Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5096
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 9:51

Comme l'a si bien dit mon professeur d'orthographe et de grammaire ""kakakok doit reretourner a l'ecole....En attendant je considere notre forum comme une petite ecole ....
Je remarque un leve de bouclier contre le parlement haitien...le premier ministre et les fanatics veulent un remaniement ministeriel sans tenir compte de la composition du parlement ..semble t il ils sont pres a tout : " creer un nouveau Josue lafrance ou Dr toussaintiser quelques parlementaire ..
pourtant en france Alain # 2 du gouvernement demissionne au lendemain de son echec au deuxieme tour des legislatifs...
Chers maitres des explications?????


Dernière édition par le Lun 18 Juin 2007 - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 12:57

JE MANQUE DU TEMPS PUISQUE JE DOIS ALLER TRAVAILLER.ALAIN JUPPE EST CONSIDERE COMME "LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS",POUR REPETER DOMINIQUE DE VILLEPIN.JACQUES CHIRAC ETAIT ELU EN 1995 SOUS UN SLOGAN QUI AVAIT FAIT MOUCHE"LA FRACTURE SOCIALE".MAIS C'ETAIT QUELQUE CHOSE DE DEMAGOGIQUE DE LA PART DE L'EX-OCCUPANT DE L'ELYSEE.IL AVAIT NOMME JUPPE COMME PREMIER MINISTRE POUR METTRE EN MUSIQUE LA TRANSFORMATION DE LA SOCIETE FRANCAISE.AUTANT DIRE CHOISIR ENTRE LE CANCER ET LE SIDA.IL AVAIT ADOPTE UNE THERAPIE DE CHOC QUI AVAIT MIS DANS LA RUE DES MILLIONS DE PERSONNES.UN PROGRAMME ECONOMIQUE LA PLUS REACTIONNAIRE QUE LA 5E REPUBLIQUE AIT JAMAIS VECUE.CHUTE BRUTALE DU POUVOIR D'ACHAT,UNE MASSE DE GEN S OBLIGES DE RECOURIR AUX PETITS BOULOTS.
AYANT ETE MIS EN ECHEC,JUPPE A JETE L'EPONGE.ABSE SOU KLOU,IL A ETE IMPLIQUE DANS UNE AFFAIRE D'EMPLOI FICTIF A LA MAIRIE DE PARIS DIRIGEE A L'EPOQUE PAR UN CERTAIN.....JACQUES CHIRAC.IL A ETE CONDAMNE ET AVAIT PERDU TOUTES SES FONCTIONS ELECTIVES.IL AVAIT CONNU UNE LONGUE TRAVERSE DU DESERT AU CANADA OU IL EUT A ENSEIGNER DANS UNE GRANDE ECOLE A MONTREAL(N'EST-CE PAS ,MARC HENRY).DE RETOUR EN FRANCE,IL AVAIT REGAGNE HAUT LA MAIN LA MAIRIE DE BORDEAUX.CELA AVAIT DONNE ESPOIR A UN SECTEUR DE L'UMP .LES ATTENTES ONT ETE DOUCHEES PAR SARKO.
LE PEUPLE FRANCAIS N'A PAS OUBLIE CE MAGOUILLEUR.IL LUI A INFLIGE UNE DEFAITE HISTORIQUE ET PLONGE LE CAMP DE LA DROITE DANS LE DOUTE.D'AUTANT PLUS QUE LES MUNICIPALES SE PROFILENT A L'HORIZON EN 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 13:35

En effet, je confirme tes informations Pipo. Tu t'es bien renseigné. Il était venu au Québec pour tuer le temps et avait trouvé un emploi comme Professeur d'université. Il vivait dans un quartier huppé de Montréal.Avec la montée en flèche de la droite , il est retourné en France pour reprendre du service . Nommé ministre, super ministre, il a été défait aux élections législatives. Les français se souviennent de lui comme diraient les canadiens français; Je me souviens !

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti


Dernière édition par le Lun 18 Juin 2007 - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 13:40

En lisant cet article de l'AFP, je disais " Ereuka" j'ai trouvé quelque chose qui pourrait revaloriser le parlement haitien.

Voici le paragraphe que je partage avec vous au forum ;Le "super-ministre" de l'Ecologie Alain Juppé, qui était seul ministre d'Etat, restera comme le symbole du retournement de situation. Défait par une socialiste dans sa ville de Bordeaux, il doit abandonner son poste et son remplacement devrait être le principal casse-tête de la formation du cabinet Fillon 2.

Depuis ce matin, je ne cesse de penser à cet article et je me dis ceci ;
Si les ministres haitiens étaient aussi des élus. Si les ministres devaient sièger au parlement. Il aurait eu plus de candidats compétents au Parlement haitien. Les ministres seraient beaucoup plus dynamiques. Ça changerait beaucoup de choses en Haiti. Que pensez-vous de cela, amis du forum ?

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 15:53

Et cela aiderait aussi à balancer le budget de fonctionnement sans l'aide exterieure.On leur donnerait soit l'emolument du Ministre ou celui de Senateur,mais pas les deux a la fois comme les anciens generaux des FADH le reclamaient durant le règne de Namphy et de Regala ,ce qui causa des déboires au General Cecilio Dorcé,peut-etre le seul gentilhomme de ce groupe quand il leur rappela que durant un gouvernement militaire .les ministres ne recoivent pas deux appointments.Quelqu'un lui repondit :"Tu la fermes ,toi."

Revenons maintenant à la proposition de Marc henry: integrer des Parlementaires au gouvernement en tant que Ministres.Pensez-vous qu'ils seraient plus dynamiques?Si au Parlement ,ils ne peuvent pas voter des lois pour changer la structure du pays ;ils s'accusent de tous les forfaits ;ils ne participent pas aux debats;pensez-vous rèellement que ces jouisseurs feraient mieux à la tète d'un ministère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5096
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 17:30

affraid
kakakok a écrit:
Comme l'a si bien dit mon professeur d'orthographe et de grammaire ""kakakok doit reretourner a l'ecole....En attendant je considere notre forum comme une petite ecole ....
Je remarque un leve de bouclier contre le parlement haitien...le premier ministre et les fanatics veulent un remaniement ministeriel sans tenir compte de la composition du parlement ..semble t il ils sont pres a tout : " creer un nouveau Josue lafrance ou Dr toussaintiser quelques parlementaire ..
pourtant en france Alain # 2 du gouvernement demissionne au lendemain de son echec au deuxieme tour des legislatifs...
Chers maitres des explications?????

Chers maitres soyons serieux Je suis tres heureux de vos belles envolees mais vous ne m'aviez pas edifie. Vous aviez un petit peu deplace le debat...

Je pensais que les chers maitres allaient m'expliquer le fonctionnement du gouvernement francais et du parlement francais.

Je pensais qu'on allait me faire comprendre l'importance des elections legislatives en France .

La competence et la valeur d'un depute Francais...

A ce point malgre l'incompetence et LA mauvaise fois de certains de nos parlementaireS " COMMENT VOULEZ-VOUS FAIRE UN REMANIEMENT MINISTERIEL SANS TENIR COMPTE DE SES HOMMES ????? SURTOUT QUAND VOUS NE VOULEZ PAS , QUAND VOUS N'AVEZ PAS LA MAJORITE ABSOLUE ???

se pousa mwen pe le mwen we neg tankou ki yon tijan save ap pale konsa...Mwwen we nou pwal genyen yon lot Josue La France ak kek lot Dr Toussaint sou konsyans nou !


Dernière édition par le Mer 20 Juin 2007 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 18:33

Je ne suis pas bien imbu du systeme francais.En 1997 lionel jospin avait lance une guerre contre le cumul des mandats.Ainsi,un ministre en france peut etre depute et maire a la fois.Il peut cumuler ces trois fonctions.Il y a aussi le conseil general qui peut etre compare a notre assemblee departementale.Segolene Royal est conseillere generale.Etant donne qu'il ne peut les exercer ensemble,on a introduit des assistants.Ces derniers exercent le mandat pendant que le titulaire est retenu ailleurs.Vous avez vu que juppe est maire de Bordeau,il etait ministre d'etat et il etait a 2 doigts de devenir depute.Un siege qu'il avait perdu pour magouilles dans le cadre des emplois fictifs.
Ce ne serait pas une mauvaise idee en Haiti.Mais,les politiciens sont tellement de mauvais perdants......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodlam Sans Malice
Membre-fondateur
Membre-fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Lun 18 Juin 2007 - 22:44

Kok

Pipo vous a repondu.Vous avez demandé:"Comment voulez-vous faire un remaniement ministeriel sans tenir compte de ces hommes,surtout quand vous ne voulez pas ,quand vous n'avez pas la majorité au Parlement ."A moins que vous ayez par magie amendé la Constiution de 1987,mais elle reconnait les prerogatives du Premier Ministre de nommer en collaboration avec le President ,les Ministres du gouvernment.Je n'ai pas le livret de la constitution à mon bureau pour le moment pour vous citer l'article, mais je suis certain le pouvoir legislatif ne peut pas empecher le Premier Ministre d'operer des changements dans les ministères.

j'avoue mon ignorance des structures du gouvernement francais , je ne lis pas les journaux ou les revues francaises;meme quand j'etais en haiti les affaires de la France ne m'interessaient pas.Je lisais rarement le Paris match ou France football quand j'avais l'opportunite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Mar 19 Juin 2007 - 12:32

Le système parlementaire français ressemble un peu aux autres systemes à regime parlementaires. On peut parler du japon, de l'allemagne, Israel, Canada, Angleterre avec quelques differences . En France , le président a du pouvoir réel et politique tandis que dans certains autres pays mentionnés le président est nommé par le parlement et ses pouvoirs sont plutot honorifiques .

Voici quelques recherches que j'ai faites pour vous aider à comprendre le système démocratique gouvernemental du Canada; Je pense qu'un système gouvernementel dont les ministres soient élus aidera à attirer des gens compétents au parlement d'une part et, d'autre cela réduira la liste des woulibè qui n'attendent qu'un nouveau président soit élu pour devenir ministre sans vraiment y travailler pour le devenir. Voilà!

Bonne lecture

Le premier ministre


Comme nous l’avons déjà souligné, la fonction de premier ministre (fédéral ou provincial), à l’instar des partis politiques, n’a pas été créée par une loi, mais elle est reconnue légalement. En règle générale, le premier ministre est député à la Chambre des communes (mais la fonction a déjà, à deux reprises, été occupée par un sénateur, en 1891-1892 et en 1894-1896). Même si un non-député peut être premier ministre, selon la coutume, il lui faut se faire élire dans les plus brefs délais. Un premier ministre qui perd son siège aux élections peut rester en fonction tant que son parti a un appui suffisant à la Chambre, encore qu’il doive, selon les us et coutumes, gagner un siège dès que possible. Dans ce cas, il est de tradition qu’un membre du parti majoritaire se désiste, créant ainsi une vacance que le premier ministre défait peut occuper à la faveur d’une élection partielle. (Un arrangement semblable serait également suivi pour permettre au chef de l’Opposition ou à un autre chef de parti de gagner un siège.)

C’est le gouverneur général qui nomme le premier ministre, et, habituellement, la nomination est automatique. Si l’Opposition remporte plus de la moitié des sièges à des élections générales ou si le gouvernement est battu en Chambre, ce qui entraîne sa démission collective, le gouverneur général doit demander au chef de l’Opposition de former un nouveau gouvernement.

Auparavant, le premier ministre était considéré, dans le Cabinet, comme « le premier parmi ses pairs » . Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, le chef du gouvernement a infiniment plus de pouvoirs que ses collègues du Cabinet. En effet, non seulement il les choisit personnellement, mais il peut également demander à n’importe lequel d’entre eux de remettre sa démission. Dans le cas d’un refus de la part du ministre en cause, il peut recommander au gouverneur général de le démettre de ses fonctions, et ce dernier accéderait à cette requête. Lorsque le Cabinet doit prendre une décision, ce n’est pas nécessairement le principe de la majorité qui est appliqué. En effet, un premier ministre influent peut, après avoir entendu les vues de tous, simplement décréter que c’est son point de vue qui prévaudra et qui deviendra la politique officielle du gouvernement, même si tous les autres ministres ou la plupart d’entre eux s’y opposent. Ses collègues doivent alors se plier à sa décision ou remettre leur démission.



Les partis politiques


Notre système de gouvernement ne pourrait fonctionner sans partis politiques. Les principaux et les tiers partis que la scène politique canadienne connaît actuellement n’ont pas été créés par des lois, bien qu’ils soient reconnus en droit. Ils émanent de la population. Ce sont des associations volontaires de personnes qui, grosso modo, ont les mêmes opinions sur les questions d’intérêt public.

Le parti qui obtient le plus grand nombre de sièges à la suite d’élections générales forme habituellement le gouvernement, et le gouverneur général demande à son chef de devenir premier ministre. Toutefois, si au lendemain du scrutin, le parti qui était au pouvoir avant les élections n’a pas une majorité claire, il peut néanmoins rencontrer la Chambre des communes nouvellement élue afin de déterminer s’il a l’appui des partis minoritaires; ainsi, il peut se doter d’une majorité. Cela s’est produit en 1925-1926, en 1962 et en 1972.
Le parti qui se classe au deuxième rang pour le nombre de candidats élus (ou au premier rang, dans le cas où le parti au pouvoir ne gagne pas le plus grand nombre de sièges mais réussit à gouverner avec l’appui des partis minoritaires) forme l’Opposition officielle, et son chef occupe le poste de chef de l’Opposition. Ce dernier a droit à la même rémunération qu’un ministre. Le chef de tout parti qui compte au moins 12 représentants à la Chambre des communes touche lui aussi une rémunération plus élevée que celle d’un simple député. En outre, les travaux de recherche des différents partis sont financés à même les deniers publics.

Pourquoi en est-il ainsi? Parce que la population canadienne veut que son gouvernement soit critiqué et surveillé. Elle veut pouvoir compter sur un autre parti politique si celui au pouvoir ne répond pas à ses attentes. Dans un système à partis multiples, lorsque les vagues d’opinion déferlent sur l’ensemble du pays, on voit beaucoup d’écume, mais seule la véritable vague de fond peut diriger la course du navire.

Source et liens;
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/constitution/index.html

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
Marc-Henry
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5828
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Mar 19 Juin 2007 - 13:57

Finalement le président Sarkozy a fait mieux que ses predecesseurs en formant un gouvernement d'ouverture et de diversité culturelle;

Signes de la volonté affichée de Nicolas Sarkozy de poursuivre l'ouverture au centre, à gauche et à des représentants de la diversité, la nomination de la fondatrice de "Ni putes ni soumises" Fadela Amara (Politique de la ville) et de la jeune UMP d'origine sénégalaise Rama Yade (Droits de l'Homme).

Première femme arabe au Conseil des ministres et une jeune femme sénégalaise comme secrétaire d'État.


Un extrait du journal France 24;

Signes de la volonté affichée de Nicolas Sarkozy de poursuivre l'ouverture au centre, à gauche et à des représentants de la diversité, la nomination de la fondatrice de "Ni putes ni soumises" Fadela Amara (Politique de la ville) et de la jeune UMP d'origine sénégalaise Rama Yade (Droits de l'Homme).

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumhaiti.com
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5096
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Mar 19 Juin 2007 - 17:43

Merci merci merci pour toutes les bonnes betes....mais ma decption reste entiere... Nous parlons des sujets internationaux uniquement pour bien comoprendre notre realite et apporter des corrections...
Mes amis notre parlement c'est quoi ??? Nos deputes qui moune yo ye ? Notre cabinet ministeriel se koman li konpose ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Mer 20 Juin 2007 - 10:15

MARC ,TU DOIS FAIRE UNE DIFFERENCE ENTRE DEBAUCHAGE ET OUVERTURE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 47
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

MessageSujet: tres bon /tire de le matin   Mer 20 Juin 2007 - 11:46

]POLITIQUE FRANÇAISE / La République de la droite
Par Abel Descollines











jean Louis Debré

Les élections législatives françaises de dimanche dernier ont largement confirmé la suprématie de la droite sur l’échiquier politique ainsi qu’au sommet de l’Etat. En effet, près d’un mois après la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence, son parti, l’UMP (Union pour un mouvement populaire), obtient plus de 300 sièges à l’Assemblée nationale à l’issue du second tour des législatives.
Le score de la droite dépasse largement celui du parti socialiste français, son principal concurrent à l’occasion de ces élections. En effet, le PS et la gauche française dans son ensemble ne totalisent que 207 députés sur un total de 577 sièges à pourvoir.
La seule fausse note du parti au pouvoir vient de Bordeaux (Gironde), où Alain Juppé, le ministre d’Etat chargé de l’Ecologie, du développement durable et numéro 2 du gouvernement a été battu par une candidate socialiste. Ce dernier a immédiatement remis sa démission au président Nicolas Sarkozy. Il est remplacé par Jean-Louis Borloo, muté du ministère de l’Economie et des Finances.
Condamné il y a deux ans à un an d’inéligibilité dans une affaire de prise illégale d’intérêt à la mairie de Paris, Alain Juppé n’a pu assurer sa réintégration complète dans la vie politique française. Il faut dire que certains analystes politiques le surnomment le « Fabius de la droite ». Pour cause, Alain Juppé (droite) et Laurent Fabius (gauche) sont considérés comme deux des plus brillants intellectuels de la classe politique française.
Parlant d’Alain Juppé, le président Jacques Chirac avait déclaré « c’est le meilleur d’entre nous »
Mis à part, quelques exceptions, Juppé et Fabius ont pratiquement le même parcours universitaire. L’Ecole normale supérieure et l’Ecole nationale d’Administration(ENA). Leurs trajectoires politiques se ressemblent également. Député, conseiller politique à l’Elysée, ministre, premier ministre, rien de tout cela ne manque à leurs curriculums. Néanmoins, ces deux hommes n’ont jamais pu éviter de cinglants revers politiques de la part d’une certaine catégorie de la population.
Juppé et Fabius ont toujours eu du mal à se forger un destin politique serein au sein du peuple français. C’est pourquoi certains commentateurs leur ont attribué le surnom « de mal-aimés des Français »
Tout compte fait, la victoire électorale de la droite aux législatives le 17 juin 2007 n’a fait que renforcer son hégémonie au sein du pouvoir politique français. Le parti au pouvoir qui se succède à lui-même avait déjà le contrôle de la plupart des institutions de la république.
En l’occurrence, le Conseil constitutionnel français est dirigé depuis peu par l’ancien président de l’Assemblée nationale, Jean Louis Debré. Quoique qu’on lui prête des relations distantes avec le président de la république Nicolas Sarkozy, il n’empêche que M. Debré est l’une des grandes figures de la droite au pouvoir.
Notons que le Conseil constitutionnel français a entre autres missions de veiller au strict respect et à la régularité des lois votées en accord avec la Constitution de la Vème République.
Le Conseil d’Etat, autre pilier des institutions et de la démocratie française, est également dominé par des personnalités nommées par la droite. Quoique, selon la loi régissant ce Conseil, ce soit en théorie le chef du gouvernement qui assure sa présidence.
La Cour des comptes, dont une partie de la mission consiste à contrôler les dépenses de l’Etat, n’échappe pas elle non plus à l’influence de la droite au pouvoir. Son actuel président, Philippe Séguin, avait été nommé par l’ancien président de la République, Jacques Chirac.
Dans un passé récent, la droite a également procédé à d’importantes nominations au sein des Conseils d’administration de grandes entreprises françaises dans lesquelles l’Etat est actionnaire. C’est le cas par exemple de la Société nationale française des chemins de fer (SNCF). Des nominations, doit-on le souligner, qui ne suivent pas toujours les critères politiques.
Parallèlement, le Sénat est acquis à la droite depuis déjà plusieurs années. Comme à l’Assemblée nationale, le parti de Nicolas Sarkozy détient la majorité des sièges. L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin devrait bientôt succéder à Christian Poncelet à la présidence de l’Assemblée des sénateurs, dans le cas où il n’obtiendrait pas de poste ministériel dans le gouvernement de François Fillon.
M. Raffarin qui serait également candidat pour succéder à Nicolas Sarkozy à la tête de l’UMP lors du prochain congrès de la formation majoritaire.
Désormais, le champ du pouvoir de la gauche française se limite à l’échelle des collectivités. Les socialistes dirigent actuellement vingt des vingt deux régions que compte le pays. Ils partagent avec la droite la totalité presque de la gestion des Conseils généraux et les 36 mairies du pays.
Que dirait-on si la configuration politique telle qu’elle se dessine en France était d’actualité dans un pays en voie de développement ?
Que de remous auraient suscités une telle hégémonie !
Doit-on pour autant craindre la suprématie politique de la droite au pouvoir en France ?
Peu importe l’idée qu’on se fasse du pouvoir, il est impensable d’imaginer qu’un parti majoritaire en France, fût-il l’UMP, outrepasse les principes fondamentaux sur lesquels reposent la démocratie française. Il est peu envisageable que les nouveaux maîtres de France s’enlisent dans des dérives anti-démocratiques.
Quoiqu’investi d’une très forte légitimité populaire, on n’imagine pas que le président Sarkozy et son gouvernement modifient la Constitution française, pour s’arroger indéfiniment le pouvoir, comme cela arrive dans certains pays.
Forte d’une société civile organisée, la France n’apprécierait pas que ses dirigeants entravent le travail de la justice, comme il est coutumier dans un certain nombre de pays.
Le socle institutionnel français est ainsi fait que de telles aventures auraient peu de chances d’aboutir. Après tout, on peut être en désaccord idéologique avec la droite française, mais il n’y a aucun doute quand à la capacité des détenteurs du pouvoir de respecter la hiérarchie des règles de droit.
On ne devrait pas assister à la primauté de l’individualisme au détriment de l’intérêt général.
Jadis, Alain Juppé, longtemps considéré comme le maître à penser de l’ancien président Jacques Chirac n’a pas pu empêcher sa condamnation par la justice en décembre 2004, alors même que la droite était au pouvoir.
L’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua est toujours cité comme l’un des mentors de l’actuel président français Nicolas Sarkozy. C’est en effet M. Pasqua qui lui avait permis d’accéder à son premier poste de responsabilité politique à la mairie de Neuilly-surSeine, en banlieue parisienne. Quoique président de la République, Nicolas Sarkozy ne pourra pas faire grand-chose pour M. Pasqua. Car l’ancien ministre fait l’objet de plusieurs poursuites judiciaires.
Somme toute, l’historien Claude Moïse a raison de reprendre dans son essai « La croix et la bannière » une pensée du sociologue français Pierre Bourdieu : « Il n’est pas de démocratie effective sans vrai contre-pouvoir critique ». Toutefois, il semble nécessaire de faire remarquer que la suprématie du droit permet de construire la démocratie de manière durable.
Autrement dit, la démocratie n’est qu’un mot lorsque la règle de droit se substitue à la puissance politique des détenteurs du pouvoir.
mercredi 20 juin 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakakok
Super Star
Super Star
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5096
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   Jeu 21 Juin 2007 - 21:26

Mes amis mes profs me racontent tout koule istwa sof poukisa pwezidan paka dirije ak palman>>menm lo palman an soti nan kan pa li ??????
Poukisa pouvwa ekzekitif la tout lage pep souvren nan bouda palman ?????
Poukisa ser kalite depite ak senate sa yo nou preske toujou genyen ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !   

Revenir en haut Aller en bas
 
UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !
» Une toute petite aventure.....
» Une toute petite main...[PV Jonathan]
» urgent PAYRA 3,5 kg en fourrière ESPAGNE euthanasie prévue
» Une toute petite engueulade~[Prio Sunshine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: