Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Men yon apèsi sak pase 17 Oct.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8246
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Men yon apèsi sak pase 17 Oct.   Mer 17 Oct 2018 - 23:41



Dernière édition par Sasaye le Jeu 18 Oct 2018 - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8246
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Re: Men yon apèsi sak pase 17 Oct.   Jeu 18 Oct 2018 - 10:07

Haïti - FLASH : Bilan partiel des manifestations 2 morts 11 blessés par balles
18/10/2018 08:23:32

Haïti - FLASH : Bilan partiel des manifestations 2 morts 11 blessés par balles
Mercredi 17 octobre, des dizaines de milliers de personnes ont répondu aux appels à manifester sur l’ensemble du territoire national, plusieurs observateurs affirment n’avoir jamais vu autant de personnes dans la rue en même temps.
Les manifestations partaient de plusieurs endroits et étaient divisées en plusieurs Groupe rendant le contrôle quasiment impossible pour la police.

Des barricades de pneus enflammés étaient visibles dans plusieurs endroits de la capitale. Le transport en commun et la circulation automobile étaient paralysés. Un camion du Centre National des Équipements (CNE) transportant une pelleteuse a été brulé. Un groupe de manifestants qui lançaient des pierres sur l’hôtel Kinam à Pétion-ville a été dispersé par la police qui a utilisé des gaz lacrymogène.

Au Pont au Rouge, un véhicule de la PNH a été attaqué par des individus, des pierres et des bouteilles ont été lancés contre des agents de de l’Unité Spécialisée de la Garde du Palais National l’USGPN, et de l'Unité Départementale de Maintient d'Ordre (UDMO). Un agent de l’USGPN a été blessé à la tête. De nombreux coups de feu ont été rapporté dans la zone provoquant une grande confusion dans la population et déclenchant localement des mouvements de panique.

En fin de journée, le premier bilan partiel des manifestations du 17 octobre à travers le pays était de 2 morts et 11 blessés par balles selon un premier bilan de la Police Nationale d’Haïti (PNH) 11 policiers ont été blessés par des jets de pierres, 8 véhicules de la PNH incendiés et 8 personnes ont été arrêtées...

Affrontements aux Cayes :
Comme à Port-au-Prince, les manifestations, constituées de plusieurs groupes, partaient de divers endroits rendant difficile le contrôle par les forces de l’ordre, qui ont utilisé à plusieurs reprises des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation pour disperser des manifestants visiblement très motivés. Le Boulevard des 4 chemins à l’entrée de la troisième ville du pays a été bloqué jusqu’en fin d’après-midi.

Résidence du Député Samuel d’Haïti attaqué :
Selon le Député de Saint-Marc, Samuel d’Haïti, sa résidence a été prise pour cible par des individus armés non identifiés. Il parle de tentative d’assassinat...

Cap-Haïtien :
Plusieurs milliers de personnes partit de Barrière Bouteille, ont manifesté au Cap-Haïtien. Des affrontement à coups de pierres ont eu lieu dans le quartier de Shada entre les manifestants et des Groupe Pro Moïse.

En début d’après-midi au Cap, des manifestants ont endommagé la barrière de la Délégation Départementale du Nord et ont lancé des pierres sur le bâtiment ainsi que sur la Mairie du Cap. La PNH est intervenue pour les disperser, utilisant des tirs de sommation et des gaz lacrymogène provoquant la panique chez les manifestants et les résidents.

Tension intense à Petit-Goâve :
« À Petit-Goâve la journée s’est déroulée dans un climat de tensions intenses. Le macadam était en effervescence, la population en grand nombre était descendue dans les rues pour réclamer la restitution des fonds du programme PetroCaribe. Des barricade de pneus enflammés ont été érigées sur la Route Nationale # 2 et au centre-ville (Grand'Rue, Rue Bijou, Rue Saint Paul).

La situation a dégénéré après qu'un manifestant (Gaby Ostiné) ait été blessé par balle à la cuisse droite devant la Radio Thim FM. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital.

Les manifestants exerçaient de fortes pressions sur le Commissaire de Police, Gulbert Conseillant pour qu’il intervienne dans les locaux de la radio en vue d'arrêter, selon eux, celui qui avait tiré sur la foule. Les manifestants massés devant la station voulaient y pénétrer de force. Des agents du Corps d’Intervention et de Maintien d’Ordre (CIMO) ont tiré en l'air pour disperser la foule et lancés des gaz lacrymogènes alors que de jeunes manifestants ripostaient par des jets de pierre et autres objets...

Dans les parages de la station, les affrontements et les tensions ont durée près de 4h00 avant que le calme revienne aux environs de 5h00 p.m. après une intervention musclée de la Police afin de protéger la station de la colère des manifestants.

Les policiers ont vraiment fait du bon travail et ont fait preuve d'un rare professionnalisme puisque le pire a été évité. »

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

St-Marc / Montrouis :
Le cortège d'une délégation, revenant de Marchand Dessaline composée de ministres, du Commandant en chef de l'armée et de Directeurs Généraux qui se dirigeant vers la capitale s’est trouvée bloqué à st-Marc, les manifestants ayant érigés des barricades de pneus enflammées pour bloquer la route, de nombreux coups de feu d’origine indéterminés ont été entendu.

Afin d’éviter l’affrontement et rejoindre la capitale la délégation a fait un long détour en passant dans les hauteurs de la cité Nissage Saget.

Par la suite, au niveau de Montrouis sur la RN1, les agents de l'Unité de la sécurité du Palais national venu en renfort, ont du intervenir en tirant en l'air pour disperser des individus qui lançaient des pierres sur le cortège.

L'opposition satisfaite de la journée :
L’opposition radicale regroupée dans la coalition Mouvement Démocratique et Populaire « [...] salue le courage et la détermination du Peuple haïtien, qui a gagné les rues, à Port-au-Prince comme dans les villes de province, pour exiger l’arrestation des dilapidateurs des 3.8 milliards USD du fonds Petrocaribe ».

Pour Me André Michel farouche opposant au Chef de l’État, membre la colaition la réussite totale de cette journée de mobilisation nationale traduit le rejet du Président Jovenel Moïse par la Population « Jovenel Moïse est dépourvu de toute légitimité populaire.

Il ne peut plus continuer à exercer le pouvoir politique. Il est évident que le maintien de Jovenel Moïse au pouvoir conduira le pays au bord du Chaos »

L’opposition lance cet appel solennel à toutes les forces vives de la Nation pour éviter le pire et demande aux citoyens et citoyennes de rester dans les rues jusqu’à la démission de Jovenel Moïse.

SL/ TB/ PI/ HaïtiLibre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Men yon apèsi sak pase 17 Oct.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zuma premye etni zoulou ki pran pouvwa Afrik di Sid, kisa pral pase ak Tutud
» MESYE WO-KI SA K AP PASE LA FRANS?
» Depite Belizè rapôte prezidan lachannm sak te pase avèk Mateli
» LANMOU PI FÒ PASE LANMÒ: Merci très chère Vladymir
» Sak pase Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: