Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation

Aller en bas 
AuteurMessage
loubert
Super Senior


Masculin
Nombre de messages : 120
Localisation : Province de Québec
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Mer 15 Nov 2017 - 1:26

Depuis quelque temps, j'ai observé un silence volontaire car j'ai trouvé aberrant que la société haïtienne semble baisser les bras face à l'arrivée au pouvoir d'un homme méprisable de par son passé de criminel avéré. Sachant qu'il ne jouissait pas d'une popularité solide et même d'une certaine forme de légitimité, il aurait été souhaitable qu'il agisse de manière à s'attirer un capital de sympathie.  Non, il agit en simple imbécile avec un budget impopulaire dans un pays où la majorité croupisse dans une misère abjecte. Il est clair, des gens comme le président actuel, ne saisissent pas le sens du mot imbécile, tout comme Martelly qui a tenté de leurrer les gens en disant sans scrupule: « J'ai eu un prêt bancaire pour construire ma villa». Pour revenir à cette déclaration fleuve de vouloir rétablir l'armée relayée par les médias, démontre clairement que cet usurpateur n'a certainement pas la volonté de créer des conditions de vie plus acceptable pour la majorité. En ce sens, j'appuie tout mouvement pour le déboulonner car il est irresponsable, psychopathe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Mer 15 Nov 2017 - 7:36

Il est clair, des gens comme le président actuel, ne saisissent pas le sens du mot imbécile, tout comme Martelly qui a tenté de leurrer les gens en disant sans scrupule: « J'ai eu un prêt bancaire pour construire ma villa». Pour revenir à cette déclaration fleuve de vouloir rétablir l'armée relayée par les médias, démontre clairement que cet usurpateur n'a certainement pas la volonté de créer des conditions de vie plus acceptable pour la majorité. En ce sens, j'appuie tout mouvement pour le déboulonner car il est irresponsable, psychopathe...

Pa gen lot bagay se DEBOULONAJ.Gen moun ki di ba misye yon CHANS ,misye deja pwouve apre preske 1 AN ke l gen kapasite pou l aprann anyen.
Se yon NEG ki deklare l ap bay VOLO TILOLIT lan BOUJWAZI an 123 MILYON dola pou ANJEN LOU .
MESYE WO!!!!
Lan KAPITAL lan ,LISE ki te kraze lan KAPITAL lan ,tankou LISE JANJAK pa janm rekonstwi.
Menm pa SENBOLISM ,INYORAN an ta rekonstwi LEKOL ki kraze lan KAPITAL lan.Se pou di se MISYE ak "mentor" li MATELI.

Swa di an pasan ,MEDINA lan DOMINIKANI ki te pran POUVWA a ,lan menm EPOK ak MATELI ,bati plis ke 2000 LEKOL e preske eradike ANALFABETIZASYON.

Pou montre ke JOVNEL ,se yon "fool" yon ENKAPAB ,pa difisil ;men sa misye ak konpayel li yo ap fe la a ,PIYAJ SISTEMATIK KES LETA a ,INAKSEPTAB.

Si misye ak KLIK PHTK a ki deja fe 6 ZAN e ki menase po yo fe 4 AN an plis ;pa p gen peyi.N ap gen SOMALI san GE SIVIL.

Mwen tande ke de SANTENN TIMOUN te pran LARI lan OKAP aye pou yo rele ABA LAME VIV EDIKASYON.
SE ANKOURAJAN!!!!!!

Le FOOL lan ap pale de REKONSTWI LAME DAYITI,KONTINYE LI;
PA GEN BOUCH!!!!!!!


70 % des Haitiens en situation d’insécurité alimentaire chronique

 13 novembre 2017 Rezo Nodwes  Aucun commentaire


La sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) est un défi majeur de gouvernance administrative en Haïti

Lundi 13 novembre 2017 ((rezonodwes.com))– L’insécurité alimentaire est un fléau à prendre très au sérieux ont reconnu les participants à un atelier de restitution des premiers résultats de l’audit organisationnel de la problématique de la sécurité alimentaire et nutritionnelle organisé au siège de la Primature le jeudi 8 novembre 2017.


Le rapport d’audit organisationnel sur la Sécurité alimentaire et nutritionnelle (San), un travail réalisé avec l’appui financier du Programme SBC de l’Union européenne, indique que 30% de la population haïtienne, soit 3 millions d’Haïtiens, est en insécurité alimentaire élevée ou modérée et que 70% de la population est classée en situation d’insécurité alimentaire chronique.

Les taux de malnutrition aiguë et de malnutrition chronique, chez les enfants de moins de 5 ans, sont respectivement de 5% et de 22%, révèle le document, dans lequel on peut lire que les pertes économiques y relatives pourront s`évaluer à 959 millions $ entre 2013 et 2022.


Selon l’ambassadeur de l’Union européenne M. Vincent Degert, l’audit a permis d’établir un diagnostic précis des facteurs qui entravent l’élaboration et la mise en œuvre de politiques adaptées pour combattre le mal de la faim et de la malnutrition aigüe, principales manifestations du fléau de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en Haiti. » L’efficacité des actions en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle passe obligatoirement par une coordination réfléchie des interventions des acteurs nationaux et internationaux, un arbitrage politique clair pour fédérer l’ensemble des acteurs intervenant dans cette thématique multisectorielle, des moyens et des ressources conséquents, dans l’optique d’une gouvernance effective de la SAN ».

Le Secrétaire général de la Primature, M. Hugues Joseph, au cours de cette réunion, a solennellement plaidé en faveur de la mise en synergie des ressources humaines, financières et logistiques des différents acteurs nationaux et internationaux impliqués dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition dans le monde, en vue de l’éradication de la faim et de la pauvreté, à l’horizon de 2030.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Jeu 16 Nov 2017 - 7:11

Le LOUBERT di bagay refe LAME an ,se yon pwovokasyon an ,misye pa p ekzajere.
Yon pwovokasyon !
A QUELLE FIN!!!!
Pres neo-fasis ki pou STATU QUO an pa bay misye okenn ED ,se rezon sa a ke le KAFE JOVNEL BANNANN ap koule ak MA ,y ap lan MA a tou.
An 1947 ,le JOSE "PEPE" FIGUERES te kraze LAME an ,lan KOSTARIKA misye te di ke BIDJE LAME an ,ap sevi pou EDIKASYON.

Ann AYITI menm ,TIMOUN yo paka al LEKOL ,PWOFESE paka peye e NEO-FASIS yo ap rekreye yon LAME.

Le yo di ke AYITI ak FASIS ki lan TET li yo fe AYITI tounen yon PEYI TET AN BA.Pa gen dout non
Men tou,INYORAN MALFEZAN yo telman ap rale KOD lan ,l ap kase lan MEN yo!!!!!!!!!
LENDI ak MADI TIMOUN yo lan OKAP ap rele ABA LAME,VIV EDIKASYON:


«Aba Lame… Viv edikasyon»,? scandent des lycéens au Cap-Haïtien
Publié le 2017-11-13 | Le Nouvelliste
 



National -

La police a dû faire usage, ce lundi, de gaz lacrymogène pour disperser des milliers de lycéens au Cap-Haïtien qui manifestaient pour dénoncer l`absence de professeurs dans les salles de classe.

Depuis environ trois semaines, différents lycées du département ont dû fermer leurs portes, à la suite d'un mouvement de protestation des professeurs des écoles publiques réclamant leur nomination ou des arrières de salaire.

Les élèves protestataires se sont montrés très violents durant ces manifestations qui ont fait plusieurs blessés et qui ont créé une situation de panique au centre-ville du Cap-Haïtien.

N’arrivant pas à contraindre les autres établissements scolaires de la ville à adhérer à leur mouvement à cause d’une forte présence policière, sécurisant la manifestation, les lycéens protestataires se sont alors rassemblés en petits groupes, trompant la vigilance des forces de l’ordre et ont pu attaquer les institutions scolaires privées, dont le « Collège Jean-Claude Mondésir » appartenant au maire de la ville.

Outre cette école, plusieurs autres établissements ont été pris pour cible par les jeunes manifestants qui en ont profité pour crier leur hostilité au chef de l’État Jovenel Moïse.

«Aba Lame… Viv edikasyon», scandaient les manifestants en colère.

La police a dû déployer de grands moyens pour protéger plusieurs autres institutions de la ville visées par les manifestants.


gedemax@yahoo.fr Twittwr: @gedemax
Auteur


Ses derniers articles
Haïti a choisi de devenir un pays pauvre...
Rendez-vous pris à Wahoo Bay Beach
Les remous de l'actualité du jeudi 16 no...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9150
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Ven 17 Nov 2017 - 0:13

Que veut Jovenel ?
Jovenel Moise a passé tous ses premiers mois de sa présidence à chercher à remettre en place l'armée -milice ou la milice -armée d'Haiti . Pendant ce temps , l'éducation et la santé sont sous-financées.

Que veut Jovenel Moise ? Devenir président à vie !

Nous ne devons pas accepter docilement l’effondrement quotidien des acquis de février 1986. . Il faut dire non à ces valets politiques qui sont au pouvoir .

L'idée que nous devrions ne rien dire face à la mise en place d'une milice de 500 hommes et femmes au service de Jovenel Moise et sa clique est inacceptable .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Ven 17 Nov 2017 - 6:56

L'homme est un "ignoramus"
Il ne pourra pas payer une armee,meme une armee avec un effectif de 500 HOMMES.

Si vous les payez entre 200 a 300 DOLLARS ,vous parlez deja de 20 a 30 MILLIONS de DOLLARS par an ,sans meme parler d'entretien et de tout ce qu'il faut pour entretenir une armee.

La DOMINICANIE qui a plus de 10 fois notre PIB ,ne sait quoi faire de leur ARMEE.C'est une ARMEE de TRAFFICANTS de DROGUE,D'ARNAQUEURS etc..
Apres ARISTIDE avait demobilise l'armee de gangsters en HAITI ,il y a avait de solides discussions en RD pour une demobilisation de leur armee ou une diminution drastique de leur effectif.
Ce que l'ARMMEE DOMINICAINE ne se laisserait pas faire naturellement mais il y avait une solide reduction d'effectifs avec de dizaines de GENERAUX et de COLONELS mis a la retraite.

Peut etre que quand JOVENEL BANNANN et YOURI LATORTUE ne pourront pas payer leurs soldats d'operette ,ils leur diront ce que PROSPER AVRIL avait dit a ses soldats:

"Mesye pa anmede m,pa gen LAJAN ,nou gen ZAM lan men nou,degaje nou"
Immediatement apres, le phenomene ZENGLENDO avait pris sa vitesse de croisiere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loubert
Super Senior


Masculin
Nombre de messages : 120
Localisation : Province de Québec
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Vous l'avez bien compris   Sam 18 Nov 2017 - 0:49

Vous l'avez bien compris, cet acte de provocation s'avère être un pied de nez à ceux qui ont la prétention d'être un démocrate. Ces démocrates prétendus sont ceux qui ont fermés les yeux quand les soldats brésiliens lançaient des attaques punitives dans les quartiers populaires. Aujourd'hui, ils observent encore une fois un silence complice par rapport à la velléité de jovenel de rétablir les forces armées. Dans un premier temps, ce jovenel n'a aucune légitimité de rétablir une force militaire ayant contribué à plonger le pays dans le sous-développement.  Une parade de charles-oscar armés n'impressionne personne! L'armée de 1934, démobilisée en 1994, ne saurait remobilisée en 2017 sans des cadres précis.  Tel présenté dans d'autres commentaires, jovenel n'a pas les moyens de ses ambitions. Ceci dit, il peut quand même armé un groupe d'hommes en tant que narco-trafiquant pour tenter de le maintenir au pouvoir. En ce sens, l'on convient, il s'agit d'une milice. Vu qu'il persiste et signe à nous faire avaler la pilule fétide, il est légitime d'exiger son départ sans condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Sam 18 Nov 2017 - 5:29

DEMOCRATE?
C'est a faire rire!!!!!
Ou sont ceux qui avaient signe la petition en 2003 pour demander le depart d'ARISTIDE.

Etaient ils des "useful idiots" de l'imperialisme ,ou bien ceux decrits par LEON FRANCOIS HOFFMANN dans son livre "LITTERATURE D'HAITI"?

Dr FANFAN essaie de donner une explication dans son dernier article:

http://haitiliberte.com/des-intellectuels-et-des-zentellectuels-fortitude-versus-kolokentude


Des intellectuels et des «zentellectuels» Fortitude versus kolokentude


Par Fanfan la Tulipe -

November 15, 2017

Les vrais intellectuels ne devraient rien à voir avec un serviteur attitré de l’impérialisme


       Je sais bien que lorsqu’on parle d’intellectuels, il faut séparer le bon grain de l’ivraie, je veux dire séparer les vrais intellectuels des pseudo-intellectuels.  Tel écrivain, tel poète, tel journaliste, tel artiste, ne saurait être considéré comme un véritable intellectuel, si, pour reprendre Anthony Lespès «il ne traduit sans ambages la condition d’existence des masses, leurs aspirations, leurs combats, leurs revendications légitimes. S’il ne met en lumière, d’une manière tranchante et décidée, le drame immense qui domine notre temps: l’oppression des peuples et leurs poussées irrésistibles vers la clarté». S’il ne prend non plus position en faveur des protestations pacifiques de rue des catégories sociales opprimées.

Les vrais intellectuels savent que c’est un devoir de défendre les revendications populaires, la légitimité populaire, le vœu populaire, les règles du jeu démocratique. Ils savent que la démocratie se construit avec le peuple qui, lui-même, sait observer, juger et décider. Cette démocratie se construit patiemment, d’autant qu’elle doit s’établir dans un pays délabré par des pratiques autoritaires, dictatoriales, rétrogrades, remontant à l’aube de la nation haïtienne ; ce pays est également dévasté par la rapacité d’un petit groupe-sangsue acharné à s’accrocher à des privilèges révoltants et scandaleux, au tout-pouvoir économique agrémenté du tout-pouvoir politique.

Les vrais intellectuels savent d’instinct, et aussi par expériences accumulées, que des forces extérieures occultes, et parfois pas tellement occultes, se sont mises en travers d’un développement rationnel de notre pays, de concert avec des éléments intérieurs obscurantistes et rétrogrades, accapareurs des richesses nationales et profiteurs sans vergogne. De sorte que les vrais intellectuels sont prompts à dénoncer les méfaits et agissements souterrains des complices locaux des forces extérieures décidées à nous voler notre souveraineté, à effacer d’un trait de plume, que dis-je, d’un trait d’occupation permanente notre glorieuse histoire.

Ils sont aussi prompts à voler au secours de tout défenseur de la démocratie, de tout défenseur des droits de la nation, de tout défenseur des revendications populaires en danger de mort. Par contre, les faux intellectuels, les «zentellectuels», quant à eux, n’en ont cure. Ponce Pilate coriaces et indécrottables, ils ne se contentent pas seulement de s’en laver les mains, mais aussi ils font là-dessus le silence le plus complet, silence complice, silence de mort.

Les «zentellectuels» feront tout un chahut, tout un raffut, tout un tohu-bohu, un vacarme infernal, un tapage à tout casser quand un des leurs vient à être victime de violence d’origine douteuse. On peut se rappeler l’assassinat crapuleux de tel journaliste associé au journal Le Matin et qui avait fait couler des larmes de crocodile et pousser de hauts cris, des cris d’orfraie à des zentellectuels amateurs de zen politiques et de désinformation. Ils ne se soucient guère de traquer les faits, de les passer au peigne fin d’un minimum d’intelligence et de neutralité d’esprit. L’effet d’intempestives propagandes désinformatrices passé, nos très grands «zentellectuels», journalistes, membres d’organisations des droits de l’homme, analystes, commentateurs se sont vite tus et sont retournés à leur tour d’ivoire en attente de la prochaine violence, en attente du chèque en provenance de Washington, du Quai d’Orsay ou de l’UE.

Mais voilà, quand la prochaine victime de violence n’est pas de leur camp, de leur chapelle politique, peu leur chaut que cette violence ait causé de douloureux moments d’insupportable attente, de folles inquiétudes aux parents, amis, défenseurs du droit du peuple haïtien à la stabilité, à la sécurité, à la paix. On n’a qu’à se rappeler des réactions, ou plutôt de l’absence de réactions, dans l’immédiat et longtemps après, de la part de ces «zentellectuels» et soi-disant défenseurs des droits de la personne au lendemain du kidnapping de Lovinsky Pierre-Antoine. De leur côté on n’a eu droit qu’à un silence assourdissant à crever le tympan des gens honnêtes.

Les «zentellectuels» préfèrent se la couler douce, se faufiler à quatre pattes, en fait à deux pattes, dans les couloirs menant aux officines d’intrigue du Palais national, des ministères et de quelques ambassades bien connues. Ne s’intéressant qu’à engraisser leur bedon et à remplir leur bidon, ils n’ont cure des accrocs à la démocratie, des atteintes à la sécurité physique de citoyens pris en otage ou même menacés de mort à cause de leur credo politique. Ils n’ont cure de la tragédie des parents de victimes sacrifiées sur l’autel des renouvellements de contrat des forces étrangères, en l’occurrence une MINUSTAH haïe, occupant le sol national et avides de réduire en charpies les petites gens des quartiers populaires debout dans leurs sandales d’héroïsme et de résistance, manifestant contre d’indésirables présences, contre l’acharnement dans la corruption et la répression de tel pouvoir honni.

De même, ils n’ont jamais formé un faisceau moral pour dénoncer l’ONU qui longtemps a refusé de reconnaître ses responsabilités dans l’introduction du choléra en Haïti par ses soldats de nationalité népalais, malgré des preuves irréfutables, internationales, venues de source scientifique. Encore moins ont-ils rejoint les rares organisations progressistes des droits humains, nationales et internationales, pour réclamer et exiger les dédommagements auxquels ont droit les familles victimes d’un mal qui continue encore de répandre la terreur quoiqu’en dise tel représentant officiel de l’ONU.

Présentement, il est du devoir des vrais intellectuels de se joindre aux voix qui dénoncent un régime corrompu dont le chef exécutif est inculpé pour «Blanchiment d’argent provenant du trafic de la drogue » (Tout Haïti, 6 avril 2017) et n’a pas encore répondu de cet acte d’accusation devant les instances compétentes et appropriées.  Il est de leur devoir de défendre «sans ambages la condition d’existence des masses, leurs aspirations, leurs combats, leurs revendications légitimes» spoliés, trahis depuis trop longtemps et totalement ignorés sinon réprimés au cours d’un précédent gouvernement étiquetté tèt kale qui, tragiquement, s’est prolongé à travers l’actuel régime.

Présentement, il est de leur devoir de dénoncer la collusion, le tetelang goulu entre les détenteurs actuels du pouvoir et les éléments d’une bourgeoisie anti-nationale, patripoche dont on sait qu’elle a financé la campagne électorale d’un candidat inculpé pour activités criminelles. Il est de leur impérieux devoir de prendre fait et cause pour les travailleurs-euses en général, ceux et celles du textile en particulier, qui reçoivent des salaires de misère, et envers qui le gouvernement, l’actuel chef de l’État inculpé surtout, n’accorde aucun respect, ne manifeste aucune protection, aucune attention.

Il est de leur devoir de dénoncer un parlement dont les membres, dans une large majorité, sont entrés en service par la petite porte arrière de transactions et tractations honteuses et déshonorantes. Peu ou absolument pas portés à introduire des projets de loi qui défendent les intérêts de la nation, les intérêts des couches moyennes et des catégories défavorisées, marginalisées, on les a vus accepter de voter sans en enlever une virgule un texte de loi de finances scélérat concocté par la présidence, ne répondant nullement aux aspirations de la société, aux besoins des strates laborieuses du pays.

Il est de leur impérieux devoir d’interpeller la conscience et rigueur administrative supposée du chef de l’État pour savoir à quoi de concret, en définitive, sert tout ce déploiement démagogique, tout ce futile arsenal de discours creux, de déplacements inutiles et coûteux accompagnant une « Caravane de changement » que tout le monde doit suivre tête baissée, sans poser de questions. Déployant une rare arrogance, le président inculpé qui a réussi à se faufiler à travers les mailles d’un système corrompu entend construire un pays «où cohabitent les Noirs et les Blancs» (sic) et « personne ne peut (l’) en empêcher».

L’inculpé, toute honte bue, affirme qu’un «pays qui se respecte prêche par l’exemple», ce qui est assurément vrai. Mais quid du  premier dirigeant de ce pays? Ce président ne devrait-il pas aussi prêcher par l’exemple ? Or, celui qui est actuellement au sommet du pouvoir est un inculpé. Le chef de l’État se pare de toutes les vertus et qualités et ne donne assurément pas dans l’humilité quand il déclare urbi et orbi que « Ce qui n’a jamais été fait depuis 40 ans, je vais le faire en 45 jours. Voilà ce qu’on appelle de la volonté politique ». Quelle audace! Quelle jactance! Quelle extravagance! Quelle aplombance ! Quelle délirance ! Quelle rodomontance ! Quelle impudence! Quelle effrontance!

Les vrais intellectuels doivent résolument se démarquer des faux jetons de l’intellectualité haïtienne. S’ils ne le font pas on est en droit de les considérer comme étant du même sac enfarinant que l’ivraie qui s’est mêlée à ce qui semble être le bon grain. Les vrais intellectuels doivent être à l’avant-garde de l’avancement moral du pays. Ils ne peuvent plus se contenter d’écrire pour le plaisir d’écrire, pour plaire, pour montrer leur talent – généralement réel – tout juste pour espérer gagner des prix littéraires. Autant le dire, une telle légitime et honorable ambition ne contredit nullement l’appartenance au camp progressiste qui «met en lumière, d’une manière tranchante et décidée, le drame immense qui domine notre temps : l’oppression des peuples et leurs poussées irrésistibles vers la clarté», l’oppression du peuple haïtien.

Les vrais intellectuels – et il en existe au sein de notre intellectualité – doivent déserter le camp de l’autosatisfaction, de la routine de se regarder dans le miroir de leur production littéraire, de leurs textes paraissant à la semaine ou occasionnellement dans la presse, de leur tendance inconsciente à se croire ou se savoir au-dessus de la mêlée alors qu’ils font sûrement et justement partie  de cette mêlée, qu’ils le veuillent ou non, d’autant qu’ils savent que nou mele. Ils doivent donc se mêler résolument de «la condition d’existence des masses, leurs aspirations, leurs combats, leurs revendications légitimes». C’est là leur raison d’être et non pas le sentiment de vivre dans une sorte de béatitude intellectuelle qui les déconnecte de certaines éprouvantes réalités sociales.

Quant aux «zentellectuels», les faux intellectuels, les semi-intellectuels, les intellectuels ratés, les intellectuels déplumés, les intellectuels plume-sans-encre, les intellectuels raz, les intellectuels rasants, les intellectuels décousus ou mal recousus, les intellectuels tikoulout, les intellectuels à la rongnaille, les intellectuels sousou, les intellectuels à deux sous, ils ne changeront jamais, ces hommes et femmes de peu de conscience patriotique, de convictions bâtardes, généralement issus des classes moyennes si ce n’est parfois de catégories pauvres et qui ont vendu leur âme, l’essence de leur être, leur plume, leur quotidien, leur avenir et toute leur vie à une minorité sociale repue et corrompue, elle-même vendue à Belzébuth, le dieu par excellence de la violence et de la vengeance exercées sur les plus faibles, les démunis, les sans-recours, les sans-papier, les sans-abri, les sans-assurance médicale, les sans-logis, les sans-travail, les sans-avenir.

«Genoux ployés devant le dieu-papier à l’effigie de Washington», les «zentellectuels» resteront longtemps encore à la traîne du grand maître blanc et du  tout petit et mesquin commandeur local dont ils tirent  subsistance, toute leur légitimité, leur dignité et même leur fierté.

Ma parole, les «zentellectuels», ce sont de vrais zen. Face au courage, à la fortitude des vrais intellectuels conséquents, on a même envie de parler d’intellectuels kolokent, de leur aptitude à la kolokentude.

12 novembre 2017
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex jacques
Star plus
Star plus
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1082
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Sam 18 Nov 2017 - 6:57

A mon humble avis, l'armee n'a pas sa place en Haiti. Cette armee qui a traumatise le peuple et interompu la democratie a maintes reprises doit etre abolie constitutionnellement.

Au lieu de l'armee il fallait renforcer la police. Si le president voulait creer de boulot pour les jeunes, il faillait juste augmenter l'effectif de la PNH.

Nous n'avons pas les moyens d'equiper une armee pour nous tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Sam 18 Nov 2017 - 9:19

ALEX;

Ou konnen ou fe m sezi.Mwen atann mwen pou w ta vini ak menm "pablum" yo ,tankou pa gen peyi san LAME,ke LAME an lan KONSTITISYON an;ke KONSTITISYON an rekonet 2 KO,LAME e LAPOLIS epi,epi.

Gen lespwa pou ou toujou!!!!!


Dernière édition par Joel le Sam 18 Nov 2017 - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9150
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Sam 18 Nov 2017 - 11:58

alex jacques a écrit:
A mon humble avis, l'armee n'a pas sa place en Haiti. Cette armee qui a traumatise le peuple et interompu la democratie a maintes reprises doit etre abolie constitutionnellement.

Au lieu de l'armee il fallait renforcer la police. Si le president voulait creer de boulot pour les jeunes, il faillait juste augmenter l'effectif de la PNH.

Nous n'avons pas les moyens d'equiper une armee pour nous tuer.

En remettant sur pied l'armée d'Haiti , Jovenel Moise vient réveiller le souvenir d'un trauma antérieur du peuple haïtien . face à cette provocation , j'appuie tout mouvement politique pouvant deboulonner Moise Jovenel .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Sam 18 Nov 2017 - 13:58

Bagay LAME sa a ,se kapab sa ameriken yo rele yon "bridge too far"

Depi LENDI OKAP ap manifeste kont retou LAME an ,yo blije kadriye VIL OKAP jounen Jodi an ,pou seremoni retou LAME ROZ lan fet.

POTOPRENS menm ,se dizenn de milye MOUN ki lan la ri,pou di ke yo pa vle LAME an.

Se kapab bagay LAME sa a ,ki ap la KOZ JOVNEL tonbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9150
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Sam 18 Nov 2017 - 19:21

En tout cas l'armée est bel et bien reconstituée par Jovenel Moise sous forme décorative , ajouterais_je !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Dim 19 Nov 2017 - 6:12

Marc H a écrit:
En tout cas l'armée est bel et bien reconstituée par Jovenel Moise  sous forme décorative , ajouterais_je  !

ET PUIS?
EPI ANYEN?
Dans ces circonstances ,HAITI ne peut pas entretenir une armee.
Jovenel va augmenter les taxes sur la population? ou bien la bourgeoisie va t elle augmenter le traffic de drogue pour l'aider a entretenir cette armee.
Quand la faim continuera a tenailler la population ,vous pensez qu'elle fera fi de cette armee d'operette?

Franchement MARC,je ne vois pas comment JOVENEL pourra tenir.
Certains disent ,et MARTELLI.
Differente situation car MARTELLI avait l'argent du CIRH ,et puis il ne voulait pas se payer d'une armee.

Je ne vois pas comment cette "armee" ne sera pas autre que "decorative" pour user votre expression.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Dim 19 Nov 2017 - 6:32

Yon chante MANNO CHALMAY ,le li te sou bon BO an.

Byen ke se pi yo padonnenn misye ,paske misye se petet CHANTE AYISYEN ki pi ENPOTAN lan dezyem mwatye 20yem SYEK lan ann AYITI.
Sitou ke yo di misye MALAD GRAVMAN GRAV e nou swete misye BON RETABLISMAN:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9150
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Dim 19 Nov 2017 - 12:32

Joel
Merci pou rechech sa wou fe la . Chanson byen tonbe nan konteks politik la . Mwen bral mete l sou paj facebook mwen.
Anko mesi kamarad chanson decri byen actualite politk jounen jodia .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex jacques
Star plus
Star plus
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1082
Localisation : Haiti
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Fou de son pays

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Lun 20 Nov 2017 - 15:56

Joel a écrit:
ALEX;

Ou konnen ou fe m sezi.Mwen atann mwen pou w ta vini ak menm "pablum" yo ,tankou pa gen peyi san LAME,ke LAME an lan KONSTITISYON an;ke KONSTITISYON an rekonet 2 KO,LAME e LAPOLIS epi,epi.

Gen lespwa pou ou toujou!!!!!

Joel, mes opinions politiques sont consistantes depuis des decennies. Je ne suis pas un partisan irrationel comme beaucoup le pensent. Je n'ai jamais eu d'interets personnels dans les gouvernements haitiens. Je suis libre de prendre n'importe quelle position politique aussitot qu'elle soit rationnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8232
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Mer 22 Nov 2017 - 20:02


Alèks Jak,

Eske se oumenm ki ekri opinyon saa?
Si se ou vre, mwen fè w konpliman.
Sa vle di gen espwa toujou pou Ayiti.
Kontinye prizdekonsyans saa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   Jeu 23 Nov 2017 - 9:46

Marc H a écrit:
Joel
Merci pou rechech sa wou fe la . Chanson byen tonbe nan konteks politik la .  Mwen bral mete l sou paj facebook mwen.
Anko mesi kamarad chanson decri byen actualite politk jounen jodia .

MAK

Manno CHALMAY se youn lan pi gwo POWET lan LANG KREYOL lan.AMERIKEN PROGRESIS ki ap ekri sou POLITIK AYISYEN ,TOUJOU AP SITE MANNO CHALMAY.
Mwen swete ke kote misye ekri NOT pou chante l yo ke pitit li yo konseve yo ,paske w genyen pou jwenn yo si se pa ann AYITI,se ap lan yon INIVESITE AMERIKEN.
Gen AMERIKEN ki konpare misye ak BOB DYLAN,chante AMERIKEN ki te pran NOBEL LITERATI an ,ane pase an:



Epi le n ap tande pale de KARAVANN lan SID ,sonje CHANTE sa a ke MANNO CHALMAY te ekri sa gen  30 AN de sa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rétablissement de l'armée d'Haiti, un acte de provocation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.
» LE RETOUR DE L'ARMÉE HAITIENNE EN HAITI N'EST PAS UNE OPTION MAIS UNE OBLIGATION
» Trouver sur le net . Vous avez dit Forces armées d'Haiti
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Les douze Étapes pour un prompt rétablissement de Michel Martelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: