Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ayibobo pou Grenadyè yo. Ewoyin totalkapital...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8227
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Ayibobo pou Grenadyè yo. Ewoyin totalkapital...   Jeu 16 Aoû 2018 - 10:53

Grenadières, merci pour ces 3 leçons données à nos autorités Étatiques!

Publié le 2018-08-14 | Le Nouvelliste
National -


Nos héroïques et admirables filles de la sélection U-20 de football ne nous rapporteront pas le trophée de la Coupe du monde 2018. Après deux défaites face à la Chine (2-1) et le Nigéria (1-0), elles ont encore perdu leur dernier match contre l’Allemagne (3-2), le lundi 13 août. L’équipe est donc éliminée du tournoi. En principe, elle l’était depuis sa défaite face au Nigéria.


Malgré son élimination, l’équipe n’a pas démérité. On est tous très très fiers de nos vaillantes et talentueuses filles qui, à la place d’un trophée, ont donné trois grandes leçons à la nation que les autorités se devraient d’apprendre, de comprendre et d’appliquer.


Première leçon : représenter son pays est à la fois un honneur et une responsabilité. En football comme en politique, il est noble d’être le garant de la fierté et du bonheur de tout un peuple. 
Il est grand d’avoir sur les épaules le sort du destin collectif. Mais cela demande en conséquence qu’on donne le meilleur de soi-même en termes d’efforts et de sacrifices pour combler les attentes des représentés.es.


Ça, nos jeunes Grenadières de moins de 20 ans l’ont bien compris. Elles se sont battues sur le terrain sans se ménager. Elles ne se sont jamais découragées, même quand elles étaient menées au score. 


Elles n’ont rien lâché et ont tout tenté pour faire notre fierté et notre bonheur. Par cette rage de réussir, elles ont indiqué la voie à nos vieux dirigeants politiques. Alors, il est temps que ceux-ci commencent à imiter nos Grenadières en faisant preuve de sens de responsabilité et de grandeur d’âme dans leur fonction de représentants du peuple et de garants de son bonheur et de sa fierté. 


Car, sur ce point précis, nos responsables d’État n’ont pas encore l’âge de nos filles. Ils ont besoin de grandir pour arriver au stade de maturité où ils sauront donner le meilleur d’eux-mêmes pour garantir le bonheur du peuple qu’ils représentent.


Deuxième  leçon : Il faut savoir s’indigner, se sentir déçu et exprimer sa déception face à l’échec ou le manquement à une responsabilité publique. Après leur défaite face au Nigéria, nos filles étaient inconsolables. Elles ont fondu en larmes et se sont excusées. 
Elles avaient mal de n’avoir pas réussi; mal de passer à côté de leur objectif; mal de n’avoir pas tenu leurs promesses de gagner; mal de décevoir la nation qu’elles représentent.


En ce sens, elles ont encore donné l’exemple à nos hommes politiques qui, quant à eux, sont indifférents à leur échec dans la gestion du destin collectif. 


Ils n’éprouvent aucun remords de décevoir la nation. Au contraire, face à l’échec et aux promesses non tenues, ils deviennent plus arrogants. Aucune lueur de gêne et d’attendrissement du cœur.


 Rien ne fouette leur orgueil : ni les propos de Trump, ni le développement de l’autre côté de la frontière, ni les rapports classant le pays parmi les plus pauvres du monde, ni le regard de pitié que leur jettent les autres dirigeants du monde lors des sommets interétatiques, ni même les injures du peuple...

Ils sont indifférents à tout cela. Castrés de tout orgueil. Incapables d’avoir honte. Incapables de tout sursaut de grandeur.
De vrais «sankoutcha» Des «sansantiman», sans idéal ni rêves pour leur peuple.


Troisième leçon : en nous donnant ces bons exemples, les Grenadières U-20 nous indiquent une bonne piste de régénération nationale: le pays doit investir dans ses jeunes, particulièrement ses filles pour les rendre autonomes et aptes à servir le pays et devenir les ouvrières de son développement. 
Il ne s’agit pas de quotas ou de faveurs, mais plutôt la mise en place de conditions propices à leur plein épanouissement et leur autonomie.


Cette parole ne plaira pas à certains petits politiciens machistes qui se nourrissent érotiquement de la dépendance de nos filles en échange de quelques miettes d’avantages. 


Mais il est temps qu’ils se rappellent que les jeunes et les femmes sont les deux grandes majorités démographiques du pays. 


Ces deux catégories sociodémographiques portent l’espoir de la nation. Alors, préparons nos jeunes pour demain, donnons plus de responsabilités politiques à nos femmes méritantes et travaillons à l’autonomie de nos filles.


Aux Grenadières U-20, nous disons un grand merci. Que le succès jonche la carrière de chacune d’entre vous comme footballeuse! Bisous les filles !


 Woodkend Eugène Auteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ayibobo pou Grenadyè yo. Ewoyin totalkapital...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vodou ap tounen yon fòs politik an Ayiti. Ayibobo !!!!!
» AYIBOBO pou Janjak Desalin
» 18 Nov 2012 MEMORABLE EVENT IN CANADA - Ayibobo!
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Ayibobo pou GUYLER DELVA!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: