Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pou jeneral ENFOMASYON-Yon let ke nouvo prezidan ZIMBABWE an voye bay NYT

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15923
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Pou jeneral ENFOMASYON-Yon let ke nouvo prezidan ZIMBABWE an voye bay NYT   Lun 12 Mar 2018 - 10:52

Sa a se yon ATIK ke nouvo PREZIDAN ZIMBABWE an voye bay PAJ OPINYON NYT.

http://nytimes.com/2018/03/11/opinion/zimbabwe-emmerson-mnangagwa.html

Le New York Times

Op-Ed Contributor

Emmerson Mnangagwa: ‘We Are Bringing About the New Zimbabwe’

Opinion
Opinion | Op-Ed Contributeur

Emmerson Mnangagwa: "Nous apportons le nouveau Zimbabwe"


Par EMMERSON DAMBUDZO MNANGAGWA  11 mars 2018


Le 7 mars, le président Emmerson Mnangagwa s'est adressé aux membres de la ligue des jeunes de l'Union nationale africaine du Zimbabwe, au pouvoir, dans la capitale, Harare. Crédit Aaron Ufumeli / Epa-Efe / Rex / Shutterstock / Aaron Ufumeli / Epa-Efe / Rex / Shutterstock

 HARARE, Zimbabwe - En novembre, le peuple zimbabwéen, dirigé par nos jeunes, est sorti dans les rues paisiblement et joyeusement, déterminé à faire entendre sa voix.  Ils ont appelé à la liberté, au progrès et à une nouvelle façon de faire les choses.  Bien que soutenue par l'armée, c'était une révolution populaire et pacifique.  En regardant les événements se dérouler de l'exil, j'étais profondément fier de mes compatriotes zimbabwéens.

À un tournant majeur de notre histoire, le président Robert Mugabe a démissionné et la première transition du pouvoir en 37 ans a suivi.  Le 24 novembre, j'ai pris mes fonctions de nouveau président du Zimbabwe.  Au cours des trois derniers mois, j'ai entendu l'appel de mon peuple.  Je partage leur vision et je m'engage à livrer.

Je travaille à la construction d'un nouveau Zimbabwe: un pays avec une économie florissante et ouverte, des emplois pour les jeunes, des opportunités pour les investisseurs, et la démocratie et l'égalité des droits pour tous.

Nous partons d'une position difficile.  Aujourd'hui, notre économie est en difficulté, nos jeunes manquent d'opportunités, trop de gens sont incapables de se payer des biens essentiels et notre infrastructure est bloquée dans le passé.

Notre stratégie de relance repose sur la création de conditions propices à une reprise économique tirée par les investissements qui met l'accent sur la création d'emplois.  En trois mois, nous avons obtenu des engagements de 3,1 milliards de dollars provenant de partout dans le monde, ce qui créera des emplois et des débouchés.

Nous entamons un voyage vers la croissance réelle, pour donner à nos gens les compétences, les opportunités et les emplois dont ils ont besoin.  Nous continuerons à prendre des mesures audacieuses pour libéraliser et introduire de plus grandes forces du marché, en construisant une économie dans laquelle l'entreprise est autorisée, encouragée et protégée.  Si nous voulons réussir dans cette économie mondiale, nous devons autonomiser nos entrepreneurs et favoriser l'innovation à tous les niveaux.

Alors que nous mettons le passé derrière nous et embrassons cette nouvelle aube, nous appelons la communauté internationale à se joindre à nous.  La création d'un comité national de paix et de réconciliation, que j'ai récemment signé, nous permettra d'avancer maintenant en tant que peuple uni, faisant partie de la plus grande communauté de nations.  Quels que soient les malentendus que nous ayons pu avoir dans le passé, laissez-les faire place à un nouveau départ.

Le Zimbabwe change - politiquement, économiquement et socialement - et nous demandons à ceux qui nous ont punis dans le passé de reconsidérer leurs sanctions contre nous.  Le Zimbabwe est une terre de potentiel, mais il sera difficile de le réaliser avec le poids des sanctions qui pèsent sur nos épaules.

Au cours des trois derniers mois, mon gouvernement a pris des mesures importantes pour apaiser les inquiétudes et assurer les sceptiques quant à nos intentions.  Nous avons publié un budget ambitieux, responsable et stabilisateur visant à réduire nos déficits et à nous engager à rembourser nos dettes.

Nous avons modifié l'Indigenization & Economic Empowerment Act, qui limitait la propriété étrangère des entreprises locales et décourageait les investissements indispensables.  Nous avons maintenant éliminé cette contrainte dans presque tous les secteurs, en envoyant un signal clair que le Zimbabwe est ouvert aux affaires.

Je tiens à assurer à tous que tous les investissements étrangers seront sûrs et sécurisés dans le nouveau Zimbabwe.  La transparence et la primauté du droit seront la clé.  Nous avons déjà commencé à lutter contre la corruption qui gangrène notre pays, notamment en obligeant les ministres à déclarer leurs biens et en créant des tribunaux anticorruption.  Beaucoup de Zimbabwéens ont déplacé leur argent hors du pays.  Je leur ai offert l'amnistie de la poursuite s'ils ont rapporté l'argent dans trois mois.  Des centaines de millions de dollars ont déjà été ramenés au Zimbabwe.

Il y a des voix ici et à l'étranger qui ont cherché à convaincre le monde que rien n'a changé au Zimbabwe.  Je réfute ces allégations injustes et injustifiées et j'affirme que nous apportons une nouvelle ère de transparence, d'ouverture et d'engagement en faveur de la primauté du droit.

Nous continuons à travailler avec la société civile pour faire en sorte que les problèmes relatifs aux droits de l'homme soient traités immédiatement, ouvrant des canaux de dialogue avec les partis d'opposition, les ONG de premier plan et les organisations internationales.

Je promets que dans le nouveau Zimbabwe, tous les citoyens auront le droit à la liberté d'expression, à la libre expression et à la libre association.  Au cœur de ce processus se dérouleront des élections libres et équitables, prévues en 2018, auxquelles tous les observateurs impartiaux qui souhaitent assister à la nouvelle démocratie zimbabwéenne au travail seront les bienvenus.  Je prolonge cette invitation encore une fois.

Le Zimbabwe change, et rapidement.  Donc, dans cette optique, j'exhorte la communauté internationale à tenir compte du dicton: "quand les faits changent", changez d'avis.

Nous ne pouvons pas rester otages de notre passé mais plutôt regarder vers l'avenir main dans la main avec nos partenaires internationaux.  Le nouveau Zimbabwe affirme pleinement sa place dans la famille des nations, avec toutes les responsabilités que cela implique.
 Ceux qui s'accrochent aux sanctions sont coincés dans l'ancien Zimbabwe - le Zimbabwe de la pauvreté et de l'isolationnisme international.  Nous créons le nouveau Zimbabwe - un pays d'espoir et d'opportunités, un pays qui s'engage dans le monde et qui aspire à la prospérité.

Nous invitons la communauté internationale à s'associer à nous et à nous aider à tourner notre pays.  Ensemble, nous libérerons le vaste potentiel du Zimbabwe et bâtirons un nouveau Zimbabwe prospère et démocratique pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pou jeneral ENFOMASYON-Yon let ke nouvo prezidan ZIMBABWE an voye bay NYT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SWEET MICKY NOUVO PREZIDAN D'AYITI
» ESKE SE FOS LAME DAYITI OU YON NOUVO LAME MODENN KI PRAL RETOUNEN
» Prezidan Preval twouve ako ak 9 Senatè sou retrè arete nominasyon ilegal PM lan
» Wikileaks : M’pa ta Renmen ke Prochen Prezidan an Voye’m an Exil!
» Ti kozman gouvènè Michaelle Jean ak prezidan Obama sou Ayiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: