Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mafya Tètkale ann aksyon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7722
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Mafya Tètkale ann aksyon.   Mer 1 Nov 2017 - 18:31


La BID dénonce un acte d’intimidation inacceptable



ATTAQUE/RÉSIDENCE NORBERT STIMPHIL/EPT
Plus que la condamnation d’un acte d’intimidation inacceptable, le patron de la BID a salué la transparence, l’efficience de l’EPT sous le leadership de Norbert Stimphil et recadré le gouvernement.
Publié le 2017-10-31 | Le Nouvelliste

National -
Le représentant résident de la BID en Haïti, Koldo Echebarria, a fermement condamné l’attaque à l’arme automatique perpétrée contre la résidence du coordonnateur du programme Éducation pour tous (EPT), Norbert Stimphil, dimanche, à l’aube. «C’est un acte de violence, d’intimidation qui n’est pas acceptable en Haïti et dans aucun pays. C’est un très mauvais signal pour la population d’Haïti et pour l’État de droit si ça continue sans sanctions », a-t-il dit sur un ton grave dans une interview exclusive au journal, ce mardi 31 octobre 2017.

« S’il y a des intimidations sur un fonctionnaire public qui gère bien les fonds des bailleurs, cela nous préoccupe. C’est un problème. Il faut une enquête et savoir qui est derrière cela », a appelé le patron de la BID en Haïti, Koldo Echebarria, élogieux vis-à-vis de l’EPT. « Nous travaillons avec l’EPT depuis des années. Nous sommes très satisfaits de son travail, du professionnalisme, de la transparence et de sa capacité à obtenir des résultats sous le leadership de M. Norbert Stimphil », a-t-il indiqué, sans faire l’économie de son soutien à l’EPT et son responsable. « Nous avons confiance en M. Norbert Stimphil. Pas seulement en lui, en l’EPT. C’est une unité d’exécution qui a bien travaillé. Nous avions décidé de verser plus d’argent à l’EPT parce que c’est une unité d’exécution en qui nous avons confiance », a souligné Koldo Echebarria.

Interrogé sur la réunion au palais national où Norbert Stimphil dit avoir vu la convoitise des plus hautes autorités du pays pour son poste de coordonnateur de l’EPT, Koldo Echebarria indique qu’il n’a pas d’information à ce sujet. « On n’a pas les détails là-dessus. On ne sait pas», a-t-il dit au journal. « En tout cas, il y a une procédure établie pour les coordonnateurs d’unité d’exécution que le gouvernement connaît. Ce sont des postes qui doivent être attribués au mérite. Si le gouvernement n’est pas satisfait, s’il n’y a pas de résultat, c’est une chose que l’on peut discuter », a poursuivi Koldo Echebarria.

« Nous allons toujours insister pour que le coordonnateur d’unité d’exécution soit recruté sur mérite. Il y a un processus que l’OMRH a établi pour les contractuels et les fonctionnaires », a-t-il dit, soulignant que le mandat de Norbert Stimphil n’est pas achevé. « Non, je ne crois pas que son mandat soit arrivé à terme. Il y a un processus d’évaluation qui est basé sur le résultat. Je pense que c’est cela qu’il faut faire »,a-t-il dit en égratignant quelque peu.

« Si on a des doutes sur les résultats de l’EPT, il faut aller discuter avec la Banque mondiale, avec nous, avec le gouvernement. Il ne s’agit pas de terminer un contrat de façon discrétionnaire. Ce n’est pas une façon de travailler comme partenaire », a mis en avant Koldo Echebarria qui revient sur le choix de la BID d’investir dans le programme de cantines scolaires et sur la volonté de ne pas transiger par rapport aux exigences de transparence dans la passation des marchés. « Nous avions décidé de verser plus d’argent à l’EPT parce que c’est une unité d’exécution en qui nous avons de la confiance. On travaille dans le programme de cantines scolaires avec l’EPT à travers des appels d’offres qui se sont bien passés. Ce ne sont pas des choses faciles à faire en Haïti. On va continuer à financer les cantines à travers cette procédure de marché », a souligné Koldo Echebarria.

Off the record, une source familière de la coopération internationale a souligné que c’est l’une des rares fois, après l’enlèvement et la disparation de Robert Marcello, ex-responsable de la Commission nationale de passation des marchés publics, « que cette mafia ayant des connexions au plus haut niveau de l’État a frappé ainsi ». « C’est très grave ce qui s’est passé. Il faut braquer les projecteurs sur le dossier. C’est une question de vie ou de mort », a-t-il conseillé, soulignant l’exigence de clarté, de respect des procédures imposé par Norbert Stimphil, notamment en ce qui concerne des marchés pour le programme de cantines scolaires qui lui a valu des ennemis puissants dont des parlementaires.


Contacté par le journal le lundi 30 octobre, vingt-quatre heures après les faits, Norbert Stimphil a soutenu que cette attaque provient d’officiels de l’administration Moïse-Lafontant. Pour aboutir à cette conclusion, il s’est appuyé sur les différentes tentatives de l’exécutif de le mettre à pied et le remplacer. « Je travaille depuis 8 ans dans le programme EPT. Je suis devenu son coordonnateur, il y a 2 ans. Mon recrutement à ce poste a été réalisé à la suite d’un concours exigeant. J’ai un mandat de 3 ans, automatiquement renouvelable sur la base d’évaluation. Les fonds alloués par des bailleurs internationaux à ce programme ont été bien gérés. En conséquence, les bailleurs ont décidé d’augmenter leur allocation, notamment pour l’alimentation scolaire (cantine). La Banque mondiale souhaite allouer 30 millions de dollars et la BID, pour sa part, entend donner 20 millions. Le Programme national de cantines scolaires (PNCS), avec l’appui des membres du pouvoir, des membres du cabinet du président de la République et des parlementaires, a fait plusieurs démarches pour gérer ces fonds. Ce que les bailleurs n’ont pas accepté. En revanche, les secteurs mentionnés plus haut ont entrepris des démarches pour me remplacer. Le président avait désigné quelqu’un pour me remplacer, tout comme le Premier ministre. Quand ils ont appris que mon remplacement ne pouvait se faire comme bon leur semble, c’est à ce moment que mes déboires ont commencé », a confié Norbert Stimphil.

Norbert Stimphil a expliqué qu’il avait eu des échanges avec un officiel jeudi dernier concernant les procédures de recrutement du coordonnateur général du programme. « Après la réunion, j’ai expliqué à mon épouse ce qui s’était passé. Elle m’avait prévenu que ces gens utiliseraient la violence pour parvenir à leurs fins. Et de fait, les incidents ont survenu quelques jours plus tard », a-t-il souligné.

Selon Norbert Stimphil, les récits des témoins indiquent que l’attaque a été menée par des individus se trouvant à bord d’une voiture grise aux vitres teintées. « Il y a plusieurs caméras de surveillance dans cette rue. On peut donc identifier les auteurs », a indiqué Norbert Stimphil, soulignant avoir déposé une plainte au parquet de Port-au-Prince, après le constat d’un juge de paix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mafya Tètkale ann aksyon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour qui subissez-vous cette ânée?
» Les minutes du Congrès de Miami
» un bain de sang etait necessaire...
» Talyn Lawford
» Yon wòch galét manke kase tèt Tètkale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: