Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16402
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi Empty
MessageSujet: Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi   Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi EmptyLun 24 Juin 2019 - 19:56

Yon GROUP AYISYEN-AMERIKEN ki ekri MIKE POMPEO.

Ekri yon NEO-NAZI tankou MIKE POMPEO se TAN PEDI.Si yo vle EKRI se pou yo voye LET bay DEPITE DEMOKRAT yo pito.

Pa gen SINIK tankou MIKE POMPEO:

Traduction Google De: AHAED
A: Mike Pompeo      Secrétaire d’Etat Américain       En ses bureaux.-

      Monsieur le Secrétaire d’Etat,
      Nous, citoyens haitiano-americains, réunis au sein de l’Alliance Haitiano-Américaine pour le Développement Économique (AHEAD) prenons la liberté de vous écrire cette lettre pour  vous exprimer notre profonde déception et notre frustration par rapport à la politique américaine en Haïti.
      En Mai 2011, avec le soutien des États-Unis, pays hautement moral, un chanteur grivois du nom de Michel Martelly est arrivé au pouvoir en Haïti et met en place un régime dénommé « tèt kale » (crâne rasé) qui se décrit comme le pouvoir des bandits « légaux ». Et depuis, l’Etat d’Haïti est banditisé et le banditisme devient légal.
     En plus d’avoir participé à la dilapidation des fonds publics, notamment le programme Petrocaribe (4.2 milliards de dollars américains), le régime têt kale a imposé aux haïtiens expatriés deux taxes illégales: $1.50 sur tous les transferts d’argent en direction et en provenance d’Haïti et 5 centimes sur chaque appel téléphonique international. Jusqu’à date, personne ne sait comment ces fonds qui totalise plusieurs centaines de millions de dollars américains ont été utilisés. Rien qu’en 2018 les haïtiens expatriés ont envoyé en Haïti la somme de 3.8 milliards de dollars sous forme de transferts d’argent, de nourriture et autres biens.
    Aux États-Unis, nous payons des taxes. En retour, nos taxes nous reviennent sous forme de service. En Haïti, l’argent des contribuables et l’aide internationale ne servent qu’à enrichir les dirigeants. Et c’est pourquoi, avec des dirigeants incompétents et corrompus le pays ne pourra jamais se développer, dépendra toujours de l’aide internationale et sera un fardeau pour les pays amis, en particulier les États-Unis.
      En Février 2017, toujours avec la faveur des États-Unis, après une courte transition, le régime tèt kale, deuxième version, revient au pouvoir en la personne de « l’ingénieur » Jovenel Moïse qui assure la continuité de la politique de son mentor Michel Martelly, caractérisée par la corruption, la démolition des institutions républicaines, la violation des droits humains, de la Constitution et des lois de la république.
    Monsieur le Secrétaire d’Etat, sous l’administration de Jovenel Moïse, la situation socio-économique et politique du pays s’est dégradée considérablement au point que les jeunes, véritables avenir d’Haïti et les cadres formés s’expatrient par centaines de millier. Ils se réfugient massivement en République Dominicaine, aux Bahamas, au Canada, au Brésil, au Chili, aux États-Unis etc. La persistance de la grave crise socio-économique qui affecte dangereusement le pays à cause de la mauvaise gouvernance, l’incompétence du régime en place, va encore pousser d’autres compatriotes vers les rives américaines à la recherche d´un mieux être économique.
    De nombreux massacres ont été perpétrés ces derniers temps dans plusieurs quartiers de la région métropolitaine, notamment à la Saline, à Carrefour-Feuilles, à Cite Soleil, au bas de Delmas etc. Selon les rapports des organismes des droits humains dont le RNDDH et la Fondation Je Klere, il s’agit de massacres d’Etat commis par des bandits armés à la solde du pouvoir et avec la participation des agents de l’Etat et de la force publique. Le gouvernement haïtien reste reste toujours muet sur ces crimes impunis. La Mission des Nations-Unies qui appuie le système judiciaire en Haïti vient de rendre un rapport accablant qui établit clairement la responsabilité du régime en place dans ces différents carnages.
    La situation sécuritaire du pays est tellement préoccupante que, votre administration a décidé de nous déconseiller de voyager en Haïti que vous avez classé parmi les pays les plus dangereux. Cette décision a des répercussions très graves sur le secteur touristique du pays qui ne reçoit pas d’investissements nécessaires à la relance de son économie.
    Monsieur le Secrétaire d’Etat, nous n’avons nullement l’intention de vous dicter ce que vous devez faire, cependant, nous voulons vous exprimer clairement notre surprise et notre étonnement de voir que l’administration américaine que vous représentez continue de supporter ce régime qui symbolise l’insécurité et la précarité sociale.
    De plus en plus impopulaire et éclaboussé par des scandales de corruption, le président Jovenel Moïse est confronté à une opposition constituée de différents secteurs importants du pays qui réclament sa démission pour incapacité et son implication dans des actes d’escroquerie d’Etat. En effet, le dernier rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), la plus haute instance administrative du pays, a indexé Jovenel Moïse comme l’un des dilapidateurs du fond Petrocaribe. Le soutien de l’administration américaine à un tel régime honni et corrompu est contraire à la fois aux valeurs américaines et à la dignité des haïtiens qui ne veulent plus être la risée du monde à cause de leurs dirigeants.
    Si ces gens étaient aux États-Unis, ils seraient tous derrière les barreaux pour les différents crimes qu’ils ont commis. La justice ne serait ni clémente ni indulgente envers eux. Ils encourraient de lourdes peines d’emprisonnement. En Haïti, ils sont, malheureusement, ceux qui détiennent les rênes du pouvoir jouissant de l’impunité totale.  Ceci est contraire à la l’Etat de droit et démocratique que nous américains prônons.
    Enfin, monsieur le Secrétaire d’Etat, nous voulons attirer votre attention sur la nécessité de retirer votre soutien à ce régime hors-la-loi et incapable de satisfaire au moindre besoin de la population et à vous solidariser de préférence avec le peuple haïtien. Les gouvernements passent, mais les peuples demeurent.        Nous estimons judicieux que vous vous désolidarisiez du régime en place avant qu’il ne soit trop tard. Ce gouvernement qui s’est enrichi au détriment de son propre peuple a déjà franchi toutes les limites de l’inacceptable et n’a aucune chance de survivre à une révolte populaire qui peut s’éclater à n’importe quel moment. Tout est en place et toutes les conditions sont réunies pour que cela arrive. Et si la révolte populaire éclate en Haïti, ce régime ne pourra certainement pas garantir les intérêts américains en Haïti ni protéger la vie et les biens de nos compatriotes; d’autant qu’il fait partie du problème et non de la solution.
    Agréez, monsieur le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo, l’expression de nos sentiments patriotiques!




Jacques Bingue, PhDPrésident
CC: Son Excellence, Donald J Trump, président des Etats-UnisAux membres de la Commission des Affaires Étrangères du Sénat Aux membres du Comité des affaires Étrangères de la Chambre des représentants




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16402
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi Empty
MessageSujet: Re: Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi   Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi EmptyMer 26 Juin 2019 - 9:22

Des Canadiens d’origine haïtienne écrivent à Trudeau pour lui demander de ne plus supporter Jovenel Moïse et « sa clique de bandits »


By Rezo Nodwes -  
25 juin 2019

Mardi 25 juin 2019 ((rezonodwes.com))–

Le Très Honorable Premier Ministre du Canada
Monsieur Justin Trudeau
80, Wellington Street
Ottawa, Ontario, Canada
K1A 0A2

Monsieur le Premier ministre,

Nous, citoyens canadiens, citoyennes canadiennes d’origine haïtienne, citoyens haïtiens, amis et amies du peuple d’Haïti, sommes indignés de constater avec quelle célérité votre gouvernement a soutenu sans réserve le million de Hong Kong-ois qui contestait le projet de loi d’extradition vers la République populaire de Chine; alors même que, dans le cas d’Haïti où des millions de citoyens et de citoyennes, aux quatre coins du pays, manifestent pacifiquement au péril de leur vie, depuis presque deux ans, pour exiger le départ du président inculpé Jovenel Moïse, ce même gouvernement que vous dirigez exhorte les Haïtiens à entamer un dialogue inclusif avec des autorités corrompues, décriées, qui pratiquent le terrorisme d’État pour se maintenir au pouvoir.

Que devons-nous penser et comprendre de ces deux positions diamétralement opposées, adoptées par votre gouvernement, monsieur le Premier ministre?

La réponse est fort simple. Dans le premier cas, celui de Hong Kong, vous vous rangez du côté du peuple. Mais dans celui d’Haïti, le Canada se range du côté des autorités corrompues de Port-au-Prince, de ces bourreaux qui violent systématiquement les droits de la Personne dans le pays.

En Haïti, ces derniers temps, presque à chaque fois qu’un citoyen ou une citoyenne est maltraitée(e) ou abattu(e) par la police, au cours d’une manifestation pacifique, ou ciblé(e) et violé(e), brutalisé(e) et/ou assassiné(e) pour avoir revendiqué ses droits les plus légitimes, votre gouvernement, qui a reconnu, soutenu et continue malgré tout de soutenir ce président inculpé, mal élu, corrompu, utilisant comme mode de gouvernance le terrorisme d’État, salit la réputation du Canada à cause du soutien que vous lui accordez encore.

Et cela fait de votre pays, monsieur le Premier ministre, le complice de ces bandits et scélérats qui dirigent Haïti. Assurément, cela démontre hélas! une contradiction certaine dans la politique étrangère du Canada, appelée communément : ‘politique de deux-poids-deux-mesures’.

Monsieur le Premier ministre, le Canada a-t-il au sein du Groupe CORE les mains et les pieds liés au point de ne pouvoir définir librement sa propre politique à l’égard d’Haïti? Le Canada doit-il par rapport à Haïti s’aligner absolument sur la politique injuste exercée, en particulier par les États-Unis, à l’encontre du vaillant peuple haïtien qui doit constamment se battre pour survivre et reconquérir sa dignité en tant que nation?

Monsieur le Premier ministre, nous, signataires de cette lettre ouverte, vous demandons instamment de :
• Cesser d’accorder toute aide financière bilatérale et tout appui politique à Jovenel Moïse et à sa clique de bandits;
• Rappeler votre ambassadeur à Port-au-Prince, afin de signifier votre désaccord avec les méthodes répressives et criminelles employées par le gouvernement de Jovenel Moïse;
• Utiliser toute votre influence pour convaincre vos partenaires au sein du Groupe CORE que l’heure est arrivée de lâcher Jovenel Moîse;
• Se retirer du Groupe CORE si vos partenaires s’obstinent à maintenir au pouvoir ce gouvernement honni, décrié et rejeté, au mépris de la volonté souveraine du peuple haïtien qui n’oubliera pas.

Avec nos sentiments les meilleurs, veuillez agréer, Monsieur le Premier ministre, nos très respectueuses salutations.

Serge Bouchereau, Retraité, Montréal
Danielle Meunier, Retraitée, Montréal
Frantz André, Gestionnaire, Montréal
Lionel A. Beauplan, Assistant en réadaptation, Repentigny
Rassoul Labuchin, Écrivain, Montréal

C.C. : L’honorable Élizabeth MAY, Parti VERT du Canada L’honorable Yves-François BLANCHET, Bloc Québécois L’honorable Jagmeet SINGH, Nouveau Parti Démocratique du Canada L’honorable Andrew SHEER, Parti Conservateur du Canada

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Voye Let bay MIKE POMPEO se TAN pedi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» mike vozza
» Présentation de Mike Newton [Validée]
» Jonathan Toews, Patrick Kane, Mike Green et Phil Kessel!
» Mike Green

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: