ouest Jacques Sauveur Jean, phtkiste de première heure, avait menacé en mai dernier de claquer la porte au nez de la formation qui l’avait permis d’être élu pour la première fois en révélant que ses relations avec le locataire du Palais national n’étaient plus au beau fixe. Mais depuis que les deux hommes se sont offerts de très bons moments lors d’une soirée dansante sous les yeux du band leader de Sweet Micky peu de temps après, le sénateur n’en a jamais reparlé comme si tout était rentré dans l’ordre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guy Delva souflete yon jenn aysien nan radio karaib   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guy Delva souflete yon jenn aysien nan radio karaib
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Radio Minustah disponible sur Internet sur "minustah.or
» UNE PROVOCATION DE RADIO METROPOLE
» Commission d'appui pour enquetes sur meurtre de journalistes
» Raymond Piquion Pitit Kay animateur original de la radio Capoise est parti
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: