Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16384
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI Empty
MessageSujet: HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI   HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI EmptySam 23 Mar 2019 - 9:13

Tale MAK a di ke mwen pro-DOMINIKEN (lol)

MAK ,pafwa le w bezwen NOUVEL sou AYITI ,se sou JOUNAL DOMINIKEN yo pou w ale.

LISTIN DIARIO di ke HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN ke GOUVENMAN AYISYEN an TOUYE lan MANIFESTASYON FEVRIYE yo.
Se te AYE VANDREDI an:

http://listindiario.com/las-mundiales/2019/03/22/558471/piden-a-haiti-investigacion-independiente-en-torno-a-las-muertes-en-las-manifestaciones-de-febrero


PROTESTATIONS

Ils demandent à Haïti une enquête indépendante sur les morts dans les manifestations de février


Europa Press

Port au prince


L'organisation non gouvernementale Human Rights Watch (HRW) a demandé vendredi aux autorités haïtiennes une enquête rapide et indépendante sur le décès de manifestants lors des manifestations antigouvernementales qui se sont déroulées dans le pays au mois de février.

L'ONG a précisé que 34 personnes sont mortes et plus d'une centaine ont été blessées, dans le cadre des manifestations, avant de souligner que "les autorités haïtiennes doivent enquêter sur le recours à la force par la police lors des manifestations" .

En outre, le directeur exécutif de HRW pour les États-Unis, José Miguel Vivanco, a souligné que "tout policier ayant fait un usage excessif de la force doit en être tenu responsable".

Le Premier ministre d'Haïti, Jean-Henry Ceant, a démissionné jeudi, trois jours après que le Parlement ait approuvé une motion de censure contre lui après des manifestations contre le gouvernement.  Le président du pays, Jovenel Moise, avait nommé le ministre de la Culture, Michel Lapin, Premier ministre par intérim peu de temps auparavant.

La Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) a estimé à la fin du mois de février au moins 26 le nombre de morts dans le cadre de manifestations anti-gouvernementales qui ont débuté le 7 de ce mois.

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues des principales villes d'Haïti pour demander à Moïse de démissionner et d'assumer sa responsabilité face à la montée de l'inflation, à l'affaiblissement de la monnaie et aux allégations de détournement de fonds d'un plan de subvention pétrolière au Venezuela appelé PetroCaribe .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16384
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI Empty
MessageSujet: Re: HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI   HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI EmptyDim 24 Mar 2019 - 15:43

Ba ti PEYI lan KARAYIB lan ,RESPE ke yo merite.

An 2004 ,yo te di AMERIKEN yo ke yo te KONT KOUDETA ki t ap fet ann AYITI an.

Kounye an ,yo di TRUMP lan FIGI l ke se yon sel MOUN yo rekonet kom PREZIDAN VENEZUELA se MADURO.

Kanta NEG BANNANN POURI an?

ADYE!!!!!!


Mini sommet Mar-a-Lago : Jamaïque et Ste-Lucie maintiennent leur soutien à Nicolas Maduro

 24 mars 2019  Rezo Nòdwès     3 Commentaires


Andrew Holness et Allen Michael Chastanet, respectivement Premier-ministre de la Jamaïque et de Sainte Lucie, n’ont abordé à Mar-a-Lago aucun agenda mettant en vedette Juan Guaido, comme président intérimaire du Venezuela, néanmoins Washington a déclaré qu’ « il accordera un statut prioritaire à ces 5 pays »

Miami, dimanche 24 mars 2019 ((rezonodwes.com))–Rezo Nòdwès a appris que deux des cinq leaders caribéens invités vendredi au mini sommet de Mar-a-Lago, en Floride, ont défendu le principe de non-ingérence dans les affaires internes du Venezuela. Un point que l’Empereur Dessalines avait soulevé au lendemain de l’Indépendance d’Haïti.

Les premiers ministres de Sainte-Lucie et de la Jamaïque, en présence du président américain Donald Trump, le principal hôte de la réunion, ont affirmé vouloir « continuer de considérer Maduro comme le président légitime de ce pays« .

Notons qu’à l’exception du président haitien Jovenel Moise, la majorité des dirigeants de la Communauté des Caraïbes (Caricom) ont réitéré leur position de « non-ingérence » dans les affaires vénézuéliennes lors de leur récente réunion interannuelle à Saint-Kitts-et-Nevis le mois dernier et ils se montraient favorables à la recherche d’une solution pacifique à la crise que traverse ce pays.

Le président dominicain, Danilo Medina, qui a souligné que son pays et les États-Unis sont « des partenaires importants« , a déclaré qu’il était venu à Mar-a-Lago « pour discuter des problèmes de la région » et prêt à profiter de l’appel de Trump pour « collaborer« .
Son de cloche différent du côté du leader haitien, Jovenel Moise, qui à son retour vendredi de Mar-a-Lago, a déballé sur le tapis rouge de l’aéroport une valise de nouvelles promesses. Le président est même allé jusqu’à démentir une information publique reproduite sur le site de FMI concernant le gel d’une bagatelle d’un prêt de $229 millions en comparaison avec les $4.3 milliards de fonds de Petro Caribe dilapidés par les administrations Préval-Belelrive ; Martelly-Lamothe-Laleau ; Privert-Eneck et Jovenel Moise lui-même cité dans le rapport partiel de la Cour des Comptes.

Rappelons qu’au cours du mini sommet Mar-a-Lago, Donald Trump a évoqué l’importance d’une « transition démocratique pacifique » au Venezuela avec les dirigeants de cinq pays des Caraïbes avec lesquels il entend renforcer les relations que la Maison-Blanche considère comme « fortes« .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
HUMAN RIGHTS WATCH mande yon ANKET sou MOUN yo SASINEN lan MANIFESTASYON ann AYI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tankou TILANDENG ,AMNISTI ENTÈNASYONAL ak HUMAN RIGHTS WATCH lan DÈYÈ DIVALYE
» Jean Claude Duvalier sera jugé pour corruption
» Former Haitian leader must face charges for human rights abuses, says UN
» MEZANMIRO TU TUD DEPAFINI, LIDÈ NAN MANDE PADON, FÈ II KRIYE, WOUYYYYY LAVI SA
» Clinton lage yon bonb politik li mande Ayisyen gade devan, Lavalas kakut.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: