Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nou dwe konbat esklavaj tout kote. An Liby ak an Ayiti.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7731
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, literature kréyòl
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Nou dwe konbat esklavaj tout kote. An Liby ak an Ayiti.   Ven 24 Nov 2017 - 12:19

Esclavage en Libye, le miroir aux alouettes

Publié le 2017-11-23 | Le Nouvelliste

Idées & Opinions -
Ces derniers jours, le monde entier a appris avec stupeur, grâce à un reportage de la chaîne CNN, qu'en Libye des groupuscules se livraient à un odieux trafic d’êtres humains, en particulier des migrants provenant d'Afrique subsaharienne.

Cette traite des Noirs en plein XXIème siècle a choqué de nombreuses personnalités et réveillé les pires craintes du monde noir, moins de deux siècles après la fin du commerce triangulaire. Commerce qui, il faut le rappeler, est à la base de la puissance actuelle des nations occidentales réputées civilisées. Nations qui ont joué un sinistre rôle dans la destruction de l'État libyen, à l'origine de cette honteuse situation.

En effet, l’intervention franco-britannique de 2011, en renversant Kadhafi et sa structure étatique (quoi qu'on puisse penser par ailleurs de cette structure), a livré un riche pays à la loi tribale, aux djihadistes et aux trafiquants de tout acabit, y compris des trafiquants d'hommes.

En Haïti, première République noire de la planète, une telle information a suscité une colère bien légitime, nos ancêtres ayant subi le même sort il y a quelques siècles. Sur les réseaux sociaux, pas mal de compatriotes ont changé leur profil en signe de solidarité et de protestation, suscitant du même coup la controverse.

En effet, pour d'autres compatriotes, cette manifestation de solidarité gratuite ne serait qu'hypocrisie et bovarysme de gens qui prétendent s’indigner du sort du bout du monde, alors que sous leurs yeux des milliers de gens vivent dans des conditions qui rappellent étrangement celles de nos aïeux sous la trique coloniale. Donc, pour eux, nous devons balayer notre cour avant de nous intéresser aux affaires d'autrui. Si cet argument peut être valable par ses prémisses, il est néanmoins faux par sa conclusion.

Le peuple haïtien, dès son origine, s’est toujours soulevé contre toute forme de répression et de chosification de l'homme. Le père de la patrie lui-même a déclaré solennellement libre tout esclave qui foule le sol haïtien.

Les Latino-Américains, les Grecs, les Cubains et les Juifs ont pu compter sur la proverbiale hospitalité et sur la solidarité haïtienne aux moments tragiques de leur existence. Dire non à l'esclavage en Libye, comme à toute autre forme d’esclavage, est une façon pour l'Haïtien d'aujourd'hui de perpétuer la tradition de ses aïeux qui ont toujours pris le parti de la liberté sur la tyrannie. Cependant, si nous avons toujours été des champions de la liberté sur d’autres terrains, nous avons toujours eu les pires peines chez nous à lutter contre les séquelles de l'esclavage. En particulier, la domestication des enfants.

L'origine de ce phénomène semble être coloniale et le paternalisme traditionnel de la société haïtienne lui a servi de terreau. Il s'agit pour les parents plus pauvres de placer leurs enfants dans des foyers plus fortunés, comptant sur la charité chrétienne de ces prétendues bonnes âmes.

L'histoire de ces enfants dans ces foyers est connue de tous. Maurice Sixto dans "Ti Sentaniz", l'immense Jacques Stephen Alexis dans "Compère Général Soleil" nous ont dressé des portraits saisissants de ces êtres, grandis sans tendresse, sans amour, battus en permanence, insultés, méprisés, humiliés et qui deviennent à la longue des frustrés et des aigris légitimes, incapables de toute insertion sociale véritable.

Duvalier se souviendra d'eux quand il faudra trouver des sicaires pour sa milice. Cette forme d'esclavage se pratique sous nos yeux tous les jours. En dépit des efforts actuels, elle n'est pas encore condamnée sans équivoque par la société haïtienne.

Certains poussent le culot jusqu'à se donner bonne conscience sous prétexte que ces enfants sont nourris et fréquentent parfois quelque obscure école du soir qui bien souvent ne leur servira à rien. Le phénomène ''restavèk" est un legs du système colonial, un héritage de l’esclavage et un poison qui a infiltré toute notre histoire et tout notre tissu social.

Cette idée selon laquelle il existe différentes catégories d’Haïtiens a été la source de tous nos maux et est la source de bien de frustrations actuelles.

Oui, en tant que citoyens du monde, en tant que Noirs, descendants d'esclaves, nous avons le devoir de lutter contre toute résurgence de l'esclavage partout sur la planète, mais il est aussi de notre devoir de lutter sans aucune complaisance contre toutes les pratiques injustes qui le rappellent sur notre propre territoire.

Que l'affaire de l'esclavage libyen nous serve de miroir pour nous interroger sur nos propres pratiques sociales 226 ans après le cri du Bois-Caïman.

Pierre Darryo Augustin @tous_nos_maux francisquejamy@live.fr Auteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nou dwe konbat esklavaj tout kote. An Liby ak an Ayiti.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apre Grenadye vwayaje tout kote, kanada pa vle bay ekip basketbol visa
» HAITI : Lajan Pep se Lajan Madichon pou Diktate
» Lè diaspora a fini pouri yo, yo voye yo ale kraze ti peyi nou an, sa rèd!
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Men sa li lot kote - Lettre ouverte a Jean Bertrand ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: