Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pres pro PHTK a ap di ke MESYE PRIVERT yo te gen DWET LONG

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15998
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Pres pro PHTK a ap di ke MESYE PRIVERT yo te gen DWET LONG    Mar 31 Juil 2018 - 18:33

Apali.

Yon PRES pro PHTK ki toujou ap chache ESKIZ pou konpayel yo,ap lonje DWET sou mesye PRIVERT yo.
Neg yo vize KANAVAL OKAY lan ;yo di ke CSCA paka di ki jan LAJAN ki te OGANIZE KANAVAL lan te depanse:


Le premier carnaval de l’ère Jovenel Moïse épinglé par la CSC\CA pour « violation de la loi »…
Le carnaval 2017 devait coûter 50 millions de gourdes. Au final, l’État a déboursé 65 millions pour réaliser cet événement dans le dos de la CSC/CA auquel aucun contrat n’a été présenté pour approbation avant exécution, en violation de la loi.
Publié le 2018-07-30 | Le Nouvelliste



National -

Jovenel Moïse, fraîchement élu président, avait décidé d’organiser le carnaval aux Cayes, en février 2017, quelques mois après le passage dévastateur de l’ouragan Matthew. Si le discours officiel a vendu ce carnaval dont le thème était « N ap danse, N ap konstwi » comme un moyen d’injecter de l’argent frais dans l’économie de cette zone fraîchement sinistrée, des sceptiques, assez au courant des mauvaises pratiques financières entourant l’organisation de cette grande fête populaire, n’ont pas été convaincus.

La Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, après analyse du « carnaval 2017 » dans son rapport sur la situation financière de l’État et l’efficacité des dépenses publiques 2016-2017, vient de leur donner raison. « En fait, l’évènement a débouché sur des problèmes de gestion interne créant des confusions sur l’utilisation des ressources que l’État devait fournir pour financer les activités diverses », selon ce rapport de la CSC/CA.

« Le montant initial budgétisé par le ministère de la Culture présenté et approuvé par le ministère de l’Économie et des Finances a été en effet de 50 millions de gourdes et qui a fait une avance de 33.67 millions de gourdes. Après la réalisation de l’évènement, le ministère de la Culture a fait état des engagements additionnels pris avec les participants et animateurs s’élevant à 16 millions de gourdes, ce qui a fait augmenter la balance qui devait s'élever à 31.33 millions de gourdes. Cet évènement, qui avait fait l’objet d’une programmation financière de 50 millions de gourdes par le ministère de la Culture que devait financer le Trésor public, a fini par coûter 65 millions de gourdes », lit-on dans ce rapport.

Le clou est enfoncé par le CSC/CA. « Les contrats n’ont pas été soumis à l’approbation de la Cour avant leur exécution, encore moins les compléments de travaux qui ont été engagés, ce qui est une violation de la loi », a affirmé la CSC/CA, soulignant que « pour les ressources publiques il existe des normes et procédures en matière de planification et d’exécution des montants programmés ». Pour la CSC/CA, « au bout du compte, rien de particulier n’a été dégagé sur le plan stratégique produisant des impacts durables dans la zone » après l’organisation de ce carnaval.

Le président Jovenel Moïse, non responsable de la gestion de fonds, n’avait pas encore nommé Jack Guy Lafontant lors du carnaval de 2017. Marcus Garcia était ministre de la Culture et M. Claudel Dumas, président du comité d’organisation de ce carnaval.
" Le comité aura pour mission de mettre en œuvre la vision globale du gouvernement. Il prendra toutes les dispositions appropriées relatives à son bon fonctionnement suivant les règlements internes définis de concert avec le ministère de la Culture et de la Communication, selon l’article 4 de l’arrêté créant ce comité de 15 membres. Il est entendu que toutes les transactions se feront suivant les règles et principes de la comptabilité publique", avait souligné l’article 5 de cet arrêté.

Roberson Alphonse

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pres pro PHTK a ap di ke MESYE PRIVERT yo te gen DWET LONG
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MESYE WO-KI SA K AP PASE LA FRANS?
» Vêpres de Jérémie. Interview et revisite. Devoir de mémoire.
» Kod lan ap sere lan kou PHTK-OPONT VOLO ELEKSYON yo!
» Des partis politiques s'insurgent contre le Conseil Électoral bidon de Preval
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: