Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aristide était là.

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8879
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Aristide était là.   Dim 18 Mar 2018 - 21:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8055
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Aristide était là.   Lun 19 Mar 2018 - 0:11

Chapoba! Ayibobo!
Bèl bagay, dlo koule lan je.
Bèl espwa pou Ayiti.
Jounen istorik ki dwe selebre.

Mwen admire disiplin ak diyite
Plis bèl prezantasyon men gòch dèye do
Bèl jèn fi ak jen gason kòrèk
Ki defile al resevwa diplòm yo.

Doktè Aristid reyisi yon gwo akonplisman
Ki make jenès lan pou yo devlope yon Ayiti modèn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15622
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Aristide était là.   Lun 19 Mar 2018 - 5:55

Se pou nou rekonet ke MISYE pa tankou lot yo.
Se 78 DOKTE ki gradye lan PWOMOSYON sa a,gen PLIS ke sa ki sipoze gradye lanne ki ap vini an.

Konpare misye ak JOVNEL BANNANN ,ou tande ki ap prepare pou l remete yon LAME sou pye ,alos ke lan POTOPRENS ,lan KAPITAL lan wi ,yo paka rebati LISE ki te kraze lan tranbleman de TE an e PWOFESE LEKOL gen 10 MWA yo pa touche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8055
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Aristid mande etidyan l yo pou yo Sèvi ak Zam Lasyans avèk Konsyans   Mar 20 Mar 2018 - 7:50

138 RÉCIPIENDAIRES DE LA PREMIÈRE PROMOTION DE L’UNIFA

Simple et émouvante, la première cérémonie de collation de diplômes de l’Université de la fondation Dr Aristide (UNIFA) s’est réalisée ce dimanche 18 mars 2018. Dans une ambiance très inspirée, 138 récipiendaires ont reçu leurs parchemins des mains de l’ancien président populaire d’Haïti à l’auditorium de l’université à Tabarre. Le président de l’UNIFA, le Dr Jean-Bertrand Aristide, invite ces nouveaux gradués à s’armer de la science et de la conscience dans leur parcours professionnel.
Publié le 2018-03-19 | Le Nouvelliste

Vue Galerie (5)

National -
Dans une salle comble, l’auditorium de l’UNIFA a accueilli parents, amis, professeurs et étudiants pour cette fête universitaire qui a couronné le cycle d’études de 138 étudiants, dont 77 en médecine et en sciences de la santé, 48 en sciences infirmières et 13 en sciences juridique et politiques.

À cet évènement important pour la communauté « unifariste », l’ancien prêtre de Saint-Jean Bosco était plutôt le centre d’attraction. Tout au long de son discours, Jean-Bertrand Aristide a fait appel à la science et la conscience, ce pour inciter les récipiendaires à continuer dans la bonne voie. « À l’échelle planétaire, la science progresse, la conscience régresse. Puisse votre conscience professionnelle contribuer à l’éveil de la conscience sociale », a-t-il appelé.


Le numéro un du parti Fanmi Lavalas s’est adressé sans détour aux récipiendaires visiblement anesthésiés sous ses lèvres. L’homme fort de Tabarre insiste en exhortant même les diplômés à obtenir de bonnes notes pour l’examen de conscience comme ils l’ont fait pour les examens d’anatomie, de droit constitutionnel et d’éthique …

L’ex-président adresse par ailleurs ses sincères félicitations aux récipiendaires dont les études sont couronnées de succès, prêts à rejoindre la bonne famille des professionnels du droit et de la santé.

Le leader charismatique se vante de l’institution dont il est président comme l’endroit qui propose à ses étudiants le goût du savoir scientifique et une éducation sans exclusion. « Bienvenue à tous ceux qui veulent jouir du savoir scientifique et contribuer à la renaissance du pays », invite le Dr Jean-Bertrand Aristide, ovationné par l’assistance après chaque métaphore et paraphrase.

Sa stratégie langagière n’a guère changé. Avec des mots tamisés, stratégiques et poétiques, celui qui enflammait les foules d’Haïti à travers ses prêches revendiquant plus de justice sociale en a profité pour évoquer le dossier sensible du moment, l’affaire PetroCaribe. « Pou lanp edikasyon nou an klere byen, fò l gen mèch lasyans ak gaz konsyans. Wi ! Gaz konsyans ou petrokonsyans. Petrokonsyans pou veye PetroKaribe», a-t-il paraphrasé sous des applaudissements nourris de l’assistance.

Sous les yeux de Mildred Trouillot-Aristide, son épouse, de ses amis et collaborateurs, entre autres, Leslie Voltaire, Pacha Vorbe, Charles Vorbe, Sebastien Hilaire, Gladys Lauture, Gervais Charles, Maryse Narcisse, Yves Christallin, Paul Antoine, Michaëlle Amédée Gédéon et Serge Henri Vieux, le Dr Jean-Bertrand Aristide a invité tous les récipiendaires à travailler sans relâche en vue de combattre la corruption. « Combattre la corruption à travers les écoles, les universités, les secteurs privé et public relève d’abord de l’éthique, a-t-il conseillé. Il nous revient à nous, éducateurs et éducatrices, d’accomplir notre devoir de conscience. Comme un cancer métastatique, la corruption institutionnalisée dévore notre tissu social, l’avenir de nos enfants et de la jeunesse haïtienne. L’exode de nos jeunes provient de ce cancer. »

Heureux et fiers, les trois lauréats de la promotion : Vardy Christina Faroul de la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS), Zeila Emmanuella Starck de la Faculté des sciences infirmières (FSI) et Angly Ferand de la Faculté des sciences juridique et politiques (FSJP) se sont montrés plutôt reconnaissants envers les professeurs, parents, membres des décanats, et surtout envers le président de l’UNIFA, Dr Jean-Bertrand Aristide, et son épouse d'avoir implanté cette université en plein essor sur 33 hectares de terre, éloignée des zones bruyantes du centre-ville de Port-au-Prince.

De son côté, Réginald Lubin a bien illustré son talent d’animateur et de chanteur avant de décrire l’ampleur et l’importance de cet évènement sous les yeux de plus d’un millier d’étudiants issus de toutes les facultés qui composent l’UNIFA, entre autres les facultés de médecine ; des sciences infirmières ; d’odontologie ; des sciences juridique et politiques ; de génie civil et d’éducation permanente.

Emmanuel Thélusma et Michelson Césaire Auteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15622
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Aristide était là.   Mar 20 Mar 2018 - 20:11

15 juillet 2017
http://aristidefoundationfordemocracy.org
http://friendsofunifa.org/p/campaign-for-dignity.html

L'UNIFA a besoin de votre aide pour achever la construction de son centre de diagnostic et de soins primaires .  S'il vous plaît faire un don aujourd'hui!

Alors que l'année académique 2016-17 touche à sa fin, voici une nouvelle année de défis et de progrès réalisés grâce au travail acharné de nos professeurs, étudiants, personnel de soutien, direction académique, Conseil d'Administration et vous, Amis de l'UNIFA.

Ouragan Matthew
Nous avons ouvert l'année dans le contexte d'un ouragan de catégorie 4, Matthew: la pire tempête qui frappe Haïti depuis plus de 50 ans, la pire catastrophe naturelle depuis le séisme de 2010.  Le nombre de personnes tuées est estimé à plus de 1 400.  Jusqu'à 80% des maisons et des bâtiments dans la région sud et sud-ouest du pays ont été endommagés.  Les villes ont été inondées, les ponts et les routes ont été emportés, le bétail et les récoltes ont été perdus.  Le paysage a changé pour toujours.  Une région de 2 millions d'habitants, riche en arbres fruitiers et en production agricole, est restée incapable de produire de la nourriture.  Une semaine après la tempête, le président Aristide a visité certaines des zones les plus durement touchées, apportant les contributions de la Fondation en nourriture, vêtements et kits d'urgence.  L'UNIFA est intervenue pour offrir des bourses aux lycéens affectés et, en janvier, a accueilli 35 étudiants dans les logements disponibles sur le campus pour le semestre de printemps.  Tous les frais ont été annulés.

L'UNIFA offre deux nouvelles disciplines

L'année dernière, des bases ont été posées pour l'ouverture de l'école d'ingénieurs.  Un doyen a été nommé pour diriger le département, commencer le recrutement et superviser un cours de pré-ingénierie de quatre mois pour les futurs étudiants.  En octobre, 59 étudiants se sont inscrits au programme de quatre ans.  Actuellement, les deux concentrations disponibles sont l'informatique et le génie civil.  À la fin de ce semestre de printemps, un ingénieur électricien a été nommé pour concevoir un troisième programme d'énergie renouvelable.

Jusqu'à cette année, l'Université d'État avait la seule école accréditée de dentisterie en Haïti.  Mais avec seulement une moyenne de 25 diplômés par an, le nombre de dentistes pour une population de plus de 10 millions est inacceptable.  Cette année, l'UNIFA a recruté 39 étudiants pour son premier cours à l'École de dentisterie.  Ces étudiants se sont joints à des étudiants en médecine et en physiothérapie au cours de la première année d'un programme commun de sciences fondamentales de deux ans.

Sixième année de stages en médecine
En janvier 2017, l'école de médecine a franchi une étape importante avec le placement de 72 étudiants de sixième année en médecine dans un programme de stage rotatif d'un an dans trois hôpitaux publics: Hopital Universitaire Mirbalais;  Hopital Universitaire La Paix;  et Hopital la Providence Gonaïves.  En mai, un groupe de stagiaires est retourné sur le campus pour rendre compte de leurs expériences.  Ils ont partagé les défis de la vie réelle de travailler dans des établissements sous-financés où les patients pauvres sont censés acheter des articles de base comme des bandages et des seringues.  Ils ont expliqué comment ils se sont confrontés - et ont réussi à contourner - les patients et les membres de leur famille avec des croyances religieuses qui auraient pu les empêcher de recevoir des soins.  Ils se sont aventurés au-delà de l'hôpital pour rencontrer des patients dans les régions les plus reculées du pays, voyant de première main l'ampleur de la crise des soins de santé en Haïti.  Et ils ont appris à être créatifs, comme se lier d'amitié avec un menuisier qui leur a offert des planches de bois inutilisées qu'ils ont appris à utiliser comme attelles.

Laboratoire d'anatomie

Un autre jalon important pour l'école de médecine a été atteint avec l'ouverture du laboratoire d'anatomie en mars.  Les étudiants sont maintenant en mesure d'effectuer des dissections dans le cadre de leur cours d'anatomie.

L'UNIFA a été sollicitée et a accepté de mettre le laboratoire à la disposition des étudiants en médecine inscrits dans d'autres universités.  Le laboratoire se trouve dans le coin sud-ouest du campus, adjacent à l'emplacement dédié à l'hôpital universitaire.

Bibliothèque

Plus près du centre principal du campus, à côté de l'auditorium, se trouve la bibliothèque de l'UNIFA.  Ce semestre de printemps, une collection de base d'un peu plus de 6.000 livres ont été catalogués, étiquetés avec des numéros d'appel et mis à l'écart.  Cette première phase du travail était dirigée par un bibliothécaire qualifié qui dirigeait une équipe de 10 personnes.  La deuxième phase impliquera l'acquisition de plus de livres et d'ordinateurs pour offrir aux étudiants l'accès à des sources en ligne.

Conférences et conférences spéciales

La Faculté de droit a accueilli plusieurs conférenciers invités cette année.  En décembre, puis de nouveau en mai, Erin Daly, vice-présidente de l'UNIFA pour le développement institutionnel, a donné des conférences sur le droit international de l'environnement aux étudiants de quatrième année.  Plus tard en décembre, Brian Concannon, directeur de l'Institut pour la justice et la démocratie en Haïti, a informé les étudiants en droit sur l'affaire du choléra contre les Nations Unies.  Après avoir expliqué les questions de fond et de procédure sous-jacentes, Brian s'est concentré sur la stratégie de création d'une coalition d'organisations populaires, d'avocats, d'étudiants en droit, de scientifiques, d'universités, de militants des droits humains et des médias. dommages-intérêts pour les victimes de cette injustice.
Au début du mois de mars, la conférencière de l'UNIFA sur les droits de l'homme, Nicole Philipps, a accueilli la professeure de droit USC Hastings Christen Lin et 5 étudiants de Hastings, dans sa classe de première année sur les droits humains.  La présentation a porté sur la base juridique des ordres exécutifs américains récemment signés sur l'immigration.  Les étudiants de Hastings ont mené une discussion sur les différentes façons dont les avocats et la formation aux droits peuvent habiliter les immigrants et les citoyens contre les actions injustifiées de l'État.  La semaine suivante, une délégation d'étudiants haïtiens américains de Howard Law School s'est jointe à des étudiants en droit de première année de l'UNIFA pour discuter de questions entourant le droit de l'environnement.

En avril, l'UNIFA a commémoré le 214 e anniversaire de la mort de Toussaint Louverture par une conférence à l'échelle de l'université sur l'héritage de Toussaint.

2017 Science Week à l'UNIFA

Semaine Scientifique (Semaine de la science)

Du 15 au 19 mai, l'UNIFA a accueilli sa troisième série de conférences annuelles sous le thème unificateur: La réalité de l'urgence en Haïti.  Les conférenciers invités comprenaient le chef du service des urgences d'un institut partenaire de l'UNIFA, ainsi que d'autres médecins chevronnés ayant l'expérience des soins d'urgence dans des établissements de soins de santé sous-traités et dotés en personnel.  Il était clair que la responsabilité de l'incidence élevée des urgences médicales en Haïti était attribuable à la pauvreté.

Mais les 15 conférences de la semaine ne se limitaient pas aux soins de santé.  Les sujets abordés allaient de la crise environnementale;  accès handicapé;  la sécurité incendie;  la gestion des écosystèmes et des terres;  production d'énergie;  et éducation.

À juste titre, l'accent a été mis sur l'environnement.  Actuellement, Haïti est le troisième pays le plus vulnérable à risque de dommages causés par les changements climatiques.  Un professeur d'agronomie de l'Université d'État a expliqué comment une meilleure protection des bassins versants, des mangroves et de la couverture végétale du pays peut minimiser l'impact des catastrophes naturelles.

Alors que dans une autre présentation, une refonte complète et repenser la gestion et l'utilisation des terres en Haïti - en particulier dans la capitale - a été préconisée.  Les racines de certains aspects du problème ont été attribuées à trois facteurs historiques: (1) la construction de cités coloniales sur la côte afin de faciliter l'économie des esclaves;  (2) la déforestation sur d'énormes terrains pour la construction de plantations de sucre, d'indigo et de cacao;  et (3) le paiement forcé de la dette de 150 millions de francs-or à la France par la vente du bois précieux du pays.

Joel Vorbe et l'entrepreneur Emmanuel Desquiron ont partagé leurs défis en tant qu'individus vivant avec des handicaps physiques dans un pays mal équipé pour les accueillir.  Au-delà des rampes d'accès et des ascenseurs, tous deux ont exhorté les étudiants à envisager des professions où l'innovation, le traitement et la nouvelle recherche peuvent aider à changer la qualité de vie de tous les Haïtiens vivant avec un handicap mental ou physique.

La semaine a également été l'occasion d'inviter la Croix-Rouge haïtienne à organiser une collecte de sang sur le campus et à offrir une formation de première intervention aux étudiants.

La série de conférences s'est terminée par une présentation du recteur de l'Université Quisqueya.  Il a présenté un vaste aperçu d'un large éventail d'indices sociaux, économiques et environnementaux en Haïti - qui tous indiquent un pays qui a besoin d'une pensée critique pour faire face aux situations d'urgence.  Son message aux étudiants était de résister à une forme de planification d'urgence passive ou réactive.  Au lieu de s'engager dans une analyse plus approfondie, basée sur la recherche dans le domaine d'étude choisi de chaque étudiant.

Un bus de la Croix-Rouge pour le don de sang rend visite à l'UNIFA pendant la Semaine des sciences.  Les étudiants se sont portés volontaires pour donner du sang.

Service publique

Des étudiants en médecine et en soins infirmiers ont participé à trois des cliniques mobiles organisées à la Fondation cette année.  Dans les trois événements combinés, plus de 750 membres de la communauté ont pu consulter un médecin et recevoir des médicaments gratuits.

En janvier, dans le cadre de son programme de sensibilisation, les lycéens de la région ont été invités à une journée portes ouvertes et à des discussions sur les possibilités d'éducation disponibles à l'UNIFA, suivies d'un match amical de football.

École d'éducation permanente

De février à juin, l'École d'éducation a offert un cours de certificat sur la réparation de téléphones portables et de lap top à la Fondation.  Les cours ont été dispensés par des instructeurs de l'École d'ingénierie et sont ouverts aux jeunes de la communauté qui ne sont pas sur une piste universitaire et à tous ceux qui veulent apprendre une compétence utile.
Programme d'éducation civique
En mars, Erin Daly et l'ancien instructeur invité de l'UNIFA Patrick Keenan (Faculté de droit de l'Université de l'Illinois) se sont rendus en Haïti avec Michael Maya, directeur de l'International Bar Association - Amérique du Nord (IBA) pour explorer les possibilités de mise en Programme d'éducation.  Après cette visite sur place et d'autres discussions avec Ira Kurzban, l'IBA et le Partenariat pour l'éducation, la démocratie et la santé en Haïti (PEDHH) ont conclu un accord pour financer le programme à l'UNIFA.  L'objectif principal de cette initiative est d'accroître la sensibilisation et la compréhension des principes de base du droit et de l'état de droit au sein de la population haïtienne, en accordant une attention particulière aux jeunes d'Haïti. Radyo et Tele Timoun , (les stations de radio et de télévision éducatives pour enfants de la Fondation) faciliteront l'exécution de ce programme.


Nouvelle cafétéria de l'UNIFA

Construction

Cinq projets de construction importants ont été achevés au cours de la dernière année scolaire:
Un deuxième niveau au bâtiment de l'École de droit pour accueillir l'École d'ingénierie et de recherche
Un deuxième niveau au bâtiment qui abritait temporairement la cafétéria et qui est maintenant transformé en bibliothèque
Le laboratoire d'anatomie
Une nouvelle cafétéria
La première phase d'un deuxième niveau à l'École de Physiothérapie qui abritera dans un proche avenir l'Ecole de Médecine Dentaire

Regarder vers l'avant …

Le recrutement pour l'année prochaine commence en juillet.  La population étudiante atteindra certainement la barre des 2000 (nous terminons l'année à 1400);  de nouveaux professeurs et doyens se joindront à nos rangs;  nous continuerons à maintenir les frais d'inscription aussi bas que possible;  et l'UNIFA continuera à œuvrer pour l'inclusion et l'excellence dans l'enseignement supérieur en Haïti.  Et surtout, nous allons franchir une étape supplémentaire dans la réalisation de notre objectif à long terme de fonder un hôpital d'enseignement universitaire.

Visitez le site www.FriendsofUNIFA.org





Classé sous Mise à jour · Marqué avec


Honorer les mères d'Haïti et feu le père Gérard Jean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aristide était là.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aristide était là.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Detrakte yo di ke: Aristide Ap Mennen la Bel Vie an Afrik di Sud
» Aristide s'en va aux élections.
» Aristide di an daki li pa rekonèt zafè elèksyon yo ki se kontinyite koudeta 2004

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: