Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15622
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.   Jeu 22 Mar 2018 - 4:51

Yon ATIK ki paret lan CEPR

http://cepr.net/blogs/haiti-relief-and-reconstruction-watch/meet-the-new-haitian-military-it-s-starting-to-look-a-lot-like-the-old-one



Rencontrez la nouvelle armée haïtienne - ça commence à ressembler beaucoup à l'ancien

Écrit par Jake Johnston

 Publié: 16 mars 2018

Le 13 mars, le président Jovenel Moise a nommé six personnes au haut commandement des forces armées haïtiennes récemment réinstallées (FAdH). Toutes les personnes nommées , âgées d'une soixantaine d'années, étaient des majors ou des colonels de l'ex-FADH, dissoutes en 1995 après une longue histoire d'implication dans des coups d'État, une répression violente et le trafic de drogue.  Au moins trois des officiers semblent avoir occupé des postes de haut niveau dans le régime de coup d'état militaire du début des années 90.  L'un d'eux est un auteur intellectuel reconnu coupable d'un massacre de civils, et un autre était membre d'un comité qui cherchait à le dissimuler.

FAdH commande blog 1
Communiqué de presse du ministère de la Défense du 13 mars 2018 annonçant la nouvelle direction de la FADH.

La composition de la nouvelle direction a soulevé des préoccupations parmi les organisations de droits de l'homme sur la trajectoire de la nouvelle force et son engagement à l'égard de l'état de droit.

"La nomination confirme une fois de plus que les Forces armées haïtiennes, remobilisées par le parti Tét Kale, sont une milice dont la mission cachée est de faire revivre au peuple haïtien les heures les plus sombres du Duvalierisme sanguinaire", écrit le Bureau des Avocats Internationaux. ) dans un communiqué de presse , faisant référence aux arrestations illégales, aux disparitions forcées, aux assassinats et autres abus qui caractérisaient la dictature de Duvalier.

Le ministre haïtien de la Défense, Hervé Denis, a répondu que le nouveau haut commandement est «propre» et que tous ont été jugés responsables de violations des droits de l'homme ou de trafic de drogue.

En 1990, Jean-Bertrand Aristide, prêtre théologien de la liberté de la libération, a été élu lors des premières élections démocratiques de l'histoire du pays.  Mais en l'espace de quelques mois, un groupe d'officiers militaires haïtiens - soutenus par de nombreuses familles les plus riches du pays - a renversé le nouveau gouvernement, imposant une dictature militaire qui durerait trois ans.  Il a été révélé plus tard que la CIA avait soutenu certains éléments militaires impliqués dans le coup d'État, et que les dirigeants d'un groupe paramilitaire menant une campagne de terreur contre les partisans d'Aristide et d'autres activistes étaient sur la liste de paie de la CIA.

Le groupe, le FRAPH, a contribué à soutenir le régime putschiste du lieutenant-général Raoul Cédras, tout en semblant parfois saper et saboter les actions officielles de l'administration Clinton pour rétablir un gouvernement démocratique en Haïti.  Des milliers d'Haïtiens ont été assassinés sous le régime putschiste et des centaines de milliers ont fui le pays.

Le colonel Jean-Robert Gabriel, nouveau chef d'état-major adjoint de la FADH, était le secrétaire de l'état-major, et plus tard un porte-parole public, pour le régime de Cédras.

À la suite du coup d'État militaire de 1991, les États-Unis et la communauté internationale ont mis en place des sanctions contre le régime et ont finalement institué un embargo.  Après la présidence de Bill Clinton en janvier 1993 et ​​de plus en plus en 1994, le Caucus noir du Congrès a joué un rôle de premier plan dans la lutte contre la dictature et les groupes de solidarité aux États-Unis et ailleurs ont influencé la politique.

En juin 1993, l'administration Clinton a annoncé des sanctions ciblées individuelles contre ceux qui étaient considérés comme faisant partie du «régime de facto en Haïti». La liste initiale des sanctions, publiée en juillet 1993, désignait 83 personnes, dont 29 officiers militaires. Cette liste initiale comprenait Jean-Robert Gabriel.

Gabriel liste de sanctions
Capture d'écran du Federal Register de juillet 1993, où Jean-Robert Gabriel figure parmi les 29 officiers militaires sanctionnés pour leur participation au régime du coup d'État.

En 1993, l'ONU a négocié des négociations indirectes entre Cédras et Aristide (qui avait élu domicile à Washington, DC pour faire pression pour sa restauration au pouvoir).  Connu sous le nom des négociations de Governors Island pour le lieu où ils ont eu lieu, l'accord éventuel n'a pas fait grand-chose pour annuler immédiatement le coup d'état sanglant. Selon les documents officiels , Gabriel, ainsi que le nouveau chef d'état-major général, Sadrac Saintil, étaient membres de la délégation, indiquant leurs postes supérieurs au sein du régime de Cédras.

Délégation de l'île Gov
Liste des membres de la délégation des forces armées à Governors Island.

Les États-Unis ont temporairement suspendu certaines des sanctions pendant les négociations, mais lorsqu'il est devenu clair que Cédras et son régime ne reculeraient pas, les sanctions ont été étendues.  En octobre 1993, l'administration a révoqué les visas américains et gelé les actifs américains de 41 fonctionnaires qui étaient déterminés à contrecarrer le retour à la démocratie et à contribuer à la violence en Haïti. Parmi les 41 personnes figurait Derby Guerrier , récemment nommé chef d'état-major adjoint des forces armées réintégrées, puis lieutenant-colonel.

Guerrier détenait un passeport américain et une adresse du New Jersey figurait à côté de son nom.  Selon les rapports de presse de l'époque, Guerrier était le chef de l'unité antidrogue de l'armée.  Bien qu'il y ait peu d'informations publiques sur Guerrier, le trafic de drogue a pris son envol sous le régime militaire.

Un acte d'accusation fédéral de Miami affirmait que Joseph-Michel François, un ancien officier qui avait renversé Aristide en 1991 et devint plus tard le chef de la police sous Cédras, «plaça sous son contrôle la structure politique et militaire de la République d'Haïti». faciliter les expéditions de drogues en provenance de Colombie.  François, à cette époque, vivait en exil au Honduras et a réussi à éviter la responsabilité.

En 1994, alors que la situation en Haïti continuait à se détériorer et que de plus en plus d'Haïtiens fuyaient le pays, les États-Unis ont élargi leur politique de sanctions.  Quelque 550 officiers militaires ont été ajoutés à la liste des sanctions, y compris tous ceux récemment nommés au nouveau haut commandement de la FADH.

En avril de la même année, à peu près au moment où les nouvelles sanctions ont été levées, les forces militaires et paramilitaires haïtiennes sont descendues dans le quartier de Raboteau, où de nombreux partisans de l'opposition cherchaient refuge.  Au moins huit, et probablement beaucoup plus, ont été assassinés.

Le mois suivant, une commission d'enquête dirigée par l'armée a été chargée d'enquêter sur les allégations selon lesquelles un massacre aurait eu lieu à Raboteau.  Cédras a désigné le lieutenant-colonel Sadrac Saintil comme l'un des quatre membres, selon des documents officiels rendus publics dans le cadre du procès Raboteau.  Sans surprise, la commission n'a trouvé aucune preuve de massacre et le haut commandement de la FADH a accepté la recommandation de la commission de ne punir personne.

Raboteau commission blog
Communiqué signé par Raoul Cédras, nommant Sadrac Saintil à une commission d'enquête sur le massacre de Raboteau.

Mais en 2000, lors d'un procès historique des droits de l'homme soutenu par le Bureau des Avocats Internationaux (la même organisation dénonçant aujourd'hui la direction des nouvelles forces armées), un tribunal haïtien a condamné 53 anciens officiers et paramilitaires impliqués dans le massacre de Raboteau.  Parmi les officiers militaires condamnés, il y avait Jean-Robert Gabriel.  Bien qu'il n'ait pas été impliqué dans une implication directe, il a été accusé en vertu de la théorie de la «responsabilité de commandement» en raison de sa position dans les échelons supérieurs du régime de Cédras.

"C'est le même type de cas contre les nazis et (Slobodan) Milosevic", a déclaré Brian Concannon, un avocat américain qui a aidé à former la BAI au début des années 90 et qui a travaillé sur l'affaire Raboteau au St. Petersburg Times en 2002 .  Concannon est maintenant le directeur exécutif de l'Institut pour la justice et la démocratie en Haïti, une organisation partenaire de la BAI.

Le gouvernement haïtien a repoussé l'implication de Gabriel à Raboteau.  "Ce que je peux vous dire en toute honnêteté", a déclaré le ministre de la Défense à la presse, "les candidats ont été soumis à un contrôle, y compris le colonel Gabriel.  Il n'y a rien de négatif contre lui dans le contrôle des droits de l'homme. "

En 2005, sous un nouveau régime de facto après le second évincé d'Aristide soutenu par Washington (celui-ci en 2004 et soutenu par d'anciens officiers militaires et paramilitaires), la Cour suprême haïtienne a annulé les sentences rendues cinq ans plus tôt.  La plupart de ceux qui avaient été condamnés étaient en fuite, y compris Jean-Robert Gabriel, qui avait élu domicile en Floride .  Ceux qui avaient été en prison se sont échappés de prison des années plus tôt.

Après les condamnations, Reed Brody de Human Rights Watch (qui avait précédemment travaillé avec la BAI), a commenté: "Dans un pays où les pauvres ont été tués et brutalisés en toute impunité pendant des siècles, Raboteau était peut-être le seul qui a été réalisé après un massacre, et dans un procès scrupuleusement équitable ... Pour renverser ce verdict, c'est dire que la seule justice possible en Haïti est la justice de ceux qui ont des armes à feu.  C'est un jour triste. "

Cependant, en 2005, les forces armées haïtiennes avaient déjà été dissoutes pendant 10 ans.

Le 18 novembre 2017, 214e anniversaire de la bataille de Vértières, la bataille décisive de la lutte victorieuse pour l'indépendance d'Haïti, le président actuel Jovenel Moise a supervisé un défilé militaire pour célébrer le rétablissement de la FADH.  C'était l'aboutissement d'un combat de deux décennies mené par d'anciens officiers de l'armée et leurs partisans civils qui avaient reçu une nouvelle vie en 2010 avec l'élection du prédécesseur de Moise, Michel "Sweet Micky" Martelly.

C'est le même surnom que François, l'ancien chef de la police de la drogue, est passé.  Il l'a apparemment obtenu de Martelly, un musicien populaire, qui a déjà reconnu ses liens avec François .  Sous le régime de Cédras, Martelly exploitait une boîte de nuit fréquentée par ses amis militaires.

En tant que président, Martelly a mis la restauration du front militaire au centre de l'agenda de son parti.  Martelly a fait venir le fils du dictateur Jean-Claude Duvalier comme conseiller, et d'autres fonctionnaires ayant des liens avec les années Duvalier ont peuplé l'administration .  "L'armée a toujours fait partie de notre politique ... Il n'y a pas moyen d'avoir Haïti sans armée", m'a dit un représentant du parti en 2015.

En quittant son bureau, Martelly a publié un décret exécutif rétablissant le FAdH, mais n'a pas pu le faire décoller.  Cela a changé sous Moise.  Malgré l'opposition publique de l'ONU et des États-Unis - qui ont tous deux dépensé des milliards pour former la police haïtienne - Moise a maintenant rempli une promesse majeure à un segment des partisans du parti.

Moise "a promis que la nouvelle armée serait différente" et se concentrerait sur la protection des frontières du pays, répondant aux catastrophes naturelles, et les projets de génie civil.  Mais la nomination de six anciens officiers de la FADH au nouveau commandement - qui ont tous le même âge et faisaient partie du même cours promotionnel - envoie le mauvais message, selon Concannon, l'avocat des droits de l'homme.

"Remplir le nouveau haut commandement avec des personnes qui ont joué un rôle clé dans la dictature de fait démontre une détermination à relancer les pratiques brutales qui ont causé tant de souffrances et miné la démocratie et l'économie d'Haïti", a-t-il déclaré.

Plutôt qu'une force moderne, la nouvelle armée commence à ressembler beaucoup à l'ancienne.



Contactez nous

1611, avenue Connecticut, NW
Suite 400
Washington, DC 20009
(202) 293-5380
info@cepr.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8879
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.   Jeu 22 Mar 2018 - 12:45

Se pitit makout ki akouche lanme sa .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5130
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: Re: Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.   Jeu 22 Mar 2018 - 13:28

ki sa anplis nou tap espere ????? Se paske nou koken , nou gen movez fwa ...m konnen nou pa EGARE....Se sel Lame yo ki sanble ..gouvenman yo sanble bounce preske tout prezidan yo sanble affraid RAPO yo sanble ...krim yo sanble ...enpinite yo mache menm jan....Se sa ki fe menm se model peiyi sa nou genyen...!!!!!! Zanmi pa pa Sezi se pou sa men Wou Ak JOEl ap travay ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5130
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: Re: Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.   Jeu 22 Mar 2018 - 13:38

ouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an. Aujourd'hui à 5:51 Sélectionner/Désélectionner multi-citation Répondre en citant Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur Verrouiller les rapports de ce post

ZAnmi pam yo kite koken nou konnen byen se pa lame yo selman ki sanble Se tout bagay poukisa nou chwazi sa nou vle yo .....Ba tout volo , tout a sa saint , yon chans pou yo rive devan JIJ yo pou yo ka resevwa sa yo merite ...Sis pann defann ti group zanmi nou .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8879
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.   Jeu 22 Mar 2018 - 21:53

Kakakok

Mwen koumanse granmoun . Mwen pa genyen eneji poum retounen nan mod ane 2000 yo ave w sou net la .

Ann fe yon ti chanjman .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvo LAME DAYITI an sanble TET KOUPE ak ANSYEN LAME an.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pou moun ki ap mande retou LAME DAYITI yo.
» ANSYEN LAME DAYITI SOU BRENZENG YO GRENADYE ALASO SAKI MOURI ZAFÈRA YO
» Konsekans ekonomik rekonstriksyon lame dAyiti
» ESKE SE FOS LAME DAYITI OU YON NOUVO LAME MODENN KI PRAL RETOUNEN
» Retou lame dayiti boumboum ou byen se yon pwovokasyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: