Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fondasyon Aristide pou DEMOKRASI/Avril 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15574
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Fondasyon Aristide pou DEMOKRASI/Avril 2018   Dim 6 Mai 2018 - 7:36

http://aristidefoundationfordemocracy.org



L'espace démocratique dans les temps difficiles:une  étape importante à la fondation de l'Université d'Aristide en Haïti


30 avril 2018


Photos de l'obtention du diplôme de l'UNIFA

Dr Jean-Bertrand Aristide s'adresse à la première cérémonie de remise des diplômes de l'UNIFA

20 avril 2018

L'espace démocratique dans les temps difficiles : une étape importante à la fondation de l'Université d'Aristide en Haïti

par Leslie Mullen

Le 18 mars 2018, exactement sept ans se sont écoulés depuis que l'ex-président haïtien Jean-Bertrand Aristide et Mme Aristide sont revenus en exil forcé en Afrique du Sud où ils ont vécu après le coup d'État de 2004 qui a renversé le gouvernement démocratique haïtien.  À leur retour, ils ont commencé à reconstruire l' Université de la Fondation Aristide [UniFA] dont les terres et les bâtiments avaient été appropriés, convertis en casernes militaires et saccagés par les troupes américaines et brésiliennes pendant le coup d'État.

À l'occasion du 7e anniversaire de ce retour historique, l'UniFA a tenu sa première cérémonie de remise des diplômes à Port-au-Prince, en Haïti.  Une délégation d'activistes solidaires des Etats-Unis en Haïti a été honorée d'être là pour représenter le Comité d'action d'Haïti, l'Alliance noire pour une immigration juste, la grève mondiale des femmes et le Fonds d'urgence d'Haïti.

Au cours d'une joyeuse fête réunissant plus de 1000 personnes, l'UniFA a diplômé 77 médecins, 46 infirmières et 15 avocats.  Le cadre était magnifique, la scène décorée de fleurs et de banderoles aux couleurs bleu et blanc d'UniFA.  Le célèbre Orchestre Philharmonique de Sainte-Trinité a joué de la musique folklorique haïtienne ainsi que de la musique classique tout au long de l'événement.  Les caméras étaient partout pour enregistrer l'occasion, qui a été largement et en évidence rapporté dans les médias haïtiens.  La chorale UniFA, rejointe par l'ensemble du public, a chanté l'hymne national d'Haïti, et plus tard la chanson d'UniFA.  Deux jeunes hommes portant les drapeaux d'Haïti et de l'UniFA ont fièrement conduit la procession de la Faculté lors de l'ouverture de la cérémonie.  Enfant, l'un d'eux - bientôt diplômé de l'UniFA - vivait à Lafanmi Selavi, le centre pour les enfants des rues fondé par Aristide lorsqu'il était prêtre.  Son succès est un exemple de l'engagement de l'université à surmonter les barrières sociales qui limitent l'accès à l'enseignement supérieur.  "Education sans exclusion" - l'éducation sans exclusion - est un thème central de l'UniFA, imprimé sur son logo et manifeste dans les moindres détails de cet événement remarquable.  L'exaltation qui a imprégné l'occasion a parlé de l'engagement plus large de l'UniFA, exprimé par Mme Mildred Aristide, «pour briser la longue tradition d'exclusion de la majorité pauvre en Haïti de l'accès à l'enseignement supérieur».

Sur le podium, le Dr Jean-Bertrand Aristide, président de l'UniFA, s'est adressé à la réunion.  Son discours a souligné que le rôle de l'Université n'est pas seulement d'inculquer des connaissances académiques, mais aussi de promouvoir des vies éthiques et de nourrir la relation des étudiants avec leur communauté.  Il a parlé de la philosophie africaine d'Ubuntu, qui reconnaît que l'essence de la conscience sociale peut être exprimée comme «Je suis parce que nous sommes» - une personne devient une personne à travers la communauté.  Dr. Aristide a dit que "il n'est pas facile d'éradiquer le mal au niveau macro.  Mais, à une échelle micro, vous pouvez le combattre rationnellement. "Il a noté que," à l'échelle mondiale, la science avance, la conscience est en déclin.  Que votre conscience professionnelle contribue à l'éveil de la conscience sociale. "

Pour souligner ce point, vers la fin de la cérémonie, chaque classe de diplômés - médecins, infirmières et avocats - s'est engagée à servir leur peuple.  Dans un pays comptant moins de deux médecins pour 11 000 habitants, les médecins diplômés de l'UniFA pratiquent déjà la médecine dans des régions d'Haïti où autrefois il n'y avait pas de médecins.  C'est une victoire pleine d'espoir dans les moments difficiles.

Après que tous les diplômés ont reçu leurs diplômes, il y a eu un rituel de «passage de la torche» durant lequel les diplômés de chaque programme ont passé une torche enflammée à un étudiant de la classe suivante.  Les cadeaux ont été présentés aux valedictorians, et finalement, les diplômés ont célébré avec des amis et la famille sous un pavillon extérieur sur le beau campus.  De longues années d'efforts pour atteindre ce jour étaient visibles dans des visages remplis de grâce, de joie et de fierté.

L'un des principaux architectes de l'UniFA, Mildred Aristide, avocat et ancienne première dame d'Haïti, décrit la mission plus large de l' université de nourrir l'espace démocratique dans un pays non démocratique: «Haïti a absolument besoin d'un espace sûr où les jeunes peuvent se réunir avenir dans des circonstances difficiles ... Une institution qui abordera les problèmes nationaux et cherchera des solutions viables aux problèmes nationaux.  Rêves de travailler, prospérer et changer Haïti - ne pas courir après un visa étranger ou un travail avec une ONG étrangère.  C'est l'engagement d'UniFA. "

UniFA est née de la lutte de la base pour la démocratie en Haïti lors de la deuxième administration du président Aristide en 2001. Elle a recruté des étudiants en médecine de familles pauvres dans chacun des neuf départements d'Haïti, un nombre égal d'hommes et de femmes.  Des jeunes talentueux des zones rurales d'Haïti ont déjà trouvé presque impossible d'aller à l'école de médecine.  UniFA les a recherchés, leur demandant seulement de s'engager à retourner au travail dans les communautés d'Haïti après avoir terminé leur formation.  En 2004, 247 étudiants en médecine étudiaient la médecine à l'UniFA.  Une école de soins infirmiers devait ouvrir à l'automne.  Le coup d'État du 29 février 2004 a mis un terme à tous ces progrès.  La faculté et le personnel ont été forcés à s'exiler ou à se cacher dans le pays.  Les forces militaires des Nations Unies et des États-Unis ont chassé les étudiants du campus, transformant le site en caserne militaire.  Le campus est resté sous le contrôle des forces étrangères jusqu'en 2007, date à laquelle il a été officiellement remis à la Fondation Aristide pour la démocratie.

L'Université s'est ouverte avec trois objectifs: 1) préparer les médecins à prendre soin des plus démunis;  2) augmenter le nombre de médecins exerçant dans les zones rurales;  3) briser la longue tradition d'exclusion de la majorité pauvre en Haïti de l'accès à l'enseignement supérieur.  Aujourd'hui, UniFA a élargi son champ d'action pour offrir des diplômes en médecine, soins infirmiers, dentisterie, ingénierie, droit, physiothérapie et formation continue.

De l'exil en Afrique du Sud, un mois avant son retour, le président Aristide a parlé de l'éducation: "L'éducation est une priorité depuis que le premier gouvernement Lavalas - dont j'étais président - a été investi le 7 février 1991 (et a supprimé un quelques mois plus tard).  Plus d'écoles ont été construites dans les 10 ans entre 1994, lorsque la démocratie a été rétablie, et 2004 - quand la démocratie haïtienne a été violée de nouveau - qu'entre 1804 et 1994: 195 nouvelles écoles primaires et 104 nouvelles écoles secondaires publiques construites et / ou rénovées. Le gouvernement Aristide a ordonné que 20% du budget national soit consacré à l'éducation.  Pour la première fois dans l'histoire, Haïti a commencé à mettre en œuvre un programme de scolarisation universelle visant à donner à chaque enfant une éducation.

Aristide a réaffirmé: "Comme je n'ai cessé de le dire depuis le 29 février 2004, d'exil en Afrique centrale, en Jamaïque et maintenant en Afrique du Sud, je retournerai en Haïti dans le domaine que je connais le mieux: l'éducation.  Nous ne pouvons qu'être d'accord avec les paroles du grand Nelson Mandela, à savoir que l'éducation est en effet une arme puissante pour changer le monde. »L'obtention du diplôme de l'UniFA est un pas important vers la transformation de ces mots en réalité.  C'est un accomplissement remarquable d'avoir été réalisé en sept ans.

Alors que l'UniFA prospère, ailleurs en Haïti, l'éducation est attaquée.  Les gouvernements néo-coloniaux successifs imposés par les Etats-Unis au moyen d'élections bidon ont été entachés par une corruption généralisée, laissant le secteur public haïtien au bord de la paralysie.  Selon le Dr Aristide, «Comme le cancer métastatique, la corruption institutionnalisée dévore notre tissu social, l'avenir de nos enfants et de la jeunesse haïtienne.  L'exode de nos jeunes provient de ce cancer. »Près de 1% de la population haïtienne a quitté le pays l'année dernière pour le Chili, un exode massif mené par des jeunes, et en particulier les ruraux pauvres.  Beaucoup de jeunes qui veulent aller à l'université quittent le pays.  Il y a actuellement 54 000 étudiants haïtiens dans les universités de la République dominicaine.

L'ancien président haïtien Michel Martelly, qui a accédé au pouvoir avec le soutien des Etats-Unis, a fait une promesse vide garantissant une éducation gratuite financée par une taxe sur les appels téléphoniques et les transferts d'argent.  Au lieu de cela, de nombreux enseignants n'ont pas été payés depuis deux ans.  Où est cet argent?  Les grèves d'enseignants sont confrontées à une répression croissante et les étudiants d'âge scolaire à l'école primaire rejoignent les enseignants en grève pour exiger que le gouvernement paie les salaires des enseignants.  Tout le monde se demande ce qu'il est advenu des 3,8 milliards de dollars manquants du programme Petrocaribe du Venezuela.  Sous Petrocaribe, Haïti a été approvisionné en pétrole à un prix favorable avec un crédit flexible.  L'avantage pour Haïti, estimé à environ 3,8 milliards de dollars, était destiné à lutter contre la pauvreté.  Tous les rapports indiquent que les fonds ont été volés et détournés par les deux gouvernements précédents.

L'Université d'État d'Haïti a fermé les écoles d'humanités, de droit et d'études ethniques en raison des grèves et des protestations en cours.  L'automne dernier, la police a attaqué des écoliers aux Iles Cayes en soutenant la grève de leurs enseignants.  Dans le nord, des centaines d'écoliers ont défilé pour exiger: « Nous ne voulons pas d'armée; nous voulons l'éducation "en novembre dernier.  Les étudiants ont dit non au plan du gouvernement pour restaurer la redoutée armée haïtienne, dissoute par Aristide, qui consommait auparavant 40% du budget de l'Etat.  Ils ont exigé que l'argent soit plutôt utilisé pour payer aux enseignants leurs salaires trop longs.

L'UniFA parle du besoin urgent de progrès démocratique qui a été refusé à Haïti pendant quatorze ans d'occupation militaire américaine / onusienne.  Les promesses du gouvernement échouées contrastent avec les solides réalisations de l'université de ce peuple, soulignant son importance en tant qu'exemple vivant de la démocratie dans la pratique.  «J'aime dire aux visiteurs qu'ils sont sur un terrain sacré», explique Mildred Aristide.  Elle continue: "Ce n'est pas une hyperbole.  Les enjeux et les besoins du pays sont trop élevés.  L'UniFA est un projet national qui se révèle peu à peu être une institution nationale au service du pays. "

Leslie Mullin est une administratrice de la recherche médicale à la retraite, militante de la justice sociale et membre du Comité d'action d'Haïti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Membre-fondateur
Membre-fondateur


Masculin
Nombre de messages : 15574
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Fondasyon Aristide pou DEMOKRASI/Avril 2018   Dim 6 Mai 2018 - 7:54

Men ki jan GOOGLE tradwi ATIK la an KREYOL AYISYEN:


Demokratik Espas nan Tan Negatif: Milestone nan Inivèsite Ayiti nan Fondasyon Aristide la


Avril 30, 2018

Foto nan gradyasyon UNIFA

Dr Jean-Bertrand Aristide adrese premye seremoni UNIFA a

Avril 20, 2018

Demokratik Espas nan Tan Negatif: Milestone nan Inivèsite Ayiti nan Fondasyon Aristide la

pa Leslie Mullen

18 mas, 2018, ki make egzakteman sèt ane depi ansyen Prezidan an Ayiti Jean-Bertrand Aristide ak Madan Aristide te retounen an Ayiti nan ekzil fòse nan Afrik di sid, kote yo te viv apre 2004 koudeta a ki te detwi gouvènman demokratik Ayiti a.  Sou retou yo, yo te kòmanse rebati Inivèsite nan Fondasyon Aristide [UniFA] ki gen peyi ak bilding yo te afekte, konvèti nan kazèn militè yo ak trashed pa US ak twoup brezilyen pandan koudeta a.

Sou anivèsè 7yèm ane retounen istorik sa a, UniFA te fè premye seremoni gradyasyon li nan Pòtoprens, Ayiti.  Yon delegasyon nan aktivis aktivis solidarite nan Etazini te onore pou yo reprezante Ayiti Komite Aksyon, Nwa Alliance pou Jis Imigrasyon, grèv Global Women an, ak Fon pou Sekou pou ijans Ayiti.

Nan yon selebrasyon lajwa ki te ale nan plis pase 1000 moun, UniFA te gradye 77 doktè, 46 enfimyè ak 15 avoka.  Anviwònman an te bèl, etap la dekore avèk flè ak banyèr nan koulè yo ble ak blan nan UniFA.  Pwofesyonèl Orkiestra Philharmonic nan Sainte-Trinite te jwe mizik popilè mizik kòm byen ke mizik klasik nan tout evènman an.  Kamera yo toupatou nan dosye okazyon an, ki te lajman ak enpòtan rapòte nan medya ayisyen.  Chorè UniFA a, ansanm ak tout odyans lan, te chante nasyonal nasyonal Ayiti a, e pita chante chan UniFA a.  De jenn gason pote drapo yo nan Ayiti ak UniFA ak fyète te dirije pwosesyon nan fakilte nan ouvèti a nan seremoni an.  Kòm yon timoun, youn nan yo - byento yo vin yon gradye UniFA - te viv nan Lafanmi Selavi, sant la pou timoun lari ki te fonde pa Aristide lè li te yon prèt.  Siksè li se yon egzanp angajman inivèsite a pou simonte baryè sosyal ki limite aksè nan edikasyon siperyè.  "Edikasyon sans esklizyon" - edikasyon san esklizyon - se yon tèm santral nan UniFA, enprime sou logo li yo ak manifeste nan tout detay nan evènman sa a remakab.  Eksitasyon an ki enfuze okazyon an te pale ak pi gwo angajman UniFA a, eksprime pa Madam Mildred Aristide, "pou kraze tradisyon an depi lontan nan eksklizyon nan majorite pòv nan Ayiti soti nan aksè nan edikasyon siperyè."

Nan Podium la, Dr Jean-Bertrand Aristide, Prezidan UniFA, te kanpe pou adrese rasanbleman an. Diskou li te mete aksan sou wòl Inivèsite a se pa sèlman pou konesans akademik, men pou ankouraje lavi etik epi pou ankouraje relasyon elèv yo ak kominote yo.  Li te pale de filozofi Afriken an nan Ubuntu, ki rekonèt ke sans nan konsyans sosyal ka eksprime kòm "Se mwen menm paske nou se" - yon moun vin yon moun nan kominote a.  Dr Aristide te di ke "se pa fasil yo detwi sa ki mal nan yon nivo macro.  Men, sou yon echèl mikwo, ou ka goumen li rasyonèl. "Li te note ke," sou yon echèl mondyal, syans ap avanse, konsyans se dekline.  Me konsyans pwofesyonèl ou kontribye nan leve nan konsyans sosyal. "

Mete aksan sou pwen sa a, nan direksyon pou fen seremoni an, chak klas gradye - MD, enfimyè, ak avoka - pwomèt angajman yo pou sèvi pèp la.  Nan yon peyi ki gen mwens pase de doktè pou chak 11,000 moun, doktè gradye UniFA yo deja pratike medikaman nan rejyon nan tout Ayiti kote ansyen pa te gen okenn doktè.  Li se yon viktwa espwa nan moman difisil.

Apre tout gradye yo te resevwa diplòm yo, te gen yon "pase  flanbo a" seremoni pandan ki gradye nan chak pwogram te pase yon flanm dife flanbo nan yon elèv nan klas kap vini an.  Kado yo te prezante bay valedictorians yo, epi finalman, gradye yo selebre ak zanmi ak fanmi anba yon Pavilion deyò sou lakou lekòl la bèl.  Long ane nan efò yo rive nan jou sa a yo te vizib nan figi plen ak favè, kè kontan ak fyète.

Youn nan achitèk chèf UniFA a, Mildred Aristide, yon avoka ak ansyen Premye Dam Ayiti , dekri misyon pi gwo inivèsite a pou nouri espas demokratik nan yon peyi nondemokratik: "Ayiti absoliman bezwen yon espas san danje kote jèn moun ka vini ansanm, panse peyi a epi konstwi yon lavni anba sikonstans difisil ... Yon enstitisyon ki pral adrese pwoblèm nasyonal ak chache solisyon solid nan pwoblèm nasyonal la.  Rèv nan travay, mache ak chanje Ayiti - pa kouri dèyè apre yon viza etranje oswa yon travay ak yon ONG etranje yo.  Sa a se angajman UniFA a. "

UniFA te fèt soti nan lit debaz Ayiti a pou demokrasi pandan dezyèm administrasyon Prezidan Aristide an nan lane 2001. Li te rekrite elèv medikal nan fanmi pòv nan chak depatman nèf Ayiti, menm kantite gason ak fanm.  Talan jèn ki soti nan riral Ayiti te deja jwenn li prèske enposib ale nan lekòl medikal.  UniFA te chache yo, mande sèlman angajman yo pou yo retounen travay nan kominote yo toupatou nan peyi a apre yo te fini fòmasyon yo.  Pa 2004, 247 elèv medikal yo te etidye medikaman nan UniFA.  Yon lekòl nan enfimyè te planifye yo louvri nan sezon otòn la.  29 fevriye 2004 koudeta te pote tout pwogrè sa yo pou yo sispann.  Te fakilte a ak anplwaye yo te fòse nan ekzil oswa kache nan peyi a.  Nasyonzini ak fòs militè ameriken te kondwi elèv yo nan kanpis la, vire sit la nan kazèn militè yo.  Kanpis la te rete anba kontwòl fòs etranje yo jiskaske 2007 lè li te ofisyèlman tounen vin jwenn Fondasyon Aristid la pou Demokrasi.

Inivèsite a louvri ak twa objektif: 1) pou prepare doktè pou swen pi pòv nan pòv yo;  2) ogmante kantite doktè ki pratike nan zòn riral yo;  3) pou kraze tradisyon lontan pou eksklizyon majorite pòv nan Ayiti pou jwenn aksè nan edikasyon segondè.  Jodi a, UniFA te elaji kapasite li yo pou ofri degre nan medikaman, enfimyè, dantis, jeni, lalwa, terapi fizik ak edikasyon k ap kontinye.

Soti nan ekzil nan Lafrik di sid, yon mwa anvan li te retounen, Prezidan Aristide te pale sou edikasyon: "Edikasyon se te yon pi gwo priyorite depi gouvènman an premye Lavalas - nan ki mwen te prezidan - te fè sèman nan biwo ... sou 7 fevriye 1991 (ak retire yon kèk mwa apre).  Plis lekòl yo te konstwi nan 10 ane yo ant 1994, lè demokrasi te retabli, ak 2004 - lè demokrasi Ayiti a te yon lòt fwa ankò vyole - pase ant 1804 ak 1994: 195 nouvo lekòl primè ak 104 nouvo lekòl segondè piblik konstwi ak / oswa renovasyon. " Gouvènman Aristide la te manda ke 20% nan bidjè nasyonal la ta dwe dirije sou edikasyon.  Pou premye fwa nan listwa, Ayiti te kòmanse aplike yon Pwogram Lekòl Segondè ki vize pou bay tout timoun yon edikasyon.

Aristide te konfime ke, "Kòm mwen pa te sispann di depi 29 fevriye 2004, soti nan ekzil nan Afrik santral, Jamayik ak kounye a Lafrik di sid, mwen pral retounen an Ayiti nan jaden an mwen konnen pi byen ak renmen: edikasyon.  Nou kapab sèlman dakò ak pawòl gwo Nelson Mandela, ke tout bon edikasyon se yon zam pwisan pou chanje mond lan. "Gradyasyon UniFA a se yon etap enpòtan nan direksyon pou transfòme mo sa yo nan reyalite.  Li se yon akonplisman remakab yo te reyalize nan sèt ane.

Pandan ke UniFA fleri, yon lòt kote nan edikasyon Ayiti a anba atak.  Siksesif gouvènman neo-kolonyal ki enpoze pa Etazini pa mwayen eleksyon foye yo te soufri pa koripsyon toupatou, kite sektè piblik Ayiti a sou bò larivyè a nan paralizi.  Dapre Dr Aristide, "Tankou kansè nan metastatik, koripsyon enstitisyonèl devore twal sosyal nou an, avni timoun nou yo ak jenn ayisyen yo.  Egzòd jèn nou yo ap soti nan kansè sa a. "Prèske 1% nan popilasyon Ayiti a kite peyi a ane pase a te dirije pou Chili, yon egzòd mas kondwi pa jèn moun, epi sitou pòv seksyon riral yo.  Anpil jèn moun ki vle ale nan kolèj kite peyi a.  Gen kounye a 54,000 elèv ayisyen ki ale nan inivèsite nan Repiblik Dominikèn.

Ayiti ansyen prezidan Michel Martelly, ki te leve sou pouvwa ak sipò US, te fè yon pwomès vid garanti edikasyon gratis finanse pa yon taks sou apèl telefonik ak transfè lajan.  Olye de sa, anpil pwofesè yo pa te peye nan kòm anpil jan de ane.  Ki kote lajan sa a ye?  Pwofesè frape yo te rankontre avèk represyon k ap grandi ak elèv ki soti nan laj kolèj pou lekòl klas la rantre nan pwofesè enpotan pou mande salè gouvènman an peye pwofesè yo.  Tout moun mèvèy sa ki te rive $ 3,8 milya dola nan pwogram Petrocaribe Venezyela a.  Anba Petrocaribe, Ayiti te apwovizyone ak lwil oliv nan yon pri favorab ak kredi fleksib.  Benefis nan Ayiti, estime a apeprè $ 3.8 milya dola, te gen entansyon pou konbat povrete.  Tout rapò endike ke lajan yo te vòlè ak divilgasyon pa de gouvènman ki sot pase yo.

Inivèsite Leta Ayiti a te fèmen lekòl Syans imanitè yo, Lwa ak Etid Etnik akòz frape kontinyèl ak manifestasyon.  Dènye otòn, lapolis atake timoun lekòl yo ak gaz chire nan Les Cayes jan yo sipòte grèv pwofesè yo.  Nan nò a, dè santèn nan timoun lekòl yo te mache a demann, " Nou pa vle yon lame; nou vle edikasyon "Novanm dènye.  Elèv yo te di ke pa gen okenn plan gouvènman an pou retabli militè ayisyen yo, ki te arete pa Aristide, ki te anbake 40% nan bidjè leta a.  Yo te mande pou lajan an olye pou yo itilize pou peye pwofesè yo salè anreta depi lontan.

UniFA pale ak bezwen ijan pou pwogrè demokratik ki te refize Ayiti pandan katòz lane nan okipasyon US / Nasyonzini militè yo.  Echèk gouvènman pwomès kontras ak reyalizasyon solid nan inivèsite moun sa a, en enpòtans li kòm yon egzanp k ap viv nan demokrasi nan pratik.  "Mwen renmen di vizitè yo ke yo kanpe sou tè sakre" di Mildred Aristide.  Li kontinye, "Sa a se pa hyperbole.  Pye yo ak bezwen peyi a twò wo.  UniFA se yon pwojè nasyonal ki tou dousman revele tèt li yo dwe yon enstitisyon nasyonal nan sèvis la nan peyi a. "

Leslie Mullin se yon administratè rechèch medikal retrete, aktivis jistis sosyal, ak manm Komite Aksyon Ayiti





Filed under Mizajou · Atenn ak


(PHOTOS) Sou 18 mas 2018 - sèt ane depi Dr Jean-Bertrand Aristide tounen nan Ayiti - UNIFA ki te fèt premye seremoni gradyasyon li pou 77 medikal, 48 enfimyè ak 13 lwa elèv!



Avril 19, 2018
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fondasyon Aristide pou DEMOKRASI/Avril 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: