Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Si nou konprann ke EFE MIZE ann AYITI genyen sou DOMINIKANI se PLEZANTRI

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15993
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Si nou konprann ke EFE MIZE ann AYITI genyen sou DOMINIKANI se PLEZANTRI    Jeu 27 Sep 2018 - 5:33

Sa gen yon bon bout TAN ke DOMINIKANI rezoud zafe CHABON BWA lakay yo.Pou yo te pwoteje FORE ,PYE BWA lakay yo ,yo te envesti lan yon MASIV PROGRAM pou fe POPILASYON yo an ize "propane"

Sanble se ap NAD MARINAD ,paske apre ke MIZE fin fe AYISYEN yo fin DEBWAZE AYITI,pati LWES ZILE an ,se pwenn fe pa POU pati LES lan;paske apre tou KOMES CHABON an ,se yon KOMES "LUCRATIF"

http://dominicantoday.com/dr/planet/2017/06/13/the-dominican-republic-haiti-quiet-war-charcoal-trafficking

The Dominican Republic-Haiti quiet war: charcoal trafficking

Making charcoal at Sierra de Bahoruco

Santo Domingo.- Charcoal trafficking to Haiti isn’t solved with operations but with state policies that generate opportunities and effectively enforce the law, say the ecologists Luis Carvajal and Milton Martinez.

The also members of the Santo Domingo State University (UASD) environmental commission warn that the pressure on the forest is highly dangerous, especially in regions with unreliable water supply.

Listn.com.do editorial “Most Serious Denunciation” warned the Government of the consequences of ravaged forests in the heels of Environment minister Francisco Domínguez’s denunciation, on the trafficking of charcoal to Haiti.

According to Milton Martínez, an agronomist and mountain agriculture specialist, charcoal trafficking is a business that isnt clandestine and of which the Environment Ministry is well aware.

“How do trucks pass through the border without being detected? How do Haitians come to cut down trees, make furnaces, and take out charcoal? That reveals itself,” he said.

Martínez says the problem is that there are no interagency state policies, involving the ministries of Defense, Environment and Agriculture, as well as Customs. “The State needs to be commit to a coherent policy that will align all ministries; No one is going to fooled by ‘nobody knows’ who takes the charcoal.”

Carvajal meanwhile denounced that charcoal is an underground business historically linked to the sitting political power, because the authorities have wanted to look the other way.

“The Dominican Republic is obliged to contribute strategic solutions to these problems. This is neither solved with operatives, nor a moment’s noise,” the eco-physiologist said.

Martínez notes that charcoal is a profitable business, due to its high cost in Haiti. “The State doesn’t invest in the Environment and that despite being called the year of agro-forestry development, no specific project has emerged to promote it.

Complicity at National Park

“There’s a policy of complicity and of make believe,” said Carvajal and as an example cites that if a slow regeneration forest is eliminated in a protected area such as Sierra de Bahoruco (southwest), the country is being exposed to losing a forest cover that could have taken 10,000 years to form.

Relentless struggle

In June 2014 listin.com.do reported that National Police officers confiscated 2,000 sacks of charcoal headed for Haiti on the Neiba-Duvergé highway (south). “That has been a constant struggle for environmental authorities.”



DominicanToday.com - The Dominican Republic News Source in English

Av. Abraham Lincoln N° 452 Local 220B, Plaza La Francesa, Piantini, Santo Domingo

Tel. (809) 334-6386

[/b]



La guerre tranquille République dominicaine-Haïti: le trafic de charbon de bois

Faire du charbon de bois à la Sierra de Bahoruco

Santo Domingo. - Le trafic de charbon de bois en Haïti n’est pas résolu avec des opérations mais avec des politiques d’État qui génèrent des opportunités et appliquent efficacement la loi, affirment les écologistes Luis Carvajal et Milton Martinez.

Les membres de la commission environnementale de l’Université d’État de Saint-Domingue (UASD) ont également averti que la pression sur la forêt est extrêmement dangereuse, en particulier dans les régions où l’approvisionnement en eau est peu fiable.

L’éditorial de Listn.com.do «Dénonciation la plus sérieuse» a mis en garde le gouvernement des conséquences des forêts ravagées dans la foulée de la dénonciation du ministre de l’Environnement, Francisco Domínguez, sur le trafic de charbon de bois en Haïti.

Selon Milton Martínez, agronome et spécialiste de l’agriculture de montagne, le trafic de charbon de bois est une activité qui n’est pas clandestine et dont le ministère de l’Environnement est bien conscient.

«Comment les camions traversent-ils la frontière sans être détectés? Comment les Haïtiens viennent-ils abattre des arbres, fabriquer des fourneaux et sortir du charbon de bois? Cela se révèle », a-t-il déclaré.

Martínez dit que le problème est qu'il n'y a pas de politiques interinstitutions impliquant les ministères de la Défense, de l'Environnement et de l'Agriculture, ainsi que les douanes. «L’État doit s’engager dans une politique cohérente qui harmonisera tous les ministères; Personne ne se laissera duper par «personne ne sait» qui prend le charbon de bois.



Carvajal a quant à lui dénoncé le fait que le charbon de bois est une entreprise clandestine historiquement liée au pouvoir politique en place, car les autorités ont voulu se détourner de l’autre.

«La République dominicaine est obligée d'apporter des solutions stratégiques à ces problèmes. Ce n’est ni résolu avec des agents, ni un moment de bruit », a déclaré l’éco-physiologiste.

Martínez note que le charbon de bois est une entreprise rentable en raison de son coût élevé en Haïti.
«L’État n’investit pas dans l’environnement et, bien qu’il soit appelé l’année du développement de l’agroforesterie, aucun projet spécifique n’a émergé pour le promouvoir.

Complicité au parc national

"Il y a une politique de complicité et de faire croire", a déclaré Carvajal et cite à titre d'exemple que si une forêt à régénération lente est éliminée dans une zone protégée telle que la Sierra de Bahoruco (sud-ouest), cela aurait pris 10 000 ans pour se former.

Lutte sans relâche

En juin 2014, listin.com.do a signalé que des agents de la police nationale avaient confisqué 2 000 sacs de charbon de bois destinés à Haïti sur l'autoroute Neiba-Duvergé (sud). "Cela a été une lutte constante pour les autorités environnementales."



Yon lot ATIK ki di preske menm bagay la a.
Fwa sa a ,se pa koman yo di l
SYANTIFIK?

http://latinamericanscience.org/2014/03/the-charcoal-war
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 15993
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Si nou konprann ke EFE MIZE ann AYITI genyen sou DOMINIKANI se PLEZANTRI    Ven 28 Sep 2018 - 8:57

LEONEL FERNANDEZ lanse LALAM sou bagay DLO an.

KISKEYA se yon ti ZILE.Gen de bagay ki pase AYITI ki gen EFE sou DOMINIKANI e vise vesa.
Depi kek TAN DOMINIKEN yo ap pale de PLOBLEM DLO an ,lan PEYI yo;ak BWA ke AYISYEN ap plede ak koupe lan RD pou fe CHABON ,ak DLO POLYE ki ap soti ann AYITI pou kontamine RIVYE ak BASEN VESAN lan RD.

Alos ki sa pou RD fe pou kontre PWOBLEM sa a ,paske yo di ke "clowns" ann AYITI yo pa p fe anyen:

http://minuto0.com/2018/09/23/leonel-fernandez-cree-falta-agua-haiti-traera-problemas-a-rd



Leonel Fernández pense que l'eau manque Haïti va apporter des problèmes à DR


Par Genofóntes Urbáez -
23 septembre 2018


imagenSANTO DOMINGO Le président Leonel Fernandez a déclaré que la République dominicaine a des problèmes avec Haïti parce que la nation a enregistré la production d'eau insuffisante, de sorte qu'il peut représenter un nouveau risque pour la République dominicaine.

Une note dit qu'en faisant cette déclaration lors d'une réunion avec des représentants de l'industrie agroalimentaire en Moca, a souligné la façon dont le leadership local renforce le développement et a déclaré Espaillat est une province vitale dans la production agricole, donc il a exhorté les dirigeants locaux de défendez les rivières et la production d'eau.

Il a souligné qu'il est une question qui touche toute l'humanité dans le XXIe siècle et, heureusement, en République Dominicaine « nous avons le moyen de résoudre l'offre. »
Il a cité comme l'un des principaux défis dans le secteur agricole tirent parti des avancées technologiques que l'humanité a connu de traduire la durabilité alimentaire nationale.

« Fernandez est arrivé mercredi à la province en plein essor du Nord de tenir des réunions avec les dirigeants du PLD, hommes d'affaires, les entrepreneurs, les producteurs, les importateurs et les exportateurs, afin d'entendre leurs points de vue sur les différentes questions qui les touchent », dit le texte.

Le président du Parti de la libération dominicaine, le problème de l'eau est une question de survie critique et dans le cas de Espaillat souffre, vous devez donc installer des stations de traitement des eaux usées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Si nou konprann ke EFE MIZE ann AYITI genyen sou DOMINIKANI se PLEZANTRI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fok Malere Ta Sispand Grennen Timoun Pou Mize sa Diminye
» Pou Pwofesè MATEMATIK ak FIZIK ann AYITI yo.
» Sistem EDIKASYON ann AYITI pi MALOUK ke jan m te konprann LI.
» Haiti - the capital of the diaspora? Selebrasyon Ayiti lan Trinidad
» Fort-Liberté, une potentialité touristique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: