Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le retour sur scène de l'idéologie noiriste

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8879
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Ven 1 Juin 2018 - 0:10

Les trois femmes les plus puissantes d’Haïti, d’Eric Sauray. Le retour sur scène de l’idéologie noiriste ? - Par Sergo Alexis
Publié par Sergo Alexis sur 29 Mai 2018, 19:33pm

Catégories : #CULTURE, #DUVALIER

Par Sergo Alexis

Ma relation au monde haïtien que ce soit ici, en France dans la communauté ou en Haïti à l’époque où j’y vivais,  mon incapacité viscérale d’être un faux-cul, m’aura valu quelques animosité,s  étant donné la domination de la loi du silence, surtout pendant le régime dictatorial.

Débattre de la pièce d’Eric Sauray dont  je ne mets pas en doute pas la qualité du travail  n’est pas à mettre au registre de la polémique. La question de l’assassinat de Dessalines reste jusqu’à présent ouverte. Qui a tué Dessalines ? Serait-ce Pétion comme le laisse entendre le récit de  Sauray ? Cet assassinat du père de la nation aura tant de conséquences fâcheuses pour l’avenir   du pays, qu’ils sont nombreux les historiens  à s’être penchés sur ce drame  et tenter de cerner la vérité. Qui a tué Dessalines, quand, comment, pourquoi ?  Pétion ? Mes recherches me guident à avoir un avis différent.

Dans un petit texte de Sauray sur la toile pour remercier le public qui était venu en nombre à la première représentation - et sans arrière pensée, ni même avoir l’idée d’écrire un article critique sur la pièce - j’ai fait un petit commentaire pour exprimer mon désaccord à ce réquisitoire contre Pétion. A mon grand étonnement, est arrivée une pluie de réactions de la part des copains intellectuels de la communauté haïtienne de France. – qui  m’ont assailli  de toutes parts, comme si ma critique était un crime de lèse-majesté.  Men do m laj pour encaisser les coups ! Certains m’ont traité de paresseux intellectuel : les documents sont là, il faut aller les chercher, me suggèrent-ils. D’autres, me conseillent d’aller revoir la pièce pour changer d’avis car je l’aurais mal comprise. D’autres m’annoncent que le débat est clos pour eux ; à partir du moment où j’étais incapable de comprendre que la dramaturgie c’est toujours de la fiction. Les mêmes me disent qu’ils désapprouvent le qualificatif de noiriste que j’attribue à la pièce de Sauray. Or, le mot noiriste – idéologie créée par  François Duvalier et Lorimer Denis - n’apparaît dans aucune de mes interventions. En même temps, ces mêmes copains me disent qu’ils ne m’accusent pas directement, qu’ils parlent dans un cadre général et que maintenant, ils comprennent que cette pièce mérite débat et m’invitent à le faire sur les antennes.

Ainsi m’est venue l’idée d’expliquer, par un texte,  mon point de vue sur la mort de Dessalines  que je situe dans un cadre politique et économique ; et non en terme des rapports de classe ou de race, depuis ce fameux premier janvier dix huit cent quatre. Ceci en me basant sur les recherches  en anthropologie politique et sociale que j’effectue sur les modes de production capitaliste et Haïti.

J’ai voulu reprendre méthodiquement mes réponses et les opinions des uns et des autres issues de la discussion pour écrire mon texte. Malheureusement, l’ensemble avait été déjà effacé  de sa page Facebook, par notre ami Eric Sauray. Pourquoi est-ce au moment précis où le mot noirisme apparaît qu’Eric Sauray décide de tout faire disparaitre ?

Cela m’incitait à pousser d’avantage ma curiosité sur le coté subjectif de la pièce. Des amis artistes cinéaste m’ont conseillé que si je devais écrire un texte sur une pièce de théâtre, mon observation devrait porter sur l’ensemble : décor, costumes, images et sons, prestation des acteurs en dehors du contenu même du texte. Alors, j’ai enfilé ma tenue d’apprenti chercheur en anthropologie pour tout revoir. J’ai visionné plusieurs images et j’ai découvert des indices qui laisseraient  penser que cette pièce de théâtre pourrait s’intégrer dans le répertoire d’œuvres noiristes. Une direction qu’on devine intentionnelle de l’auteur, aussi bien sur l’insistance à faire le procès de Pétion, sur la mise en scène et encore plus évidente dans le décor.

Après le prologue dit par Ketty Sauray expliquant au public que les scènes se déroulent le 17 octobre 1806 ;  et que l’on va découvrir, gisant sur le sol, ce qui reste du corps de l’empereur Jean Jacques Dessalines.


Le décor aux couleurs prédominantes noir et rouge

Les rideaux s’ouvrent sur un décor somptueux où les couleurs noire et rouge prédominent. La scène est un fond noir quadrillé de rideaux  rouges et noirs. Deux gravures (pourquoi deux ?) d’un pont aux couleurs d’ocre rouge symbolisant le lieu de l’assassinat et le sang du créateur de la nation. Un ciel triste et sombre dans lequel se devine un arc-en-ciel en dispersion. Les seules couleurs qui restent intactes sont le rouge et le noir, peut-être le symbole du drapeau haïtien institutionnalisé par François Duvalier, en 1964, dans la continuité de son idéologie noiriste. Est-ce qu’il y a une image en filigrane symbolisant un personnage dans les nuages ? Seul l’auteur pourrait le confirmer.  Le corps de Dessalines gît en morceaux au sol. Une femme (Kerline Morisseau), d’une beauté splendide dans son rôle !), vêtue d’une robe noire d’époque,  coiffée  d’un turban blanc, jouant le rôle du Coryphée. Elle se tient  assise dans un fauteuil surélevé, face  à  la scène, dominant les autres personnages. Symbole dans cette circonstance du  loas Guédé, l’esprit des morts dans le panthéon vaudou haïtien ? Une sorte de syncrétisme entre la spiritualité africaine et la mythologie grecque ?

Résumé de la pièce : réquisitoire contre Alexandre Sabès Pétion

« Claire, Catherine et Défilé : une pièce poignante, une pièce à la hauteur de l’histoire d’Haïti. Du jamais vu ou presque. » C’est de cette manière que l’auteur, Eric Sauray a présenté sa pièce au public, en collaboration avec l’association Astrinobes. Rien que ça. Et tant pis pour ceux qui oseraient émettre un avis différent ! A la lecture du titre de la pièce, on pourrait penser qu’il s’agissait d’un portrait de ces trois femmes à partir de leur engagement dans la lutte de libération. Non !

C’est une tragédie influencée par la  théâtre grec (l’Antigone de Sophocle)  mettant en scène, via l'enterrement des restes  de Jacques 1er  le complot qui aurait été fomenté par le général Alexandre Pétion contre lui.

Larmes aux yeux, rage au ventre, Défilé la folle, interprétée magistralement par Roseline Dieudonné, constate l’assassinat de son empereur. Elle rassemble son corps déchiqueté et recouvre sa dépouille d’une des deux robes qu’elle portait. Elle s’interroge sur le pourquoi d’un tel acte barbare sur un homme qui ne méritait pas une telle humiliation après tant de bravoure pour créer cette nation, la nôtre. Sa première question est pour Alexandre Pétion : « Pétion, pourquoi as-tu fait ça ? Pourquoi as-tu commis un tel acte… ? »  D’emblée, sans autre forme de procès, Pétion est désigné comme l’assassin. Ainsi débute le réquisitoire sans ménagement contre Alexandre Pétion ! Il sera repris en chœur par les deux autres femmes.

Défilé sollicite la très bonne couturière Catherine Flon, interprétée avec talent par Alvina Karamoko, pour rapiécer le corps démembré de l’empereur. Habillée comme une princesse, pendentif au coup et serre-tête ornée de pierres sur la tête. Catherine Flon avait cousu le premier drapeau haïtien aux couleurs bleu et rouge, à l’Arcahaie le 18 novembre 1803, symbolisant l’union des Noirs et des Mulâtres. Claire Heureuse (Déborah Mathurin aussi perspicace que les autres), l’impératrice,  coiffée d’un diadème  et d’un collier  rehaussé de diamants,  est chargée et contrainte par Défilé et Catherine, pourtant craignant les représailles, d’assumer la responsabilité des funérailles de son mari. D’abord hésitante, elle finit par accepter et se joint à Défilé et Catherine après la lecture faite d’une lettre de menaces explicites venant du général Pétion, apportée par un officier (interprété par Eric Sauray, l’auteur de la pièce). L’officier vêtu d’un complet noir et d’une grande ceinture rouge autour de la taille,  au garde-à-vous, tente d’intimider l’impératrice sur la discussion qu’elle avait avec les autres femmes sur la question de mise en terre de la dépouille de l’empereur. L’impératrice lui ordonne avec autorité de disposer !

Arrive maintenant le temps de l’enterrement autour d’une cérémonie mystique, en vue de  ressusciter l’esprit Dessalines. Après le rassemblement et le remembrement du cadavre, les trois femmes ordonnent à Dessalines de se relever. Le Coryphée qui, jusque là, se tenait immobile sur son trône, qui de temps à autre, répondait, questionnait ou répétait les propos des personnages, se lève brusquement. Un récipient en cuivre (rappel du kwi dans les cérémonies vaudou ?) contenant de l’eau (ou une offrande ?) en mains, une serviette blanche sur le bras pour le bain du mort, avance vers le corps. Un bruit de tonnerre retentit ! Et la dépouille mortelle de Jacques 1er bouge mais ne s’est pas relevée. A-t-il fait son entrée dans le panthéon vaudou pour l’occasion ?

Le dénouement : l’arbre qui cache la forêt !

Dans quelques scènes, l’auteur sort du réquisitoire contre Pétion, se questionne sur la problématique de la division haïtienne, issue pour lui de l’esclavage et de la colonisation. Il   se demande, s’il est une obligation pour les Haïtiens de copier le modèle du colon esclavagiste ! Et la solution idéale pour tous les Haïtiens c’est de : « Rassembler, remembrer, relever ! ». Comme il a été question pour le corps de l’empereur. Par ces mots, cités trois fois par les personnages, en faisant chaque fois des gestes du bas en haut vers le ciel, s’achève la tragédie d’Eric Sauray.

Visiblement, le lwa Dessalines semble impuissant à endiguer, la corruption, la jalousie, la haine et la traitrise de ses descendants. Ces trois mots  Rassembler, remembrer, relever  n’ont qu’un sens sentimental. Cent quatre-vingt cinq  ans plus tard, ou 27 ans avant, l’on a entendu le même registre : justice, transparence, participation ! La division s’empire et la terre de Dessalines et ses enfants disparaissent doucement mais sûrement !

Pourquoi je refuse le réquisitoire fait à Pétion

Je refuse le réquisitoire contre Pétion pour la plus simple des raisons. Parce que s’il faut faire le procès d’Alexandre Pétion, il faut aussi faire celui de Toussaint Louverture, de Jean-Jacques Dessalines et d’Henri Christophe - pour ne citer que les principaux généraux qui ont créé la nation - pour des crimes de guerre ou pas qu’ils ont tous commis durant leur existence, avant et après la Révolution haïtienne. D’ailleurs, ce fut un complot de différents officiers qui aurait couté la mort à Dessalines et dont le premier bénéficiaire aurait été Christophe dans la hiérarchie militaire des révolutionnaires. C’est en tout cas la thèse qui paraît la plus évidente. Mais moi, je refuse d’accuser qui que ce soit. Car, nous aussi, nous sommes un peuple issu de l’esclavage et de la colonisation dans sa forme la plus complète : ethnique, sociale, institutionnelle, voire économique. Après la révolution, nous ne pouvions appliquer que ce modèle qui nous a engendrés.

J’ai constaté qu’une Révolution d’esclaves a pu quand même avoir lieu dans l’accoutumance de la société totale de l’époque, qui était dominée par des Etats monarchiques et esclavagistes où la religion, la traitrise et la violence furent de rigueur. L’homme ne s’adapte-il pas à son environnement ? Pourquoi devrais-je dans ces conditions faire le procès de Pétion, un des quatre grands généraux révolutionnaires, fut-ce même qu’il aurait été l’instigateur du complot contre Dessalines. Ne me demandez pas non plus de faire le procès de Toussaint parce qu’il a ordonné l’exécution de son neveu Moise ; de Dessalines pour le massacre des Congos qu’il avait ordonné à Christophe, d’avoir jugé faux et déchiré tous les titres de propriétés d’anciens affranchis qui lui étaient tombés sous la main. Je ne le condamne pas non plus d’avoir déclaré au colonel Lamarre, peu de temps avant son assassinat : « Mon fils tient bien ta 24e demi-brigade.  Après ce que je viens de faire dans le Sud, si les citoyens ne se soulèvent pas c’est qu’ils ne sont pas des hommes. » Je ne condamne pas non plus Henri Christophe pour le massacre qu’il a perpétré dans l’Ouest après la mort de Dessalines, ni d’avoir voulu tuer Pétion, pour avoir tenté, par des manœuvres institutionnelles de faire de lui un président républicain sans réel pouvoir. Pour la même raison, je ne veux pas non plus condamner les Mulâtres parce qu’ils revendiquaient d’être les héritiers des biens de leurs pères Blancs. Ce sont les institutions et la gestion sociale et économique de l’Etat qui doivent déterminer le partage équitable des richesses. Ce ne sont pas la violence et la guerre ! D’ailleurs, il y avait contradiction entre la forme d’Etat, la royauté ou l’empire, instaurée par le régime dessalinien et son souhait de l’empereur de partager les terres avec ceux aussi « dont les pères sont restés en Afrique ».

Le mal est fait depuis le premier janvier 1804, lorsque des officiers, sortis de tant de guerres militaires contre le capitalisme esclavagiste ; tant de guerres civiles de construction de sens et de rapports de force, n’ont pas eu l’intelligence de créer une amnistie générale ; de faire de cet Etat, une république démocratique et unitaire en lieu et place des dictatures monarchiques rétrogrades ou républicaines héréditaires prônées par tous pour la nouvelle nation.

Oui, n’ayons pas peur de redire, et toujours sans accuser et condamner personne, que tous nos malheurs de division ont commencé depuis le premier janvier 1804. Car la forme d’Etat d’une nation détermine sa gestion économique et politique. En créant un « empire bananier » et folklorique  suivant le modèle politique du colon avant la Révolution française, au lieu d’une république démocratique et unitaire, l’on a créé la structure de l’instabilité institutionnelle structurelle. Et depuis, rien n’a vraiment été fait pour y remédier.

Le noirisme : idéologie obsolète et mort-née !

Etre noiriste et/ou duvaliériste est  l’affirmation  du  choix d’une idéologie : le noirisme. Le noirisme - idéologie obsolète et mort-née -,  est un courant de pensée, né vers la fin des années 1950, qui met beaucoup l’accent sur les conflits ethniques, en utilisant à tout bout de champs le mot race dans ses écrits. Il établit les différents teints de la société haïtienne en terme de classe sociale : la classe des Noirs, la classe des Mulâtres ou sang-mêlé, la classe des affranchis, la classe des Blancs, etc. Voulant aussi combattre la négritude trop universelle à son goût. C’est dans ce contexte que Duvalier et les tontons macoutes ont persécuté Jean Price Mars, considéré comme le père de la négritude ; brulé sa bibliothèque contenant des centaines de livres sur Haïti, collectionnés dans le monde entier. Mais le noirisme dit aussi  lutter pour une justice sociale et une partage des richesses du pays ; la création d’une classe moyenne issue des masses populaires, les pitit sôyèt.

Mais c’est également ce même régime noiriste qui a torturé, exécuté et exilé des centaines de professeurs haïtiens, toutes couleurs confondues, issus de la classe moyenne, qui représentaient l’avenir de la République. C’est aussi ce même régime noiriste qui a créé le FRAPH. Ce groupe violent paramilitaire, qui est directement responsable de l’assassinat de  milliers de personnes après les coups d’Etat de 1991 et de 2004. Il n’y a pas de souci, ces victimes font partie de la classe des ratpakaka pour la race des ratpakapala des néoduvaliéristes. Je ne vous parle même pas des exactions des bras armés du duvaliérisme noiriste de 1957 à 1986 : les tontons macoutes !

En ce sens, les termes rassembler, remembrer et relever, issus de ce courant, ne  sont que la façade replâtrée d’une   idéologie qui prône la division ethnique ;  qui classe les hommes en  en races et les ethnies en classes sociales ; et qui  n’a pas la légitimité de relever le défi de l’unité !

Oui aujourd’hui, mais en vérité depuis déjà un bon moment, les citoyens peuvent juger et condamner les dirigeants qui nous gouvernent. Parce que plusieurs modèles de société s’offrent à nous et l’instruction est beaucoup plus développée qu’en ce début du 19e siècle. Même s’il est vrai que l’analphabète n’est pas bête, ce n’est pas pour autant que l’on doive aujourd’hui encore accepter d’être gouverné par des médiocres et des mafieux !



Sergo Alexis

28 mai 2018.


Dernière édition par Marc H le Lun 4 Juin 2018 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15625
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Ven 1 Juin 2018 - 7:28

Apres les deux coups d'état contre ARISTIDE ,quand les NOIRISTES et les MULATRISTES s'entendaient comme les LEGUMES dans une soupe pour combattre la montee populaire,on veut toujours parler de NOIRISME et son corollaire le MULATRISME?
BAH!!!!!!
En passant ,je me souviens de ce qu'avait ecrit RAYMOND CASSAGNOL quand il etait membre des TUSKEGEE AIRMEN ,envoye par le gouvernement haitien pour etre entraine comme AVIATEUR en 1942 dans l'ETAT de l'ALABAMA.

RAYMOND CASSAGNOL se considerait un "MULATRE" priviligie en HAITI ,mais arrive en ALABAMA pendant l'entrainement il vivait dans une terreur constante.
Il ne pouvait pas aller se promener seul ,de peur d'etre lynche car il pourrait s'oublier et regarder une belle "blanche".On pouvait etre lynche pour moins dans l'ALABAMA de 1942.
RAYMOND CASSAGNOL avait realise qu'il etait considere "NOIR" aussi NOIR que le plus "brun fonce"

Et puis c'est cet IMBECILE de BOYER qui avait Presque institutionnalise cette affaire de NOIRS et MULATRES.
DESSALINES avait plusieurs conseillers "MULATRES";des conseillers comme FRANCOIS BOISROND TONNERRE,JUSTE CHANLATTE ,POMPEE VALENTIN etc.
Apres le "break" entre CRISTOPHE et PETION ;des "MULATRES" comme JUSTE CHANLATTE et POMPEE VALENTIN etaient alles au NORD pour servir HENRI CHRISTOPHE.

En passant POMPEE VALENTIN ,que l'on appellait dans la parlance de l'epoque "un quarteron" pouvait passer pour "BLANC".
Il n'etait pas comme BOYER ,le fils d'un "BLANC" et d'une "NEGRESSE" nee en GUINEE.

Je ne veux plus entendre parler de cette question de couleur en HAITI.C'est un leurre.JOVNEL BANNANN et ses "sponsors" de quelle couleur qu'ils soient ,s'entendent comme "larrons en foire" pour piller le pays!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8879
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Sam 2 Juin 2018 - 18:31

Bonjour Joel

Obed reponn m an prive sou intenvansyon w fe sou bagay Noiriste la . Misye di ke li pa nan voye monte . Li ekri yon atik byen reflechi .Kidonk li pa renmen repons w a .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8879
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Sam 2 Juin 2018 - 19:10

Le point important du papier de Monsieur Obed Sergo Alexis selon moi est ce paragraphe :

''Ainsi m’est venue l’idée d’expliquer, par un texte, mon point de vue sur la mort de Dessalines que je situe dans un cadre politique et économique ; et non en terme des rapports de classe ou de race, depuis ce fameux premier janvier dix huit cent quatre. Ceci en me basant sur les recherches en anthropologie politique et sociale que j’effectue sur les modes de production capitaliste et Haïti. ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15625
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Dim 3 Juin 2018 - 7:46

Marc H a écrit:
Bonjour Joel

Obed reponn m an prive sou intenvansyon w fe sou bagay Noiriste la . Misye di ke li pa nan voye monte . Li ekri yon atik byen reflechi .Kidonk li pa renmen repons w a .

Mak;

Misye pa di anyen de nouvo;san mwen pa vle tonbe lan polemik esteril.
Si yon MOUN ta vle di ke SASINAJ DESSALINES lan ta gen yon bagay pou l we ak KOULE ,twonpe l grandman.

Bagay KOULE sa a pa t gen yon gwo ENPOTANS,jan MOUN panse l lan pou DESSALINES.Mwen repete l ,anpil KOLABORATE MISYE yo ,MOUN ki te pre pou MOURI pou li;se te sa nou te rele ou rele "MILAT".

Mwen dako ak MISYE ,ke SASINAJ DESSALINES lan se te yon KONPLO jeneral NWA ak MILAT ki te vle kenbe PWOPRIYETE yo pou yo ,ki pa t vle PATAJE.
Se pou NEG konnen ke pi GWO PROPRIYETE yo ,se lan NO an yo te ye.REZON ki fe ke NEG yo te pwenn fe pa ak FRANCOIS BOISROND TONNERRE .
BOISROND TONNERRE ,yon ENKONDISYONEL DESSALINES,MILAT devan LETENEL ,se te yon NOTE (NOTAIRE).
Misye se yon bagay RA ,yon MOUN ki te gen pen LENSTRIKSYON lan jenn REPIBLIK lan ,kote mwens ke 1% MOUN te konn li ak ekri.
Epitou ,pinga MISYE vin di sa l di an se yon bagay byen REFLECHI.Ki sa sa vle di.Misye bay yon OPINYON ,MOUN gen dwa DAKO ou pa .
Eske Misye li LIV JOHN K. THORNTON lan AFRICAN SOLDIERS IN THE HAITIAN REVOLUTION.An pasan Dr THORNTON se yon BLAN.

Je recommanderais a ce monsieur qui vit en FRANCE ,le livre de LAURENT QUEVILLY "La voix des ESCLAVES-LE BARON DE VASTEY"
POMPEE VALENTIN ,BARON DE VASTEY;le conseiller de DESSALINES et de CHRISTOPHE qui avait ecrit "LE SYSTEME COLONIAL DEVOILE".Un livre qui d'apres QUEVILLY que l'on trouve dans les BIBLIOTHEQUES AMERICAINES et ANGLAISES ,pas en HAITI ou en FRANCE.

Oui ,l'assasinat de DESSALINES etait une affaire de CLASSE.
Voici un extrait de ce que dit JEAN POMPEE VALENTIN -BARON DE VASTEY dans son PAMPHLET ESSAI SUR LES CAUSES DE LA REVOLUTION ET DES GUERRES CIVILES EN HAITI imprime en 1819 au CAP HAITIEN.

"Un esprit d'egoisme ,d'orgueil et de vanite regnait dans toutes les classes.Les grands planteurs meprisaient les petits blancs,les petits blancs meprisaient les HOMMES DE COULEUR et NOIRS AFFRANCHIS et ceux ci a leur tour LES MALHEURUEX ESCLAVES .
Telles sont les bases du systeme colonial.Elles reposent sur l'esclavage et les prejudges de couleurs DANS LA VUE DE CONSERVER A LA BLANCHE LA PREEMINENCE"

JEAN POMPEE VALENTIN-BARON DE VASTEY (1819-CAP HAITIEN)

Et puis s'il faut croire RACINE

Il n'est point de secret
que le temps ne revele


Que mr ALEXIS ne tombe pas le piege des BLUFFEURS TRADITIONNELS HAITIENS.
C'EST TOUJOURS QUILS SAVENT.
ILS SAVENT QUOI?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8057
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Dim 3 Juin 2018 - 12:39

En prime abord, pourquoi l'interlocuteur envoie des messages indirects au lieu de participer directement sur le forum?
Certainement, une opinion émise peut provoquer des réactions diverses.

Le noirisme n'a jamais été une idéologie. 
C'est une réaction et une défense contre le mûlatrisme qui est pratiqué par les membres mûlatres de la soi-disant élite socio-économique et leurs alliés levantins ou noirs. D'où l'exclusion insurmontable de l'écrasante majorité de la population.

Dire que l'on ne se livre pas au “voye monte” implique une infaillibilité.
Il faut être passionné ou de mauvaise foi pour nier l'existence de préjugés de couleur et les séparations de classe, en Ayiti.

 Ils sont vivants et incontournables dans la société d'aujourd'hui.
Une soirée dans un restaurant ou hôtel de Petionville suffit pour s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15625
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Dim 3 Juin 2018 - 15:03

Si l'on veut discuter de cette question de PREJUGE DE COULEUR?

En mon humble avis ce n'est pas une question incontournable.
Ou sont les theories nazistes d'avant la 2eme guerre mondiale en EUROPE?

On parlait d'une certaine superiorite des NORDIQUES EUROPEENS sur les autres et puis pour les besoins de leur domination sur les autres peuples (colonises) d'une superiorite des EUROPEENS sur les autres.

Cette affaire de PREJUGE DE COULEUR persiste en HAITI parce que ca fait les affaires des NOIRISTES et des MULATRISTES.

Je vous assure que la grande majorite de la population haitienne,le pauvre bougre de CITE SOLEIL ne se soucierait guere de la couleur des membres d'un gouvernement, si ce gouvernement leur delivrait des services ,permettrait a ses enfants d'avoir une ecole decente,de manger a leur faim etc...

La race n'existe pas c'est une consideration sociologique ,ce n'est pas aussi par hasard que ceux qui ont evolue dans l'HEMISPHERE NORD ont la peau PALE et ceux qui ont evolue pres de l'EQUATEUR ont la peau foncee.

J'avais donne l'example de RAYMOND CASSAGNOL qui avait peur de marcher seul dans les rues de TUSKEGEE ALABAMA ,DE PEUR D'ETRE LYNCHE parce qu'il etait NOIR ,alors que dans l'HAITI de 1942,il etait un "MULATRE" AISE.

OUI MARC,
Demandez a OBED ALEXIS devenir discuter sur ce site.On traite les gens avec respect ICI.
Pas vrai?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8057
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Dim 3 Juin 2018 - 17:56

Encore une fois, le noirisme est une réaction au mûlatrisme oppressant dans la société ayisienne. Le mûlatrisme est l'arme omniprésent de l'exclusion sociale contre la majorité à peau foncée.

Le bon peuple de cette majorité ne pratique pas l'exclusion contre les mûlatres et les bourgeois. Et ceux qui gravissent l’échelle sociale rejoignent la classe bougeoise via des relations vénales avec des mulâtresses. 
Les examples sont nombreux, en commençant par le président Estimé.

Au lieu de parler de la montée du Noirisme, il faudrait souligner la persistance du Mûlatrisme.
La Présidence actuelle est issue de la paysannerie et ne se réclame pas du noirisme. Bien que consciente des pratiques sociales des dirigeants économiques, ce gouvernement s'associe sans ambages avec cette classe.

Les restrictions viennent exclusiment de la classe économique, dite mûlatre.
-Restrictions contre les relations sociales et mariage de leurs fils et filles avec les nèg nwa. 
-Restrictions contre les emplois importants dans les entreprises et commerces. 
-L'utilisation abusive des domestiques et employés de service qui sont tous issus de la paysannerie. 
-L'arrogance et le mépris envers les marchands et vendeurs du commerce informel.
-Dans certains cercles, les seuls individus à peu foncée sont les servants et serveurs. Et cela, même sous le régime des Duvaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15625
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Lun 4 Juin 2018 - 9:25

Ne donnez pas DUVALIER comme example.

En bon "MAURASSIEN" il utilisait le "NOIRISME" et le VODOU comme instruments pour assoir son POUVOIR;le POUVOIR ABSOLU.

L'un des conseillers les plus influents de DUVALIER etait GERARD DE CATALOGNE qui etait un MAURASSIEN.

GERARD DE CATALOGNE dont le pere etait comme le pere de FRANCOIS DUVALIER ,issu de la MARTINIQUE.
Le pere de DE CATALOGNE etait un "BEKE" MARTINIQUAIS et sa mere une "mulatresse" du CAP-HAITIEN.

DUVALIER en bon MAURASSIEN avait ,sur la guidance ,de DE CATLOGNE, utilise le NOIRISME et le VODOU comme MUSSOLINI LE CATHOLICISME en ITALIE.
MUSSOLINI ,un ATHEE CONVAINCU avait donne un support economique au VATICAN,en retour le VATICAN lui avait donne un support POLITIQUE,sous pretexte de combattre le COMMUNISME .

Quand au MULATRISME en HAITI;j'avais lu un article sur la DOMINICANIE et aussi un DOCUMENTAIRE.L'explosion demographique en DOMINICANIE est en train de noyer la MULATRIE en RD.
Certains PRIVILEGIES MULATRES en RD sont en train de marrier leurs cousins et comme il y a moins de "MULATRES" en HAITI qu'en RD,FAITES VOS CONCLUSIONS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8057
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Lun 4 Juin 2018 - 10:44

Ne donnez pas les dominicains comme example. Car vous niez leur Mûlatrisme qui nourrit leur anti-Ayitianisme endémique. La persécution à outrance contre la population ayisienne connait des exeptions. Car une minorité ayisienne mûlatre et levantine est bien reçue dans ce pays de bâtards. Le rejet de Pena-Gomes en dit long.

Je ne saurais donner Duvalier comme example. Au contraire.
Le dernier point soulevé dans le texte précédent veut indiquer qu'en dépit du Noirisme promu et pratiqué par Duvalier, l'Apartheid existait dans les clubs et salons sous son régime. Et l'example d'Estimé a été reproduit par Jean-Claude. Encore sous le régime noiriste de son père. Et aujoutd'hui encore cette pratique est évidente.
Dans certains cercles, les seuls individus à peu foncée sont les servants et serveurs. Et cela, même sous le régime des Duvalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc H
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8879
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Lun 4 Juin 2018 - 11:37

Allo Sasaye

Pour participer au ForumHaiti il faut être membre inscrit . Afin de faciliter ce débat , je vais débloquer pour les prochaines 24 heures l’accès au forum . C'est à dire n'importe qui pourrait déposer son commentaire ici .
J'ai dit bien 24 heures d'exception pour les non-membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15625
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Lun 4 Juin 2018 - 15:34

Avec precaution MARC.

Les MALENDRINS peuvent faire beaucoup de mal en 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5891
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Lun 4 Juin 2018 - 17:27

Joel a écrit:
Avec precaution MARC.

Les MALENDRINS peuvent faire beaucoup de mal en 24 heures.

D'accord mon ami Joel, je ne le ferai pas si je ne suis pas disponible pour superviser les interventions.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8057
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Lun 4 Juin 2018 - 20:16

Marc,
Est-ce nécessaire?
Il faut encourager les gens à s'inscrire au Fowòm.
S'ils ne le veulent pas, tant pis! Il y là, un problème de motivation.
Pa mennen koulèv lekòl, yo pap ka chita.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5891
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   Mar 5 Juin 2018 - 7:11

En effet, ce n'est pas nécessaire .

Obed Sergo a lu vos commentaires et me confie que vous avez quasiment le même avis que lui .

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour sur scène de l'idéologie noiriste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour sur scène de l'idéologie noiriste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour sur scène [feat. Call Sintar]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: