Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Yon entèvyou sou lang Kreyòl (Ayisien) ki ap fè gwo avanse

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8243
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

MessageSujet: Yon entèvyou sou lang Kreyòl (Ayisien) ki ap fè gwo avanse   Sam 27 Oct 2018 - 13:25


Se yon diskisyon avèk Poris Janbatis, prezidan Akademi Kreyòl Ayisien.
Anpil bon eksplikasion sou kestyon lang saa. Nou tout kapab pwofite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16032
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Yon entèvyou sou lang Kreyòl (Ayisien) ki ap fè gwo avanse   Sam 3 Nov 2018 - 6:21


http://rezonodwes.com/premiere-grande-commemoration-de-la-journee-du-creole-en-republique-dominicaine
Première grande commémoration de la Journée du Créole en République Dominicaine

 2 novembre 2018  Rezo Nodwes     Aucun commentaire


La journée internationale de la langue et culture créole, le 28 octobre, est commémorée annuellement depuis 1983 dans plusieurs pays et les communautés de migrants créolophones

Santo Domingo, vendredi 2 novembre 2018 – Dans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale du Créole, la Fondation Zile et le Centre Haïtien de relations internationales pour le développement (CHRID), avec l’appui de l’Université catholique pontificale Madre y maestra (PUCMM) ont réalisé le 28 octobre, le premier colloque binational sur la communication linguistique sous le thème « Rôle du créole dans les échanges entre les peuple haïtien et dominicain ».


Des fonctionnaires, académiciens, religieux et acteurs sociaux ont partagé avec l’assistance formée d’universitaires et membres d’associations communautaires, leurs connaissances et expériences dans le domaine de l’enseignement ou l’apprentissage du créole haïtien en République Dominicaine.

Les débats à l’auditorium de PUCMM a Santo Domingo ont été ouverts par le philosophe David Alvarez, doyen de la faculté des sciences humaines de l’Université et vice-président de la Fondation Zile qui a mis l’accent sur « la nécessité de promouvoir la communication linguistique par l’apprentissage des langues parlées dans les deux pays de l’ile ».

Dans ce contexte, il a aussi annoncé qu’un colloque sur l’espagnol aura lieu l’année prochaine en Haïti.
Pour le Directeur des relations avec Haïti, du Ministère dominicain des affaires étrangères, Mr Sucre Felix, il s’agit d’une « importante initiative qui contribue énormément au renforcement des liens entre Haïti et la République Dominicaine ».

Le fonctionnaire dominicain a souligné qu’à l’école diplomatique du Ministère, « d’autres entités de l’Etat dominicain montrent beaucoup d’intérêt à s’inscrire au cours de créole que nous offrons à nos agents diplomatiques ». Il a notamment souligné le cas du service d’urgence national 911 où certains operateurs ont des difficultés de communication quand ils reçoivent des appels en provenance de ressortissants haïtiens ».

Le gouvernement haïtien a été représenté par Mr Pradel Henriquez, Directeur de cabinet du Ministre de la Culture Jean Michel Lapin, empêché à la dernière minute.

Son représentant a souligné deux aspects. « La langue créole comme un élément essentiel de la culture haïtienne et le lien entre culture et migration dans le cas des ressortissants haïtiens se retrouvant en terre dominicaine ».

Pour sa part, le magistrat Alcedo Magarin, fondateur de l’institut de formation, gestion et leadership américain (sigle en espagnol IFGLA) a disserté sur « Le créole comme instrument de convivialité insulaire » en faisant appel à une plus large promotion de « cette langue qui nous unit avec nos voisins ».

Le professeur Juan Thomas Olivero du campus de Barahona de l’Université d’Etat (UASD) qui a rejeté les discours nationalistes de division dans les deux pays, a plaidé pour une approche de développement insulaire qui passe par l’apprentissage des langues dont particulièrement le créole qui est la langue de la majorité en Haïti.

Deux évêques épiscopaliens ont également pris la parole à l’activité. Mgr Telesforo Isaac, premier évêque natif dominicain qui a étudié au séminaire anglican de Montrouis (Haïti) dans les années 50 ou il a appris le créole et Mgr Julio C. Holguín qui a poussé la création de la « Pastorale Haïtienne » au diocèse dominicain. De même, le prêtre catholique Julio Acosta un fin créolophone.

Lire l’intégralité de l’article sur ahphaiti.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16032
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Yon entèvyou sou lang Kreyòl (Ayisien) ki ap fè gwo avanse   Sam 3 Nov 2018 - 6:46





PREMIERE GRANDE COMMEMORATION DE LA JOURNEE DU CREOLE EN REPUBLIQUE DOMINICAINE

Santo Domingo, 29/10/18)- (AHP)- Dans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale du Créole, la Fondation Zile et le Centre Haïtien de relations internationales pour le développement (CHRID), avec l’appui de l’Université catholique pontificale Madre y maestra (PUCMM) ont réalisé le 28 octobre, le premier colloque binational sur la communication linguistique sous le thème « Rôle du créole dans les échanges entre les peuple haïtien et dominicain ».

Des fonctionnaires, académiciens, religieux et acteurs sociaux ont partagé avec l’assistance formée d’universitaires et membres d’associations communautaires, leurs connaissances et expériences dans le domaine de l’enseignement ou l’apprentissage du créole haïtien en République Dominicaine.

Les débats à l’auditorium de PUCMM a Santo Domingo ont été ouverts par le philosophe David Alvarez, doyen de la faculté des sciences humaines de l’Université et vice-président de la Fondation Zile qui a mis l’accent sur « la nécessité de promouvoir la communication linguistique par l’apprentissage des langues parlées dans les deux pays de l’ile ».

Dans ce contexte, il a aussi annoncé qu’un colloque sur l’espagnol aura lieu l’année prochaine en Haïti.

Pour le Directeur des relations avec Haïti, du Ministère dominicain des affaires étrangères, Mr Sucre Felix, il s’agit d’une « importante initiative qui contribue énormément au renforcement des liens entre Haïti et la République Dominicaine ».

Le fonctionnaire dominicain a souligné qu’à l’école diplomatique du Ministère, « d’autres entités de l’Etat dominicain montrent beaucoup d’intérêt à s’inscrire au cours de créole que nous offrons à nos agents diplomatiques ». Il a notamment souligné le cas du service d’urgence national 911 où certains operateurs ont des difficultés de communication quand ils reçoivent des appels en provenance de ressortissants haïtiens ».

Le gouvernement haïtien a été représenté par Mr Pradel Henriquez, Directeur de cabinet du Ministre de la Culture Jean Michel Lapin, empêché à la dernière minute.

Son représentant a souligné deux aspects. « La langue créole comme un élément essentiel de la culture haïtienne et le lien entre culture et migration dans le cas des ressortissants haïtiens se retrouvant en terre dominicaine ».

Pour sa part, le magistrat Alcedo Magarin, fondateur de l’institut de formation, gestion et leadership américain (sigle en espagnol IFGLA) a disserté sur « Le créole comme instrument de convivialité insulaire » en faisant appel à une plus large promotion de « cette langue qui nous unit avec nos voisins ».

Le professeur Juan Thomas Olivero du campus de Barahona de l’Université d’Etat (UASD) qui a rejeté les discours nationalistes de division dans les deux pays, a plaidé pour une approche de développement insulaire qui passe par l’apprentissage des langues dont particulièrement le créole qui est la langue de la majorité en Haïti.

Deux évêques épiscopaliens ont également pris la parole à l’activité. Mgr Telesforo Isaac, premier évêque natif dominicain qui a étudié au séminaire anglican de Montrouis (Haïti) dans les années 50 ou il a appris le créole et Mgr Julio C. Holguín qui a poussé la création de la « Pastorale Haïtienne » au diocèse dominicain. De même, le prêtre catholique Julio Acosta un fin créolophone.

« Malgré les prises de position de certains secteurs dominicains hostiles à la présence haïtienne, le créole marque des pas importants ces dernières années dans ce pays » a déclaré Edwin Paraison directeur exécutif de la Fondation Zile qui a souligné que cette langue partagée par près de 20 millions de personnes dans le monde est enseignée dans plusieurs entités publiques dominicaines dont les forces armées, le Ministère des affaires étrangères, des universités et des centres privés.

La journée internationale de la langue et culture créole, le 28 octobre, est commémorée annuellement depuis 1983 dans plusieurs pays et les communautés de migrants créolophones.

En Haïti l’AKA (académie du créole haïtien) organise des activités durant tout le mois d’octobre, ainsi que la communauté haïtienne de Montréal.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16032
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

MessageSujet: Re: Yon entèvyou sou lang Kreyòl (Ayisien) ki ap fè gwo avanse   Sam 3 Nov 2018 - 17:05

Yon òdonans an kreyòl nan Lakou d Apèl Okay:
Yon egzanp istorik ki merite suiv
http://potomitan.info/ayiti/odonans.php
Michel DeGraff

Pwofesè Lengwistik Massachusetts Institute of Technology (MIT)
Direktè Inisyativ MIT-Ayiti
Akademisyen,  Akademi Kreyòl Ayisyen


 


Èske leta ayisyen  vreman serye nan selebrasyon Mwa Kreyòl la lè pifò enstitisyon leta yo ap plede vyole dwa fondamantal kreyolofòn yo chak jou chak mwa chak ane Bondye mete? Pou respè dwa moun ann Ayiti, Konstitisyon 1987 la mande pou leta sèvi ak tou lè 2 lang ofisyèl yo (kreyòl ak franse). E poutan, lè n gade sit entènèt pifò enstitisyon leta yo, se franse k ap taye banda. Kon sa, moun ki pale kreyòl sèlman pa fouti jwenn bon jan sèvis ak jistis nan men leta malatchong sa a.  

Egzanp:
•Ministère de la Justice: http://mjsp.gouv.ht/web/, https://www.facebook.com/profile.php?id=100003308563206;
• Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionelle: http://menfp.gouv.ht/  
• Ministère de la Communication Haïti: https://www.communication.gouv.ht/;
• Ministère de la Culture et de la Communication: https://www.facebook.com/MCultureComHT/;  
•Office de la Protection du Citoyen d'Haïti: https://www.facebook.com/OPCHaiti;
• Université d’État d’Haïti: http://www.ueh.edu.ht/; e latriye...

Atik sa a pote yon bon nouvèl konsènan yon dokiman istorik ki soti depi ane pase (2017). Dokiman sa a dwe ban nou anpil lespwa pou Ayiti nou vle a kote n ap gen pou n selebre lang kreyòl la an pèmanans kòm sa dwa. Fòk sa rive fèt paske Ayiti se yon peyi kote se kreyòl pifò moun pale tou lè jou tou patou. Pou pifò Ayisyen ann Ayiti, pa ka gen jistis, pa ka gen edikasyon, pa ka gen devlòpman toutotan sosyete a kenbe atitid mi wo mi ba sa a konsènan lang nasyonal nou an. Wi, sèl lang ki rele tout Ayisyen chè mèt chè metrès se lang kreyòl la.  Se sèl lang kreyòl la ki ka rasanble nou tout kòm nasyon. Epi tou, se li ki ka bay tout pitit peyi a bon jan jèvrin pou yo reyisi nan lekòl e nan lavi. Vreman vre, se lang kreyòl la ki se fondasyon konesans ak libète pou yon bèl Ayiti. An n pa tann sèlman oktòb rive pou n selebre l.

Men bon nouvèl la:

Nan dat 26 jiyè 2017, Lakou d Apèl Okay soti yon òdonans sou yon konfli tè nan vil Kenskòf. Se twa jij ki siyen dokiman sa a: Max Elibert (kòm prezidan), Dorval Belabe ak André Jean-Julien (kòm manm). Mwen kalifye òdonans lan kòm “istorik” paske se premye fwa yon tribinal soti yon òdonans an kreyòl. Sa rive fèt 30 an apre Konstitisyon 1987 la te mande pou kreyòl ak franse sèvi kòm lang ofisyèl.  Sa rive fèt 20 an apre Pwofesè Lengwis Yves Dejean te ekri yon lèt voye bay Minis Max Antoine (Ministè Jistis) sou “wòl lang kreyòl la nan travay lajistis”. Lè sa a, Pwòf Dejean t ap dirije Biwo Lang Kreyòl nan Sekretarya d Eta pou Alfabetizasyon. Pwòf Dejean te fè Minis la sonje yon verite fondamantal ann Ayiti: “ni moun y ap jije, ni temwen, ni fanmi, zami ak vwazinaj ki vin asiste jijman, se moun ki pale kreyòl sèlman e ki pa konprann franse.” Men, se 20 an apre lèt Dejean an ke n rive jwenn yon premye suivi konkrè nan dosye fondamantal sa a.

N ap jwenn yon kopi òdonans  Lakou d Apèl Okay la sou paj Facebook mwen:


https://www.facebook.com/michel.degraff/posts/10156787378143872

Se Antonal Mortime nan Kolektif Défenseurs Plus ki pataje òdonans sa a avè m. Nan yon nòt pou laprès nan dat 20 novanm 2017, Défenseurs Plus te felisite Kou d Apèl Okay la:


https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=510613699312479&id=100010915596970

Fòk nou sonje se depi 1987 Konstitisyon an (Atik 5) deklare ke nou gen 2 lang ofisyèl (kreyòl ak franse) epi se lang kreyòl la ki makonnen tout Ayisyen ansanm. Mete sou sa, Atik 40 lan mande enstitisyon leta yo pou yo pibliye tout koze ofisyèl an franse ak kreyòl paske se dwa popilasyon an pou yo konprann sa k ap pase nan peyi yo. Malerezman, pifò enstitisyon leta yo (ata “Office pour la Protection du Citoyen d’Haïti: https://www.facebook.com/OPCHaiti/ !) toujou derefize respekte Manman Lwa peyi a. Sa se vyolasyon dwa moun lè leta ap pibliye dokiman enpòtan an franse sèlman (yon lang majorite popilasyon an pa konprann)

Nòt laprès Défenseurs Plus la ka ede n analize angajman Jij Max Elibert sou kesyon lang kreyòl la kòm fondasyon jistis ann Ayiti:


“Òdonans sila a ... temwaye volonte Jij nan Lakou d Apèl Okay la genyen pou kontribye nan bay lang ak kilti kreyòl la jarèt ... Lang kreyòl la se lang tout popilasyon an pale.... Nan fonksyonnman tribinal yo, kreyòl dwe itilize pou tout jistisyab yo konprann sa k ap di ki konsène yo. Jan tout moun konnen li, pa bò isit, franse se lang ki itilize pou tradui karaktè ofisyèl yon sitiyasyon. Nan sans sa a, nou pa ka konte konbyen jijman ki fèt nan lang franse, alòs ke moun ki konsène yo pa konprann anyen nan sa k ap di a. Kon sa, prensipal konsène yo konn nan sal odyans la san yo pa konprann kouman seyans lan ap dewoule epi ki desizyon k ap pran pa rapò ak yo menm. ... Nou menm nan Kolektif «Défenseurs Plus», òganizasyon k ap defann epi fè pwomosyon dwa moun, nou fè nòt sa a soti pou n felisite inisyativ Lakou d Apèl Okay la epi n ap ankouraje lòt jij, avoka, e latriye… pou yo kontinye sèvi ak lang kreyòl la nan tout aktivite ofisyèl y ap mennen nan peyi a. Kon sa, l ap itil nan pwomosyon lang kreyòl la ki se yon eleman kle nan idantite nou kòm pèp.” (20 novanm 2017, Antonal Mortime, Ko-direktè, Défenseurs Plus.)

Gen yon lòt dokiman ki enpòtan nan dosye sa a: yon lèt Jij Max Elibert voye bay Défenseurs Plus, nan dat 30 oktòb 2017, pou l esplike pou ki sa li ekri òdonans lan an kreyòl. Lèt sa a, ki sou paj Facebook mwen tou, ka ede n demistifye selebrasyon malatchong "Mwa Kreyòl" sa a. Lè nou byen analize lèt Majistra a ansanm ak nòt “Défenseurs Plus” la, sa vin klè kou dlo kokoye pou ki sa, kit se ann oktòb ("Mwa Kreyòl") kit se nenpòt ki lè nan ane a, pa ka gen jistis nan peyi sa a   toutotan enstitisyon peyi a kontinye derefize sèvi ak lang kreyòl la pou l bay sitwayen yo sèvis. An n li yon ti mòso nan lèt Jij la konsènan desizyon Lakou d Apèl Okay la ki, selon Défenseurs Plus, se sèl tribinal ki rive soti yon jijman an kreyòl:


“... Se nan dat 26 jiyè 2017 jijman sa a soti. Se kontribisyon pa nou, nan Lakou d Apèl Okay, nan pwomosyon lang kreyòl nou an. Nou ta renmen sa sèvi koz kreyòl la. ... Siyati: Max ELIBERT”

Jij la te dwe di tou ke Kou d Apèl Okay la se sèl tribinal ki rive respekte sa Konstitisyon an mande konsènan lang ofisyèl peyi a ak dwa moun ann Ayiti.

Mwen tou, m espere atik sa a ava sèvi koz kreyòl la ansanm ak koz dwa moun ak respè lwa ann Ayiti. Se yon obligasyon pou leta sèvi ak lang kreyòl la pou respè dwa moun epi pou edikasyon ak devlòpman kòm sa dwa pou Ayiti nou vle a. Vreman vre, se lang kreyòl la ki dwe sèvi kòm fondasyon konesans, libète ak jistis pou n devlope Ayiti tout bon vre.


Èske leta ayisyen  vreman serye nan selebrasyon Mwa Kreyòl la lè pifò enstitisyon leta yo ap plede vyole dwa fondamantal kreyolofòn yo chak jou chak mwa chak ane Bondye mete? Pou respè dwa moun ann Ayiti, Konstitisyon 1987 la mande pou leta sèvi ak tou lè 2 lang ofisyèl yo (kreyòl ak franse). E poutan, lè n gade sit entènèt pifò enstitisyon leta yo, se franse k ap taye banda. Kon sa, moun ki pale kreyòl sèlman pa fouti jwenn bon jan sèvis ak jistis nan men leta malatchong sa a.  

Egzanp:
•Ministère de la Justice: http://mjsp.gouv.ht/web/, https://www.facebook.com/profile.php?id=100003308563206;
• Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionelle: http://menfp.gouv.ht/  
• Ministère de la Communication Haïti: https://www.communication.gouv.ht/;
• Ministère de la Culture et de la Communication: https://www.facebook.com/MCultureComHT/;  
•Office de la Protection du Citoyen d'Haïti: https://www.facebook.com/OPCHaiti;
• Université d’État d’Haïti: http://www.ueh.edu.ht/; e latriye...

Atik sa a pote yon bon nouvèl konsènan yon dokiman istorik ki soti depi ane pase (2017). Dokiman sa a dwe ban nou anpil lespwa pou Ayiti nou vle a kote n ap gen pou n selebre lang kreyòl la an pèmanans kòm sa dwa. Fòk sa rive fèt paske Ayiti se yon peyi kote se kreyòl pifò moun pale tou lè jou tou patou. Pou pifò Ayisyen ann Ayiti, pa ka gen jistis, pa ka gen edikasyon, pa ka gen devlòpman toutotan sosyete a kenbe atitid mi wo mi ba sa a konsènan lang nasyonal nou an. Wi, sèl lang ki rele tout Ayisyen chè mèt chè metrès se lang kreyòl la.  Se sèl lang kreyòl la ki ka rasanble nou tout kòm nasyon. Epi tou, se li ki ka bay tout pitit peyi a bon jan jèvrin pou yo reyisi nan lekòl e nan lavi. Vreman vre, se lang kreyòl la ki se fondasyon konesans ak libète pou yon bèl Ayiti. An n pa tann sèlman oktòb rive pou n selebre l.

Men bon nouvèl la:

Nan dat 26 jiyè 2017, Lakou d Apèl Okay soti yon òdonans sou yon konfli tè nan vil Kenskòf. Se twa jij ki siyen dokiman sa a: Max Elibert (kòm prezidan), Dorval Belabe ak André Jean-Julien (kòm manm). Mwen kalifye òdonans lan kòm “istorik” paske se premye fwa yon tribinal soti yon òdonans an kreyòl. Sa rive fèt 30 an apre Konstitisyon 1987 la te mande pou kreyòl ak franse sèvi kòm lang ofisyèl.  Sa rive fèt 20 an apre Pwofesè Lengwis Yves Dejean te ekri yon lèt voye bay Minis Max Antoine (Ministè Jistis) sou “wòl lang kreyòl la nan travay lajistis”. Lè sa a, Pwòf Dejean t ap dirije Biwo Lang Kreyòl nan Sekretarya d Eta pou Alfabetizasyon. Pwòf Dejean te fè Minis la sonje yon verite fondamantal ann Ayiti: “ni moun y ap jije, ni temwen, ni fanmi, zami ak vwazinaj ki vin asiste jijman, se moun ki pale kreyòl sèlman e ki pa konprann franse.” Men, se 20 an apre lèt Dejean an ke n rive jwenn yon premye suivi konkrè nan dosye fondamantal sa a.

N ap jwenn yon kopi òdonans  Lakou d Apèl Okay la sou paj Facebook mwen:


https://www.facebook.com/michel.degraff/posts/10156787378143872

Se Antonal Mortime nan Kolektif Défenseurs Plus ki pataje òdonans sa a avè m. Nan yon nòt pou laprès nan dat 20 novanm 2017, Défenseurs Plus te felisite Kou d Apèl Okay la:


https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=510613699312479&id=100010915596970

Fòk nou sonje se depi 1987 Konstitisyon an (Atik 5) deklare ke nou gen 2 lang ofisyèl (kreyòl ak franse) epi se lang kreyòl la ki makonnen tout Ayisyen ansanm. Mete sou sa, Atik 40 lan mande enstitisyon leta yo pou yo pibliye tout koze ofisyèl an franse ak kreyòl paske se dwa popilasyon an pou yo konprann sa k ap pase nan peyi yo. Malerezman, pifò enstitisyon leta yo (ata “Office pour la Protection du Citoyen d’Haïti: https://www.facebook.com/OPCHaiti/ !) toujou derefize respekte Manman Lwa peyi a. Sa se vyolasyon dwa moun lè leta ap pibliye dokiman enpòtan an franse sèlman (yon lang majorite popilasyon an pa konprann)

Nòt laprès Défenseurs Plus la ka ede n analize angajman Jij Max Elibert sou kesyon lang kreyòl la kòm fondasyon jistis ann Ayiti:


“Òdonans sila a ... temwaye volonte Jij nan Lakou d Apèl Okay la genyen pou kontribye nan bay lang ak kilti kreyòl la jarèt ... Lang kreyòl la se lang tout popilasyon an pale.... Nan fonksyonnman tribinal yo, kreyòl dwe itilize pou tout jistisyab yo konprann sa k ap di ki konsène yo. Jan tout moun konnen li, pa bò isit, franse se lang ki itilize pou tradui karaktè ofisyèl yon sitiyasyon. Nan sans sa a, nou pa ka konte konbyen jijman ki fèt nan lang franse, alòs ke moun ki konsène yo pa konprann anyen nan sa k ap di a. Kon sa, prensipal konsène yo konn nan sal odyans la san yo pa konprann kouman seyans lan ap dewoule epi ki desizyon k ap pran pa rapò ak yo menm. ... Nou menm nan Kolektif «Défenseurs Plus», òganizasyon k ap defann epi fè pwomosyon dwa moun, nou fè nòt sa a soti pou n felisite inisyativ Lakou d Apèl Okay la epi n ap ankouraje lòt jij, avoka, e latriye… pou yo kontinye sèvi ak lang kreyòl la nan tout aktivite ofisyèl y ap mennen nan peyi a. Kon sa, l ap itil nan pwomosyon lang kreyòl la ki se yon eleman kle nan idantite nou kòm pèp.” (20 novanm 2017, Antonal Mortime, Ko-direktè, Défenseurs Plus.)

Gen yon lòt dokiman ki enpòtan nan dosye sa a: yon lèt Jij Max Elibert voye bay Défenseurs Plus, nan dat 30 oktòb 2017, pou l esplike pou ki sa li ekri òdonans lan an kreyòl. Lèt sa a, ki sou paj Facebook mwen tou, ka ede n demistifye selebrasyon malatchong "Mwa Kreyòl" sa a. Lè nou byen analize lèt Majistra a ansanm ak nòt “Défenseurs Plus” la, sa vin klè kou dlo kokoye pou ki sa, kit se ann oktòb ("Mwa Kreyòl") kit se nenpòt ki lè nan ane a, pa ka gen jistis nan peyi sa a   toutotan enstitisyon peyi a kontinye derefize sèvi ak lang kreyòl la pou l bay sitwayen yo sèvis. An n li yon ti mòso nan lèt Jij la konsènan desizyon Lakou d Apèl Okay la ki, selon Défenseurs Plus, se sèl tribinal ki rive soti yon jijman an kreyòl:


“... Se nan dat 26 jiyè 2017 jijman sa a soti. Se kontribisyon pa nou, nan Lakou d Apèl Okay, nan pwomosyon lang kreyòl nou an. Nou ta renmen sa sèvi koz kreyòl la. ... Siyati: Max ELIBERT”

Jij la te dwe di tou ke Kou d Apèl Okay la se sèl tribinal ki rive respekte sa Konstitisyon an mande konsènan lang ofisyèl peyi a ak dwa moun ann Ayiti.

Mwen tou, m espere atik sa a ava sèvi koz kreyòl la ansanm ak koz dwa moun ak respè lwa ann Ayiti. Se yon obligasyon pou leta sèvi ak lang kreyòl la pou respè dwa moun epi pou edikasyon ak devlòpman kòm sa dwa pou Ayiti nou vle a. Vreman vre, se lang kreyòl la ki dwe sèvi kòm fondasyon konesans, libète ak jistis pou n devlope Ayiti tout bon vre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yon entèvyou sou lang Kreyòl (Ayisien) ki ap fè gwo avanse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yon entèvyou sou lang Kreyòl (Ayisien) ki ap fè gwo avanse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leson pou aprann oubyen pèfeksyone lang Kreyòl nou an
» Istwa Kreyôl, lang Revolisyon.
» Pierre Vernet yon mapou tonbe,Lang kreyòl lan an dèy
» POUVWA LANG KREYÒL LAN-THE POWER OF CREOLE.
» FRANSE DEKLARE LANG DE LAMOU, DETRAKTÈ L YO PRAL MANDE ANRAJE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: