Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nou pa dwe janm bliye krim ki fèt sou Divalye. Konbat enpinite lan peyi dAyiti.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8207
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Nou pa dwe janm bliye krim ki fèt sou Divalye. Konbat enpinite lan peyi dAyiti.   Ven 27 Avr 2018 - 11:29

Massacre de Fort-Dimanche: « Tirer les leçons du passé pour progresser »

COMMÉMORATION/26 AVRIL À la mémoire des massacres perpétrés dans le pays sous le régime dictatorial de François Duvalier, le 26 avril 1963 et le 26 avril 1986, l’Office de la protection du citoyen (OPC) a organisé une conférence-débat, jeudi, en son siège social, à l’occasion de la journée du souvenir des victimes de Fort-Dimanche. Le professeur Victor Benoît et Mme Joceline Colas Noël ont partagé leurs avis sur ces évènements sanglants.
Publié le 2018-04-26 | Le 


National - 
Appelé à intervenir sur les massacres, le professeur Victor Benoît a brossé des moments d’amertume du régime de François Duvalier, surtout la période de son incarcération à Fort-Dimanche. Dans l’histoire de la violence du pays, le 26 avril 1963 est une date fatidique, macabre, triste, a précisé M. Benoît, cherchant des mots pour qualifier cette horreur du passé. 



« C’est un 26 avril comme aujourd’hui où les macoutes ont assassiné plusieurs familles présumées opposées au gouvernement. Des hommes, des femmes, des enfants et même des animaux n’ont pas été épargnés aux atrocités du régime de Duvalier », a expliqué l’ancien ministre des Affaires sociales, poursuivant que les familles Benoît, Evelyn entre autres ont été exterminées, leurs corps laissés à la vue de tous sur les trottoirs devant leurs maisons.



Le pire, a souligné le professeur, les soldats de l’armée avaient ouvert le feu sur une manifestation pacifique qui s’apprêtait à rendre hommage aux victimes du régime des Duvalier à la prison de Fort-Dimanche et aux victimes de la tuerie du 26 avril 1963. 



Sous le régime de Papa Doc, personne n’était à l’abri, que ce soit la bourgeoisie et la classe moyenne, a rappelé le professeur qui retourne sur ses mauvais souvenirs lors de son passage au Fort-Dimanche. « C’est un véritable cauchemar. On vous interroge sur ce que vous ne connaissez pas. Fort-Dimanche symbolise la prison de l’horreur et le lieu du crime », soutient le professeur.



32 ans après la chute des Duvalier, mis à part l’acquis de la liberté d’expression et d’association, pas grand-chose n’a bougé, a avancé Mme Joceline Colas Noël. 



« Les gens continuent d’être victimes des actes criminels et de mauvais traitements. Les intérêts politiques prédominent au détriment des intérêts humains », a fait remarquer la défenseure des droits humains. Elle a dénoncé « la partialité » des autorités judiciaires qui n’ont pas poursuivi les auteurs et les coauteurs des crimes commis dans le passé. 


« Avec un système judiciaire abracadabrant, le phénomène de l’impunité poursuit son petit bonhomme de chemin », a-t-elle renchéri.

À travers cette conférence-débat, l’Office de la protection du citoyen a voulu que la commémoration de la journée du souvenir des victimes de Fort-Dimanche soit l’occasion



 « de se rappeler les vies perdues, de faire preuve de solidarité avec les survivants et de jurer que de tels crimes ne se reproduiront nulle part dans le pays ». « Nous devons maintenant tirer les leçons du passé pour progresser », a encouragé le Protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville.


 
Ruth Cadet
Auteur


 










 





























 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nou pa dwe janm bliye krim ki fèt sou Divalye. Konbat enpinite lan peyi dAyiti.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Myrlande Manigat chapo ba, nou pap janm bliye ou!!!!
» LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL
» Sou kestyon Michaelle Jean ki pa la jou fèt Canada
» Mache chache pa janm domi san soupe(Osama Bin Laden est mort)
» 20 Septembre - Jour de mémoire (Jou Pinga Bliye)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: