Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ayisien anvayi laGiyann. Yo reprezante 20 pousan popilasyon peyi saa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7722
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Ayisien anvayi laGiyann. Yo reprezante 20 pousan popilasyon peyi saa.   Sam 28 Oct 2017 - 13:41

Pour limiter l’immigration, Emmanuel Macron veut rendre la Guyane moins attractive aux Haïtiens

Dans le souci de dissuader l’immigration en Guyane, le président français Emmanuel Macron, en visite à Cayenne depuis jeudi, a sorti des annonces fortes, notamment son intention de réduire à deux mois le versement de l’allocation versée aux demandeurs d’asile et conditionner à 15 ans de résidence sur le territoire l’accès au revenu de solidarité active (RSA), qui sera «démonétisé».
Publié le 2017-10-27 | Le Nouvelliste

National -
«La Guyane est aujourd’hui trop attractive pour les demandeurs d’asile qui ne sont pas en besoin manifeste de protection et qui vivent déjà dans des pays où s’appliquent des règles effectives de protection internationale», a-t-il déclaré, évoquant notamment le cas des Haïtiens, dont la demande d’asile a explosé ces derniers mois.

Pour préserver et garantir le droit d’asile «en Guyane, il faut mettre en œuvre des procédures accélérées pour l’examen de cette demande d’asile injustifiée», a déclaré le chef de l’État français, qui veut également réduire «à deux mois le versement de l’allocation pour les demandeurs d’asile».

«On ne peut pas avoir une situation où on verse pendant 12 mois, 18, parfois 24 mois l’allocation pour demandeurs d’asile qui est supérieure au salaire moyen dans l’ensemble des pays voisins», a déclaré Emmanuel Macron devant la presse.

«Pour réduire l’attractivité du territoire, il faut aussi réviser l’accès à certaines prestations sociales», a ajouté le président français en déplacement à Cayenne, qui a annoncé que l'État allait reprendre la gestion du RSA, devenu « une charge pas soutenable », - d'environ 150 millions d'euros en 2016 - pour la collectivité territoriale de Guyane.

Le versement du RSA sera conditionné à l’installation en séjour régulier sur le territoire durant 15 années, et non 5 ans, à l’instar du dispositif qui existe déjà à Mayotte.

De plus, la délivrance du RSA sera «non financière» pour éviter les trafics. «Je ne veux plus voir des situations où les ressortissants des pays voisins se sont fait régulariser, touchent le RSA pour ensuite le dépenser au Surinam, au Brésil ou ailleurs. Ces prestations seront démonétisées», pour être utilisées «sur notre territoire».

En 2015, il y a eu 81 000 passages aux guichets du service des étrangers de la préfecture de Guyane. On estime entre 40 000 et 50 000 le nombre de personnes en situation irrégulière.

« Les frontières de la Guyane ne sont pas des frontières naturelles, ce sont des axes de communication. La politique migratoire ne peut s'exercer dans les mêmes conditions que pour le reste du territoire national », a déclaré le chef de l'État français.

Les Haïtiens, le casse-tête guyanais

Le site web franceguyane.fr a consacré un long dossier à l’immigration haïtienne suite au passage de l’ouragan Matthew et face aux risques qui planaient sur le territoire français d’outre-mer de voir débarquer une arrivée massive de sinistrés haïtiens. En effet, un élu guyanais avait annoncé l’arrivée en Guyane de 25 000 Haïtiens suite à l’ouragan Matthew. Environ 10 % de la population légale.

D’après la publication en ligne, l’année 1963 marque le début de l’immigration haïtienne en Guyane. Après les gros dégâts provoqués après le passage de l’ouragan Flora dans les zones rurales de Jacmel, des Cayes et d’Aquin, quelques ressortissants haïtiens, principalement des agriculteurs, sont venus trouver refuge en Guyane. Mais c’est à partir de 1967 que l’immigration en provenance d’Haïti commence réellement. Entre 1974 et 1979, le nombre des entrées sur le sol guyanais triple carrément.

L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui collecte, produit, analyse et diffuse des informations sur l'économie et la société françaises a recensé officiellement 50 000 Haïtiens en Guyane en 2016, soit environ 20 % de la population.

Sources combinées


Patrick Saint-Pré
Auteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ayisien anvayi laGiyann. Yo reprezante 20 pousan popilasyon peyi saa.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MANMAN PITIT MARE VANT AK YON LIS KAP SIKILE NAN PEYI DAYITI
» KISA ELÈKSYON YON FANM TANKOU MANIGA TA REPREZANTE POU PEYI DAYITI
» BOBY PEYI A NAN MEN OU! LE CHE AYISYEN ! LE TIGRE EN PAPIER ! JWET LA CHO !
» Haiti's Gold Mining Potential. Men Lô lan peyi a. Tout timoun ki grangou prale m
» Wout Pou'n Ale Nan Peyi Florida, Nan Peyi Blan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: