Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 KOMINIKE HAITI ACTION COMMITTEE CHAPIT OAKLAND-CALIFORNIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15112
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: KOMINIKE HAITI ACTION COMMITTEE CHAPIT OAKLAND-CALIFORNIA   Ven 21 Juil 2017 - 10:15

Sa  a se denye KOMINIKE HAITI-ACTION COMMITTEE CHAPIT OAKLAND KALIFONI

http://haitisolidarity.net/2017/07/haiti-stop-the-repression-no-impunity-no-new-army
GOOGLE TRANSLATE


Arrêtez la répression.  PAS DE NOUVELLE ARMÉE!

Publié le: 07-20-2017




Les travailleurs du vêtement haïtiens frappent des salaires plus élevés, de meilleures conditions de travail

Le peuple d'Haïti a besoin de notre solidarité face à la violence croissante du gouvernement frauduleusement imposé de Jovenel Moise.  Le jeudi dernier, le 14 juillet 2017, à Petionville, Haïti, près de Port-au-Prince, un jeune vendeur a été tué par un policier devant des témoins horrifiés.  La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des batons contre une foule indignée par le meurtre et l'élimination rapide et forcée du corps dans une tentative perçue de dissimulation.  C'est la dernière des récents meurtres extrajudiciaires commis par la police haïtienne et les forces paramilitaires.

L'assassinat brutal s'est produit alors que le gouvernement d'occupation de Jovenel Moise, installé lors des élections frauduleuses de novembre 2016, appuie pour rétablir l'armée haïtienne brutale et corrompue, qui a été dissoute par le président Jean-Bertrand Aristide en 1995. Moise a déclaré que Il veut l'armée en deux ans.  Les Haïtiens se souviennent de l'agitation sanglante soutenue par les États-Unis par les anciens membres de cette armée qui a réclamé des milliers de vies pendant la période du coup d'Etat 2004 contre le gouvernement élu.  Les forces américaines / des forces de l'ONU et les gouvernements d'occupation ont par la suite intégré plusieurs de ces tueurs dans la police haïtienne et les unités paramilitaires du gouvernement.

Cette annonce a lieu à un moment instable dans la société haïtienne.  La police haïtienne et d'autres forces paramilitaires du gouvernement, accompagnées par des forces d'occupation de l'ONU, ont mené des attaques criminelles contre les enseignants protestants, les étudiants, les ouvriers d'usine, les femmes du marché, les vendeurs ambulants et d'autres victimes d'extorsion de gouvernement, de vols de terres, d'argent et de marchandises .
•  Du 10 au 12 juillet 2017, pendant trois jours de protestation pacifique pour une augmentation du salaire minimum, la police haïtienne a attaqué les travailleurs du parc industriel de Port-au-Prince avec des gaz lacrymogènes, des matraques et des canons tirant un irritant liquide pour la peau.  L'une des personnes battues est une femme qui est revenue au travail depuis son accouchement.
•  Le 12 juin, le recteur nommé par le gouvernement de l'Université d'Etat d'Haïti a utilisé sa voiture pour frapper et dépasser un étudiant universitaire protestant.  Le procureur du gouvernement a ignoré la plainte déposée par les étudiants contre le recteur et cherche plutôt les collègues de la victime à tenter de les harceler et de les intimider.
•  En mai 2017, des unités de la police haïtienne et des forces paramilitaires ont de nouveau attaqué les habitants d'Arcahaie pour protester contre le plan du gouvernement visant à supprimer le principal district générant des revenus de la communauté, situé à environ 30 milles au nord-ouest de Port-au-Prince.
• En mai 2017, un vendeur de nourriture à Petionville a été tué après avoir été frappé délibérément et attaqué par une voiture des forces paramilitaires municipales selon des témoins indignés.
•  Le 20 mars 2017, des policiers ont été enregistrés en vidéo pour tirer sur la voiture portant le président Aristide et le candidat à la présidence de Fanmi Lavalas, le Dr Maryse Narcisse, en revenant de la cour.  Les officiers de police auraient été observés en revenant au palais national;  Il n'y a pas eu de condamnation de cette tentative d'assassinat flagrante par le gouvernement.
•  L'ajout d'une armée haïtienne nouvellement organisée à ce mélange est un signe que le gouvernement haïtien envisage plus de répression.  Le but de l'armée haïtienne était de protéger les dictatures haïtiennes et d'attaquer les défis du peuple haïtien.  Que ce soit sous les dictatures de Duvalier de 1957-1986 ou lorsque les militaires ont renversé le gouvernement élu démocratiquement élu en 1991, menant au meurtre de plus de 5000 personnes, l'armée a été une institution antidémocratique centrale dans la société haïtienne.  Lorsque le président Aristide a démoli l'armée haïtienne de narco-trafic en 1995, l'armée mangeait 40% du budget national dans un pays avec moins de deux médecins pour 10 000 personnes.

Maintenant, cette armée infâme est en cours de restauration, tout comme on dit que les Nations Unies commencent un retrait par étapes de ses troupes.  C'est semblable à ce qui s'est passé suite à l'occupation américaine d'Haïti de 1915 à 1934, période pendant laquelle 20 000 Haïtiens ont été tués.  Au moment où les forces américaines se sont retirées, elles ont laissé en place une armée néo-coloniale avec des visages haïtiens pour faire leur démarche et poursuivre la répression du mécontentement populaire.
•  Les Haïtiens disent non à la restauration d'une force militaire répressive supplémentaire.  Ils exigent la fin de la terreur de la police et la fin de l'impunité.  Nous rejoignons leur appel.  E-mail et téléphone-dans la campagne pour:
•  Dites non à la restauration de l'armée haïtienne brutale
•  Tenir l'occupation des États-Unis et de l'ONU responsable de la campagne de la terreur par la police haïtienne et les forces de sécurité qu'ils forment et supervisent.
•  Dites non à l'impunité pour la terreur de la police en Haïti


Contact:
•  Département d'Etat américain: HaitiSpecialCoordinator@state.gov
•  Votre membre du Congrès: 202-224 3121
•  Mission des Nations Unies en Haïti: minustah-info@un.org




Partager cette publication

Messages populaires

Articles Similaires
Black Lives Matter Haiti To Bay 1


Rejoignez le Contingent Solidarité d'Haïti!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
KOMINIKE HAITI ACTION COMMITTEE CHAPIT OAKLAND-CALIFORNIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message important ;Haiti Action Committee
» Haiti en Action Gonaives:
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: