Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15105
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mar 10 Oct 2017 - 16:43

MAK;

Pa gen BOUCH .
JAMAYIK se anviwon 60 KM distans ak OKAY.

CHINWA yo deja ap konstwi yon DEEP PORT ,gen yon HIGHWAY ,yon OTOROUT 6 liy ke y ap KONSTWI.

Sa k pi RED lan ,yo "pledge" 1 MILYA DOLA us pou lot ENVESTISMAN.
Mesye wo!!!!
Eske nou konnen ke MALPOUGRA nou yo ap pale de TAYIWANN ann AYITI toujou?
Li pito:

http://jamaicaobserver.com/news/jisco-starts-us-1-b-spend-in-jamaica-this-week_113309?profile=1056

JISCO débourse US $ 1-b en Jamaïque cette semaine


PAR BALFORD HENRY
Journaliste senior
balfordh@jamaicaobserver.com

Lundi 09 octobre 2017

The Alpart plant in St Elizabeth which is owned and operated by China's Jiuquan Irons & Steel (Group) Company Limited.

La société chinoise Jiuquan Irons & Steel (Group) Company Limited (JISCO) va débourser 1 milliard de dollars cette semaine en Jamaïque, sur la base de nouveaux accords bilatéraux avec le gouvernement, qui devraient stimuler la croissance économique locale et la création d'emplois.
Faisant cette révélation vendredi dans une entrevue avec le Jamaica Observer, le ministre des Transports et des Mines, Mike Henry, a fait remarquer que c'est déjà chose faite.

"Il est prêt maintenant et ils n'ont plus besoin de permission", a déclaré Henry très heureux, notant que l'approbation finale des autorités chinoises a été obtenue lors de sa visite à Pékin en septembre avec une équipe d'experts et de professionnels locaux.

Henry a confirmé qu'au cours de sa visite, il a signé un accord d'établissement, un accord d'utilisation des terres et d'agence et un accord sur le régime fiscal avec le président de JISCO, Chen Chunming, à Jiayguan.

Les ententes ont déjà été confirmées dans la décision ministérielle no 33/17 du Conseil du 4 septembre 2017.

"Ce milliard est une dépense qui commence demain.  C'est ce que j'ai laissé en Chine: un accord pour débloquer un milliard de dollars d'investissements, maintenant ", a déclaré Henry.

"Ils ne doivent pas retourner en Chine et dire:" Puis-je avoir l'argent? "  Et ce n'est pas un prêt, c'est un investissement dans l'expansion de leur implication en Jamaïque ", a-t-il expliqué.

 Les accords non contraignants décrivent les termes et conditions établis par le gouvernement de la Jamaïque pour la propriété, le fonctionnement et la construction d'Alpart de JISCO.

La Commission de supervision et d'administration des actifs appartenant au gouvernement provincial du Gansu, propriétaire de JISCO, a noté que le gouvernement national de la Chine et le gouvernement provincial du Gansu soutenaient pleinement l'acquisition d'Alpart par JISCO.

Il a dit qu'ils étaient particulièrement satisfaits des investissements supplémentaires qui optimiseraient la valeur d'Alpart pour JISCO et sa contribution à l'économie jamaïcaine.

Les accords ont officiellement libéré l'apport d'au moins un milliard de dollars supplémentaires d'investissements et prévoyaient la création de 800 autres emplois directs bien rémunérés, principalement pour les habitants de St Elizabeth et de Manchester au cours des deux prochaines années.  Indirectement, 8 000 personnes supplémentaires seront employées à la suite d'autres investissements résultant des accords.

Le plus notable est un investissement de 2,5 milliards de dollars proposé par JISCO dans un parc industriel et une zone économique spéciale, ce qui pourrait créer 2 250 emplois directs supplémentaires et plus de 20 000 emplois indirects, a souligné M. Henry. les entreprises qui peuvent créer des entreprises dans le parc et la zone économique.  des sociétés jamaïcaines sont recherchées pour des projets de joint-venture avec des entreprises chinoises dans le parc industriel.

Le parc industriel doit être construit sur 25,4 kilomètres de terrain.  Toutefois, la phase initiale couvrirait cinq kilomètres à développer d'ici 2023, après quoi les travaux sur les 20 autres kilomètres devraient durer encore sept à huit ans.

Le parc faciliterait six fonctions principales - la transformation et la fabrication, en mettant l'accent sur les exportations;  la logistique moderne;  mécaniser le commerce;  recherche et développement, axé sur les innovations technologiques;  services professionnels;  et le soutien urbain.

Le soutien urbain est censé être lié à l'accord de JISCO avec une proposition du gouvernement jamaïcain pour des projets soutenant le développement communautaire en Jamaïque et un domaine d'intérêt certain est l'introduction d'une agriculture moderne et d'une technologie d'irrigation avancée dans les communautés de St Elizabeth.

D'autres projets envisagés comprennent la construction d'une usine d'alumine d'une capacité annuelle de deux millions de tonnes, équipée d'une centrale électrique captive et de la reconstruction de Port Kaiser, ainsi que l'introduction d'une agriculture moderne et d'une technologie d'irrigation avancée dans la région.

Les dépenses du premier milliard de dollars américains (129 milliards de dollars) comprendront une modernisation de 400 millions de dollars de l'usine d'énergie d'Alpart.

Selon Henry, JISCO soutient l'énergie propre pour Alpart et s'engage à utiliser le GNL avec la construction d'une usine de 230 mégawatts pour remplacer l'actuelle qui n'a pas fonctionné de façon satisfaisante en raison notamment de sa technologie obsolète et de ses améliorations limitées depuis la construction Il y a 45 ans.

Il a déclaré que la visite était l'aboutissement d'un processus entamé en 2016 et, plus récemment, a abouti à la réouverture officielle de la raffinerie Alpart de JISCO après près d'une décennie de fermeture.

JISCO est l'une des 500 premières entreprises chinoises et est la plus grande entreprise sidérurgique de la région nord-ouest de la Chine.  Bien que principalement impliquée dans l'acier, l'entreprise mène également une vaste gamme d'activités, notamment la production de vin, le développement immobilier, la construction, le brassage et l'agriculture.  Il exploite également des agences d'assurances et de voyages, ainsi que des hôtels, des hôpitaux et des théâtres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9629
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mar 10 Oct 2017 - 22:36

mon chè depi premye fwa mwen te tande Manley di :There is no place in the Jamaican government for politicians to become millionaire mwen te konnen genyen yon diferans ant politisyen jamayiken ak politisyen ayisyen.

Presidan ayisyen yo tnakou menm yon moun tnakou Himmler Rhebu rekonet jodya gen 2 preyokipatyon depi premye jou yo prete serman ;youn se ki jan yo pral fè pou yo rich e ki jan yo pral fè pou yo toujou o pouvwa. Yo pa wè peyi vre.se pa manti non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7687
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 2:18


Gade enbesilite nèg tètkale yo?
Yo pa wè Tayiwan pi bezwen yo ke yo bezwen Tayiwan.
Yo aksepte $100,000 meriken pou ede sinistre.
Ti kraze saa se bagay Gworozo pou kont li ta kapab bay.

Haïti et Taïwan, une étroite amitié et une coopération de taille

DIPLOMATIE/ RELATIONS BILATÉRALES/ FÊTES NATIONALES
Cinq jours avant la célébration du 106e anniversaire de la fondation de la République de Chine (Taïwan), soit le 10 octobre, l’ambassadeur de l’île de Formose en Haïti, Hu Cheng Hao, a offert jeudi soir, à Pétion-Ville, une réception à laquelle étaient conviées des personnalités haïtiennes et taïwanaises.

À cette occasion, le diplomate a évoqué les 61 ans des relations diplomatiques enter les deux États ainsi que les différentes étapes franchies par son pays pour être aujourd’hui une puissance qui compte dans le concert des nations.
Publié le 2017-10-09 | Le Nouvelliste

Vue Galerie (3)
National -
C’est l’hôtel El Rancho, à Pétion-Ville, qui a servi de cadre à cette soirée à la fois symbolique, culturelle et gastronomique organisée par l’ambassadeur de la première république du continent asiatique, Hu Cheng Hao, et son épouse, une occasion pour les deux États de renouveler leurs engagements en matière de coopération, d’entraide et de support diplomatique taïwanais. Un quintette de l’orchestre philharmonique Sainte-Trinité a exécuté l’hymne national de chacun des deux pays.

Dans un discours prononcé à cette occasion, le diplomate a fait une brève historique de l’état de santé de son pays, notamment sur le plan économique, et a salué la vieille et dynamique coopération haïtiano-taïwanaise qui a pris une nouvelle allure avec le renforcement des liens entre les deux États.

Le diplomate a fait savoir qu’en 1949, après les événements qui ont ensanglanté le territoire chinois, la République de Chine a été forcée de quitter le continent pour s’installer sur l’île de Taïwan car il fallait à tout prix sauvegarder la démocratie anéantie en Chine par un communisme totalitaire.

Epuisée par la Seconde Guerre mondiale, le diplomate confie que l’île de Formose était pauvre. Elle a fait face à une menace perpétuelle, ce qui a favorisé un régime autoritaire. Mais elle a réussi malgré tout à reconstruire une économie moderne et une démocratie multipartiste.

« Taïwan est devenue une moyenne puissance économique avec un volume d’exportation de 280 milliards de dollars américains et d’importation de 229 milliards de dollars américains. Ce pays démocratique de 23 millions d’habitants est le 17e exportateur et le 18e pays importateur, selon l’OMC. Son PIB national s’élevant à plus de 528 milliards de dollars américains à prix courant, en 2016, il a été classé 22e mondial.

Le revenu par habitant atteint 48 100 dollars américains par parité de pourvoir d’achat, 30e du monde», a énuméré l’ambassadeur Hu Cheng Hao, affirmant que la performance économique a favorisé la consolidation de la démocratie. Car, dit-il, la présidente de Taïwan, Tasai Ing-wen, depuis son installation en 2016, a lancé des programmes de restructuration économique et de réforme sociale sur les axes de «l’innovation, l’emploi et la distribution».

Au niveau des relations entre les deux rives du détroit de Taïwan, bien que les échanges entre la Chine et Taïwan semblent refroidis depuis ces derniers temps, la paix n’est pas menacée. Sur le plan régional, le gouvernement taïwanais maintient sa position pour la préservation de la paix en mer de Chine méridionale.

Il définit les pays de l’Asie du Sud-Est, l’Inde et ses alliés diplomatiques comme ses partenaires stratégiques en favorisant la création d’un consortium pour participer aux mégasprojets d’infrastructure.

Éloigné géographiquement mais proche d'Haïti

Malgré la distance géographique, le diplomate taïwanais croit dur comme fer que son pays est toujours proche d'Haïti. Il a passé en revue l’étroite coopération diplomatique qui existe entre les deux pays depuis 61 ans, soit le 25 avril 1956. Dans le secteur de l’agriculture, les projets se succèdent depuis plus de 35 ans.

On peut citer le projet de développement des filières céréalières dans la vallée des Cayes, qui a produit des résultats convaincants malgré le passage de l’ouragan Matthew l’année dernière. Dans l’Artibonite, le diplomate a fait mention du projet « Renforcement des capacités pour la production de semences de riz de qualité». 1 700 tonnes de semences certifiées seront produites et mises à la disposition des planteurs cette année.

En 2018, la production devra passer de 2 000 tonnes de semences certifiées pour satisfaire 45% des besoins nationaux.

Taïwan soutient le projet énergétique de Jovenel Moïse

supporter le projet du président Jovenel Moïse, qui espère fournir l’électricité 24 sur 24 dans moins de 24 mois, le diplomate confie qu’une équipe d’experts qui sera financée par le gouvernement taïwanais effectuera une mission d’étude en Haïti afin de participer aux projets d’énergie du gouvernement haïtien, notamment en ce qui concerne les réseaux électriques de la région métropolitaine.

Plus loin, le représentant officiel de Taïwan en Haïti a souligné que dans le cadre de la coopération bilatérale, son gouvernement vient d’octroyer un montant de 100 000 dollars américains à l’Etat haïtien pour aider les victimes des ouragans Irma et Maria.

Sachant que l’éducation est la clé du succès, tant pour les Taïwanais que pour les Haïtiens, une vingtaine d’étudiants haïtiens sont partis, il y a quelques semaines, pour poursuivre leurs études supérieures grâce au programme de bourses du gouvernement taïwanais. Selon le diplomate, ces boursiers haïtiens ont à leur départ promis de ramener le secret miracle de Taïwan en Haïti.

Sur le plan des affaires, l’ambassadeur Hu Cheng Hao a fait savoir que depuis des années Haïti est inscrite sur la première page du carnet de voyages des entrepreneurs du secteur textile mondial. Plusieurs entreprises taïwanaises ont effectué des études de prospection en Haïti depuis 2015. Deux sont en train de construire ou d’équiper leurs usines modernes, l'une à Caracol et l’autre à Lafiteau.

« Beaucoup d’autres vont suivre. Je suis convaincu qu’il y aura de plus en plus d’entreprises taïwanaises à venir installer leurs unités de production et créer ainsi des emplois en Haïti», a-t-il affirmé tout en saluant le discours du président Jovenel Moïse le 21 septembre 2017, à la 72e Assemblée générale des Nations unies à travers lequel il a encouragé la communauté internationale à tenir compte des aspirations de Taïwan, qui veut contribuer davantage au rapprochement entre les peuples et les nations.

Renforcement des liens entre les deux peuples

Tout en faisant l’éloge de l’amitié franche et sincère qui se développe au fil des ans entre les deux peuples, le ministre des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue, dans ses propos, a démontré à quel point les deux peuples sont proches.

Selon lui, depuis 1956, date du début des relations de coopération entre Haïti et Taïwan, les initiatives heureuses ne manquent pas dans le sens du resserrement des liens profonds d’amitié et de solidarité entre les deux peuples, et ce en dépit de la distance géographique, des différences de culture et de niveau de développement entre Haïti et Taïwan. De plus, plusieurs projets de coopération bilatérale dans les domaines de l’agriculture, de l’éducation, de la santé et de l’infrastructure sont à l’étude ou en considération, tout en suivant la politique de développement prioritaire du gouvernement haïtien.

« La République de Chine (Taïwan) n’a jamais cessé de manifester sa sympathie à l’endroit d’Haïti et son engagement à l’accompagner dans les circonstances les plus difficiles, notamment au cours des dernières années.

La constance de l’engagement du gouvernement taïwanais aux côtés du gouvernement et du peuple haïtiens est à la mesure de l’humanisme, de la sensibilité et de la générosité du peuple frère taïwanais. Il est important de consolider l’amitié profonde et solide ainsi que la coopération fructueuse entre les deux pays », a indiqué le chancelier Antonio Rodrigue qui a, au nom du président de la République, du gouvernement et du peuple haïtiens, renouvelé ses vœux les plus sincères à l’endroit du peuple taïwanais et de son gouvernement.


Amos Cincir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15105
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 5:52

SASAYE;

Mwen te li ATIK sa a ,lan NOUVELLISTE;sa vin RANFOSE REPITASYON GOUVENMAN AYISYEN an ki ap LAJI lan MONN lan.

REPITASYON ke NEG ki ap dirije AYITI yo,yo KORONPI e yo ENKONPETAN.

WI,SE 2 PREYOKIPASYON MESYEDAM sa yo genyen ;pou yo VOLO epi pou yo PEPETYE TET yo sou POUVWA a.

Gen yon AMERIKEN ki te di tou ke GOUVENMAN AYISYEN yo preske pou kont yo lan bagay sa a;preske inik.
Misye di gen anpil GOUVENMAN ki KORONPI ,men Yo konn fe yon BAGAY ,Misye di MESYEDAM ann AYITI yo ,se yon sel bagay ;yo KORONPI jis lan MWEL ,san yo pa janm fe ANYEN.
GOUVENMAN AYISYEN yo se yon ZAM de DESTRIKSYON.

Men tou ,gade jan LE NOUVELLISTE ekri ATIK lan ,se BRAVO y ap BAT pou bon RELASYON ki gen ant TAIWAN ak AYITI.

Yo pa we ,ENTERE PEYI an ,menm yon PRELYEM.Eske y ap touche lan men TAIWAN TOU?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15105
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 9:24

http://caribbeannewsnow.com/topstory-China-set-to-invest-massively-in-Latin-America-and-the-Carribean-34535.html


La Chine devrait investir massivement en Amérique latine et dans les Caraïbes

Publié le 25 mai 2017  Envoyer à un ami Version imprimée  


MIAMI (États-Unis) - Historiquement, l'Amérique latine et les Caraïbes ont longtemps fait appel aux États-Unis pour obtenir du soutien en termes de commerce et d'investissement, mais ont souvent été laissées à désirer.  Aujourd'hui, les bons moments semblent être à l'horizon, grâce à la promesse d'un investissement et d'un commerce véritablement massifs en Chine, qui vont complètement remodeler et régénérer les deux régions dans les années à venir.

Pendant plus d'un siècle, les pays d'Amérique latine et des Caraïbes ont jeté un regard sur les États-Unis et leurs immenses richesses, espérant des investissements solides et un commerce cohérent qui élèveraient ces régions du tiers monde à un niveau égal à celui des États-Unis et de l'Europe.

Cependant, alors que les États-Unis seraient toujours le principal partenaire commercial de la plupart des pays d'Amérique du Sud, l'investissement serait souvent minime et presque toujours égoïste (la United Fruit Company en étant un excellent exemple).  Au cours des dernières décennies, les investissements américains en Amérique latine ont diminué et des régions comme les Caraïbes ont été laissées à elles-mêmes, avec des résultats quasi catastrophiques.

Comment Saint-Kitts-et-Nevis s'est sauvé

Les îles caraïbes de Saint-Kitts-et-Nevis, qui, en 2007, étaient pratiquement en faillite, et dont la population est presque démunie, en sont un bon exemple.  En 1984, l'île avait mis en place le tout premier programme de citoyenneté par investissement (CBI) , dans lequel un investisseur pouvait devenir citoyen de Saint-Kitts-et-Nevis et détenteur d'un passeport en échange d'un investissement dans les îles, normalement sous la forme d'un bien immobilier achat.  Alors que le programme s'était avéré initialement populaire, les gouvernements successifs n'avaient pas réussi à le mettre à jour, et sa popularité avait diminué.

En 2007, le gouvernement de Saint-Kitts-et-Nevis de l'époque a donné à son programme CBI une révision très nécessaire , permettant aux investisseurs de faire un don de charité non remboursable à l'île ainsi qu'une option d'achat immobilier.  Avec une certaine promotion canny, le programme CBI est devenu un énorme succès.  Les investisseurs ont afflué vers les îles, galvanisant l'économie - le secteur bancaire en particulier.

Saint-Kitts-et-Nevis s'est rapidement imposé comme un paradis fiscal avec des services bancaires favorables, apportant encore plus d'investissements dans les îles, mais son programme CBI est resté son plus grand atout.  Aujourd'hui, les îles sont en plein essor, il y a du travail pour tout le monde, le tourisme est à son plus haut niveau, et grâce aux importants investissements chinois imminents pour les Caraïbes, les choses vont s'améliorer.

La Chine deviendra le premier investisseur en Amérique latine et dans les Caraïbes

Lors d'une importante conférence internationale sur l'investissement tenue en Chine en 2016 et à laquelle ont participé des représentants de la CELAC ( La Communauté des États latino- américains et caribéens), le président chinois Xi Jinping a annoncé l'intention de son pays d'investir 250 milliards de dollars au cours des dix prochaines années dans les zones d'Amérique latine et des Caraïbes, exprimant sa conviction que ce mouvement stimulera les relations économiques de la Chine avec la région de la CELAC, entraînant un commerce bilatéral de 500 milliards de dollars d'ici une décennie.

L'annonce a été l'une des plus importantes de son histoire et représente de loin l'engagement financier le plus important pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

Le président Xi Jinping a dit aux dirigeants des pays des Caraïbes présents que la Chine travaillera avec tous les pays de la région et à tous les niveaux, y compris l'énergie, les infrastructures, la construction, l'agriculture, la fabrication et l'innovation technologique.

Historiquement, l'Amérique latine et les Caraïbes se sont longtemps tournées vers les États-Unis pour des accords commerciaux, mais les États-Unis ont été moins réticents ces derniers temps.  Il semble maintenant que ce sera la Chine qui deviendra le sauveur et le bénéficiaire de la région et permettra à plusieurs pays d'Amérique du Sud qui sont au bord de la misère de devenir des puissances économiques, comme le Nicaragua.

Le Nicaragua est l'une des nations les plus pauvres d'Amérique centrale, mais grâce à la construction du canal du Nicaragua, le pays pourrait devenir, dans une décennie, le pays le plus prospère de la région.  Un consortium chinois doit assumer le coût de 40 milliards de dollars du canal de Nicaragua - qui sera deux fois plus grand que le canal de Panama.  La construction devrait commencer en 2017 et le canal pourrait accueillir les plus grands superpétroliers et porte-conteneurs du monde d'ici 2021. Le nouveau canal sera une bénédiction financière pour la région de l'Amérique centrale qui a longtemps souffert.

L'investissement chinois en Amérique latine n'est pas nouveau;  de 2005 à 2012, la Chine a investi environ 40 milliards de dollars dans les Bahamas et la Jamaïque, fonds qui ont principalement servi à financer des projets de reconstruction routière et littorale ainsi que la construction de ports de transit et de centres logistiques en Jamaïque Canal.

Pourquoi la Chine est-elle si désireuse d'investir en Amérique latine et dans les Caraïbes?

Une grande partie du monde a atteint son plein potentiel, il n'est donc pas surprenant que la Chine soit si désireuse d'investir massivement en Amérique latine et dans les Caraïbes et de s'y établir.  L'Amérique latine en général est un continent d'un potentiel économique vaste - et presque inexploité - doté d'une main-d'œuvre instruite mais sous-payée et de longue date et d'une infrastructure bien établie.

Bien que la Chine se félicite également d'aider à développer des régions de l'Afrique, c'est un projet dans lequel ils sont pratiquement à partir de zéro, et prendra des décennies à remplir.  À titre de comparaison, l'Amérique latine a déjà tout mis en place pour assurer le succès économique, et les investissements chinois importants relanceront cette économie et la feront entrer dans le XXIe siècle.

L'emplacement des îles des Caraïbes - au beau milieu des marchés commerciaux du Nord et de l'Amérique du Sud - les rend extrêmement attrayants pour les investisseurs chinois.  Beaucoup d'îles sont sous-peuplées, mais riches en ressources naturelles, et parfaites pour le développement économique.  Déjà, des îles comme Antigua-et-Barbuda ont grandement bénéficié d'importants investissements chinois.

Grâce à ses atouts naturels, que ce soit des plages à couper le souffle, des forêts tropicales profondes ou des îles volcaniques mystérieuses, les Caraïbes se prêtent très bien au tourisme, sans parler des hébergements et des services de première classe et de la vie nocturne animée.  Chaque année, de plus en plus de pays des Caraïbes invitent les entreprises et les investisseurs chinois à voir ce qu'ils ont à offrir, et chaque année, ces investisseurs sont profondément impressionnés.

Historiquement, l'Amérique latine et les Caraïbes sont connues pour leurs habitants dynamiques et dynamiques, leurs paysages magnifiques et leurs plages, mais trop souvent aussi pour leurs problèmes politiques et leurs luttes contre la pauvreté.  Grâce à l'aide de ce qui sera bientôt la plus grande économie du monde, l'Amérique latine et les Caraïbes devraient enfin profiter d'une qualité de vie et d'un niveau de vie comparables à ceux de l'Amérique du Nord et de l'Europe.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9629
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 10:27

kestyon mwen toujou ap pose tet mwen se ki moun ki anpeche ayiti gen relation ak la chine e pou ki rezon. Eta Zuni mKanada gen relation ak la chine .Jamyik menm yon ti zile tankou Barbuda gen relation ak la chine. Jodya fok nou mande eske se vre ayiti se yon peyi endepandan e souveren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9629
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 10:32

Sassaye

Si w te koute konsey mwen lèm te konn ap di nou ht Google. Amazone, Face Book ak apple jodya se pa 100.000 dola Selman ou ta ka ba volè yo pou yo gaspiye. Mwen gen 6 moun ki pou jwi ti kob map kite pou yo a wi. se pa malpouwont ayisyen mwen ta bay lajan m. Dayè yo pa konn sa pou yo fè ak lajan. Jodya se vye zam demode yo vle ht ak lajan ed la.Ou bliye neg ki te konn ap di : Ban nou lame nou pandan ke fatra ap monte nan nen yo.

nenpot gouvenman ki vle ede ayiti vre se pa ba volè yo lajan.Moun yo pa ka jere yon ti biznis yo vle jere yon peyi. Michel Martelly te nan foreclosure ayisyen ba l dirije peyi ya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9629
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 10:46

Anvan Marc Bazin te mouri li te di an 1950 ayiti te nan menm position ak Taiwan. li te montre ki jan TYaiwan te komanse travay p[ou devleopman l. Nou men nou pi pre Eta zuni se bak nou fè. nanpwen oken moun ki ka eksplike pou ki sa.se bak nap plede fè.

Jodya 67 tan apre se Taiwan kap lonje men ba nou.men nou toujou kontinye ap fè menm maskarad yo e pi nou vle gen yon lot rezilta. Moun ki te ekri : "On nous a éduqués pour detruire l'oeuvre de 1804." se li ki te gen rezon. Tou tan npa fè ti ayisyen pase 12 zan pou yo aprannn li e ekri franse nap toujou deyè kamyonet la.Gen yon moun ki di : Si w kontinye ap fè menm bagay yo tou tan ki pa janm ba w oken rezilta ou se yon moun fou. Sa se pa manti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15105
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 13:10

ROZO,

Menm MOUN ki fe TIMOUN yo pase 12 ZAN ap aprann FRANSE yo ,se yomenm ki chita ap lan RELASYON ak TAIWAN.

Malfrendeng sa yo ,pa vle okenn CHANJMAN fet.
Yo ba w tout KALITE ESKIZ pou ki AYITI chita lan bagay FRANSE sa a .Gen FRANSE an FRANS ki pa konprann bagay sa a.

Sou bagay LANG FRANSE sa a mwen gen yon LIV ke yon BLAN SWIS te ekri an 1785.
Se pi bon LIV mwen kwe ki te EKRI sou SENDOMENG ,anvan 1789.
Se tankou yon JOUNAL ,ANT 1782 A 1785.

Si m repwodwi PASAJ yo ,wa sezi.Misye ap di pandan preske tout PERYOD li te pase lan SENDOMENG ,li pa t preske janm tande FRANSE ap pale lan ZOREY li.

Misye SEZI ,paske li pa t FAMILYE ak KREYOL.Preske tout KOLON yo ,se KREYOL Selman LI TE TANDE Y AP PALE.
Misye te rele LANG lan CREOLE.

Misye te vle fe FREKAN ak MEDAM ak MANMZEL BLAN yo ,men MISYE te VEKSE ,paske MEDAM yo se KREYOL (CREOLE) Selman yo te vle pale.
Mwen te li a pwopo de LIV sa a sou SIT MATINIKE ak GWADLOUPEYEN yo ,men se le mwen LI KEK CHAPIT ke SEZISMAN pran m.

FRANSE pa t janm LANG KOLONI SENDOMENG .Se yon LANG ki te ETRANJE pou tout MOUN lan KOLONI an ,ke yo te BLAN ,"milat" ou NWA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9629
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Mer 11 Oct 2017 - 20:48

Joel

Mon chè mal nan yon studyo Vietnamyen ak Barbara mwen mande jenn Vietnamyen nan ki lang yo anye o Vietnam jodya yo tout reponn nan lang nou. Ejiptyen yo pa pale franse ankor. Nou pa konn anyen nan syans paske nou pèdi twop tan ap prann yon lang ki pa lang nou.

Lè m sonje kalot blan franse yo te konn ban m paske mwen pat ka pale lang yo ni yo pat konprann lang pa m sa fè m rayi elit ayisyen(nwa e milat ) plis. map repete l ankor gen twop moun bet an ayiti ki pran poz yo konen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15105
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Jeu 12 Oct 2017 - 5:07

Le gros roseau a écrit:
Joel

Mon chè mal nan yon studyo Vietnamyen ak Barbara mwen mande jenn Vietnamyen nan ki lang yo anye o Vietnam jodya yo tout reponn nan lang nou. Ejiptyen yo pa pale franse ankor. Nou pa konn anyen nan syans paske nou pèdi twop tan ap prann yon lang ki pa lang nou.

Lè m sonje kalot blan franse yo te konn ban m paske mwen pat ka pale lang yo ni yo pat konprann lang pa m sa fè m rayi elit ayisyen(nwa e milat ) plis. map repete l ankor gen twop moun bet an ayiti ki pran poz yo konen.

ROZO;

Se ELIT sa a ki responsab ke AYITI nan pwen li ye an.

An palan de VYETNAMYEN yo.An 1954 le yo kwape FRANSE yo ,apre yon SYEK KOLONIZASYON,mwens ke 5% VYETNAMYEN yo te konn li ak ekri.
NEG ki te kondwi GE LIBERASYON an ;de MOUN tankou HO CHI MINH,NGUYEN GIAP,LE DUAN se te lan LEKOL FRANSE yo te fome.
Sa pa t anpeche ,ke MESYE sa yo te mete PYE lan dengonn lang FRANSE an ,paske yo te reyalize ke LANG sa a se te yon ANDIKAP pou POPILASYON VYETNAM lan.
LEADERSHIP lan te ka ekri e pale FRANSE ,men RES POPILASYON an ,an JENERAL pa t konprann.
LANG VYETNAMYEN an ,an 1954,pa t yon LANG AVANSE tankou KREYOL AYISYEN ,se te yon MISHMASH CHINWA,LANG KHMER elt.
Se mesye yo ki fikse l ,an 1954 ,apre ENDEPANDANS.

Bagay LANG FRANSE sa a ,se yon TRAJEDI,yon PWA SENKANT lan KOU PEP AYISYEN an.
Toutotan ,pa p gen yon LEADERSHIP PWOGRESIS ki FIKSE bagay sa a ;tankou MICHEL DE GRAFF renmen di l ,okenn PWOGRE pa p fet.

LANG FRANSE PA LANG NOU ,LI PA T JANM LANG NOU.
Se yon LANG ke preske nou TOUT aprann LEKOL.Sila yo ki te gen CHANS pou yo ale LEKOL
Se yon ABOMINASYON ,le KONSTITISYON an mete l kom yon LANG OFISYEL.
Toutotan se ELIT RETROGRAD,REYAKSYONE,ANTI-AYISYEN sa a ke nou genyen lan TET PEYI an,bagay sa a pa p janm KORIJE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7687
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   Jeu 12 Oct 2017 - 9:41



Gworozo,
Lè tranbleman n tè an, mwen reyini avèk ayisien Vancouvè, 60,000 dola nou voye bay Lakwarouj paske nou pat fè gouvènman ayisien konfyans.

Kounyea, mwen konprann ke Lakwarouj ak Klintonn pran tout kob èd yo mete lan biznis pa yo.

Konpare sa avék 100,000 dola ke yon peyi tankou Tayiwan bay kòm èd.
Mwen pa bezwen Google, Amazòn ak Fesbouk pou fè pwofi. Si te gen pwojè serye pou devlope Ayiti, mwen ta van yon kay epi voye 200,000 mil dola pou remèt Ayiti sal te banmwen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pa gen BOUCH lan KANTITE LAJAN ke CHINWA yo ap depanse lan JAMAYIK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gouvènman dominiken mande premie minis la pou kontrole bouch li
» Gwo eskandal lajan dwòg lan Pò de Pè. Yo di ofisyèl pran pa yo ladann
» FEMEN BOUCH NOU MICHEL MARTELLY VIENT DE REFAIRE MONTANA A SA FACON !
» NEG KAP FETE FETE LAVALAS CHaJE LAJAN KIDNAPING !MARTELLY MAL CHITA !
» Rete ! Apa m te gen bouch kabrit !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: